Ouverture des trains à la concurrence : cinq projets de grande ligne déposés

 |   |  373  mots
(Crédits : STEPHANE MAHE)
Cinq projets de lignes de trains ont été rendus publics ce lundi 17 juin par l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer) dans le cadre de l'ouverture à la concurrence des grandes lignes commerciales de transport de voyageurs, prévue pour fin 2020.

L'ouverture à la concurrence des grandes lignes commerciales de transport de voyageurs, prévue pour fin 2020, est de plus en plus palpable. De fait, cinq projets de lignes de trains ont été rendus publics ce lundi 17 juin par l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer) dans le cadre de l'ouverture à la concurrence des grandes lignes commerciales de transport de voyageurs, prévue pour fin 2020. Ces projets, tous déposés par la compagnie allemande FlixTrain, concernent les trajets Paris-Nord - Bruxelles-Nord, Paris-Bercy - Lyon Perrache, Paris-Bercy - Nice (en horaire de nuit), Paris-Bercy - Toulouse, et Paris-Austerlitz - Bordeaux. Ils totalisent 25 arrêts intermédiaires.

FlixTrain, filiale du groupe FlixMobility dont fait également partie FlixBus, est donc finalement la seule à s'être portée candidate pour ces cinq lignes, alors que SNCF Réseaux avait indiqué en début d'année avoir "deux touches" parmi les opérateurs ferroviaires. "On est pas sur un modèle TGV, mais plutôt sur une offre équivalente aux trains Intercités, avec des prix nécessairement plus abordables", a assuré à l'AFP Yvan Lefranc-Morin, directeur-général France de FlixBus. "A l'aide de nos data, on sait qu'il y a une forte demande pour une offre bon marché sur ces lignes", a-t-il ajouté.

Un délais d'un mois

Comme en Allemagne, où la compagnie opère depuis avril 2018, FlixTrain se focalisera sur la planification du réseau et la vente des billets, et entend travailler avec des partenaires qui posséderont et feront circuler les trains, floqués en vert à l'effigie de la marque.

Lire aussi : SNCF : le gouvernement dévoile le calendrier de l'ouverture à la concurrence

Selon la réglementation européenne qui définit les conditions d'accès des opérateurs privés au réseau ferroviaire, les autorités organisatrices de transport - principalement les régions - ont désormais un délai d'un mois pour demander à l'Arafer un "test de l'équilibre économique" s'ils pensent que ces nouveaux services compromettent la viabilité d'un service public existant, notamment les TER (trains régionaux). En Allemagne, FlixTrain exploite désormais trois lignes et a transporté 1 million de voyageurs lors de sa première année d'exploitation, selon la société.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/06/2019 à 23:43 :
Nice londres en train de nuit c est pour quand ?
a écrit le 21/06/2019 à 23:39 :
A quand un train de nuit prive barcelone londres
a écrit le 21/06/2019 à 23:37 :
A quand un train de nuit prive barcelone londres
a écrit le 18/06/2019 à 10:53 :
Et bien-sur on va démonter les petites lignes du réseau SNCF pour éviter que dans le futur on puissent a nouveau les utiliser!
a écrit le 18/06/2019 à 8:23 :
Le Ridicule En Marche.

Ça n'a pas fonctionné au RU ? Parfait testons chez nous ! :D
a écrit le 18/06/2019 à 8:06 :
Là où j'habite, dans les pays de la Loire, une offre de trains pour connecter les plages aux grandes villes le week-end ferait beaucoup de sens et pourrait drastiquement réduire les embouteillages énormes entre (par exemple La Baule - Nantes - Angers).
La SNCF a bien quelques trains, mais ils sont pris d'assaut, malgré des horaires mal pensés et pas respectés, et des tarifs totalement prohibitifs qui encouragent à l'utilisation d'une automobile. Une offre concurrente sur ce créneau bien particulier aurait tout son sens à mon avis.
a écrit le 18/06/2019 à 5:42 :
Pouvoir comme jadis faire Paris Nice de nuit. Quel luxe.
a écrit le 17/06/2019 à 20:53 :
Quand on veut piquer son chien on dit qu’il est malade.
En clair : la sncf va être concurrencée sur les lignes rentables mais on ne va pas pas obliger ses concurrents à faire udi service public sur les lignes non rentables. À terme la sncf est morte et les petites lignes aussi.
On va encore régaler les copains du privé !
a écrit le 17/06/2019 à 19:47 :
Mais qui va être le sous-traitant de Flix?Transdev,Ratp dev ou Keolis?.A mon avis,c'est un projet non rentable.Cela étant dit,il pourra probablement bénéficier de grosses subventions publiques.
a écrit le 17/06/2019 à 19:32 :
Très bonne chose que ces services qui avaient disparu pour cause de tout-TGV soient relancés par un opérateur privé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :