Présidentielle 2017 : Hollande battu dans tous les cas de figure

 |   |  433  mots
L'institut de sondage a élaboré trois hypothèses de configurations de premier tour: dans les trois cas, François Hollande n'accèderait pas au second tour.
L'institut de sondage a élaboré trois hypothèses de configurations de premier tour: dans les trois cas, François Hollande n'accèderait pas au second tour. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Un sondage TNS Sofres-OnePoint, réalisé lundi 14 et mardi 15 décembre, pour Le Figaro, LCI et RTL à propos des intentions de vote des Français à l'élection présidentielle de 2017 témoigne du poids atteint désormais par le Front National et de ses répercussions sur la vie politique.

Malgré sa popularité qui rebondit fortement et la surprise des régionales où la gauche ne s'est pas effondrée comme certains le prévoyaient, rien n'y fait, François Hollande ne sera pas au second tour de la présidentielle de 2017, selon ce sondage réalisé au lendemain du second tour des élections régionales. De fait, les résultats de l'enquête sur les intentions de vote à la présidentielle de 2017, réalisée les 14 et 15 décembre par TNS Sofres-OnePoint pour Le Figaro, LCI et RTL, témoignent de la force du Front national et de Marine Le Pen dans la vie politique.

L'institut de sondage a élaboré trois hypothèses de configurations de premier tour: dans les trois cas, François Hollande n'accèderait pas au second tour.

1er scénario : Sarkozy (LR) et Bayrou (Modem) sont tous deux candidats

Dans ce cas, Marine Le Pen arriverait en tête avec 26% des voix, devant Nicolas Sarkozy à 24%. François Hollande est seulement troisième, recueillant 19% des suffrages. François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon seraient à égalité à 10,5%.

2e scénario : Sarkozy (LR) se présente, mais pas Bayrou

Dans ce cas, Marine Le Pen arrive première au 1er tour avec 27,5% des voix devant Nicolas Sarkozy à 26%. François Hollande serait toujours troisième avec 22% des voix.

3e scénario: Juppé (LR) se présente, mais pas Bayrou

Dans ce cas, le maire de Bordeaux arriverait en tête du premier tour avec 31% des voix devant Marine Le Pen (28%). Et François Hollande serait encore une fois derrière avec 20% des voix.

Et au second tour, que se passe-t-il ?

Au second tour, la présidente du Front national serait toutefois largement battue : face à elle, Nicolas Sarkozy l'emporterait avec 64% des voix et Alain Juppé avec 70%. Ce dernier bénéficierait en effet au second tour de bien meilleurs reports sur son nom des électeurs de gauche du 1er tour.

___

>> Vous pouvez retrouver l'intégralité du sondage sur les sites du Figaro, LCI ou RTL et ci-dessous :

Méthodologie - Enquête TNS Sofres-OnePoint réalisée par Internet les 14 et 15 décembre 2015 auprès d'un échantillon de 1 000 personnes inscrites sur les listes électorales représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus inscrite sur les listes électorales. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d'agglomération.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2015 à 7:58 :
FATALITAS !
a écrit le 17/12/2015 à 20:23 :
Enfin une bonne nouvelle pour le pays
a écrit le 17/12/2015 à 20:23 :
Enfin une bonne nouvelle pour le pays
a écrit le 17/12/2015 à 18:11 :
Tiens, le sondage du Figaro a "oublié" le 4 eme scénario loin d'être improbable; bisbilles à droite pour la primaire, Juppé et Sarkozy sont présents au 1er tour...
a écrit le 17/12/2015 à 16:13 :
L'alliance fortuite du 2 ème tour des régionales n'a pas permis de tester le FN pour "ses qualités" de gestionnaire. Merci G.Kepel de nous avoir permis de voir qu'au FN, ils ne comprennent pas les mathématiques. Des parallèles ne se croisent pas, elles vont dans la même direction: il fallait comprendre que les désabusés islamiques vont vers Daesh, et les désabusés de la république française vont vers le FN. Mais MLP a cru qu'il y a avait amalgame de la part de G.Kepel: non pas, il n'y a aucune raison qu'ils se croisent car ils sont sur des lignes parallèles qui partent vers le néant. Elle est partie dans un délire indigne ( photos sur twitter) qui lui fera enfin du tort comme à NS et son bling bling, Bartolone et sa race blanche et FH avec "c'est moi Président". Mais hélas, vers où allons nous? Quel messie pouvons nous attendre pour 2017? Si au moins les incartades de MLP pouvaient nous laisser entrevoir qu'elle ne soit pas au 2 ème tour de 2017, cela nous enlèverait une épine du pied, mais les deux autres vont s'accrocher en dépit de bilans calamiteux en usant d'artifices dont ils sont seuls capables tellement la place est bonne.
a écrit le 17/12/2015 à 15:38 :
si c'est ce cinglé de Valls, à 80 ans je m'expatrie!!!!!!!!!!
a écrit le 17/12/2015 à 15:35 :
ce qui confirme la non démocratie en France, les magouilles umps et la connerie du peuple de veaux comme disait De Gaulle!
a écrit le 17/12/2015 à 15:08 :
Hollande, la défaite assurée

Cela devrait encourager les modérés du PS à prendre leur essor. Et comme les ringards de la droite préféreront le naufrage au sauvetage, ils n'auront rien à attendre de ce côté. Cela devrait les encourager à créer un parti nouveau, ce parti modéré que (presque) tous les Français appellent de leurs voeux. Le vrai changement, c'est maintenant.
a écrit le 17/12/2015 à 14:42 :
les sondages !!!
avant le 1er tour des régionales, le FN était donné gagnant dans au moins 2 régions quelque soit le cas de figure !!!
on a vu le résultat !
Réponse de le 23/12/2015 à 11:41 :
Et c'est ce qui s'est passé au premier tour. Ce que n'avaient pas vu les sondages c'est que la gauche ne s'est pas effondrée, mais considérer comme une victoire que le FN n'ait pas de président de région c'est jouer sur les mots. Même si vous avez raison et qu'il faut bien entendu relativiser les prédictions des sondages, les ignorer n'a pas de sens non plus.
a écrit le 17/12/2015 à 13:32 :
Il est certain que Hollande arrive devant Le Pen au premier tour dans la mesure ou vous mesurez les blocs dès le premier tour : droite et gauche s'affrontent, l'extrême droite est disqualifiée et se reporte sur le candidat de droite au second tour. Le Pen est d'ores et déjà éliminée du premier tour. Elle le sait. Debout la France ne lui apportera pas ses voix. Votre compte - rendu du sondage est curieux. Ce sondage ne prend pas en compte ce cas de figure ? Alors, Il est incomplet...
a écrit le 17/12/2015 à 13:11 :
Qu"Hollande ne soit pas au 2° tour, c'est probable. Que Juppé soit élu contre MLP c'est quasi certain. Que NS batte MLP, on peut en douter; son "bilan" ne sera pas effacé. Et, à choisir entre une Présidente (qui n'aura pas de majorité au Parlement) pas dangereuse, et un hâbleur qui a démontré son incapacité...
a écrit le 17/12/2015 à 12:18 :
Tout cela F Hollande le sait tres bien.Il est malin et si il se rend compte qu il perdra c est Vals qui sera candidat
Réponse de le 17/12/2015 à 14:14 :
Vous êtes sur?
a écrit le 17/12/2015 à 12:14 :
Finalement, je n'aurai pas à mettre mon chausson au pied du sapin !!
a écrit le 17/12/2015 à 11:59 :
et après les présidentielles , il y a les législatives..
le président élu ( par choix, par non-choix, par défaut ? ) aura-t-il une majorité ou fera-t-il de la figuration ?
Réponse de le 17/12/2015 à 12:21 :
Tout à fait exact. Si la présidentielle est confisquée parce qu'on sera dans le tout sauf marine, alors en fait les législatives seront le 3ème tour et le président élu par défaut, simplement parce qu'il a bien su jouer d'un système partisan, pourrait se retrouver sans majorité et ans pouvoir.
Sarko et Hollande auront ainsi réussi à faire exploser les institutions de la V République TROP FORTS
Réponse de le 17/12/2015 à 15:14 :
Effectivement c'est une bonne question. Le gros risque c'est une assemblée sans majorité stable. La constitution est assez solide pour encaisser une cohabitation mais en cas de refus répétés par l'assemblée d'entériner les gouvernements proposés par le président de la république (question de confiance), c'est la crise de régime avec deux légitimités qui se combattent.

