Régionales : la victoire du Front national à la Une de la presse étrangère

 |   |  1036  mots
Si Marine Le Pen, personnage anti-système, conquérait aussi Paris, ce serait la fin de l'Europe, pour Il Corriere della Sera.
Si Marine Le Pen, "personnage anti-système", "conquérait aussi Paris, ce serait la fin de l'Europe", pour Il Corriere della Sera. (Crédits : Pascal Rossignol)
"The Wall Street Journal", le "Financial Times", "Il Corriere della Sera"... en Europe, et outre-Atlantique, les sites des principaux journaux accordaient une place de première importance aux élections françaises de dimanche.

Comment interpréter le résultat des élections du 6 décembre ? Et quels peuvent en être les effets non seulement en France, mais plus généralement en Europe ? Les journaux étrangers, comme la presse française, s'interrogent.

Une "étape importante" pour le FN (The Wall Street Journal)

Les résultats des élections ont mis "en évidence l'émergence du Front national de Marine Le Pen en tant que troisième pôle de la politique française, capable d'appâter les électeurs conservateurs", mais aussi souligné à quel point, "à moins de 18 mois des élections présidentielles et législatives" "l'élan du président François Hollande et des autres groupes de gauche, qui à présent président globalement toutes les principales régions françaises sauf une, s'estompe". Telles sont selon The Wall Street Journal les principales leçons à tirer des régionales de dimanche.

Quant à leurs enjeux pour l'avenir, le journal américain rappelle à ses électeurs que "prendre le pouvoir dans l'une des 12 principales régions françaises serait un coup symbolique pour le Front national". Certes, "les assemblées régionales et leur président n'ont pas de contrôle sur les sujets préférés par le Front national, à savoir la défense, la sécurité et l'immigration". Cependant, "contrôler une région permettra au Front national de montrer s'il est capable de gouverner avant les présidentielles de 2017", souligne le WSJ. En citant James Shields, professeur de politique française à l'Université d'Aston, spécialiste de l'extrême droite, le quotidien insiste :

"Ces élections représentent une étape importante dans la progression d'un parti protestataire à un avec l'ambition sérieuse de gouverner."

Le sursaut de popularité de Hollande n'a pas payé (L'Echo)

"Le spectaculaire sursaut de popularité de François Hollande au lendemain des attentats ne s'est pas traduit dans les urnes dimanche soir", analyse le journal belge L'Echo, soulignant que la France, "encore traumatisée par les attentats du 13 novembre", se réveille sous "le choc" de la percée historique du Front national .

Un "choc" mais pas une "surprise" (Financial Times)

Citant la même source que le Wall Street Journal, à savoir le professeur James Shields, le Financial Times rappelle que "ces résultats sont un choc mais ne devraient pas être une surprise". Quant aux stratégies des autres parties pour contrer la vague, le quotidien britannique se montre assez pessimiste :

"Malgré les observations de Sarkozy, l'unité pourrait être la seule manière d'affaiblir les chances électorales de Marine Le Pen et son parti, observe-t-il.

Avant de souligner :

"Mais il n'y a pas de garantie que cela marcherait." Au contraire, "cela pourrait même jouer en sa faveur, en fournissant à Mme Le Pen l'argument déjà utilisé de longue date qu'en France la droite et la gauche participeraient au même problème".

Une nouvelle ère de l'histoire française et européenne (Il Corriere della Sera)

Le journal italien souligne que Marine Le Pen a tenu dimanche soir un "discours presque gaulliste", en parlant même de "grandeur". Ce qui représente, pour un parti "qui a toujours vu chez les gaullistes son ennemi naturel", et alors que Sarkozy refuse toute alliance avec les socialistes contre le FN, un "renversement total", ouvrant la voie à une "ère complètement nouvelle de l'histoire française et européenne", estime Il Corriere della Sera.

Si Marine Le Pen, "personnage anti-système", "conquérait aussi Paris, ce serait la fin de l'Europe", à savoir l'abandon non seulement du traité de Schengen "que presque tous les Français considèrent dépassé", mais aussi de celui de Maastricht: donc "une grande marche en arrière. Le retrait de la France de l'Histoire". D'ailleurs, bien que "la majorité des Français aient du mal à penser que Marine Le Pen puisse devenir présidente", "depuis que la terreur lui a déclaré la guerre, la France marche sur un terrain inexploré".

Il Corriere insiste par ailleurs sur "les histoires et les idées très différentes" de Marion Maréchal-Le Pen et Marine Le Pen: "ambiguïté [qui] contribue à la croissance extraordinaire de l'extrême droite", mais qui "constitue aussi la limite qui lui rendra difficile, si pas impossible, la conquête de l'Elysée et du pays", conclut-il.

Une progression "stable, forte, apparemment imparable" (Süddeutsche Zeitung)

"Attention, le résultat de dimanche est pas une balle perdue", met en garde le Süddeutsche Zeitung. Le quotidien allemand souligne ainsi :

"Les votes pour Le Pen ne sont pas dus à une colère soudaine contre les élites politiques. Ils ne représentent non plus seulement la suite d'une vague de peur et de terreur après les attentats du 13 novembre. Non, les résultats du FN augmentation depuis des années : de manière stable, forte, apparemment imparable."

Cependant, les explications de ce succès "ne peuvent pas être trouvées dans le FN lui-même. Il faut rechercher du côté des causes du malaise de ceux qui pendant des décennies se partagent le pouvoir dans la Ve République", estime le journal, à savoir "chez les Socialistes et "Les Républicains" et leurs héros de long cours mais depuis longtemps consommés, François Hollande et Nicolas Sarkozy"." Sans cesse les partis établis ont promis des changement et des réformes, mais ils ont seulement très peu réformé", rappelle-t-il.

La gauche "rayée de la carte de France" au second tour ? (El País)

Le journal espagnol estime que "la gauche peut être rayée de la carte de France" à l'issue du second tour. Selon le quotidien, la débandade des socialistes est due aux divisions de la gauche, notamment au fait que le Fronde gauche et EELV ne se soient pas associés avec le PS. Et de souligner qu'une partie de l'électorat voit le PS comme "les principaux responsables de la montée de l'extrême droite".

Comme le Financial Times, El País, qui souligne lui aussi les prérogatives limitées des régions, souligne par ailleurs que "le Front National aura un an et demi pour se montrer capable de diriger des institutions plus importantes, en vue de la présidentielle de 2017".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/12/2015 à 11:49 :
Venez payer vos impôts en France et dans 2 ans on en reparlera.Les étrangers ne se doutent même pas du matraquage fiscal alors la morale à 2 balles gardez la.
a écrit le 08/12/2015 à 13:02 :
Le front de la liberté contre le socialisme rampant et l'état d'urgence : Liberté, Liberté chérie, Combats avec tes défenseurs ! Sous nos drapeaux que la victoire Accoure à tes mâles accents, Que tes ennemis expirants Voient ton triomphe et notre gloire !
a écrit le 08/12/2015 à 12:37 :
Quoi qu'on en pense, les systèmes politiques fondés sur un monologisme,
c à dire sur une pensée unique ont en commun d'imposer à l'Homme une
idéologie ou doctrine du salut censée le libérer et l'élever vers un statut
meilleur, sauf que la plupart d'entre eux ne demandent pas au citoyen de
REFLECHIR mais de CROIRE ce qui fait qu'ils s'assimilent à des "religions"
"laiques". Trop de clivages s'opposant continuellement autour
d'une majorité et d'une opposition ne sont plus en phase avec la modernité
actuelle et freinent la conscience des uns et des autres. Si nos gouvernants
favorisaient les personnalités les plus aptes à gouverner toutes tendances confondues
pour le bien de tous, nous n'en serions plus là ! Par honnêteté intellectuelle,
c'est d'une lecture que j'ai retiré ces phrases et j'ai trouvé opportun de vous
en faire part.

modernité actuelle
a écrit le 08/12/2015 à 9:28 :
Tout ce "petit monde" a peur que notre pays redevienne une France souveraine avec un peuple souverain!
Réponse de le 08/12/2015 à 10:18 :
La France n'a jamais perdu sa souveraineté. Elle a souverainement décidé de négocier differents traités internationaux creant l'UE. Elle a souverainement signés ceux-ci car elle en était satisfaite. Prétendre le contraire est juste érroné. D'ailleurs, quand on prend l'ensemble des législations européennes adoptés dans le cadre de l'UE, la France n'a quasiment jamais ete mise en minorité dans l'histoire de la construction européenne, et les quelques rares fois ou c'est arrivé, ca ne l'a été que sur des aspects technique mineurs.

Par ailleurs, la souveraineté absolue d'un pays, ca n'existe pas, c'est un mythe entretenu par ceux qui veulent se faire élire en racontant des contes de fées.
Réponse de le 08/12/2015 à 11:07 :
KidA n'a pas entendu Sarko sur France 2 ce 7 décembre à 20h ; lequel a éructé ses habituels sophismes étriqués sans vergogne : ainsi, en "Bushiste" zélé, il a vilipendé les négociateurs européens avec la Turquie dont beaucoup ne veulent pas dans l'U.E, alors que la Turquie est bien installée place forte de L'OTAN. Dans l'affaire avec la Géorgie, il avait fait pour Bush W. le Tartarin d'une Vieille Europe soumise dans le condominium du vainqueur principal des accords de Yalta. En voilà un sacré conte de fées après 1940 !
Réponse de le 08/12/2015 à 11:25 :
Quand on perd sa monnaie, ses frontières, ses lois, le peuple n'est plus souverain dans son pays! Un traité ne doit pas être une reddition!
Réponse de le 09/12/2015 à 8:35 :
@kida !!! oui monsieur la France a perdu sa souveraineté car elle a signé des traités contre nature .Les dirigeants de notre pays ont signé n importe quoi contre la volonté du peuple !!!la constitution EU à été rejetée par le vote des Français et par derrière elle est revenue !!nous nous faisons avoir par l Allemagne et aucun de nos dirigeants n est capable de dire STOP ça suffit
oui à l Europe mais pas à celle -ci
a écrit le 07/12/2015 à 22:01 :
Vous pensez vraiment que le vote FN est seulement un vote de contestation. Vu l augmentation stable et forte. Je penche plus sur un vote d adhesion envers MLP qui apparait comme la seule ayant les epaules pour faire bouger les lignes...
Réponse de le 08/12/2015 à 10:27 :
Suggerez vous que les Français adherent a la fin de la république et au copinage puissance 100 ? car c'est cela le FN: la fin du pacte Républicain reposant sur la déclaration des droits de l'homme et du cioyen et la promotion des liens familiaux sur le merite individuel (c'est deja pas brillant dans les autres partis, mais au FN c'est pire encore)
J'ai du mal a croire que les Français adherent a cela.
a écrit le 07/12/2015 à 20:16 :
Les Grecs dans la situation catastrophique qu'ils connaissent n'ont même pas cédé aux sirènes du nationalisme et j'ai un très grand respect pour eux rien que pour ça, et que dire des espagnols qui connaissent plus du double du chômage de la France, qui ont vécu un attentat tout aussi meurtrier à Madrid voilà quelques années et qui n'ont pas non plus cédé aux extrêmes, alors qu'ils ont aussi des scandales politiques et de corruption. J'ai beaucoup de mal à comprendre ce ras le bol démocratique français! C'est sûr que quand on a eu Franco et la dictature des Colonels y a une quarantaine d'années de ça on sait ce qu'est l'oppression...
Réponse de le 07/12/2015 à 20:35 :
Les Portugais qui ont eu Salazar et Caetano aussi savent ce que c'est un gvt d'extrême droite. Je suis consterné par ce vote, car si la façade anti-immigration est bien connue, tout en oubliant que les trente glorieuses ont été possibles grâce à ces immigrés qui sont maintenant français, la partie économique du programme du FN est consternante de nullité. En 6 mois, on aura avec la sortie de l'euro, les mesures protectionnistes, etc... 20 % de perte de pouvoir d'achat (l'Argentine pays que je connais bien est un des modèles du FN sur ce plan et j'ai vu ce que ça donnait ce genre de mesures)
Réponse de le 07/12/2015 à 22:32 :
Nous aussi on a eu un général au pouvoir ( et si on pouvait on le remettrait en place ...).
On a eu Pompidou dont la mémoire a été un hôpital ( c'est pour dire )...
On a eu VGE et ses diamants , ses avions renifleurs et son monopole du cœur ...( aujourd'hui protégé par un douzaine de gendarme ).
On a eu les années Mitterrand ( çe fut long , 14 ans de magouilles entre des ministres de droites et de gauche ...).
Avec lui le socialisme a perdu ses roses.
On a eu les années Chirac ( douce France , baignée de tendre insouciance ...) ...
On a eu notre Sarko et sa main mise sur la droite ... Avec lui ce partie est parti ...
On a eu Hollande notre anti Sarko ...notre capitaine de pédalo préférant ses starlettes aux problèmes de la France ... Il fallait si attendre.

Après la France deviendra peut être extrême ( droite ou gauche )... Et entre Staline et Marine les français choisiront une femme ...

Quand je pense a certains hommes qui après une défaite quittaient la politique ...
Aujourd'hui même avec des casseroles d'un restaurant 5 étoiles ils restent et s'accrochent et après on se demande bien pourquoi les français sont devenu ce qu'ils sont...La marmite est sur le feu et personne pour arrêter la cuisson.

Il y a tout pour être c.. Et il y en a trop pour y rester !!!
Mais pour qui voter?




Réponse de le 08/12/2015 à 10:03 :
@patoche

" les revenus des retraités"

Le revenu des retraités ,c'est comme chez les actifs ,il y a les petits salaires et des gros ,sans oublier la génération concernée en particulier ceux nés entre 45/55.Je peux t'assurer que les retraités cadres de cette génération n'ont aucun probleme de revenu et ils sont très nombreux aujourd'hui .Ils vident en ce moment leur caisse de retraite vitesse grand V.
a écrit le 07/12/2015 à 17:27 :
Le succès et la montée du FN est dû a plusieurs choses, en premier lieu les attentats qui n'ont cessés de faire la une des infos, daesh a très certainement planifié ces attentats en partie en vu des élections. Avant celà la presse n'a eu de cesse de traiter pendant des semaines des vagues de réfugiés arrivant en Europe, daesh en a également profité pour en utiliser certains pour la planification des attentats, de manière a augmenter la peur des européens et des français (alors qu'il semble bien que la majorité des terroristes sont de jeunes européens, néés et éduquer en Europe). L'autre raison est politique avec une sanction des socialistes qui n'ont pas appliqués ce pourquoi une partie de son électorat avait voté. Une autre sanction politique est le fait que beaucoup, même à droite sont désolés de voir si peu de renouvellement dans l'offre politique (Sarkozy, Juppé, Hollande). Beaucoup d'électeurs du FN, n'ont pas lu le programme politique économique et social du parti pour lequel ils votent et un certain nombre se disent, pourquoi ne pas tenter, ça ne peut pas être pire, et c'est là qu'ils se trompent gravement. Au niveau économique premièrement quand on sait que la France est le pays d'Europe attirant le plus d'investissements étrangers, nul doute qu'un FN aux manettes ferait fuir investisseurs et touristes. La France du FN pense pouvoir s'extraire seule de ce qui affecte la terre entière, la mondialisation des échanges. Nul doute que le fn à la tête du pays ferait également fuir les cerveaux les plus brillants. Du point de vue social c'est la réduction de aides a une bonne partie des associations qui aident dans de multiples quartiers. Que propose le Fn dans les banlieues? Des aides pour lutter contre le chômage et l'exclusion? Non, aucun mot sauf la peur et la repression. Ceci n'est pas une politique de long terme mais de court terme. La force du fn est aussi de présenter des têtes jeunes, ce qui peut séduire des jeunes, mais au final le parti est une entreprise familiale qui prospere sur la peur et la misère. Le fn présente dans les régions la fille du père du fn (qui a grandi dans la bourgeoisie et ancienne avocate), la petite fille venant du même moule, le mari, un enarque, le père de celui-ci, on est donc dans de l' entre-soi parfois pire que dans les autres partis. Pitoyable que les français puisse croire sérieusement qu'il s'agit d'une alternative qui pourrait résoudre des maux bien complexes
Réponse de le 07/12/2015 à 19:37 :
Je ne vais pas répéter ce que vous avez écrit, mais votre analyse est excellente. J'ajouterais seulement que les gens ne lisent pas assez les livres d'histoire. Ne pas oublier qu'Hitler est arrivé au pouvoir avec 33% des voix et beaucoup plus par ex. dans le Schleswig Holstein
Réponse de le 07/12/2015 à 20:44 :
Tu te fous le doigt dans l'oeuil jusqu'au coude. La première raison est la désespérance. Trop d'impôts de taxes, les revenus des retraités, le salaire des jeunes, le travail autant rémunéré que le rsa etc etc.
Réponse de le 09/12/2015 à 10:00 :
oui je conçois dans l'ensemble mais comment se faire entendre dans ce pays où malgré la remontée de nos doléances par le truchement de nos élus locaux sont balayées par des ministres qui passent outre et imposent leurs vues qu'ils veulent être les bonnes et souhaitent faire le bonheur du peuple malgré lui.?
Leurs égos surdimensionnés me lassent , quel choix pour moi ? blanc ? nul? ne sont pas pris en compte alors je rue ce sera un vote "contre", contre un immobilisme lénifiant !! et j'en pleure de rage.
a écrit le 07/12/2015 à 17:00 :
les politiques non pas compris que les français ne sont plus d'accord pour ce faire avoir par les partis politiques comme cela ce passe depuis cinquante ans ,nous ne sommes plus dans l"apres guerre ,les accords de dessous de table des ripoux politique ces terminés ,un coup pour la droite ,un coup pour la gauche c'est FINI!!!
Réponse de le 07/12/2015 à 20:50 :
Parce que vous croyez réellement que les français se feront moins avoir avec la clique familiale mariniste? C'est alors faire preuve soit de beaucoup de naïveté ou de méconnaissance. Penser que le programme lepeniste améliorerait les choses, c'est penser que la France, toute seule, refermée sur elle même pourrait gagner contre le monde ouvert, ça serait, à l'opposé de toute l'histoire de France, mettre la France entre parenthèse de l'histoire mondiale. Rappelez vous ce qu'étaient l'Espagne au sortir du franquisme! Si le FN veut appliquer sa politique il faudra qu'il sorte de tous les traités européens et de l'Euro, ce qui voudra dire moins d'attractivité pour le pays, donc moins d'investissements. On ressortira donc la planche à billets avec une monnaie qui ne vaudra rien et donc des économies qui fondront comme neige au soleil, sans compter le départ en masse des épargnants qui en auront les moyens vers des monnaies stables pour éviter tout ceci. L'instabilité du pays sera à son comble avec sans nul doute de la résistance et de la désobeissance civile. La France est le premier pays en nombre de touriste, et l'industrie touristique représente près d'1,4 millions d'emplois (sans compter les revenus indirects et les emplois associés). On peut légitimement penser que les étrangers bouderont en masse un pays avec un tel gouvernement. Les exportations représentent 4 millions d'emplois. Donc sur 26 millions d'emplois on en a déjà 5,5 millions au bas mot qui seraient menacés, alors que le but est d'en créer, mais ou? Hitler en son temps avait trouvé la solution pour remettre les gens au travail: construire des armes et on sait ensuite vers ou ça mène. Alors soit le FN nous mène vers un appauvrissement généralisé (intellectuel, culturel et économique) et vers des lendemains qui déchantent, soit il devra beaucoup édulcorer son programme comme tout les autres politiques l'ont fait quand ils sont face au mur de la réalité.
a écrit le 07/12/2015 à 16:27 :
Les terroristes sont entrain de gagner la bataille.
Réponse de le 07/12/2015 à 17:47 :
Il n y aura plus de terroriste quand Marine sera élu !
Réponse de le 07/12/2015 à 20:23 :
C'est ça. Elle va sortir froncer des sourcils et paf les terroristes vont être terrorisés et se reconvertiront dans le rempaillage de chaise.
C'est un peu effrayant la naïveté des électeurs fn.
Elle va faire quoi votre idole si elle est élu au juste?
Juste comme ça pour l'instant marine elle parle et hollande lui il bombarde daesh.
Réponse de le 07/12/2015 à 20:54 :
C'est toujours plus facile les critiques et les y-qu'a, faut-qu'on quand on a jamais exercé le pouvoir.
a écrit le 07/12/2015 à 15:50 :
Nos énarques devraient savoir qu'on fait pas voter les gens après leurs avoir envoyés une taxe d'habitation ,une taxe foncière ,et un 3ème tiers sur le revenu mais on attend le printemps ou tout est oublié.
Réponse de le 07/12/2015 à 16:56 :
Pour info, Florian Philippot est un énarque et haut fonctionnaire, bref la même graine que les autres de la sphère politique française. Mais comme c'est le FN, personne ne dit rien car sinon ces derniers crient à la diabolisation. Donc à ce titre ils sont intouchables.
Un politique du PS ou des Républicains refuserait une convocation d'un juge, il serait jugé coupable d'avance par les partisans du FN. Marine Le Pen le fait, on scande qu'elle a raison car on essaie de lui nuire. C'est historiquement une technique qui fonctionne pour les extrêmes.
a écrit le 07/12/2015 à 15:50 :
Nos énarques devraient savoir qu'on fait pas voter les gens après leurs avoir envoyés une taxe d'habitation ,une taxe foncière ,et un 3ème tiers sur le revenu mais on attend le printemps ou tout est oublié.
a écrit le 07/12/2015 à 14:34 :
A la Une de la presse étrangère la défaite du PS et du LesRipoublicains, en pleine COP21,

c'est la honte absolu, un camouflet monumentale, la paire de gifles cinglantes pour Valls et Sarkozy, les 2 fiers à bras de la mafia politique française.

C'est tellement mérité.
Réponse de le 07/12/2015 à 15:05 :
Arretons 30 secondes la mascarade. Les reponsabilites des uns et des autres sont evidentes et vous avez raison. Maintenant il faut etre un peu serieux, c'est pas Lepen et sa clic de nuls qui vont changer quoi que soit. Franchement vous avez vu le niveau. La France doit se battre pour s'en sortir alors autant mettre toutes les chances de notre cote.
Réponse de le 07/12/2015 à 15:07 :
Je suis allemande avec mon bagage historique honteux. Je suis très contente de ne plus être appellée nazi par les "bons" français. Maintenant à vous d assumer vos tendances et votre racisme. Merci à vous! Je me suis debarassée d un poids et voilà ... chez vous! On verra comment vous allez vivre vos vacances à l étranger l été prochainb😊
Réponse de le 07/12/2015 à 16:38 :
Bibi,on peut encore partir en vacances en Grèce nous!
Réponse de le 07/12/2015 à 22:25 :
je pense que vous écrivez depuis la rue de Solférino et pas depuis l'Allemagne. Un vrai allemand aurait fait quelques fautes d'orthographe!!!!!
a écrit le 07/12/2015 à 14:05 :
Hollande et Sarko vont devoir faire 2 en 1 à la présidentielle ! C'est l'enseignement des régionales et peu importe ce qui se mitonne dans l'arrière cuisine . Terminer les discours creux . Les électeurs exigent de l'action , de l'efficacité , du courage dans l'action pour préserver la France .
Vu la Bourse , la finance ne s'inquiète pas comme ce pauvre Gattaz !!!
a écrit le 07/12/2015 à 13:18 :
Peut-etre que les francais finiront par realizer qu'ils sont la risee du monde en votant pour le FN. Franchement quand on voit la brochettes entre La fille, la niece, le concubin, celui qui tient la chandelle, j'en passe et des meilleurs, comment peut-on imaginer trouver aupres de ces gens ne serait-ce qu'un debut de solution?
Réponse de le 07/12/2015 à 14:18 :
Peut être... Mais notre motocrate n'a t'il pas recyclé son ex, infatuée d'elle-même, pourtant battue aux législatives, pour la mettre à un ministère où elle se couvre de ridicule chaque semaine par ses déclarations incongrues
Réponse de le 07/12/2015 à 14:22 :
Il est vrai que les solutions trouvées par l'ex ump et le ps ont fait des miracles ; elles ont si bien fonctionné que les français n'en veulent plus ! Les cadres du FN ne se limitent pas au nom des Lepen. Si vous regardiez leur entourage, vous en verriez un grand nombre qui n'ont pas l'air aussi stupides que l'on voudrait nous le faire croire. C'est en écoutant et en analysant leurs propos que je m'en suis rendue compte. Le problème, c'est que l'on ne peut pas demander à des esprits obtus et imbus de leur personne de réfléchir. Il est vrai aussi que l'on ne peut pas faire d'un âne un cheval de course. Mais bon, il faut de tout pour faire un monde et l'intelligence innée n'est pas non plus une généralité et lorsque l'on en a pas, d'autres en profitent dans leur propre intérêt. Relisez Freud et vous comprendrez.
Réponse de le 07/12/2015 à 15:42 :
"ne serait-ce qu'un debut de solution".
Un début de solution à quoi ?

Beaucoup de fautes français dans votre message.
Réponse de le 07/12/2015 à 19:57 :
Et c'est avec vos ragots de caniveau que vous pretendez elever le debat ?
a écrit le 07/12/2015 à 13:17 :
Seulement, il faut être patient.
Regardez les pays de l'est.
Ils ont eu des résultats (barbelés, camps, misère, rationnement ...) et ce ne sont pas ceux qui étaient d'office internés en hôpitaux psychiatriques pour trouble de l'humeur qui diront le contraire.

Les français doivent s'armer de patience. Dans 2 ans, ils seront encore un peu plus proche du bonheur universel promis depuis bientôt un siècle maintenant.

Au fait, vous avez des nouvelles de la future Marianne et de sa famille ? On reste sans nouvelle de Leonarda. Espérons que tout va bien pour elle et sa famille.
a écrit le 07/12/2015 à 12:46 :
A force de demander à ses partisans de voter à droite en se mettant des pinces à linge sur le nez, le parti socialiste perd petit à petit ses partisans qui viennent grossir les membre du FN. A force de se sentir trahi et cocufié par leur dirigeant, il s'éloigne progressivement. D'abord ceux qui sont les moins attachés au PS, puis ceux qui étaient plus attaché mais qui perdent leur valeur à force d'y renoncer. Vague par vague, élection après élection, le FN se rapproche des 50%. L'avantage des électeurs du FN au second tour, c'est qu'ils ne se sentiront pas cocufiés contrairement aux électeurs socialistes qui voteront à droite et à ceux de droite qui voterons à gauche. Le degré de fierté ne sera pas le même au FN et à l'UMPS. Parmi les cocufiés certains s'abstiendront de voter à d'autres élections.
Lorsqu’on renonce à défendre ses idées y compris pour lutter contre le FN, on est dans la dynamique du renoncement à défendre ses idées. Alors pourquoi se battre ? Pour renoncer ?
Même si le FN ne gagne aucune région à ces élections, il est dans une dynamique positive, alors que les compromis droite gauche du 2ème tour vont affaiblir et la droite et la gauche. Difficile de mobiliser des gens qui doivent renoncer régulièrement à leurs idées. Et on est parti pour un renoncement à chaque élection, vu le score du FN !
a écrit le 07/12/2015 à 12:28 :
Elle gagne sur tous les tableaux! LR et PS se sont enlisés dans leurs atermoiements, ont laissé la dérive communautaire s'installer et ne se sont pas positionnés clairement sur les sujets qui devenaient essentiels pour les Français. Alors faute d'écoute et de regard, les électeurs ont choisi par les urnes d'envoyer un message qui lui est maintenant bien visible et audible !!
a écrit le 07/12/2015 à 12:28 :
Quand votre seule programme de gouvernance est de faire le contraire de se qui est promis!!!!!.les gouvernements de droite comme de gauches payent leurs absences d'idées. La France et les Français se sont largement adaptés aux nouvelles données économiques par obligations, les seules qui vivent sur leurs nuages avec leurs " petits avantages" sont nos politiques, Quand vous voulez imposer un mode de société au peuple, cela ne se termine jamais bien pour une pseudo inteligencia.
Réponse de le 07/12/2015 à 21:22 :
Et qu'apporte concrètement le FN dans ce que vous dites: absences d'idées réalistes (loin de la fameuse adaptation aux nouvelles données économiques que vous mentionnez), avantages des politiques: Marine Lepen tout en dénonçant l'Europe, touche 6250 euros net + 4320 euros d'indemnités mensuelles + 306 euros d'idemnités journalières pour son mandat de député européen et n'a jamais évoqué l'idée de reduire le nombre de mandats et de salaire pour les politiques.
a écrit le 07/12/2015 à 12:07 :
L'UMPS a imposé aux français une mondialisation qui devait procurer des jours heureux aux citoyens. L'UMPS a vendu l'immigration comme une chance , une possibilité d'enrichissement grâce à l'apport de nouvelles cultures. Résultat des courses , 6 millions
de chômeurs (ou précaires) une dette abyssale qui va ruiner nos enfants , une école dépassée qui n'assimile plus les populations étrangères. On peut ajouter une inquiétude
sur des zones , notamment les cités ou la drogue et les armes circulent sans problème.
Réponse de le 07/12/2015 à 12:34 :
A vous BA : vos avez encore fait cuire la tarte à la crême du FN.
Une chose : l'immigration, l'insécurité, le chômage, n'est pas qu'un phénomène français. On peut effectivement croire au père Noël et que le FN va tout solutionner. Mais ignorer les réalités, c'est tromper son monde. Nier l'immigration est une ânerie abjecte. , Quand on met la poussière sous le tapis, elle est toujours là.
Réponse de le 07/12/2015 à 14:56 :
Le problème n'est la le FN boom mais en sont les conséquences ! Ne plus vouloir du FN, il faut trouver les causes du problème...aller, je vous aide c'est UMPS ! Aujourd'hui, à une élection, le premier partie de France c'est l'abstention ( 1 français sur 2) puis le Fn ! Les français ne veulent plus de ces politiciens qui échangent leurs fauteuils depuis 30 ans. Si Hollande ou Sarko avait des valeurs, de la fierté, de l'engagement, du charisme, de l'ambition pour le pays et surtout si ils aimaient notre pays, suite au résultat, ils annonceraient qu'ils ne se présenteraient pas pour 2017 ! Avouer qu'on en est très loin...
a écrit le 07/12/2015 à 11:47 :
Vive le Front National!
Réponse de le 07/12/2015 à 12:36 :
Et vu votre pseudo, encore mieux : vive la royauté.
Réponse de le 07/12/2015 à 16:13 :
Votre pseudo BOOM veut il dire que vous etes un terroriste ? Soyons sérieux pour tout arranger il faudrait que les média arrêtent d annoncer les salaires pharaoniques, + les retraites dorées + les stock et surtout un remerciement pour faute ou changement de gouvernance avec un chèque de départ de plusieurs millions d Euro. Il faudrait que les média cessent de parler de parler des postes fictifs des HAUTS FONCTIONNAIRES, dans l attente d une affectation, il faudrait stopper la divilgation des 37 régimes de retraites en France, et surtout arrêter de dire les temps sont dures la masse populaire devra encore faire un effort qui ne cessera pas d être plus important encore plus tard. Comme une impression qu en France DEPUIS 40 ANS droite et gauche plus il y de l argent qui entre en recette plus le trou devient important. Comment cela est il possible ??? Avertissement lors du second tour CHIRAC / LE PEN mais avec 85% pour CHIRAC au second tour on a tous cru à une plaisanterie, et voilà. La France mais aussi beaucoup d 'autres pays sont aujourd hui un peu comme le changement climatique, demain sera trop tard, si les gouvernant ne prennent pas conscience que les masses populaires ne peuvent plus entendre il n y a plus d argent mais sont sans arrêt au contact des milliards qui se brassent chaque jour.
Réponse de le 07/12/2015 à 21:36 :
@Kriskraft
Et donc en quoi le FN à la réponse aux maux que vous listez? Quand le père LePen est soupçonné de fraude fiscal à hauteur de 2,2 millions d'Euros cachés en Suisse, qu'une enquête est ouverte pour enrichissement suspect de 1,1 millions d'Euros, que le parti est mis en examen pour recel d'abus de bien sociaux et complicité d'escroquerie, que le fondateur a acquis une fortune et acheté un château de 5000 m2 estimé à 6,5 millions d'euros, sûrement pas à la sueur de son front mais par un don plus que suspect, on peut dire que pour l'exemplarité et les leçons de morale on repassera. (sans compter les condamnations pour injures raciales)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :