Reconfinement : les doses de vaccins qui doivent arriver en France... et quand ?

 |  | 678 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : LT)
FOCUS DATA. Alors que les restrictions en place dans 19 départements viennent de s'étendre à l'ensemble du territoire, le gouvernement compte sur une arrivée massive et prochaine de vaccins pour sortir de la crise. Jusqu'ici mauvaise élève, la France arrivera-t-elle à rattraper son retard, et à vacciner tous les Français qui le souhaitent avant la fin de l'été pour ainsi relancer les activités ?

Alors que la vaccination est la clé de la sortie de crise, la France - comme l'ensemble de l'Union européenne - accumule du retard. Au 29 mars, alors que 46% des Britanniques ont déjà reçu une première dose, l'Union européenne atteint difficilement le score de 11,2% de personnes ayant reçu au moins une injection de l'un des trois vaccins autorisés (et 11,75% dans l'Hexagone), selon les données du ministère de la Santé reprises par le site Covidtracker. L'arrivée en mai du quatrième vaccin Johnson & Johnson et l'ouverture de 1.700 centres de vaccination permettront-ils au président de tenir sa promesse de pouvoir vacciner tout le monde avant la fin de l'été ?

Objectif confirmé...

Le gouvernement garde pour l'instant son cap et assure que les objectifs seront tenus. Jusqu'à présent, quelque « 8,5 millions de premières doses et 3 millions de secondes ont été injectées en France », selon les mots d'Emmanuel Macron lors de son allocution le 31 mars. « Nous tiendrons nos objectifs de 10 millions de vaccinés dès la mi-avril, 20 millions à la mi-mai et 30 millions en juin, et tous les adultes qui le souhaitent d'ici à la fin de l'été », a également réaffirmé le 31 mars Gabriel Attal.

Si l'on en croit les prévisions de la Direction Générale de la Santé (au 23/03) consultées par La Tribune, les livraisons de vaccins devraient en effet s'accélérer à partir du mois d'avril. A la fin du mois d'avril, la France devrait avoir reçu au total 27,8 millions de doses cumulées, 45,6 d'ici fin mai et 72,3 à la fin du mois de juin. L'arrivée du quatrième vaccin, celui du laboratoire Johnson & Johnson, dont plus de huit millions de doses devraient être livrées d'ici à fin juin, permettrait aussi de conserver l'objectif fixé par le gouvernement si les livraisons sont tenues.

Des espoirs de livraison qui vont de paire avec la stratégie gouvernementale annoncée mercredi par le chef de l'État. De fait, au 16 avril, la vaccination sera élargie à toutes les personnes âgées de plus de 60 ans, puis à toutes celles de plus de 50 ans le 15 mai. Les personnes de moins de 50 ans suivront mi-juin et « d'ici à la fin de l'été, tous les Français de plus de 18 ans qui le souhaitent pourront être vaccinés », a-t-il exposé lors de son allocution télévisée dédiée au troisième confinement national.

Made with Flourish

...Si tout va bien

Cependant, ces hypothèses optimistes reposent sur l'assurance d'obtenir toutes les doses prévues sans encombre, mais également sur le fait de ne pas devoir suspendre à nouveau l'un des quatre vaccins autorisés au sein de l'Union européenne.

Or, la suspension de l'utilisation du vaccin AstraZeneca - à partir du 11 mars et jusqu'au 19 mars pour plusieurs pays européens - a déjà mis un coup de frein supplémentaire dans la vaccination en Europe. Une quinzaine d'Etats, dont la France avaient décidé la semaine du 15 mars de suspendre les injections du produit du laboratoire anglo-suédois par précaution, après l'apparition de cas de caillots sanguins chez des personnes vaccinées. L'enjeu était énorme puisque AstraZeneca est le deuxième type de vaccin le plus administré en France, après Pfizer.

Made with Flourish

La France est en outre particulièrement dépendante des livraisons commandées par l'Union européenne. Or, les retards pris par Bruxelles commencent à avoir des répercussions mondiales. Jeudi, l'Organisation mondiale de la Santé a dénoncé la lenteur de la vaccination en Europe, jugeant la situation épidémique particulièrement « inquiétante », alors que plusieurs pays européens ont dû durcir leurs mesures sanitaires, et que l'Union va même avoir recours au blocage des exportations pour préserver ses stocks.

« Actuellement la situation régionale est la plus inquiétante que nous ayons observée depuis plusieurs mois », a déploré dans un communiqué Hans Kluge, directeur de l'OMS Europe qui inclut toutefois au-delà de l'UE une cinquantaine de pays dont la Russie et plusieurs Etats d'Asie centrale.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2021 à 10:00 :
En parlant de vaccin :

Les jeunes femmes s'estimant victimes du Gardasil, vaccin contre le cancer du col de l'utérus développé par Merck, sont en colère, alors que le parquet de Paris a requis un non-lieu dans l'enquête sur le produit, rapporte le ministère public. Ces réquisitions, rendues le 22 janvier, étaient attendues, aucune mise en examen n'ayant été prononcée au cours des investigations. Il appartient désormais au juge d'instruction de décider ou non de prononcer un non-lieu dans cette affaire.

