Prélèvement à la source : ce qu'il faut faire et ce qu'il faut éviter !

 |   |  273  mots
Prélèvement à la source : Cinq choses à faire... et cinq autres à éviter
Prélèvement à la source : Cinq choses à faire... et cinq autres à éviter (Crédits : DR)
Les fiches de paie viennent d'être envoyées avec la nouvelle réforme de collecte de l'impôt. 'La Tribune' vous propose un pense-bête pour faciliter le passage au prélèvement à la source.

Cinq choses à faire...

  • Taux individualisé

Se pacser ou se marier tout en profitant du taux individualiser.

  • Crédit d'impôt

Vérifier mi-janvier la bonne réception des 60% de crédits et réductions d'impôts déclarés l'an passé.

  • Acomptes

Demander une baisse des acomptes si les loyers générant ses revenus fonciers ont baissé.

  • Taux imposable

Vérifier son taux d'imposition dès réception de votre fiche de paie de janvier 2019.

  • Budget

Anticiper son budget en tenant compte de la baisse de salaire net.

... Et cinq autres à ne pas faire

  • Se plaindre auprès de l'employeur si son taux d'imposition est faux
  • Ne pas déclarer toute évolution de salaire entre 2018 et 2019.
  • Oublier de déclarer tout changement de situation familiale.
  • Oublier de déclarer ses revenus exceptionnels de 2018.
  • Croire que la déclaration de revenus n'est plus obligatoire.

Ce que Bercy prépare

  • Les services à la personne

Le gouvernement envisage de transformer en aide directe le crédit d'impôt dont bénéficient les employeurs de salariés à domicile. Sont notamment éligibles au crédit pour l'emploi d'un salarié à domicile les activités suivantes : garde d'enfant, soutien scolaire, assistance aux personnes âgées ou handicapées, travaux ménagers, prestations de petit bricolage ou de petits travaux de jardinage.

  • Les organisations caritatives

Le système du prélèvement à la source va aider les associations et fondations caritatives alors que les dons ont chuté l'an dernier sur fond de la suppression de l'ISF. Le dispositif de l'impôt à la source a maintenu le bénéfice de la réduction d'impôt pour dons à des associations acquis au titre de 2018.

 (Source TacoTax)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2019 à 15:25 :
Normalement on remplit une déclaration de revenus qu'on soit imposable ou pas, c'est pas à nous de le décider, et ça permet aussi, aux pas imposables d'avoir un 'papier' le prouvant (demandé pour certaines choses, comme preuve d'éligibilité).
Dématérialisé si on a un accès web, ça évite le timbre pour l'envoyer, modernisme oblige. J'allais la porter à pieds, même loin, une fois par an, ça fait de l'exercice (bien que debout au labo presque tout le temps).
Pour un décès, les héritiers quand y en remplissent la déclaration de revenus avec des pensions déjà ponctionnées par l'IR, la succession doit être close dans les 6 mois par le Notaire, le trop perçu éventuel des Impôts sera servi plus tard, dans 12 mois ? (là on va déclarer les revenus 2018 avec crédit d'impôt de 100% pour avoir à payer 0 sauf revenus spéciaux) Ou ça sera accéléré ? Quand le notaire a clos la succession maternelle, les impôts fonciers arrivés après n'ont pas pu être gérés, tout étant distribué, puis fini. Ont juste réclamé à ma sœur de les payer, allaient pas faire trois avis d'un tiers chacun, faut se mettre à leur place.
a écrit le 31/01/2019 à 14:45 :
Quelque chose qui ressemble qui fait penser à un crédit ! mais vous savez , on est déjà bien vert !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :