Redressement fiscal : Booking verse 153 millions d'euros au fisc français

Le géant de la réservation hôtelière est parvenu à un accord après des années de négociations avec le fisc français pour ses activités sur la période 2006-2018, mais pas 2018-2022.
(Crédits : © Fabrizio Bensch / Reuters)

L'ardoise est tombée. Booking.com a annoncé ce mercredi être parvenu à un « accord amiable » avec le fisc français. La plateforme néerlandaise de réservations d'hôtels accepte ainsi de payer 153 millions d'euros au motif d'un redressement fiscal portant sur la période 2006-2018.

Lire aussiFraude fiscale : le parquet national financier (PNF) cherche à convaincre les entreprises à se dénoncer

« En tant que groupe néerlandais payant des impôts aux Pays-Bas, nous maintenons que nous sommes et avons toujours été en règle avec la fiscalité française », prétend le leader européen de la réservation en ligne qui se dit « satisfait » de cet accord, qui ne couvre toutefois pas les exercices comptables allant de 2018 à 2022. Contraint au secret fiscal, le fisc français n'a lui pas commenté.

Dans le viseur des autorités depuis longtemps

Booking est de longue date dans le viseur des autorités françaises. En 2015, l'Autorité de la concurrence l'avait forcé à revoir les conditions tarifaires imposées aux hôteliers. La filiale du géant américain Priceline Group, fondée et installée aux Pays-Bas, a déjà fait l'objet d'un premier contrôle sur ses activités en France sur une période comprise entre 2003 et 2012. En 2016, la plateforme s'était vu notifier un redressement de l'ordre de 356 millions d'euros par le fisc tricolore. S'en sont suivies des négociations pour arriver à un accord.

Le siège de la plateforme se situe aux Pays-Bas, où la fiscalité des entreprises est plus avantageuse que celle d'autres pays européens. Elle est implantée depuis 2001 en France, avec plusieurs bureaux locaux, et propose des hébergements partout dans le monde.

Lire aussiFraude fiscale des entreprises : le gouvernement préfère les amendes aux poursuites pénales

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 25/01/2023 à 17:53
Signaler
Bonjour, après avoir supprimer de centaines de demandeurs d'emplois des comptes, et attribuer des aides a une grosse partie de la population, ils es tu simple de dire de que la situation actuelle est bonne (économiquement parlent). Malheureusement, ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.