Covid : les arnaques au fonds de solidarité ont fait exploser la fraude fiscale en 2021

Trois fois plus de dossiers de fraude fiscale ont été transmis à la justice en 2021 par rapport à 2020. Plus de la moitié de ces dossiers concerne des fraudes au fonds de solidarité, dispositif massif de soutien aux entreprises déployé par l'Etat pendant la pandémie. Au total, 4.000 dossiers d'arnaques au fonds de solidarité ont été identifiés par la DGFiP.
Le ministère de l'Economie et des Finances à Paris dans le quartier de Bercy.
Le ministère de l'Economie et des Finances à Paris dans le quartier de Bercy. (Crédits : Reuters)

Le « quoiqu'il en coûte » et les milliards débloqués par l'Etat pour soutenir l'économie pendant la pandémie ont fait exploser la fraude fiscale en France. En 2021, l'administration fiscale a transmis à la justice plus de 4.100 dossiers de fraude fiscale en 2021. Soit trois fois plus qu'en 2020 (1.489) ou 2019 (1.826).

Lire aussi 6 mnWendel : l'ex-patron du Medef Seillière bientôt fixé sur son sort dans une gigantesque affaire de fraude fiscale

Sur 4.168 dossiers transmis à la justice l'an dernier, plus de la moitié (2.500) relève de fraudes au fonds de solidarité mis en place pendant la crise sanitaire, d'après les chiffres de la Direction générale des finances publiques (DGFiP) publiés mardi.

Le risque d'escroquerie dans le versement du fonds de solidarité était connu par les services de l'Etat. Dans son rapport annuel publié en février, la Cour des comptes alertait sur le manque de contrôle de l'administration fiscale autour des dispositifs du « quoiqu'il en coûte » qui a occasionné 160 milliards d'euros de dépenses publiques en deux ans et plus de 140 milliards d'euros de prêts garantis par l'Etat (PGE).

4.000 dossiers susceptibles d'être transmis à la justice

L'administration fiscale ne transmet à la justice que les cas de fraudes les plus importants, mais a identifié  « plus de 4.000 dossiers à ce jour » qui pourraient aussi faire l'objet d'un signalement à la justice, a expliqué le directeur général des finances publiques Jérôme Fournel à la presse.

Dans l'ensemble, l'administration a pu récupérer environ 67 millions d'euros indûment versés dans le cadre du fonds de solidarité. Par ailleurs, les contrôles instaurés en amont du versement de l'aide ont permis d'éviter le versement de 10 milliards d'euros de paiement indus.

Lire aussi 9 mnBruno Le Maire rempile à Bercy pour affronter la tempête

Pendant la crise sanitaire qui a mis à l'arrêt des secteurs entiers de l'économie, le fonds de solidarité a été le principal mécanisme de soutien public en faveur des entreprises. A ce titre, près de 36 milliards d'euros ont été versés en 2020 et 2021. En dehors du fonds de solidarité, 1.626 dossiers de fraude fiscale ont été transmis à la justice par l'administration fiscale. Une hausse de 9% de plus qu'en 2020 mais une baisse 10,9% de moins qu'avant la crise en 2019. Dans l'ensemble, l'État a récupéré l'an dernier 10,7 milliards d'euros dans le cadre de ses contrôles fiscaux, égalant quasiment l'année 2019 (11 milliards).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 22/06/2022 à 8:57
Signaler
C'est encore la conséquence d'avoir privilégié la rente sur le travail.

à écrit le 22/06/2022 à 2:30
Signaler
bienvenu dans l'économie socialo-atlantiste... un mélange détonnant du Gosplan et de Davos ! ... un truc que j'ai pas compris : on arrête l'économie pour sauver les anciens, mais on cherche à déclencher la guerre avec la Russie pour envoyer les jeune...

à écrit le 21/06/2022 à 18:09
Signaler
Un exemple ; Le quotidien le Parisien a révélé dimanche qu'un influenceur, actif notamment sur Instagram, Youtube et Snapchat, était soupçonné d'avoir contribué à détourner des millions d'euros du fonds de solidarité, dispositif d'urgence pour sou...

à écrit le 21/06/2022 à 18:02
Signaler
Arnaques à l'isolation thermique des habitations, arnaques aux panneaux solaires, etc..... arnaque au """ quoi qu'il en coûte "". A tel point que restaurateurs et hôteliers regrettent la période de la CODIV.

à écrit le 21/06/2022 à 16:12
Signaler
Mais en fait c'était pas plus simple de réfléchir avant de verser ces aides ? c'est sûr en mode "open bar" tout le monde se sert. On comprend un peu mieux comment l'autre de droite a fait pour "claquer" 600 milliards d'euros.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.