"Il est très regrettable que n'aient pas été analysés à notre sens convenablement les effets secondaires graves et permanents subis par nos clientes ni le lien de causalité entre la vaccination et ces pathologies dans les réquisitions", dénoncent Me Rachel Lindon et Me Capucine de Rohan Chabot, qui défendent 10 plaignantes dans ce dossier. "Si le juge d'instruction suit le réquisitoire définitif du parquet, nous entendons résister et contester ce non-lieu devant la chambre de l'instruction", a renchéri Jean-Christophe Coubris, avocat de Marie-Océane Bourguignon, une jeune femme qui avait symbolisé en 2013 le combat judiciaire contre ce vaccin développé et commercialisé par le groupe américain Merck.
a écrit le 01/04/2021 à 23:15 :
À quand la mise de moyens sur les personnes sensibles ? Moyens dans les hôpitaux ? Au lieu de parler de vaccin.
a écrit le 01/04/2021 à 18:28 :
une des pires erreurs de management est de proposer des objectifs non realisables
c'etait pas possible d'avoir 15 millions de gens vaccines a mai, castex a dit on va faire 25.......
est ce que ces gens ont une idee de ce qu'est une production et une supplychain? a priori non, c'est des bons fonctionnaires, bien technocrates
en 2.5 mois 7 millions de gens ont ete vaccines, il n'en reste plus que 60 millions! oui, 10 fois plus
pas besoin d'avoir fait polytechnique pour voir qu'en 6 mois, faire 10 fois plus qu'en 3 mois, c'est pas rendu ( surtout qu'il y a toujours des pbs qui finissent par arriver)
autant attal n'est pas trop mauvais en comm ( largement meilleur que la clown qui l'a precede) autant castex........
a écrit le 01/04/2021 à 16:43 :
Je suis largement dans les clous pour me faire vacciner...ce ne sera pas pour tout de suite. Et ce n'est pas par pur altruisme que je laisse passer mon tour. Il me semble qu'on va bien trop vite avec une multitude de vaccins pour endiguer UN virus de surcroît mutant. La vitesse à laquelle on nous rassure est à minima interrogative, tout comme la vitesse avec laquelle on change le nom d'un produit qui fait l'objet de suspicions d'effets secondaires. Je ne tiens pas particulièrement à servir de cobaye pour des produits dont les phases 3 ne sont pas terminées.
a écrit le 01/04/2021 à 14:42 :
On commence seulement à envisager de se servir des hôpitaux secondaires en Sarthe pour la vaccination.
Dire que l'usine pfitzer est à 60 km de chez-moi, un fabriquant de vaccins de l'Indre et loire a construit un nouvel atelier recruté 65 personnes, mais travaille uniquement pour L'Angleterre, on récupérera surement la suite des Anglais.
Vous allez me dire, sachant cela, pourquoi dans la stratosphère, ne pas avoir proposé de doubler la mise mais pour nous, 2 ème atelier, 65 personnes et la suite.
Quelques milliards vs quelques milliers de vies.
Réponse de le 02/04/2021 à 11:46 :
Si le gouvernement britannique a financé ce projet, oui vous avez raison, pourquoi notre gouvernement n'a pas pu faire pareil ?
a écrit le 01/04/2021 à 14:21 :
Mais pourquoi commander 280 millions de doses ?
2x 66 millions ne suffisent pas ?
Réponse de le 02/04/2021 à 11:49 :
Je pense que les gouvernements s'attendre à re-vacciner la population tous les ans peut-être.
Réponse de le 02/04/2021 à 11:49 :
Je pense que les gouvernements s'attendre à re-vacciner la population tous les ans peut-être.
Réponse de le 02/04/2021 à 11:49 :
Je pense que les gouvernements s'attendre à re-vacciner la population tous les ans peut-être.
a écrit le 01/04/2021 à 13:30 :
changer le nom ! ASTRAZENECA devient VAXZEVRIA ! encore plus de défiance dans la compétition des laboratoires
a écrit le 01/04/2021 à 13:23 :
De "l'accélération" de la vaccination" à "l'arrivée massive de vaccins", pauvre langage. Si nos politiciens pouvaient se taire, rien que ça, je suis sûr qu'on gagnerait 1% de croissance.
a écrit le 01/04/2021 à 12:04 :
Bon, on devrait donc voir le bout du tunnel vers la Fête Nationale.
Espérons le, avec une rentrée des classes et une reprise de tous les commerces et services début septembre.
Bétonnages, pollutions, bruits, saletés, insultes, enfin le retour vers une vie normale !
:>))
a écrit le 01/04/2021 à 11:53 :
Psst la tribune. Quand vous mettez des graphs est ce que vous pourriez utiliser un format plus sympa du style quand on ouvre l'image dans un nouvel onglet ce soit en plein écran. Je suis qu'un pauvre lapin avec un vieil écran de15 pouces et des yeux de vieux lapin et quand on utilise la loupe windows souvent on perd en définition.
Merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :