Paris  : quelles nouvelles taxes pour 2017  ?

 |   |  683  mots
Pour boucler son budget 2017, Paris a besoin d’augmenter certaines taxes.
Pour boucler son budget 2017, Paris a besoin d’augmenter certaines taxes. (Crédits : Charles Platiau/Reuters)
La mairie de Paris espère convaincre le Parlement et le gouvernement d'augmenter la taxe d'habitation sur les résidences secondaires, la taxe de séjour et la taxe sur la vacance.

Contrainte financièrement, la mairie de Paris cherche de nouvelles recettes. Face à la baisse des dotations de l'Etat et à la hausse de ses participations au fonds de péréquation, la mairie de Paris voit en effet sa capacité d'autofinancement s'éroder. Or dans le même temps, la maire Anne Hidalgo compte mener à bien un ambitieux plan d'investissements de 10 milliards d'euros sur la durée de sa mandature, dont 2,9 milliards pour le seul secteur du logement. Pour pouvoir boucler son budget et ainsi poursuivre sans coupes la mise en œuvre de ses investissements, il lui faut donc trouver de nouveaux leviers de recettes. Dans un document de communication préalable au débat d'orientation budgétaire pour 2017, la Ville de Paris ne s'en cache pas. « Nous comptons pouvoir mobiliser en 2017 de nouveaux leviers fiscaux incitatifs pour renforcer notre politique du logement », est-il écrit.

Hausse de la fiscalité immobilière

Et pour ce faire, la mairie de Paris compte agir sur trois leviers : la taxe d'habitation sur les résidences secondaires, la taxe de séjour pour les sites d'hébergements comme Airbnb, et la taxe sur la vacance des logements. Mais pour arriver à ses fins, la Ville de Paris doit d'abord convaincre le Parlement et le gouvernement qui sont en train d'étudier le projet de loi de finances 2017. Des amendements vont donc être déposés à cet effet au Sénat et en deuxième lecture à l'Assemblée.

Au regard de l'évolution des discussions, il semble que la Ville de Paris soit en mesure d'obtenir satisfaction sur une hausse de la taxe d'habitation sur les résidences secondaires. La capitale espère concrètement que l'Etat donne la possibilité aux villes qui sont en fort déficit de logements de doubler la taxe d'habitation sur les résidences secondaires. Il y a deux ans, déjà, la mairie de Paris avait obtenu la possibilité de majorer de 20 % la taxe d'habitation sur les résidences secondaires. Une mesure dont avaient pu bénéficier plusieurs dizaines de communes, de droite comme de gauche. Ce qui plaiderait en faveur d'une nouvelle hausse.

Avantage fiscal

Mais si Paris souhaite augmenter cette taxe d'habitation, c'est aussi parce qu'elle compte environ 90.000 résidences secondaires, dont « beaucoup sont occupées moins d'une semaine par an », s'indigne un conseiller de Paris. Or, il faut savoir qu'à Paris, les taux d'impôts locaux sont beaucoup plus bas que dans les autres grandes villes : seulement 13,38 % pour la taxe d'habitation.

Ce qui veut dire que les propriétaires des résidences secondaires bénéficient aussi de cette faible imposition. Or, « le bénéfice de cet avantage fiscal n'incitant pas aujourd'hui les non-résidents permanents à remettre leurs biens sur le marché, une évolution des modalités d'imposition des résidences secondaires à la taxe d'habitation (...) serait de nature à rééquilibrer l'effort fiscal », justifie le document préalable au débat d'orientation budgétaire de la Ville de Paris.

Hausse de la taxe de séjour

Par ailleurs, « de telles évolutions en loi de finances 2017 pourraient utilement être complétées par des dispositions relatives à la taxe de séjour, en vue de rétablir une égalité de traitement entre hôtellerie classée et meublés de tourisme non classés loués par l'intermédiaire des plateformes », est-il aussi écrit dans ce document. La mairie de Paris compte donc accentuer la pression sur les sites d'hébergement, Airbnb en tête. Une hausse de cette taxe avait déjà été votée il y a deux ans. Déployée dans 17 villes en France, elle a notamment permis à Paris de récolter 5,5 millions d'euros entre octobre 2015 et septembre 2016.

Enfin, certains conseillers de Paris aimeraient faire adopter un amendement qui vise à doubler la taxe sur la vacance des logements. La taxe existante étant trop faible pour inciter les propriétaires à remettre leurs biens sur le marché. La capitale compte ... entre 30.000 et 120.000 logements vacants selon les modes de comptabilisation, sur un parc total d'1,2 million de logements. Et elle éprouve toutes les peines du monde à s'attaquer à ce problème récurrent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2016 à 19:15 :
et si elle gérait tout simplement correctement l'argent public au lieu d'augmenter les impôts et après ça elle veut prétendre aux jeux olympiques , avec quel argent ?
Réponse de le 30/10/2016 à 11:14 :
et elle veut les JO 2023??? Qu'elle honte la gestion de cette ville... On ne veut plus de voiture (sauf pour les riches) on ne veut plus de logement (sauf les riches) on veut plein d'entreprise (mais pas les ouvriers). Étrange conception dela vie et du social...
a écrit le 28/10/2016 à 14:38 :
Vivre à Paris est un véritable avantage en nature.Il est normal qu'il soit taxé.
a écrit le 28/10/2016 à 12:37 :
Ce que la plus part des gens ne se rendent pas compte, c'est qu'à force de taxer à tout va, la France s'appauvrit inexorablement vers le bas ! A tous les niveaux de la société, cela devient insupportable. Le pouvoir d'achat en prend un coup à chaque fois...Nous vivons au dessus de nos moyens et l'on dépense s'en compter...cela ne durera pas éternellement !
Il serait intéressant de faire un audit sur toutes les taxes mises en place sous Hollande et Sarkozy ...Dépenser, c'est tellement facile, par contre économiser là c'est la débandade !!!
Réponse de le 28/10/2016 à 14:00 :
C'est faux. Il y a de plus en plus de riches en France et ils sont encore plus riches qu'avant.
Réponse de le 28/10/2016 à 17:12 :
C'est faux. Il y a de plus en plus de riches en France et ils sont encore plus riches qu'avant.
réponse:
C'est vrai, il y a des millions de riches partout en France ???????
Commentaire gauchiste qui n'apporte rien de constructif .Je ne savais pas qu'en appauvrissant les riches (coupables d'être riches), les pauvres s'enrichissaient. Comme disait Coluche , c'est nouveau, ça vient de sortir !
Réponse de le 28/10/2016 à 18:08 :
Les statistiques sont claires, si vous lisez les journaux, ce dont je doute. Le monde : "Les riches sont plus nombreux, en France, et ils sont même de plus en plus riches. Ainsi, entre 2013 et 2014, le nombre d’assujettis à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est passé de 312 406 à 331 010, soit une progression de 6 %. Dans le même temps, la valeur totale des patrimoines déclarés a bondi de 10 %, atteignant 476,28 milliards d’euros en 2014 contre 433,47 milliards l’année précédente. Les valeurs immobilières ont crû de 8,2 % et les valeurs mobilières de 10,8 %. Alors que, dans le même temps, la croissance du produit intérieur brut (PIB) se languissait à un morne 0,4 %."
a écrit le 28/10/2016 à 11:55 :
l'avenir appartient aux ambitieux:Hidalgo sait sait se donner les moyens de son ambition.les taxes d'aujourd'hui sont nos profits de demain
a écrit le 28/10/2016 à 10:15 :
En plus Paris veux accueillir les yeus olympique.
a écrit le 28/10/2016 à 9:34 :
Il y a encore des possibilités de taxes: l'air respiré en fonction du nombre de m3 respiré/jour, le nombre de m2 de trottoir usés en fonction de la pointure, le nombre de m... de chien écrasées/jour vu la saleté des rues, ....
a écrit le 28/10/2016 à 9:25 :
Une petite pensee pour les retraites francais qui ont achetes un bien immobilier au Portugal. La "taxe soleil" va etre votee. L'arnaque totale.
a écrit le 28/10/2016 à 8:30 :
Réponse de @BA le 27/10/2016 à 14:46 :
A mon avis il est grand temps que les pauvres deviennent riches!
Hmmmmm, ca demande de l'effort, c'est bete ca!
Réponse de le 28/10/2016 à 11:06 :
Ah parce que les gens riches travaillent plus que les gens pauvres ? T'as des preuves de ça ? Moi je vois plutôt des femmes de ménage ou des ouvriers du bâtiment se casser le dos et pourtant ils sont pas riches.
a écrit le 28/10/2016 à 7:27 :
Et malgré cette pulsion de mort pour imposer toujours plus de taxes, Paris est toujours plus sale, la voirie est dans un état déplorable, la signalisation reste erratique...La chienlit au pouvoir, quoi.
a écrit le 27/10/2016 à 21:57 :
Vous ne pensez pas que 10% des menages qui paient 50% de l'impôt, CA SUFFIT !
Réponse de le 28/10/2016 à 11:19 :
Celà constitue un équitable I.S.F de plus, et étendu sur 45%, pour que 55% en soient Bien Justement exonérés. La C.S.G-C.R.D.S commence à suivre ce modèle merveilleux de justice fiscale et sociale. A terme et grace au prélèvement à La Source jaillissante, les memes 55% défavorisés seront exonérés de C.S.G-C.R.D.S. C'est le principe de la Solidarité et du Partage.
Paris et Lille honore ce modèle plébiscité massivement depuis Mars 2001 réitéré voici seulement 30 mois.
Réponse de le 28/10/2016 à 11:20 :
Celà constitue un équitable I.S.F de plus, et étendu sur 45%, pour que 55% en soient Bien Justement exonérés. La C.S.G-C.R.D.S commence à suivre ce modèle merveilleux de justice fiscale et sociale. A terme et grace au prélèvement à La Source jaillissante, les memes 55% défavorisés seront exonérés de C.S.G-C.R.D.S. C'est le principe de la Solidarité et du Partage.
Paris et Lille honore ce modèle plébiscité massivement depuis Mars 2001 réitéré voici seulement 30 mois.
a écrit le 27/10/2016 à 21:43 :
C'est trop facile de toujours taxer les mêmes et de dépenser + que +.
C'est abérrant aussi de considérer un pied à terre parisien comme une résidence secondaire alors qu'il me sert pour travailler la semaine sur Paris et que je n'ai pas les moyens de me payer un grand appartement pour loger ma famille sur Paris.
Pourquoi devrais-je payer plus ?
a écrit le 27/10/2016 à 20:30 :
jetez un coup d oeil sur wikipedia avec List_of_cities_by_population_density
C' est effrayant Paris est dans le top de la liste des villes sur-densifiées devant Le Caire et Bombay entre autres.
Il faut des espaces verts et plus d'habitations.
Réponse de le 28/10/2016 à 10:24 :
@Paris surpeuplé: ils ont change le nom en Mumbai, pour qu'on ne puisse plus dire que la vache qui rit bombay le torse; les vaches étant sacrées en Inde :-)
a écrit le 27/10/2016 à 19:32 :
La volonté de la municipalité de densifier Paris relève du délire. La sur-densité et la surpopulation sont complétement anti-écologiques et amènent des problèmes considérables de réseaux en tout genre, de flux, de service, de cohabitation, etc.... Il mieux faudrait admettre que tout le monde ne peut pas habiter et vivre à l' intérieur du périphérique.
Faire un vraie et complète intégration entre la petite couronne et Paris ce serait une ambition intelligente.Comme quand Paris a absorbé ses villages (Vaugirard,..), mais ça ne s' est sans doute pas assez "vendeur" et risqué politiquement pour Mme Hidalgo.
a écrit le 27/10/2016 à 12:41 :
Et les économies , notamment concernant le nombre exorbitants d'employés municipaux
Hidalgo n'y pense même pas. Elle veut 30 % de logements sociaux pourquoi pas.Mais
il faut savoir qu'avec une population de ce type , il va falloir prendre en charge des RSA
supplémentaires , la CMU , les cantines gratuites etc... Un coût qui forcément augmentera la pression fiscale sur les parisiens. En réalité , seule une vraie politique de décentralisation pourrait résoudre une partie du problème.
Entasser 17 millions de personnes sur 50 Km2, est-ce raisonnable?
Réponse de le 27/10/2016 à 14:46 :
Tu penses que les pauvres ça coûte trop cher ? Alors pourquoi certains riches ne partagent pas, ces égoïstes ? Pourquoi ils ne payent pas assez d’impôts et vont planquer leur magot en suisse ? Tu penses franchement que le partage du travail et des richesses est suffisant pour permettre aux gens de s'en sortir ?
Réponse de le 27/10/2016 à 15:29 :
@@BA Arretez de fumer de l'herbe! ça ne vous réussit pas mais pas du tout

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :