Prix de l'électricité : une hausse de 85 euros par an par foyer en juin

 |   |  341  mots
(Crédits : Regis Duvignau)
Une augmentation de 5,9% des tarifs régulés de l'électricité en France, soit une hausse de 85 euros par an pour un foyer qui se chauffe à l’électricité, interviendra au mois de juin, a déclaré, ce mardi 14 mai, le directeur financier d'EDF Xavier Girre.

Une mauvaise nouvelle pour le portefeuille. Le prix de l'électricité augmentera de 5,9% à partir du mois de juin, soit une hausse de 85 euros par an pour un foyer qui se chauffe à l'aide de cette énergie. Cette inflation, contestée notamment par des associations de consommateurs, aurait dû entrer en vigueur au coeur de l'hiver mais a été reportée par le gouvernement au plus fort du mouvement des "Gilets jaunes". Xavier Girre, le directeur financier d'EDF a en outre indiqué lors d'une conférence téléphonique avec les analystes financiers que l'éventualité d'un rattrapage tarifaire lié au report de cette hausse n'était pas à ce stade "clarifiée".

L'augmentation des tarifs réglementés de l'électricité va concerner tous les consommateurs résidentiels abonnés au tarif bleu d'EDF, soit 25,6 millions de foyers, ainsi que les petites entreprises (3,2 millions). Selon Jean Gaubert, le médiateur national de l'énergie, interrogé au micro de RTL ce mardi 14 mai, les plus précaires souffriront de la hausse de près de 6% des tarifs prévue cet été

Le chèque énergie de 50 euros caduc selon le médiateur

"C'est quand même une hausse lourde pour les consommateurs. Elle interviendra l'été quand la consommation d'énergie est plus faible mais il y aura un hiver après l'été et ça va être un peu plus lourd sur les foyers en situation de précarité qui ont les logements les moins bien isolés", a-t-il dénoncé.

Ces 85 euros qui viendront gonfler la facture annuleront par ailleurs les effets de l'augmentation du chèque énergie, estime le médiateur. Le gouvernement avait en effet annoncé en novembre dernier, dans un geste d'apaisement envers les "gilets jaunes", une augmentation de 50 euros de ce chèque dont le but est d'aider les Français modestes à payer leur facture d'énergie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2019 à 14:23 :
Bizarre mon salaire à pas augmenté de 6% lui
a écrit le 15/05/2019 à 16:32 :
Si nous devions payer l'électricité en y intégrant le coût à venir du démantèlement des centrales nucléaires, et le coût du stockage des déchets contaminés qui en résultera, on pourrait au moins quintupler ce chiffre pendant plusieurs années. Mais les générations futures paieront...et pendant ce temps les fournisseurs actuels d'énergie, eux, empochent les bénéfices d'un prix de l'électricité volontairement artificiellement bas....Vive la dérégulation du marché de l'énergie !!!
Réponse de le 16/05/2019 à 14:17 :
Si nous devions payer le gaz et le pétrole en y intégrant le cout à venir du désastre climatique, et le cout de l'adaptation de nos économies qui en résultera, on mettrait une taxe carbonne à un niveau 3 fois supérieur à celui qui a déclenché la révolte des gilets jaunes..
Mais les générations futures paieront, et pendant ce temps, on enrichit les monarchies pétrolières. Vive le réchauffement climatique !
a écrit le 15/05/2019 à 11:59 :
ON N ENTENT PLUS GEPE QUI VOULEZ TAXEZ PLUS L ENERGIE. ?IL DEVRAIT ETRE CONTENT MAINTENENT??? ce sont les monopoles qui sens mettent plein les poches et le gouvernement continue a le brader aux prives : le pire c est c est nous qui avons avance l argent pour avoir de l energie moins cher,? LE MONDE FINANCIER RECUPERE TOUT? ET MACRON ET A LEURS SERVICE,???
a écrit le 15/05/2019 à 9:11 :
Quand on choisi le moyen de production le plus cher. Que pour le faire avaler à la population on place artificiellement un prix de vente en dessous du prix de revient.
Fatalement un jour le prix "soviétique" ne tien plus face à la réalité. Pour couvrir à minima les besoins de financements à venir, le prix du nucléaire devrait être multiplié par 3. Vu les commentaires ça sera difficile. Bilan l'état va devoir reprendre tout ça à sa charge (Plan Hercule).
a écrit le 15/05/2019 à 8:56 :
Il ne se passera rien. Il y a plus de commentaires sur les réseaux sociaux sur l'eurovision que sur la hausse de l'électricité. Quelques jérémiades ici et là. Les gens râleront un peu et finiront par payer. C'est toujours plus ou moins ce scénario auquel nous assistons à chaque hausse.
Réponse de le 16/05/2019 à 11:53 :
Mais?Mais?...Il y a la concurrence ,non?Rien n'interdit de mettre la pression sur les différents fournisseurs pour obtenir le meilleur prix!
a écrit le 15/05/2019 à 8:13 :
Le marché de l'électricité a été ouvert à la concurrence car celle ci est bénéfique pour le consommateur. on voit où nous mène ce dogme de la concurrence imposé par l'UE!
a écrit le 15/05/2019 à 8:07 :
Tout ça pour payer les salaires et avantages sociaux des salariés d'EDF. Moi je me casse à la concurrence!
Réponse de le 15/05/2019 à 9:00 :
L'ouverture à la concurrence a eu lieu en 2007 et tu es encore à EDF 12 ans juste pour critiquer les salaires et les avantages des salariés dans des commentaires.Tu penses que tu vas pas nourrir d'autres types d'individus chez les concurrents d'EDF, tu rigoles ou quoi
Réponse de le 15/05/2019 à 10:41 :
bonjour
il est temps de passer à la concurrence (total spring, engie, eni) car les tarifs EDF sont devenus prohibitifs - complètement d'accord avec l'internaute précédent : savez-vous que vous payez les retraites et avantages révoltants des employés d'edf (départ à la retraite à 57 ans, voire moins, ce, -90 % sur leurs factures edf, CE, etc...) - avantages iniques que les clients paient - par ailleurs, pour votre info, 100 000 clients quittent edf chaque mois !!! donc, quittez edf sans scrupules, car eux, n'en ont aucun pour vous faire payer plus pour financer leurs privilèges d'un autre temps - j'espère que Macron supprimera rapidement les régimes spéciaux (dont EDF) - tout le monde à la même enseigne !!! - question d'équité sociale... n'en déplaise à la CGT, syndicat rétrograde qui n'est plus que l'ombre de lui même...
a écrit le 14/05/2019 à 23:55 :
Le salaire moyen des effectifs de EDF s'eleve a 60.000 euros brut par an. Le moyen. Nous payons pour cela. Vol en pleine lumiere du jour.
Réponse de le 15/05/2019 à 12:34 :
Le coût global d'un employé EDF est en moyenne € 84 000/an (voir rapport annuel EDF 2018), ce qui n'est pas anormal dans le secteur de l'énergie, pétro, industrie chimique car le niveau dans ces secteurs est très élevé. De plus, dans les usines, la moitié (sinon plus) du personnel travaillent en quart.
Cordialement.
a écrit le 14/05/2019 à 19:30 :
Mais quelle idée de se chauffer à l'électricité , la hausse c'est simplement pour punir les écolos qui ne veulent pas se chauffer au gaz. Réchauffement climatique, c'est quoi ce truc-là?
Réponse de le 14/05/2019 à 22:34 :
Ouverture d'esprit :

Je pense que le chauffage électrique aujourd'hui n'est pas un choix : il est subi ...

Comment fait-on lorsque l'on possède une maison au fond d'un jardin
(25 mètres de la rue) et qui à été construite en "tout électrique" comme beaucoup à une certaine période ?

Impossible d'amener le gaz et d'installer un chauffage central.

Beaucoup de foyers sont piégés par l'électricité.
Réponse de le 15/05/2019 à 6:29 :
Ce n'est pas l'électricité qui est un piège. Ce sont les choix opérés pour la produire et ceux de la distribution. C'est aussi le monopole qui s'est trop longtemps exercé sur la production et qui a interdit à tout individu de satisfaire ses propre besoins par ses propres moyens. Enfin, sous la bannière des écolos, c'est aussi le choix d'agrandir considérablement la consommation par le tout électrique dont l'automobile quand d'autres pistes auraient pu être explorées.
Aujourd'hui nous payons les pots cassés des réacteurs du type de Flamanville qui accumule quinze ans de retard et des milliards d'euros de surcoût ainsi que d'autres vendus à l'étranger... les aberrations qui veulent que de l'électricité produite par des particuliers soient rachetée plus chère qu'elle n'est revendue... qui veulent que des opérateurs puisent dans les productions d'EDF pour des coûts inférieurs à ceux du producteur.

Ce sont toutes les stratégies et des règles concurrentielles aberrantes qui nous amènent à piéger des consommateurs qui n'ont plus aucun choix raisonnable.
Au final c'est la privatisation des pans entiers des besoins vitaux et incontournables de l'être vivant qui tirent les prix vers le haut afin de satisfaire les appétits de quelques uns... et l'U.E. y a joué un rôle prépondérant.
a écrit le 14/05/2019 à 18:13 :
L'énergie c'est une chose mais l'abonnement il augmente régulièrement, sauf qu'on n'en parle pas. Comme le gaz, à consommation et prix de l'énergie stables, la facture augmente, on parle alors de "taxes", mais l'abonnement est-il une taxe ?
Ça me fera 14 euros de plus TTC hors abonnement croissant (il a pris 8€ HT entre 2017 et 2018, environ 10% de hausse, pas 5,9%. Si ça continue, prévoir 9€ HT).
a écrit le 14/05/2019 à 18:12 :
Beaucoup de commentaires sont à côté de la plaque.On oblige EDF à augmenter le tarif réglementé,pour ne pas faire de concurrence aux fournisseurs alternatifs.Cela montre bien que la dérégulation fait monter les prix de l'électricité,et donc diminue le pouvoir d'achat des français.Merci aux régulateurs et à la commission européenne, qui impose la "concurrence"
a écrit le 14/05/2019 à 17:55 :
La hausse des taxes est faite pour conserver aux agents une confortable retraite basée sur les deniers salaires , sans commune mesure avec le privé , et continuer d'enrichir le CE CGT . Qu'on fasse donc payer à ces agents l'électricité ( et le gaz ..) au meme prix que vous et moi .
Réponse de le 15/05/2019 à 9:18 :
"et continuer d'enrichir le CE CGT "

Le personnel d'EDF vote à des elections professionnelles comme dans d'autres boites et si la CGT dirige ce CE c'est que le personnel le souhaite,Point.La CGT a obtenu 49,21 % des voix aux dernieres élections du comité d'entreprise avec vingt-cinq points d'avance sur la CFDT, deuxième organisation.
a écrit le 14/05/2019 à 17:40 :
40% de TAXES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Doublées !!!! en 10 Ans, il suffisait de LES SUPPRIMER,

en ne laissant qu'une TVA à 5.5%,

le tarif PEUT DONC BAISSER DE SUITE DE 34%.
Réponse de le 14/05/2019 à 19:13 :
Vous aurez matière à " re " bondir ENCORE :
en effet doublement des TAXES, par dessus l'électr en 10 ans.

MAIS L'objectif n'est !!!! qu'à moitié atteint :
l'exécutif VEUT LA MEME TAXATION QUE LE CARBUR :
prétexte écologie et transition écologique et papier carbone.

Pour le budget général gaspill de l'état cigale.
Il continue.
a écrit le 14/05/2019 à 17:02 :
...les gilets jaunes vont se transformer en gilets rouges !!!
a écrit le 14/05/2019 à 15:28 :
La privatisation de l’électricité se déroule exactement comme celle de l'eau, hausse des prix et baisse des prestations. On n'a retenu aucune leçon.

Après faut pas s'étonner que les gens n'y croient plus à la concurrence qui fait baisser les prix hein...
a écrit le 14/05/2019 à 14:44 :
Quelle est la raison de cette hausse annoncée ??? EDF en situation de quasi monopole a aussi la possibilité de mieux gérer, d'améliorer sa productivité, et de faire des économies comme toute entreprise lorsqu’il y a une tension sur ses coûts !!! Je ne comprends pas que l’Etat laisse faire......
Réponse de le 14/05/2019 à 15:59 :
la raison de cette hausse c'est que le prix du nucléaire est sous-évalué depuis des décennies et EDF réclamera encore d'autres hausses dans le futur….
Réponse de le 14/05/2019 à 17:18 :
La raison de cette hausse est conforme aux conséquences de la loi NOME voté en 2010 et appliquée en juillet 2011 qui stimule qu'EDF a l'obligation de céder à ses concurrents 25% de son électricité nucléaire, électricité la moins chère et dont le prix n'est pas fluctuant (pas indexé sur le pétrole), pour un prix coutant. De ce fait, pour compenser EDF doit acheter l'électricité sur le marché libre au prix de marché (donc plus cher). Tout ceci rendant inévitable une hausse des prix du tarif EDF. En fait, pour permettre la concurrence voulue par Bruxelles et nos politiques, nous devons payer notre électricité plus chère . Le but étant de lisser les tarifs vers un prix de mix énergétique nucléaire + pétrole, donc plus chers que du tout nucléaire.
Réponse de le 15/05/2019 à 5:40 :
Faut trouver des financements pour payer la gabegie des achats non rentables.
La solution : Le porte-feuilles des consommateurs.
a écrit le 14/05/2019 à 13:57 :
Je m'en Ballek. je récupère les 85 euros sous forme de dividendes ...
Réponse de le 15/05/2019 à 8:01 :
Pour être franc avec vous, c’est le parcours boursier d’EDF qui va vous rendre riche !
a écrit le 14/05/2019 à 13:54 :
Avec l'hiver particulièrement doux cette année, il doit y avoir un manque à gagner énorme pour EDF, l'augmentation est certainement insuffisante face aux gains espérés.
a écrit le 14/05/2019 à 13:00 :
Et si on supprimait tous les nombreux avantages de nos électriciens. On pourrait enfin faire baisser la facture.
Réponse de le 14/05/2019 à 13:37 :
Oh bah oui, c'est si simple la vie et l'économie; et ils sont tellement nombreux que c'est à cause de tous ces agents que l'électricité est si chère.

Et ensuite, quand ils n'auront plus leurs "avantages" et que l'électricité augmentera de nouveau, on fera quoi du coup ? Une vraie idée ?
Réponse de le 14/05/2019 à 14:02 :
Commentaire absurde cette hausse est aussi liée surtout à la multiplication des fournisseurs alternatifs, comme Direct Energie, Engie etc...

Comme ces fournisseurs sont plus nombreux et qu'ils ont plus de clients (22% des foyers) il n'y a plus assez de nucléaire EDF à tarif préférentiel pour tout le monde, donc ces fournisseurs alternatifs sont obligés d'acheter sur le marché de gros qui a beaucoup augmenté et donc ils ne sont plus assez compétitifs. Et pour couvrir les coûts de tous ces acteurs il faut augmenter massivement les tarifs de l'électricité.
Et le gouvernement ne peut pas refuser la hausse. Il est arrivé que les gouvernements ne suivent pas les recommandations du régulateur, mais à chaque fois, ils se sont retrouvés devant les tribunaux et ils ont perdu. Et au final, ce sont toujours les consommateurs qui paient comme en 2016 où EDF avait réclamé un milliard d'euros à ses abonnés après un gel des tarifs décidé deux ans avant par Ségolène Royal.Pour résumer, les prix augmentent à cause de cette concurrence stupide imposé par Bruxelles et qui rapporte surtout à quelques parasites.
Réponse de le 14/05/2019 à 14:28 :
Baisser, oui, de combien ? Vous avez calculé ? De 0,1 0,01% ?
Prolonger l'usage des réacteurs prévus pour 40 ans, ça a un coût (pharaonique), les mettre en conformité post Fukushima ça coûte un "pognon dingue", et que dire du futur démantèlement des 58 réacteurs ? On paie un peu pour dans les factures mais c'est une avance pas la somme réelle qu'on ne connait pas, et garder de l'argent c'est pas bien, EDF a déjà utilisé tout ça (achats de 'nanars' à l'étranger), le client est là pour payer quand y a(ura) besoin.
a écrit le 14/05/2019 à 12:41 :
A quoi sert r la commission de régulation ? encore des trop payes !!!!!!! lls devraiENT avant toute augmentation supprimer les privileges des agents EDF

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :