Notre-Dame-des-Landes : les travaux bientôt annulés ?

 |   |  271  mots
La cour administrative a désormais deux semaines pour rendre sa décision.
La cour administrative a désormais deux semaines pour rendre sa décision. (Crédits : Reuters)
L'avis négatif du rapporteur public sur plusieurs arrêtés indispensables pour lancer la construction de l'aéroport pourrait enterrer le projet.

François Hollande va-t-il avoir raison, lui qui prédisait, dans le livre Un président ne devrait pas dire ça, que l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ne verrait "jamais le jour" ? Ce lundi, le rapporteur public, s'appuyant sur la loi sur l'eau, a demandé l'annulation de deux arrêtés préfectoraux indispensables au démarrage des travaux, devant la cour d'appel administrative de Nantes.

Même si la déclaration d'utilité publique a été prise en 2008, la magistrate, Christine Piltant, estime aujourd'hui que ce nouvel aéroport dégraderait de manière certaine plusieurs milieux aquatiques. L'infrastructure se situerait en effet dans une zone humide, en tête de "trois bassins versants", ce qui conduirait à une "dégradation certaine des masses d'eau".

"Peut-on vivre sans aéroport idéal ? La réponse est oui"

Conséquence, la magistrate rappelle que l'option de l'aménagement de Nantes-Atlantique, l'actuel aéroport, est une "alternative crédible", au projet Notre-Dames-des Landes. Si elle concède que Nantes-Atlantique n'est "pas l'aéroport idéal", Christine Piltant s'interroge : "Peut-on vivre sans aéroport idéal ? La réponse est oui. Peut-on vivre sans eau ? La réponse est non".

Sur le long terme, le réaménagement de Nantes-Atlantique, dont le coût a été évalué à 825 millions d'euros pour une capacité de neuf millions de passagers dans un rapport d'experts missionnés par la ministre de l'Environnement Ségolène Royal, "présente des inconvénients moins dommageables" que la construction d'un nouvel aéroport, a ajouté le rapporteur public. La cour administrative a désormais deux semaines pour rendre sa décision.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/11/2016 à 14:59 :
Ils sont forts les écolos, dans les 3 à 5 % dans les urnes, un referendum perdu nettement, des zadistes que tous méprisent, et pourtant ils font plier le gouvernement sur un projet d'aéroport que 80 % des Français ne fréquenteront jamais dans une ville qui est pourtant très accueillante
a écrit le 08/11/2016 à 14:15 :
Mais qu'est ce que la justice vient encore faire dans ce dossier après un vote majoritaire des citoyens concernés ? Est ce qu'on doit considérer un référendum comme un simple sondage ? Est ce qu'après l'élection présidentielle la justice validera ou non la décision du peuple français ?
a écrit le 08/11/2016 à 13:01 :
Notre-Dame-des-Landes : les travaux bientôt annulés ?

L'expression "réduire la voilure" est pleinement justifiée ;

Ce projet est absurde, inutile, ruineux, sans valeur ajoutée, destructeur de la nature ;
Réponse de le 08/11/2016 à 15:28 :
Cela fait 10000 ans que l'homme fait des projets destructeurs de la nature.
Celui qui a posé la première Pierre de la Ville de Nantes a détruit la nature, les champs de menhir détruisent la nature, et les pyramides d'Egypte aussi.
Alors jauger un projet sous ce seul axe, c'est remettre en cause le développement humain depuis l'origine. La question est de savoir si l'on veut que Nantes devienne une métropole de dimension Européenne avec les infrastructures adaptées ou reste une puissance à peine régionale.
a écrit le 08/11/2016 à 11:50 :
DU BETON AVEC QUELQUES AVIONS? ALORS QUE L AUTRE N EST PAS LOIN ET DE PLUS AMENAGABLE CAR MAL UTILISE POUR CES CAPACITES REELS? C EST TOUS SIMPLEMENT DU GACHIE ECONOMIQUES ET ECOLOGISTES??? C EST UNE CHOSSE DE SONGE QUE LA NATURE NOUS PARLE ET QUE LE GENRE HUMAIN N ECOUTE PAS? ///GANDHI///
a écrit le 08/11/2016 à 10:28 :
la logique doit l emporter! haro sur du gachis.! madame Royal avait bien anticipé
a écrit le 08/11/2016 à 8:10 :
A Nantes, les impôts locaux ne cessent d'augmenter comme partout, la dépense se justifie-t-elle ?
a écrit le 08/11/2016 à 7:59 :
Ce n'est donc seulement pas un aéroport qu'il faut construire mais aussi une réserve où l'on protègera du monde moderne tous les sauvages qui occupent le terrain au mépris de tant de décisions de justice, de tant de votes des collectivités locales compétentes et d'un referendum de la population locale. Et comme dans "la soupe aux choux", on pourra aller le dimanche distribuer des cacahuètes aux autochtones dont le Muséum National d'Histoire Naturelle assurera le suivi scientifique en les mesurant et en les pesant périodiquement. Une grande attraction en perspective !
a écrit le 07/11/2016 à 23:37 :
ce qui est scandaleux et que je viens d’appendre c'est que les arrêtés autorisant la construction de cet aéroport ont été pris en dérogation de lois existantes comme jadis les collèges "Edouard Pailleron" je croyais depuis que cela avait servis de leçon et que l'état appliquait désormais à lui -même les lois qu'il édicte pour les citoyens !
a écrit le 07/11/2016 à 20:48 :
Un TGV qui mettrait Nantes à 1h30 de Roissy , c'est la meilleure solution. pourquoi vouloir
polluer toute une région avec un aéroport qui ne servira à rien .
Réponse de le 08/11/2016 à 6:57 :
Un tel TGV à partir du Mans coûterait 4 à 5 fois plus cher que NDDL, accessoirement il aurait une emprise au sol bien plus importante. En plus Roissy est saturé et il faudrait l'étendre. Or actuellement un projet de centre commercial à proximité de Roissy provoque déjà une forte opposition... comme d'ailleurs désormais tous les projets en France.
Réponse de le 08/11/2016 à 10:23 :
Tgv pour New York?
Et puis agrandir Nantes atlantique , a cote de la deuxieme reserve ornithologique de France de Grand Lieu apres la camargue: n'importe quoi , ce rapporteur.
a écrit le 07/11/2016 à 20:33 :
Petit sursis avant 2017
a écrit le 07/11/2016 à 20:26 :
Petit résumé: Une grande majorité d'élus locaux (de gauche et de droite) décident de mettre en oeuvre un projet. Un vote local le valide également. 200 punks à chiens sont contres et occupent le terrain pour empêcher les travaux. Le gouvernement craint une évacuation compliquée et impopulaire d'un point de vu national. Hop un rapport d'un rapporteur publique pour justifier le rétro-pédalage en urgence, et on annule tout. On donne donc raison a une minorité composée en grande partie de casseurs de vitrines, de drogués et de marginaux altermondialistes, c'est un beau message adressé à tous les français! Le manque de courage de l'exécutif est navrant.
Réponse de le 07/11/2016 à 21:29 :
Dommage qu'il n'y ait pas eu "200 punks à chiens" pour empêcher la construction de l'autoroute A65 Pau-Langon, cela aurait empêcher une gabegie de l'argent public (péage parmi les plus élevé de France et coup le trafic de l'autoroute n'est que la moitié escomptée) et un saccage environnementale (disparition définitive de l'écrevisse à pattes blanches).

Ce projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes est typiquement ce qu'on appelle un éléphant blanc; ça coûte très chère pour une utilité nulle ou très faible. Le projet NDLL date des années 70 comme aéroport de délestage pour le Concorde qui arrivait de sa traversée de l'Atlantique ric-rac en carburant...

L'aéroport de Genève prouve qu'un aéroport peut avoir un trafic soutenu avec une seule piste. Pour Nantes-atlantique, il faudrait "juste" réorienter sa piste et reconstruire un nouvel terminal plus adapté.

Les élus locaux sont certes pour NDDL, mais ce n'est pas eux les payeurs. Tout comme les élus aquitains de tout bord étaient pour l'A65 et c'est le contribuable qui raque en comblant le déficit d'exploitation du concessionnaire.
Réponse de le 07/11/2016 à 22:01 :
Ce qu'un rapporteur public dit, un autre rapporteur public peut le contredire. En tout cas un tribunal administratif n'a pas à se prononcer sur le fait qu'il existe ou non une alternative crédible à l'aéroport de NDDL, et rien que pour ça le rapport en question devrait être jugé nul et non avenu.Il suffira, après l'alternance, de lever en urgence absolue les obstacles législatifs s'ils existent et de reprendre immédiatement les arrêtés préfectoraux annulés.
Réponse de le 08/11/2016 à 13:43 :
@Stop aux éléphants blancs !
"Pour Nantes-atlantique, il faudrait "juste" réorienter sa piste et reconstruire un nouvel terminal plus adapté."
Autrement dit construire un nouvel aéroport sur l'emplacement de l'actuel, d'ailleurs avec un coût (825 millions) SUPERIEUR à la création de NDDL. Brillante idée, surtout quand on sait qu'orienter Est-Ouest la nouvelle piste (pour éviter le survol à basse altitude du centre de Nantes au décollage ou à l'atterrissage) impliquerait le survol à basse altitude de la réserve naturelle et ornithologique de Saint Philbert de Grand Lieu, véritable zone à défendre, elle, et dont la limite est à moins de 1km de Nantes Atlantique (et que dire si un jour un avion doit vider ses réservoirs au dessus de ladite réserve dans le cas d'une procédure d'atterrissage d'urgence). Pour le coup, je comprendrais que les VRAIS défenseurs de l'environnement (et non les anti-tout professionnels) se mobilisent contre cette idée saugrenue.
a écrit le 07/11/2016 à 20:16 :
C'est pas tous les jours que la raison l'emporte, ce nouvel aéroport est une hérésie, la Loire Atlantique est un des département les plus écologiques de France, ouf on va garder des agriculteurs locaux sur de petites fermes qui font du bon boulot pour bien alimenter la population. Le bétonnage, le toujours plus, les magouilles des puissants y'en a marre !

Enfin une bonne nouvelle, c'est le moment d'aller s'investir dans les défis du 3ème millénaire !
Réponse de le 07/11/2016 à 22:13 :
dans le même temps, avec les fermes de 1000 vaches, les allemands nous taillent des croupières dans le domaine agricole en produisant de manière rentable du lait à un prix qui fait crever de faim nos agriculteurs locaux sur de petites fermes qui ne peuvent être rentables. Les tenants de la France-musée où on ne peut plus construire le moindre équipement un tantinet ambitieux sans devoir engager une guerre des tranchées juridico-administrative, où des autorités sans la moindre légitimité démocratique (une cour d'appel administrative...) peuvent rendre, à coup d'appels et de contre-appels, des décisions contradictoires mènent notre pays de façon très sûre sur la voie du sous-développement. De toutes façons, les activités agricoles qui existent sur le périmètre de ce futur aéroport sont certainement plus nocives pour la ressource en eau que ne pourra jamais l'être l'aéroport.
Réponse de le 08/11/2016 à 15:18 :
C'est quoi les défis du 3ème millénaire ?
Le passage de Loire Atlantique à NDDL, c'est le même enjeux que de passer du Bourget à Roissy.
Les défis du 3ème millénaire, ce sont des infrastructures modernes, avec une taille critique importante pour amortir le poids des surcouts liés aux enjeux écologiques. L'aéroport existant n'aurait pas pu être construit dans le cadre juridique actuel.
a écrit le 07/11/2016 à 19:52 :
Enfin un peu de bon sens , si j'ose dire , paysan . Merci madame .
a écrit le 07/11/2016 à 19:04 :
Il est quand même hallucinant que la construction de cet aéroport n'ai tenu jusqu'à présent que par la seule volonté du gouvernement et des multinationales.

Ces deux entités étant tellement habituées à tout diriger qu'elles ne se soucient même plus des détails, elles prennent l'habitude de passer en force.

Heureusement que cette dérive autoritaire a été détournée par les Zadistes.

Bravo aux Zadistes, on savait qu'ils avaient raison, grâce à cette magistrate la raison devrait enfin finir par l'emporter, ce qui en néolibéralisme est rarement le cas.

Il n'y a que nous autres citoyens qui pouvons arrêter les dérives de plus en plus brutales de l'oligarchie.
Réponse de le 07/11/2016 à 20:29 :
Passer en force?? Vous oubliez un vote pour à 55%! (Et 165 décisions de justice en faveur du projet).
Réponse de le 08/11/2016 à 8:26 :
@Albert

Il est d'ailleurs toujours étonnant de voir des gens favorable à la destruction de leur environnement.Quoique les plus favorable dans ce vote sont ceux qui habitent à ..50km de ce projet, comme quoi.
Réponse de le 08/11/2016 à 9:13 :
Un vote par référendum avec plus 50% d'abstention est-ce que cela fait un résultat majoritaire ?

Sachant qu'ils passaient en force et que la contestation des zadistes se faisait de plus en plus puissante je pense qu'ils ont surtout essayé de se donner un minimum de légitimité par ce biais.
a écrit le 07/11/2016 à 19:03 :
Tous ca pour ca ?

La clique politique à fait des lois impossible

Penser que ca va changer le milieu aquatique ça me semble le niveau bac à sable

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :