Manuel Valls en cinq dates clés : parcours d'un homme pressé

 |   |  89  mots
(Crédits : GONZALO FUENTES)
[Chronologie] Manuel Valls vient d'annoncer sa candidature à la primaire socialiste depuis son fief à Evry. Retour en quelques dates sur son parcours et sa carrière politique.

Quelques jours après l'annonce de François Hollande qui a décidé de renoncer à la primaire socialiste, Manuel Valls a annoncé sa candidature à ce scrutin depuis l'Essonne, laboratoire politique par excellence de l'ancien député-maire d'Evry. Il rejoint ainsi la liste des 7 candidats officiellement déclarés. La tâche devrait être difficile pour celui qui a obtenu 5,6% des suffrages au premier tour de la primaire socialiste de 2011 et qui voit son bilan souvent critiqué notamment à gauche.

 > Lire aussi : Manuel Valls, un plan B crédible ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2016 à 16:46 :
et enfin, 22 janvier 2017 fin de carrière politique
a écrit le 06/12/2016 à 15:29 :
Demander à M.Hue Sénateur,ce qu'il pense de M.Valls,qui n'a pas laissé un bon souvenir à Argenteuil,lorsqu’il était un élu municipal,que les électeurs lucides de l'époque ont renvoyé se faire voir ailleurs
a écrit le 06/12/2016 à 10:28 :
Dans cinq mois on aura oublié son beau bilan comme Ministre de Hollande ainsi que pour Fillon dans les 5 ans du gouvernement précédent . L'histoire se répète grasse à nos médiats diseurs de bonnes aventures. le père Noël ne prendra jamais sa retraite pour faire plaisir aussi l'OCDE .
a écrit le 06/12/2016 à 10:23 :
Avec valls on peut avoir un front de gauche contre un front national au second tour.

Ça se précise ça se précise...
a écrit le 06/12/2016 à 10:12 :
Dans un premier temps, il va surtout rassembler les lèches-bottes qui visent un portefeuille (on ne sait jamais). Positionner les copains et soutiens (tenter de cumuler des voies), définir un programme de ce qu'il n'a pas fait pendant 5ans (il y en a pour y croire). Cette déclaration est tellement préparée, léchée dans le sens du rassemblement (blanc, black, beur, femmes) qu'elle en pue par son absence de spontanéité, donc de sincérité, que de l'intérêt d'égo, que de la mascarade d'appareil, que de la manipulation d'opinion par le spectacle visuel (on se reconnait en l'autre). Un souhait, c'est que Valls prenne une bonne fessée et arrive derrière Filoche à la primaire. Le futur de la France, ce n'est pas de la télé-réalité comme tente à nouveau de nous vendre les communicants !
a écrit le 06/12/2016 à 9:01 :
Valls et Hammon petite licence d'histoire , Belkacem deux échecs a l'ENA ! qui a dit qu'on ne pouvait pas réussir en France avec peu de bagae ?
Réponse de le 06/12/2016 à 10:21 :
Ah parce que devenir politicien c'est réussir ?

C donne vraiment pas envie de réussir dites moi, brrr...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :