Dans le grand Nord, Marine Le Pen vire largement en tête

 |   |  548  mots
Marine Le Pen a gagné son pari: le Front National arrive en tête au premier tour des élections régionales
Marine Le Pen a gagné son pari: le Front National arrive en tête au premier tour des élections régionales (Crédits : Reuters)
Les sondages n'ont été pas été démentis. Marine Le Pen arrive largement en tête avec plus de 40% des votes. Après le retrait de Pierre de Saintignon, le candidat socialiste, Xavier Bertrand a davantage de chances de reprendre la main au deuxième tour.

Dans le Nord - Pas-de-Calais et la Picardie, les électeurs se sont davantage déplacés dans les urnes qu'aux dernières élections régionales. Cette année, 54,81% des inscrits ont voté. En 2010 au premier tour, ils étaient 44,50 % dans le Nord - Pas-de-Calais et 45,57 % en Picardie. Cette mobilisation a sans aucun doute profité au Front National. Les sondages n'ont pas été démentis. Ils donnaient tous Marine Le Pen en tête des votes au premier tour, avec Xavier Bertrand en seconde position et Pierre de Saintignon en troisième. Le tout dans un contexte national, avec les attentats, qui jouent en faveur Les premiers résultats ne les ont pas démenti.

Marine Le Pen est en phase de réussir son pari : elle obtient 40,64 % de voix,  Xavier Bertrand 24,96 % et Pierre de Saintignon 18,12%. De tels écarts entre la candidate du FN, le candidat LR et celui du PS pénalisent ces deux derniers. Marine Le Pen est bien partie pour prendre les rênes de la nouvelle grande région :  la fille de Jean-Marie Le Pen obtient 44,8% des suffrages dans le Pas-de-Calais, 41,02% en Somme, 43,55% dans l'Aisne, réduit l'écart dans le Nord, avec 37,04% des voix. S'il a d'abord envisagé de ne pas se retirer, Pierre de Saintignon a suivi la ligne de la rue de Solférino : un retrait, comme le voulait Martine Aubry, qui a appelé à réunir votes de droite et de gauche pour éviter qu'un parti qui ne défend pas les valeurs de fraternité et d'échange ne préside la future grande région. Ce qui revient à demander une alliance entre Xavier Bertrand et Pierre de Saintignon. Un appel auquel le candidat de droite n'entend pas adhérer. Selon Valérie Létard, tête de liste dans le Nord de l'équipe de Xavier Bertrand,  « les électeurs ont choisi notre candidat pour battre le Front National avec un projet de large rassemblement ».

Le paysage politique du Nord - Pas-de-Calais et de la Picardie en plein bouleversement

Rien à voir avec les élections de 2010. Au premier tour dans le Nord - Pas-de-Calais, le PS avait alors remporté 29,1 % des voix, l'UMP 19 % et le FN 18,3 %. En Picardie, toujours au premier tour, l'écart entre le PS (26,6 %) et l'UMP (25,9%) était bien moins important et seuls 15,8 des électeurs avaient voté pour le FN. Avec le report des voix des listes non présentes au second tour, le PS s'était maintenu en tête dans les deux régions avec un taux de 51,9 % pour Daniel Percheron en Nord Pas de Calais et de 48,3 % pour Claude Gewerc en Picardie. L'UMP était arrivée en seconde position avec 19 % pour Valérie Létard en Nord - Pas-de-Calais et 25,9 % pour Caroline Cayeux en Picardie. Avec 18,3 % des voix, Marine Le Pen talonnait Valérie Létard. En Picardie, l'écart était bien plus important, le représentant du FN Michel Guiniot ne remportant que 15,8 des voix.

Au second tour, le pourcentage de votant avait cru de 4,7 points en Nord - Pas-de-Calais et de 5,6 points en Picardie sans avoir un impact significatif sur la répartition des voix entre la gauche, la droite traditionnelle et le FN. Au second tour, Daniel Percheron avait creusé l'écart et totalisait 51,9 % des voix quand Claude Gewerc obtenait la majorité avec un taux de seulement 48,28 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :