Primaire écologiste : un duel Jadot-Rousseau pour la présidentielle

Sans surprise, l’eurodéputé Yannick Jadot arrive en tête du premier tour des primaires écologistes, avec 27,7 % des voix, suivi de près par l’écoféministe Sandrine Rousseau, qui récole 25,14 % des suffrages. De quoi promettre un duel serré au second tour, qui se tiendra du 25 au 28 septembre pour désigner le candidat des Verts à l'élection présidentielle.

2 mn

Si l'eurodéputé, déclaré favori du scrutin, est arrivé en tête, en rassemblant 27,7% des voix, l'écoféministe Sandrine Rousseau le talonne, avec 25,14% des suffrages.
Si l'eurodéputé, déclaré favori du scrutin, est arrivé en tête, en rassemblant 27,7% des voix, l'écoféministe Sandrine Rousseau le talonne, avec 25,14% des suffrages. (Crédits : Christian Hartmann)

Le verdict est tombé : ce sont Yannick Jadot et Sandrine Rousseau qui s'affronteront au second tour de la primaire des écologistes du 25 au 28 septembre, afin de représenter leur famille politique en vue des élections présidentielles de mai prochain.

« Je suis très fier et très heureux de la qualité de cette primaire, on n'avait jamais mobilisé autant de Français, c'est une formidable leçon. [...] Je vous le dis, on a une responsabilité extraordinaire, nous les écologistes, on ne peut pas s'offrir un quinquennat de plus d'Emmanuel Macron », a réagi Yannick Jadot.

Si l'eurodéputé, déclaré favori du scrutin, arrive en tête avec 27,7% des voix, les scores de quatre candidats sont plutôt serrés. L'écoféministe Sandrine Rousseau a notamment créé la surprise, en rassemblant 25,14% des suffrages.

« Aujourd'hui, il nous faut une écologie ambitieuse, une écologie sociale, une écologie de victoire [...] Nous avons besoin de changer de société, a-t-elle déclaré après l'annonce des résultats, appelant à « un réveil citoyen et écologiste ».

Lire aussi 17 mnVIDÉO. Yannick Jadot : « la fiscalité carbone pour les familles les plus fragiles devra être compensée euro par euro »

Arrive ensuite Delphine Batho, chantre de la « décroissance », avec 22,32% des voix, suivie au coude-à-coude par Eric Piolle. Le maire de Grenoble partait pourtant comme l'un des plus sérieux concurrents face à la candidature de Yannick Jadot. Enfin, l'entrepreneur défenseur de « l'écologie centriste », Jean-Marc Governatori, affiche un maigre score, avec 2,35% des suffrages.

"Nous y allons pour gagner"

Pour ce scrutin en ligne, plus de 120.000 citoyens de plus de seize ans étaient inscrits, parmi lesquels 106.622 personnes ont participé depuis jeudi - soit un taux de participation de 86,91%.

"On est très heureux du déroulé de cette primaire et du sérieux des débats", s'est félicité Julien Bayou, le secrétaire nationale d'EELV, en annonçant les résultats.

Julien Bayou en a profité pour insister sur "l'ambition" de la primaire, alors que les Verts ont souvent été accusés de manquer d'organisation et d'être traversés par des rivalités internes. « On s'organise sérieusement pour 2022, nous n'y allons pas pour faire de la figuration, nous y allons pour gagner », a-t-il affirmé.

Lire aussi 8 mnFaut-il renforcer le nucléaire ? La question déjà au cœur de la campagne présidentielle

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 20/09/2021 à 18:39
Signaler
Les ecolos ne sont pas de taille a gouverner la france : mesures dilatoires et effet de manche, manque de coherence politique, ecologie punitive et radicale, ni Jadot ni piolle ni rousseau ni governatori ni hulot ni mamère rien de tout celà. Oui à un...

à écrit le 20/09/2021 à 10:57
Signaler
a mon avis, il doit y avoir un certain % de vote rousseau qui ont voté pour elle histoire de couler EELV. Avec une telle candidate, faire 5 % sera deja un exploit Il faut pas oublier que leur primaire actuelle a bien plus de personne que celle de ...

à écrit le 20/09/2021 à 9:43
Signaler
J'aime beaucoup Sandrine Rousseau et son parlé vrai qui terrifie tout ces gens de la télé aux salaires à 5 chiffres pour nous dire que tout va bien tandis que le Titanic coule l'orchestre continue de jouer. Elle n'a aucune chance parce qu'elle va se ...

à écrit le 20/09/2021 à 9:41
Signaler
C'est le cas de figure: d'un coté, vous avez l'écologiste typique qui ne gérera que les conséquences des problèmes et donc fervent défenseur de la politique suivie dans l'UE, de l'autre celle qui s'attaquerait aux causes pour supprimer ces dites cons...

à écrit le 20/09/2021 à 8:48
Signaler
Les membres d’EELV et leurs amis n’ont toujours rien compris à la politique, du moins aux préoccupations qu’il convient d’avoir pour l’élection présidentielle. Ils continuent à examiner dans les moindres détails les programmes des différents candidat...

à écrit le 20/09/2021 à 7:44
Signaler
4 prétendants sur des scores similaires Jadot avec une petite avance, le maire de Grenoble au tapis, qui va soutenir qui ?

à écrit le 20/09/2021 à 7:15
Signaler
ce qui interesse le plus ces personnes c'est de se goinfrer au pouvoir et que le peuple creve de fain ce sont les equivalent de tous ceux dans le monde qui detruise les anciennes coutume et religion une petite minorite qui se croit maitre du monde...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.