Le risque est modéré avec les partis traditionnels, mais avec le FN il est énorme.
Le FN est fort électoralement avec des scrutins de liste parce que les gens votent pour la marque Lepen, mais dans des mano à mano (désolées mesdames les candidates), c'est une autre histoire.
Ensuite, Mme lepen manque du sang froid nécessaire et du sens de l’intérêt général pour faire les compromis qu'imposeraient une telle situation et je ne garantirais pas qu'elle aurait la sagesse de retourner aux urnes.
a écrit le 17/12/2015 à 10:42 :
/// FICTION/// BEAUCOUP DE POLITIQUE FICTION POUR RIEN? QUAND ON A 50% DE NON VOTANT ONT NE PEUT PAS PREDIRE QUI GAGNERAS LES PREDIDENSIELS DE 2017 ? EN 18 MOIS IL PEUT SE PASSEZ BEAUCOUP DE CHOSSE BIZARE ? LES HOMMES POLITIQUES SONT TRES FORT POUR GARDEZ LEURS EMPLOIES???
a écrit le 17/12/2015 à 10:15 :
En ce qui me concerne et vu les réactions (ou plutôt l'absence de réactions) de VALLS et HOLLANDE suite aux élections régionales, je ne renierai plus mon vote: j'ai voté CHIRAC contre mes idées, j'ai voté contre le traité Européen en 2005 sur lequel ils se sont tous assis, je viens de voter encore une fois pour sauver la "démocratie" alors que je ne me retrouve chez personne, eh bien c'est la dernière fois ! En 2017, j'irai a la pêche ou je voterai BLANC ! Mais je ne sauverai plus PERSONNE!
Advienne que pourra !!!!!!!!!!!!
Réponse de le 17/12/2015 à 10:56 :
Bravo, enfin quelqu'un qui refuse de choisir entre la peste et le choléra....! L'idéal serait qu'une grande majorité de Français se décide à faire pareil, cela ferait exploser ce système monarchique qui n'a que trop duré.
Réponse de le 17/12/2015 à 11:10 :
Nous sommes malheureusement des centaines de milliers voir des millions dans votre cas a avoir été trahi par les politiques en 2005 et 2012 et à se trouver confronter à une offre qui ne nous intéresse pas: 70% des français ne veulent pas de Sarkozy, Le Pen ou Hollande que par contre les appareils des partis veulent nous imposer.
a écrit le 17/12/2015 à 10:09 :
Mais on est gavé de ces manipulateurs de statistiques imaginées. Les régionales viennent de montrer une fois de plus le déni de réalité qu'entretiennent les politiciens réunis. L'on y vit même, déconfit d'être mal élu, un professeur de sciences poiltiques qui avait doctement expliqué dans une émission "c'est dans l'air" que le problème était dans le concours de rejet par les Français de Sarkozy et d'Hollande en sorte qu'il ne voyait d'issue que dans le vote blanc ; mais cet oracle avait omis de dire que le vote blanc était règlementairement camouflé sans être publié séparément. Pauvre France !
a écrit le 17/12/2015 à 10:08 :
L'UMP / LR représente quoi ? la droite ou/et le centre ...? mais alors l'UDI représente aussi le centre et le modem représente aussi le centre . Cela fait beaucoup de poids pour le centre alors que la droite et la droite de la droite est largement majoritaire en France. Il serait quand même temps que chacun soit à sa place, non ?
a écrit le 17/12/2015 à 9:20 :
En 2017, si MLP se présente et crée de facto l'élection a un seul tour, l'emportera celui qui au premier tour convaincra le maximum de centristes de voter pour lui. A ce jeu, Sarko face à Hollande n'a aucune chance, par contre Juppé serait un adversaire coriace.

Maintenant beaucoup de choses peuvent se passer d'ici 18 mois. Hollande peut défaire Daesch, bénéficier de la reprise économique qui pointe son nez, avec l'aide du centre droit faire quelques réformes utiles en matière de création d'emplois et convaincre beaucoup d'électeurs modérés que finalement il fait mieux que Sarko, avec les bugs de comportement en moins.
Inversement, il peut continuer à décevoir sur le plan des résultats sociaux économiques tout en se mettant à dos définitivement les écolos et les frondeurs, essuyer un nouvel attentat tous les mois en dépit de l'état d'urgence et laisser à penser qu'il a fait pire que n'importe qui.

A revoir dans 18 mois, tout est encore ouvert.
Réponse de le 17/12/2015 à 11:21 :
ben voyons, les martiens peuvent aussi debarquer, le pere noel amener un emploi bien paye a tous les chomeurs ...
Hollande est dans les choux et a moins que Sarkozy viole une femme de chambre a NY, il sera notre nouveau president (truqer la primaire pour mettre hors jeu juppe/le maire ne devrait pas l arreter).
Quant a compter sur la reprise economique, c est aussi fiable que compter sur la meteo: les USA ou la RFA ont redemarre depuis longtemps et meme si la france redemarre demain, il a 4 ans de chomage a ecluser avant de pouvoir presenter un bilan positif
a écrit le 17/12/2015 à 8:51 :
Ç est subi l'est pas battu pour le coup le risque de guerre civile !👹🤓
a écrit le 17/12/2015 à 7:57 :
C'est marrant, les élections régionales ont permis à la gauche de refaire son unité après le 1er tour et de gagner "malgré tout" 5 régions, soit autant que l'UMP en aurait eue si le PS n'avait pas fait voter pour elle dans les deux régions où il s'était retiré, et on continue de faire comme si rien ne s'était passé et comme si Holande n'avait pas désormais pris une option sérieuse sur sa présence au second tour de la présidentielle de 2017... Sans doute faut-il croire pour voir.
a écrit le 17/12/2015 à 7:46 :
pas du tout il serait reelu, vu que le chomage baisse fortement ( enfin ' il augmente moins vite que prevu', un peu comme la baisse du deficit, quoi! mais ca c'est ce qu'on appelle ' une baisse a la francaise')
bon, dire que la gauche sort gagnante des elections, c'est un peu abuser! elle est a son socle!! les 20% socialistes, c'est en gros les fonctionnaires + les assistes qui ne votent pas extreme gauche... on voit mal ces gens voter a droite!!!
a écrit le 17/12/2015 à 7:13 :
Avec le déploiement de drapeaux étrangers à PARIS le soir des résultats de son élection, cela lui porte sûrement préjudice. Sans compter avec l'affaire Léonarda etc....
a écrit le 17/12/2015 à 7:02 :
A force de se poser des questions les Français vont se retrouver à poil! Leur passivité conjuguée à une lâcheté sans pareille va leur coûter très cher. Ils se se prennent tous pour BHL.
a écrit le 17/12/2015 à 6:59 :
Le capitaine pedalo avait débuté sa campagne avec 3% de supporters.
C'est le même gus qui a dirigé le Parti Socialiste pendant 10 années,
tenant en respect TOUT les "éléphants" qui le peuplaient alors.
Le gars est un génie politique ? C'est son truc ? Il ne sait faire QUE ÇA ,
Mais POUR ÇA, il n'est pas battable ? REGARDEZ LE BIEN ALLER ?
IL A 17 MOIS POUR TISSER SA TOILE, PRÉPARER LES DÉZINGUAGES
ET AUTRES DÉLESTAGES DONT IL AURA BESOIN le moment venu !
Et c'est devant un vide abyssal que vous vous trouverez amis ?
La Marine lui servant de paravent ! C'est couru ! Prenez les paris,
vous allez gagner des sous !
a écrit le 17/12/2015 à 6:35 :
Nous y sommes. L' UMPS se met au travail et s'officialise enfin, avec son premier chantier national. L'APPEL À UNE COALITION ANTI-CHOMAGE. Au moins le paysage politique s'éclaircit.
a écrit le 17/12/2015 à 6:02 :
rappelons les derniers sondages pour les régionales:débacle du ps,droite laminée par le fn.le résultat:la gauche a failli remporter la plus part des régions.si le chomage baisse en 2016,ce qui est probable vu la reprise en europe,Hollande aura un véritable boulevard.mais attention,une victoire trop aisée avec une majorité trop nombreuse serait porteuse de difficultés pour maintenir l'unité du ps,gageons que Hollande aura anticipé ,comme d'habitude
Réponse de le 17/12/2015 à 7:47 :
Euh... toutes les régions qui pèsent économiquement sont passées à droite. Tant en PIB qu'en population on en est à droite 2/3, gauche 1/3.
a écrit le 17/12/2015 à 3:10 :
Juppé est en tête alors qu'il approuve souvent et a également souvent des opinion similaires à Hollande, donc Hollande n'est pas si mal mais rejeté par principe car il est au pouvoir. Mieux vaut Hollande que Sarkozy ou Marine le Pen, cà c'est certain.
Réponse de le 17/12/2015 à 7:52 :
Hollande est rejeté parce que sa campagne de 2012 était 100 % mensongère et n'a pas résisté 8 jours à l'exercice su pouvoir. Le dernier reniement en date : "Moi président de la République, les ministres ne pourront pas cumuler leur fonction avec un mandat local, parce que je considère qu'ils devraient se consacrer pleinement à leur tâche". Entendons nous bien, ce n'est pas le ministre en question qui est en cause mais celui qui a proféré cette promesse imbécile.
a écrit le 17/12/2015 à 2:47 :
18 mois nous separent de la prochaine presidentielle. j ai idee que pendant ces 18 mois beaucoup de choses vont se passer en france et dans le monde. en mai juin 1916 au plus fort de la bataille de verdun et de ses drames extremement rares etaient ceux qui pouvaient predire que georges clemenceau, alors tres en retrait et meme aux y eux de beaucoup deconsidere, allait en novembre 1917 etre nomme president du conseil....
a écrit le 17/12/2015 à 0:30 :
Tant mieux, c'en est assez de ce manipulateur à la petite semaine, et de ses sbires-alibis, "cultivés comme le désert", et qui enfoncent la France chaque fois qu'ils ouvrent la bouche, ou font semblant de prendre une initiative. Dehors, pour le plus grand bien de la communauté nationale. 2017, ce sera "tout sauf Hollande", et tant pis pour les dégâts, il faut en sortir.
a écrit le 16/12/2015 à 23:42 :
Dommage car entre Sarkozy et Marine le Pen c'est objectivement Hollande le mieux.
a écrit le 16/12/2015 à 23:17 :
Une bonne nouvelle , dehors tous les menteurs politicards cumulards magouilleurs socialos on vous a assez vu
Réponse de le 16/12/2015 à 23:54 :
Il y avait les mêmes commentaires sous Sarkozy ! Ce serait pareil voire pire avec le FN et vous regretteriez Hollande qui n'est pas si mal ! Engagez vous en politique plutôt !
a écrit le 16/12/2015 à 22:56 :
Quelle hypocrisie c est socialo caviars après une défaites ils et battu c es pas en 17 c'est en 2012 Hollande de ne pas exister ? Pauvre France
Réponse de le 16/12/2015 à 23:44 :
Pauvre langue française surtout.
Réponse de le 17/12/2015 à 9:38 :
Quand on veut défendre la France on essaye de parler le Français et d'écrire en Français.
Onsray plu cré dit ble kan meme.
a écrit le 16/12/2015 à 22:30 :
Vu la collégiale de votant prêt à voter n'importe quoi sur une consigne de leurs idoles idéologiques , on ne peut être certains de rien , les régionales viennent de nous le prouver .
a écrit le 16/12/2015 à 22:19 :
Quelle honte, pour un gouvernement de gauche, de passer le SMIC, à quelques centimes de leurs, alors que ces hommes et ces femmes, ont souvent des contrats, de 2 a 4 mois, avec un salaire qui ne leur permet plus d'avoir une sécurité, le jour où leurs contras. N'est plus renouvelé, alors que les élus-on souvent, double mandat, avec des salaires, qui font, 5 fois le salaire du SMIC. Cette gauche capitaliste, ainsi que cette droite, peuvent vivre Comme des bourgeois, la classe ouvrière. Ne fait plus confiance au parti socialiste,
Réponse de le 16/12/2015 à 23:50 :
Réduire le montant du smic pour une durée de 1 an voire 2 ans maxi en contrepartie d'une formation, changement de job etc permettrait aussi la création de nombreux emplois. Quand j'ai commencé à travailler il n'y avait pas de smic et pendant 2 ans j'étais peu payé en contrepartie de formation de pointe et je me suis largement rattrapé ensuite. Je ne crois pas qu'il faille être obsédé par le smic, pour une certaine durée seulement bien sûr. Par contre pour les salaires qui sont trop élevés vous avez entièrement raison et çà concerne bien au delà des partis.
a écrit le 16/12/2015 à 22:02 :
Il sera BIEN EVIDEMMENT au deuxième tour : il négociera à un prix politique très élevé la non candidature des deux principaux concurrents gauchistes ( P.C.F de Mélenchon, et Verts ) De toutes les façons dans le " pire" des cas pour lui, sa fin de vie est assurée : Enorme Retraite, Grands Bureaux dans arrondissement de luxe comme ses prédécesseurs, Grosse Voiture haut de gamme avec chauffeur, Trajets, et Collaborateurs payés par les Sans-dents que nous sommes, et dix garde du corps, comme Sarkozy. Il y a du monde à plaindre : 12 millions de Français avec moins de mille euros par mois, mais pas eux : leurs dents sont bien soignées. Les chomeurs ? IL TIENDRA SONT ENGAGEMENT : quelques artifices que tous les politiques et technocrates connaissent, la catégorie A, baissera de 15000 chaque mois 6 à 9 mois avant l'Election. Et augmentera juste après sa ré-élection
Réponse de le 17/12/2015 à 8:06 :
Peu probable que le rassemblement forcé à gauche produise des effets : Mélenchon a l'avantage de "cristalliser" une partie de l'électorat braillard qui sinon voterait sûrement pour Marine Le Pen, une absence du FG renforcerait peut-être davantage MLP que Hollande. Quant à EELV, si ce mouvement existe encore à l'époque, il n'a jamais représenté plus que 1 à 2% à la présidentielle. Il faut se méfier des sondages à 18 mois de l'échéance, en 1994 ils donnaient Balladur imbattable, et en 2011 ils donnaient Sarkozy absent du second tour en 2012.
a écrit le 16/12/2015 à 21:51 :
Pitié libérez nous de ce monstre.....
a écrit le 16/12/2015 à 21:43 :
Il faut arrêter de publier ce genre de sondage, c'est complètement déprimant!
a écrit le 16/12/2015 à 21:01 :
il est grillé: pas besoin de faire de sondage pour savoir qu'il sera laminé
Réponse de le 17/12/2015 à 15:27 :
Si, il faut faire des sondages, parce que c'est distrayant. Mais il ne faut pas voter comme ils le recommandent, évidemment !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :