Plan de relance, plan d'investissement  : le jeu des 7 différences...

Ce mardi, Emmanuel Macron présente son grand plan d'investissement, appelé « France 2030 », destiné à élaborer les grandes orientations technologiques de l'hexagone. Au moins 30 milliards d'euros seront débloqués pour développer les industries du futur. Entre le plan de relance présenté il y a un an, et le plan d'investissement, il faut jouer aux sept différences ou presque !

3 mn

(Crédits : SARAH MEYSSONNIER)

Plusieurs différences opposent le plan de relance présenté l'an dernier et celui que détaille ce mardi Emmanuel Macron.

Entre 30 et 50 milliards d'euros

1-Tout d'abord, les montants : 100 milliards d'euros pour le premier, et entre un tiers et moitié moins pour le second.  Emmanuel Macron le précisera dans son allocution, mais l'enveloppe de France 2030 devrait se situer entre 30 et 50 milliards d'euros sur 5 ans.

 2- La temporalité aussi est différente. Comme son nom l'indique, le plan de relance visait à accélérer la sortie de crise après la mise sous cloche de l'économie frappée par le Covid. « C'était un programme d'urgence pour doper le malade, une cure de vitamines pour qu'elle se remette au plus vite, assure une source proche du ministère de l'Economie. France 2030, c'est un cocktail pour la faire grandir, tranquillement, l'orienter vers d'autres chemins inexplorés... l'éduquer vers des parcours moins carbonés ».

Ainsi, France 2030 nourrit-il des objectifs à plus long terme, pour dessiner les secteurs dans lesquels la France veut être championne. Et tant pis, ou tant mieux, si certaines filières - comme l'automobile, l'hydrogène, les batteries électriques etc -  bénéficient du soutien des deux plans !

Pas de redéploiement budgétaire

3- Alors que le plan de relance peut compter sur des financements européens, le second sera 100 % national. Et « avec du vrai argent », assure une ministre... Sous-entendu, pour France 2030, il n'y aura pas de redéploiement budgétaire, comme ce fut évoqué un temps. Par exemple, pour financer les besoins en formation, liés à ces nouvelles industries, les crédits ne seront pas pris sur le plan d'investissement compétences lancé par François Hollande. Ce seront de nouveaux budgets.

4- Dans ce plan d'investissement, pas de mesures non plus destinées à soutenir la politique de l'offre, comme des exonérations de charges, ou des dispositifs pour aider les entreprises en difficulté à payer leurs coûts fixes ... Certes, l'objectif de France 2030 est d'accompagner ces dernières à accélérer les innovations, mais cela se fera via un soutien au développement des brevets, un encouragement à produire à grande échelle une fois une découverte faite etc Pour France 2030, il n'y aura pas de mesures fiscales, comme le plan de relance peut en contenir.

5- Dans France 2030, selon plusieurs sources, rien n'est prévu non plus pour aider les ménages à changer de voitures ou de chaudières, type prime Renov ... Il s'agit bien de soutenir à grande échelle des innovations, de dégager des leviers pour lancer de nouvelles filières dans l'intelligence artificielle, les biotechs, l'hydrogène ..etc Et non pas de se placer au niveau des particuliers.

Transition écologique

6- Pas de différence mais une ressemblance, cette fois : ces deux plans sont très orientés vers le développement durable et la transition écologique, promet l'exécutif. L'objectif, insiste le gouvernement, est d'accompagner toute notre économie vers une économie décarbonée. Ils y consacrent tous deux, un tiers de l'enveloppe budgétaire.

7- Enfin, autre point commun : ces deux plans sont très importants politiquement pour Emmanuel Macron. L'un visait à tourner la page du Covid, le second à le lancer vers un second quinquennat. Ce n'est pas un hasard si le chef de l'Etat a choisi de faire la présentation de ce plan lui-même ce mardi 12 octobre. Soit 200 jours avant l'élection présidentielle.

Reste que selon François Ecalle, il y a parfois « des dépenses d'investissement qui ne servent à rien, et des dépenses de fonctionnement bien plus utiles pour l'avenir »...

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 12/10/2021 à 23:15
Signaler
Ce sont les grands groupes qui, en rachetant les PME innovantes peuvent les aider à se développer, et avec un minimum de patriotisme économique, assurer le maintien de l’emploi industriel dans le pays. Il est urgent de se ré-approprier le CAC40, auj...

à écrit le 12/10/2021 à 17:48
Signaler
30 à 40 milliards sur 5 à 10 ans pour aider nos PME innovantes : c'est du saupoudrage, et en plus cela fera surtout le bonheur des groupes étrangers. Le jour ou un gouvernement français, cessant les incantations et les mesurettes inefficaces, agira ...

à écrit le 12/10/2021 à 16:56
Signaler
encore des promesses non financees comme xavier Bertrand avec ses 1500 € promis mais non finances La constitution devrait imposer le financement avec chaque projet en attendant les deputes devraient faire leur boulot et censurer chaque mesure non...

à écrit le 12/10/2021 à 14:20
Signaler
Macron, comment préparer son élection à coups de milliards, pris dans la poche des contribuables ! EVIDEMMENT

le 12/10/2021 à 14:42
Signaler
Heureusement pour la france et malheureusement pour les QI d'huître il sera réélu en 2022

à écrit le 12/10/2021 à 9:55
Signaler
l' industrie de demain sur des ruine de celle aujourd'hui ce type est un boni - menteur de foire tâcher de vous en rappeler

à écrit le 12/10/2021 à 9:54
Signaler
l' industrie de demain sur des ruine de celle aujourd'hui ce type est un boni - menteur de foire tâcher de vous en rappeler

le 12/10/2021 à 12:49
Signaler
Le bonimenteur de l' an 2022 est Zemmour faux souverainiste mais vrai pro UE poussé par les réseaux Sarkozy pour faire semblant de porter la contradiction à Macron. Pour renouveler au besoin le bail de 'l oligarchie comme l' analyse...

le 12/10/2021 à 14:15
Signaler
une réélection par défaut peut elle se produire ,?

à écrit le 12/10/2021 à 9:54
Signaler
l' industrie de demain sur des ruine de celle aujourd'hui ce type est un boni - menteur de foire tâcher de vous en rappeler

à écrit le 12/10/2021 à 9:15
Signaler
L'état finance une "relance" avec de la dette publique alors que les bénéfices de nos sociétés partent à l'étranger pour financer entre autre la pension des retraités américains. Pas étonnant qu'ils veulent investir chez nous, ce que les entreprises ...

le 12/10/2021 à 9:35
Signaler
" nos sociétés partent à l'étranger pour financer entre autre la pension des retraités américains. " les Français n'ont que ce qu'ils méritent............ Z'ont qu'à investir dans leurs entrepises

le 12/10/2021 à 17:44
Signaler
Le jour ou un gouvernement français, cessant les incantations et les mesurettes inefficaces, agira pour que l'épargne soit dirigée vers les grandes entreprises françaises on cessera de perdre le contrôle de tous nos fleurons (s’il en reste encore), e...

à écrit le 12/10/2021 à 8:24
Signaler
Notre petit serviteur de Bruxelles qui agit au quotidien contre l' intérêt du pays n' aurait-il pas oublié quelque chose ? Que ce fric fait partie du plan de Bruxelles payé par les français par leur contribution à l' UE, qu' il leur fait perdre ...

le 12/10/2021 à 9:44
Signaler
Dur Dur d'avoir une intelligence face à soi, faute d'argument pour répondre reste la critique

à écrit le 12/10/2021 à 7:55
Signaler
Sarkozy aussi proposait plein de projets pour la France 6 mois avant les élections présidentielles, et plus on se rapprochait plus il en avait, déjà un classique.

le 12/10/2021 à 9:37
Signaler
Faux !!!!!! Sarko n'a rien proposé 6 mois avant l'élection présidentielle

le 12/10/2021 à 10:58
Signaler
Ah oui c'est vrai et c'est très étonnant étant donné que d'habitude Macron se calque parfaitement avec Sarkozy mais faut dire que déjà la justice commençait à sérieusement s’intéresser à lui durant cette période tandis que Macron lui de ce côté là es...

le 12/10/2021 à 11:05
Signaler
@causs32 C'est vrai c'était 17 jours avant ,ah,ah À dix-sept jours du premier tour de la présidentielle, le 5 avril dernier, Nicolas Sarkozy a placé la présentation de son programme sous le sceau de l'exigence budgétaire, indiquant que l'effort...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.