Manuel Valls, un plan B crédible ?

 |   |  406  mots
 La gauche est la seule force capable de rassembler largement les Français au-delà des camps habituels. Ce sera l'enjeu du second tour.Nous devons y être, rien n'est acquis, a déclaré Manuel Valls samedi en meeting à Tours.
" La gauche est la seule force capable de rassembler largement les Français au-delà des camps habituels. Ce sera l'enjeu du second tour.Nous devons y être, rien n'est acquis", a déclaré Manuel Valls samedi en meeting à Tours. (Crédits : FRED LANCELOT)
En meeting à Tours, le Premier ministre a souligné l'urgence d'unir toutes les forces de la gauche en vue de l'élection présidentielle. La popularité de François Hollande, le chef de l'Etat recule à nouveau.

Rassembler. Telle est désormais la priorité au sein de la majorité alors que la popularité de François Hollande, le chef de l'Etat pose question. Samedi, lors d'un meeting à Tours, Manuel Valls s'est posé en  rassembleur de la gauche à quelques mois de l'élection présidentielle.

Afin d'éviter une cuisante élimination dès le premier tour, Manuel Valls a demandé à d'anciens membres du gouvernement de François Hollande de s'unir. "Je demande à Arnaud (Montebourg), Emmanuel (Macron), Benoît (Hamon), Aurélie (Filippetti) : qu'est ce qui nous sépare ? ", a déclaré Manuel Valls depuis la tribune.

Un plan B crédible

Depuis quelques semaines,  Manuel Valls se pose désormais en éventuel candidat du Parti socialiste au cas où François Hollande déciderait de ne pas se présenter. Pour certains caciques du PS, il est considéré par certains comme un plan B crédible.

"La gauche est la seule force capable de rassembler largement les Français au-delà des camps habituels. Ce sera l'enjeu du second tour. Nous devons y être, rien n'est acquis. Nous devons donc réagir, réagir vite, réagir pour cesser de subir, réagir maintenant pour ne pas mourir demain. Unité d'abord, loyauté ensuite, courage enfin", a ajouté Manuel Valls.

Ségolène Royal candidate ?

Ségolène Royal, présente au second tour en 2007 et quatrième de la primaire socialiste en 2011, peut-elle faire de l'ombre à Manuel Valls ? Dans l'édition du Journal du Dimanche, l'actuelle ministre de l'Ecologie ne se voit pas candidate pour l'instant. " Si c'était gagnable, on ne viendrait pas me chercher'', a-t-elle déclaré à l'hebdomadaire.  '' Mon objectif, c'est de continuer ce que je fais avec la COP et de m'impliquer plutôt à l'international '', poursuit-elle. Selon le JDD, elle pourrait préférer briguer le secrétariat adjoint de l'ONU en charge des questions climatiques.

La popularité de François Hollande recule encore

Selon la baromètre Ifop-JDD, seuls 14% de Français sont satisfaits de François Hollande. C'est un point de pourcentage de moins qu'en septembre. Est ce un effet de la publication du troisième livre de "confessions" du chef de l'Etat ? A six mois de l'élection présidentielle, François Hollande a perdu la moitié de son socle électoral de 2012 (28%). Il est minoritaire dans toutes les catégories d'âge et de profession le plus souvent acquises à la gauche et même au PS (46%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/12/2016 à 11:55 :
DSK en plan B ?
Non ça le fait pas ...
https://twitter.com/jmcontacts/status/804361434016739328
a écrit le 26/10/2016 à 9:54 :
Monsieur Valls a l'étoffe d'un président, ses capacités ne font aucun doute. Pour François Hollande ce premier ministre fut une aubaine, mais la politique qu'il a menée n'était pas celle d'un homme de gauche. Le président de la République française doit être celui de tous les français, c'est-à-dire qu'il ne doit pas dresser une frange de la population contre l'autre. Avantager les plus riches au détriment des plus pauvres ce n'est pas acceptable. L'expérience montre que les cadeaux faits aux entreprises n'infléchissent pas véritablement la courbe du chômage. Le plan B doit surtout défendre un programme de sortie de crise instaurant le contrôle des banques et des marchés financiers, le partage du travail, une fiscalité plus juste, la protection du système de santé et faire de l'éducation une priorité sans négliger la sécurité et la question de l'intégration des migrants. Il ne s'agit pas uniquement de remplacer une personne par une autre à la tête de l'état. Les français ont besoin d'une autre politique, d'une vraie politique de gauche.
a écrit le 25/10/2016 à 8:59 :
..." un plan B ..." ? il va avoir à bien l'affuter son plan B ; à Tours ( ville de 150.000 hats ), tenue pendant 20 ans pas le PS ( jusqu'en 2014 ) , voilà un 1 er ministre qui à mon avis , vient de battre les records de ...non mobilisation !
a écrit le 24/10/2016 à 19:40 :
Énième tentative de Hollande pour redorer son blason. Celui-ci n’a toujours pas compris que le peuple français l’a déjà rejeté pratiquement dès les débuts non pas pour ce qu’il fait mais pour ce qu’il est. Il peut, en vain, toujours gesticuler, serrer les mains, inaugurer je ne sais quoi, proposer ceci ou cela, entreprendre des réunions ou des colloques, convoquer des autorités internationales quant au problème syrien : je pense que rien ne le relèvera du trou où il est tombé. Enfin tous ses déplacements en France et à l’étranger ne sont-ils pas un prélude à sa candidature aux primaires du parti socialiste ? Peut-on les considérer comme faisons partie d’une campagne électorale et prennent-ils une forme déguisée de campagne pour la Présidentielle de 2017 ? Enfin il me semble que même si la courbe du chômage (promesse « sacrée ») fléchit voire s’il tient ses autres promesses : il ne sera pas élu. Qui vivra verra. À bon entendeur salut !
a écrit le 24/10/2016 à 16:03 :
Énième tentative de Hollande pour redorer son blason. Celui-ci n’a toujours pas compris que le peuple français l’a déjà rejeté pratiquement dès les débuts non pas pour ce qu’il fait mais pour ce qu’il est. Il peut, en vain, toujours gesticuler, serrer les mains, inaugurer je ne sais quoi, proposer ceci ou cela, entreprendre des réunions ou des colloques, convoquer des autorités internationales quant au problème syrien : je pense que rien ne le relèvera du trou où il est tombé. Enfin tous ses déplacements en France et à l’étranger ne sont-ils pas un prélude à sa candidature aux primaires du parti socialiste ? Peut-on les considérer comme faisons partie d’une campagne électorale et prennent-ils une forme déguisée de campagne pour la Présidentielle de 2017 ? Enfin il me semble que même si la courbe du chômage (promesse « sacrée ») fléchit voire s’il tient ses autres promesses : il ne sera pas élu. Qui vivra verra. À bon entendeur salut !
a écrit le 24/10/2016 à 15:45 :
Il les a roulé avec le 49/3 et sa politique et il veut encore les rouler en criant au loup !!!on va voir si les autres sont de vrais socialistes ou des girouettes (à suivre)
a écrit le 24/10/2016 à 11:48 :
Oui ce serait bien que ce soit Valls en 2017, comme cela juste après le premier tour en ne devrait plus du tout en entendre parler, ce sera déjà ça de fait.

Nos socialistes, incapables de remettre leur idéologie néolibérale de droite en question, sont pitoyables.

Vivement que ce parti disparaisse.
a écrit le 24/10/2016 à 7:45 :
Eh Manu pas trop crédible ton revirement à gauche alors que le bateau fuit de tous les côtés. Il aurait fallu y réflechir un peu plus tôt. FH a tué la gauche et le PS et Manuel a régardé et laissé faire!
a écrit le 23/10/2016 à 18:58 :
@ BONSOIR : camarde VALLS pas de panique... pas de panique HOLLANDE va allez se faire élire aux U.S.A...... le caniche de M. OBAMA a déjà une place d'assurée non pas AU SENAT MAIS A LA MAISON BLANCHE COMME LIFTIER !
Réponse de le 23/10/2016 à 20:49 :
Tout le monde voit Hollande hors-jeu.

Mais en cas d'attentats massifs ou de menaces de guerre mondiale, vous allez voir les moutons changer de direction par peur du loup.
a écrit le 23/10/2016 à 14:19 :
Avec le socialisme c'est le déclin de la France. On a encore un exemple récent et tous frais.
Le salon de l'auto 2016. Celui-ci n'aura plus l'aura qu'il avait. En plus on peut dire aujourd'hui qu'avec le MALUS automobile revu à la hausse, les socialistes en jouant avec cette nouvelle taxe pour remplir les caisses qui se vident, vont accélérer la mort de l'automobile en France.
Réponse de le 24/10/2016 à 10:35 :
" les socialistes en jouant avec cette nouvelle taxe pour remplir les caisses qui se vident"

Vont-ils battrent les 40 taxes de Sarkozy ?
a écrit le 23/10/2016 à 14:02 :
Manuel Valls va devoir se "Socialiser" avant de pouvoir incarner l'union de la gauche. Je trouve qu'il incarne surtout la droite de la gauche et je ne l’imagine même pas « passer par le centre ».


Ses prises de position sont un peu trop dans l'autoritarisme et pas assez dans les compromis. Il aime prendre des "postures républicaines", alors que c'est de plus de démocratie et d’égalité dont la société a besoin, surtout pendant cette période de mutation.
Étant donné le contexte de crise économique structurelle, il faut un réformateur ambitieux et non un conservateur.
On ne peut fonder une société sur la seule sécurité ou sur l'autorité, il y a des équilibres indispensables et des préalables à respecter.

- Autoritarisme, tout comme l'ex président, lui aussi ex ministre de l’intérieur ?
- Ou bien il essaye de sur-compenser les compromis, incertitudes et reculades propres au président Hollande ?
Dans tous les cas, si on veut sauver le PS, il vaudrait mieux que F. Hollande ne se présente pas.
Réponse de le 23/10/2016 à 16:01 :
vous oubliez la désunion a droite:quand Sarko et ses militants auront bourré les urnes des primaires ,ça ne sera pas joili-joli a voir...par contre a gauche je sens de la loyauté et des gens qui font passer le sens de l'équipe et du pays d'abord:c'est pour cela qu'ils ont de grandes chances
Réponse de le 23/10/2016 à 18:32 :
Élu PS, ils ont de grandes chances de prendre une magnifique et extraordinaire branlée en Avril 2017. A votre primaire, nous allons voir le nombre de personnes qui croient dans vos dogmes, dans vos magouilles, votre démagogie, votre mythomanie.
Réponse de le 24/10/2016 à 9:08 :
On ne peut contester, à part quelques cas, l'honnêteté de la gauche. On ne peut non plus contester un sentiment de déni de la part du président, qui a renié des promesses symboliques.
S’il veut encore servir la gauche, il devrait sans attendre faire un bilan et annoncer qu’il ne se représentera pas. Cela lui laisserait l’opportunité de s’expliquer avant la du mandat et d’essayer de corriger les erreurs, ne serait-ce que de communication.
Actuellement il semble continuer à mener une stratégie de candidat et de parti, tout comme l’ex président de droite d'ailleurs et c'est aussi cela que les Français rejettent. Surtout si les partis politiques sont porteurs uniquement de candidats et non de programmes politiques, ou d’idées.
Beaucoup peuvent être candidats, mais peu semblent porter des idées.


Les idées d’abord, les candidats et les slogans après. Voila un nouveau slogan...
Réponse de le 24/10/2016 à 10:36 :
Tout a fait d'accord avec VELKA, je suis proche du PS et des idéaux de gauche et je pense que Hollande a trahi ses promesses. Non pas que ce qu'il a fait était absolument "nul" comme certain le laisse penser mais il laisse l'image de ne pas avoir jouer vraiment franc. Je pense qu'il devrait se retirer sur son bilan (Au final pas désastreux) et laisser un débat d'idée entre les différents courants.
C'est ça aussi la démocratie, savoir se retirer pour que le débat ait lieu sur les idées et non sur les personnes. Il cristallise trop les fractures... Il faut un rassemblement.
a écrit le 23/10/2016 à 13:27 :
Hey, Manu, tu devrais utiliser le 49.3.
La gauche....c'est termine, et pour tres longtemps.
a écrit le 23/10/2016 à 13:15 :
C'est foutu à gauche , olé ...
a écrit le 23/10/2016 à 12:43 :
Socialisme parti confiscatoire au même titre que le communisme avec des taxes et des impôts à ne plus en finir.
Dernier coup bas de ce gouvernement SOCIALISTE les nouveaux tarifs du MALUS sur les véhicules qui EXPLOSE.
Si j'en avais les moyens avec toute ma famille, je quitterai la France qui perd tous ses repaires économiques et surtout de société pour nos prochaines générations.
Réponse de le 24/10/2016 à 10:31 :
Tiens , je t'ai retrouvé un article de 2011 sous la droite :

A compter du 1er janvier 2011, les tarifs des nouveaux barèmes bonus-malus applicables aux véhicules polluants augmenteront. Ces barèmes devaient initialement entrer en vigueur qu’à compter de 2012.
Le taux maximal d’émission de CO² retenu est de 150 grammes/km. Au-delà, une taxe supplémentaire sera à payer.

Tu voulais déja quitté le pays ?
a écrit le 23/10/2016 à 12:43 :
Socialisme parti confiscatoire au même titre que le communisme avec des taxes et des impôts à ne plus en finir.
Dernier coup bas de ce gouvernement SOCIALISTE les nouveaux tarifs du MALUS sur les véhicules qui EXPLOSE.
Si j'en avais les moyens avec toute ma famille, je quitterai la France qui perd tous ses repaires économiques et surtout de société pour nos prochaines générations.
a écrit le 23/10/2016 à 12:40 :
Nous avons peur de hollande il est fou de guerre il faut le destituer .ça dernière trouvaille diminuer les pensions pour les retraites propriétaire de leur habitation
a écrit le 23/10/2016 à 12:40 :
Je ne vois pas comment Valls et le vallsisme qui sont la première cause de désaffection des électeurs de gauche et qui ont réussi à fracturer y compris dans leur ex-majorité pourraient soudain devenir le sauveur de la gauche.
Il faisait 5% aux primaires de 2011 et même sans Hollande en face, il ne fera pas 10%.

Je me souviens aussi que cet individu, il y a quelques semaines seulement, assénait gravement qu'il y avait deux gauches, celle de gouvernement (la sienne, celle des gans sérieux destinés à exercer le pouvoir) et celle d'opposition (les branquignols, ceux qui sont tout justes bons à vociférer dans l'opposition).
Et il insistait lourdement sur le fait qu'elles étaient irréconciliables.

Quand on torpille toute velléité d'union comme il le fait depuis 5 ans, on ne doit pas s'étonner de se retrouver seul au moment de l’élection. D'autant plus que les "branquignols" n'ont pas besoin de Valls et n'en veulent surtout pas dans leurs soutiens.
a écrit le 23/10/2016 à 11:48 :
"La popularité de François Hollande recule encore". C'est incroyable, ça fait 4ans qu'il recule, mais n'arrive pas à descendre en-dessous de 13%. Pourtant, avec mon sondage trottoirs/commerces quotidien quand j'arrive à 5% c'est une journée royale pour lui. Quand à Valls en plan B. B signifie Branle-bas de combat ou B signifie Branquignol ?
a écrit le 23/10/2016 à 10:36 :
Manuel Valls, un plan B crédible ?

Valls est le Fillon bis, beaucoup de brailleries, le seul souvenir que Valls nous laisse, comme Sarkozy, c'est leur activisme au service du terrorisme économique

VallsHollande, FillonSarkozy, RaffarinChirac, les traitres qui ont semé la pauvreté et organisé la misère en France, et in finé le déclin qui mine les Français

c'est la misère qui est le terreau du terrorisme
a écrit le 23/10/2016 à 10:19 :
Il peut voter Melenchon s'il souhaite être utile à la gauche.
a écrit le 23/10/2016 à 10:04 :
Manuel Valls devrait moins se référer à la notion "de gauche" et promouvoir des idées pour régler le problème du chomage. Macron propose de répartir les charges sociales sur le travail (la production) et sur la consommation; lui même a évoqué l'idée d'une allocation universelle également évoquée par la droite; il faut aborder aussi une politique dans le domaine de l'énergie pour favoriser la transition énergétique. Il faut envisager des compromis entre la droite et la gauche sur de nombreux sujets.
a écrit le 23/10/2016 à 9:47 :
Après avoir insulter la gauche pendant 4 ans, ce triste sire fait appel à la gauche pour sauver son assiette ^^
Comme il déclare souvent qu'il reste ferme avec dignité dans la raclée que vont subir ces soi-disant de gauche
a écrit le 23/10/2016 à 9:46 :
Le rôle d'un premier ministre est-il de passer un stage de chien de berger pour ramener les brebis égarés du PS sur le bon chemin?

Pour moi, il doit se concentrer sur les fonctions régaliennes 24 heures sur 24 pour lequel il touche un chèque très généreux et des avantages.

Si il veux faire des meetings, il doit démissionner. Évitons le mélange des genres. Premier ministre, intérêt général, probable candidat intérêt particulier, ce n'est pas le même payeur. L'un est le peuple, l'autre doit être que le PS.
a écrit le 23/10/2016 à 9:44 :
Aussi crédible que sa déclaration de patrimoine a 40000 euros

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :