Régionales : les paris restent ouverts

 |  | 1865 mots
Lecture 9 min.
Au soir du premier tour, le FN était en tête dans six régions et notamment dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, où Marine Le Pen affrontera au deuxième tour le candidat Les Républicains Xavier Bertrand, soutenu par le retrait du candidat PS.
Au soir du premier tour, le FN était en tête dans six régions et notamment dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, où Marine Le Pen affrontera au deuxième tour le candidat Les Républicains Xavier Bertrand, soutenu par le retrait du candidat PS. (Crédits : Reuters)
Si les régions Grand Nord et Provence-Alpes-Cote-d'Azur ont focalisé les esprits, dans d'autres régions la situation est pourtant aussi confuse. Au final, le FN n'est pas certain de présider une région et la gauche et la droite sont au coude à coude pour le nombre de régions "gagnables".

Bien malin qui pourrait prétendre connaître la couleur politique des treize régions métropolitaines et de l'Assemblée de Corse dimanche prochain. Le second tour des élections régionales va en effet donner lieu à deux duels, dix triangulaires et... une quadrangulaire en Corse.

Carte résultats 1er tour régionales 2015

La situation particulière en Nord-Pas-de-Calais Picardie (Grand Nord) et en Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), avec les candidatures de membres de la famille Le Pen qui ont réalisé de très hauts scores, a quelque peu éclipsé les duels dans les autres régions. Pourtant, dans certaines régions, les résultats vont être très serrés. Et, à l'arrivée, gauche et droite ont chacune la possibilité de l'emporter dans cinq à huit régions. Explications.

Deux duels directs entre la droite et le FN


Dans le Grand Nord, après le retrait de la liste PS menée par Pierre de Saintignon arrivée troisième au soir du premier tour, restent donc en lice deux listes : celle du Front National menée par Marine Le Pen (40,64% des suffrages au premier tour) et celle emmenée par Xavier Bertrand (« Les Républicains"-UDI-MoDem) qui a obtenu 25% dimanche dernier. Le PS ayant appelé à voter en faveur de Xavier Bertrand, tout va donc dépendre de la qualité du report des voix. S'il est optimum, la liste droite/centre devrait alors l'emporter sur celle du Front National. Un sondage TNS- Sofres donne la liste de droite en tête avec 53% des suffrages, contre 47% pour le FN. Un autre sondage BVA pour Nord Eclair-l'Union, paru vendredi 11 décembre, donne exactement les mêmes résultats et souligne que le report des voix de gauche vers la liste de Xavier Bertrand serait bon.. Dans un tel cas de figure, le FN ne pourra pas prendre la présidence de la région certes, mais il aura de très nombreux élus. En revanche, fait historique, le PS n'aura plus aucun élu au conseil régional de la région.


En Paca, c'est un peu le même cas de figure. La liste PS menée par Christophe Castaner, arrivée troisième à l'issue du premier tour, s'est retirée. Pour faire barrage au Front National, le PS appelle a voté pour la liste droite-centre de Christian Estrosi qui a totalisé 26% des voix. Loin derrière la liste FN de Marion Marechal-Le Pen qui a viré en tête avec 40,55% des suffrages. Là aussi, si la liste de Christian Estrosi bénéficie d'un bon transfert des voix de gauche, elle devrait passer en tête devant celle du FN qui dispose de peu de réserves. Un sondage TNS-Sofres, donne la liste droite-centre de Christian Estrosi en tête dimanche prochain avec 54%, la liste FN récoltant 47%. Un autre sondage BVA pour La Provence, Var Matin et Nice Matin, paru ce vendredi 11 décembre, pronostique un résultat plus serré avec 51% pour la liste de Christian Estrosi et 49% pour celle de Marion Marechal Le Pen.


En Alsace-Champagne -Ardenne-Lorraine, (Grand Est), la situation est assez confuse. Il y aura une triangulaire, du fait du refus de Jean-Pierre Masseret (PS) de se retirer, malgré les injonctions des instances dirigeantes du PS - qui lui a retiré son investiture - et alors que sa liste est arrivée en troisième position (16,11%) au soir du premier tour. Or, dans cette région, la liste Front National, pilotée par le vice-président de ce parti, Florian Philippot, a viré en tête avec plus de 36% des suffrages. La liste centre-droit menée par Philippe Richert est arrivée deuxième (25,83%). Le suspens est donc entier. Le résultat de cette triangulaire va dépendre de l'importance des transferts de voix de la liste Masseret vers la liste Richert. Si, le mouvement est faible, alors le FN gagnera la région.

En Bourgogne-Franche-Comté, région dont on ne parle pas beaucoup, la situation est pourtant aussi assez confuse. Dans une triangulaire, la liste PS de Marie-Guite Dufay (22,99 %) sera opposée à celle du FN menée par Sophie Montel, arrivée en tête (31,48 % des voix), et à celle de François Sauvadet (UDI-"Les Républicains" ; 24 %). Mais c'est la liste PS qui bénéficie en théorie des plus grosses réserves de voix, grâce aux scores réalisés au premier tour par le Front de gauche (4,62 %) et les écologistes d'EE-LV (3,91 %). Ces deux listes, éliminées du second tour, ont appelé leurs électeurs à se reporter sur le PS. La gauche possède donc une réelle chance de garder la région mais ce n'est pas fait.

Suspens en Auvergne-Rhône-Alpes et en Ile-de-France

En Auvergne-Rhône-Alpes aussi le suspens demeure. La liste droite-centre de Laurent Wauquiez est arrivée en tête (31,73%), devant celle du FN de Christophe Boudot (25,52%). La liste PS de Jean-Jack Queyranne est arrivée en troisième position (23,93%). Mais un accord de fusion a été trouvé avec les listes EE-LV et Parti communiste qui totalisaient 12%. In fine, donc, potentiellement, là aussi, la gauche pourrait gagner... sur le fil.

En Ile-de-France, c'est également très serré. Claude Bartolone (PS, 25,9%) se retrouve au second tour à la tête d'une liste d'union de la gauche, après la fusion avec la liste EE-LV (8,03%) et Front de gauche (6,63%). Valérie Pécresse, avec sa liste d'union droite-gauche, a réalisé 30,51% au premier tour. Quant au Front national de Wallerand de Saint Just, avec ses 18,41%, il se maintient aussi au second tour. In fine, donc, les listes Pécresse et Bartolone sont au coude à coude. Les sondages ont beaucoup de mal à les départager tant l'écart est faible. Une enquête Elabe accorde 41,5 % à la gauche et 41% à la liste droite-centre. Mais un autre sondage Odoxa donne 42% à Pécresse et 40% à Bartolone. Pour ce dernier, tout va se jouer sur la qualité des reports de voix des listes EE-LV et Front de Gauche et la mobilisation des très nombreux abstentionnistes du premier tour.

Dans Les pays de la Loire, région également très discrète, a priori, la liste de la droite et du centre, menée par le sénateur (LR) Bruno Retailleau (33,49 %), devrait l'emporter à la faveur d'une nouvelle triangulaire. La liste PS de Christophe Clergeau (25,75%) a fusionné avec celle d'EE-LV (7,82%). Quant à la liste FN de Pascal Gannat, elle a obtenu 21,35% au premier tour.

En Centre-Val de Loire, la gauche devrait pouvoir garder la région même si le PS est arrivé troisième avec 24,31 % des voix au premier tour. Mais le total des voix de gauche atteint 37,2 %. Or, il y a eu un accord de fusion entre le PS et EE-LV et le Front de Gauche soutient cette liste. Pour sa part, le FN a obtenu 30,49 % des suffrages au premier tour et la liste d'alliance droite-centre, menée par Philippe Vigier, a totalisé 26,25 % des suffrages exprimés.

En Bretagne, il ne devrait pas y avoir de suspens. La liste PS menée par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est arrivée largement en tête avec près de 35 % des voix. Il devrait en être de même au second tour même si un accord de fusion n'a pas été trouvé avec EE-LV (6,7%). La liste droite-centre de Marc Le Fur a obtenu 23,46 % des voix et celle de Gilles Pennelle (FN), 18,17%.

En Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, la « méga » région grande comme l'Autriche, le président PS sortant Alain Rousset est bien placé pour conserver la présidence. Sa liste est arrivée en tête du premier tour avec 30,39 % des voix et un accord de fusion a été trouvé avec la liste EE-LV (5,6 %). Cette liste sera opposée à la liste de droite-centre de la protégée d'Alain Juppé, Virginie Calmels (27,19 %) et à la liste FN de Jacques Colombier (23,23 %).
S'il est élu, Alain Rousset tentera également de conserver sa place de président de l'Association des régions de France qui sera remis en jeu fin janvier 2016.

En Languedoc-Roussillon-Midi- Pyrénées. Carole Delga (PS-PRG) et Gérard Onesta (EELV-FDG) ont conclu un accord de fusion. Carole Delga était arrivée deuxième avec 24,4 % des voix, la liste EELV et du Front de gauche a obtenu 10,26 % et celle du dissident socialiste Philippe Saurel 5 %, contre 31,83 % pour le FN conduit par Louis Aliot et 18,84 % pour la droite. Le candidat des Républicains, le politologue Dominique Reynié, arrivé en troisième position avec 18,84 % des voix, a décidé de se maintenir. La région devrait pouvoir rester à gauche.

En Normandie, la situation est aussi très tendue avec trois blocs en présence pesant quasiment le même poids. La liste droite-centre de l'ancien ministre de la Défense UDI Hervé Morin, (27,91 %) a viré en tête d'un cheveu devant celle du FN, avec à sa tête le secrétaire général de cette formation Nicolas Bay (27,71 %). Ces deux listes seront opposées à celle conduite par le PS Nicolas Mayer-Rossignol (23,52 % au premier tour) qui a fusionné avec les listes, EE-LV (6,14 %) et Front de gauche (7,04 %). Sur le papier donc, la liste de gauche détient un avantage pour garder la région. Mais un sondage BVA pour Paris Normandie, paru ce vendredi 11 décembre, met les listes de droite et de gauche à égalité avec 36% des suffrages pour chacune. La liste FN récolterait 28%.

Enfin, en Corse l'originalité prime avec une quadrangulaire. le Front National mené par Christophe Canioni (10,58%) fera face à la liste née de la fusion entre la liste divers gauche de Paul Giacobbi, arrivée en tête (18,42 %), et la liste Front de gauche de Dominique Bucchini (5,56 %). Face à eux, les deux listes nationalistes menées par Gilles Simeoni (17,62 %) et Jean-Guy Talamoni (7,72 %) ont aussi fusionné. Il en va de même pour les deux listes de droite menées par José Rossi (« Les Républicains », 13,17 %) et celle de Camille de Rocca Serra (« Rassembler pour la Corse », 12,70 %). Nationalistes et droite sont donc au coude à coude.

Pas de raz de marée à droite

Au total donc, le Front national peut espérer gagner entre une et trois régions, même si ce dernier score paraît très difficile à atteindre. Il peut aussi n'en gagner aucune...

Quant à l'alliance droite-centre : elle peut espérer gagner entre cinq et huit régions... dont deux (Grand Nord et Paca) grâce au retrait total du PS au second tour. Moins la droite gagnera de régions plus la stratégie du président de LR, Nicolas Sarkozy, sera contestée dès la semaine prochaine par les ténors du parti qui ont préféré attendre le lendemain du scrutin pour faire part de leur mécontentement. Il faut dire que la droite n'était en tête que dans 4 régions au soir du premier tour... Loin du raz de marée espéré.

Enfin, la gauche devrait au minimum conserver trois régions... et pourrait en garder jusqu'à six, voire plus. Ce qui serait un quasi miracle, vu le contexte. Mais, surtout, si, Claude Bartolone parvient, à l'arrachée, à conserver l'Ile-de-France, il y aura un « effet loupe » que le PS pourra exploiter... Tout comme il mettra en avance son « sacrifice » pour barrer le FN dans les régions Grand Nord et Paca.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2015 à 14:10 :
Réponse de Patriot9 le 13/12/2015 à 2:19 :
Je ne pense pas que voter pour un parti financé par la russie

Aucune banque Européenne n'a voulues financer le parti de Marine et seule la Grande Russie a bien eue la bonté de leur prêter, pas plus compliqué que cela et facile a comprendre.
a écrit le 13/12/2015 à 9:58 :
Cette question est (presque) secondaire, tant il est évident que la France ne sera en rien changée après le résultat de ce soir; Il est peu probable que le FN prenne beaucoup de régions (2 maxi?), et il est peu probable que si c'est le cas, les habitants de ces régions verront une différence quand ils prendront le TER pour aller travailler, ou quand les jeunes prendront le chemin du lycée. En revanche, le basculement des régions, au FN ou au PR, inéluctable maintenant, va aller de pair avec la découverte de "scandales" sur des financements d'activités, ou d'associations très discutables. In fine, passé le choc, va se reposer la question de la montée en puissance des extrêmes en vue de la présidentielle, sujet autrement plus important - sentiment d'injustice, si le FN premier parti de France se fait blackbouler, ou consécration du FN gestionnaire, si le FN prend des régions-.
a écrit le 12/12/2015 à 22:09 :
Au sujet des élections, a-t-on des ralentisseurs de croissance et des corbeaux alors que le PIB par tête aurait baissé? Notre PIB serait pour moitié étranger, la masse monétaire serait élevé mais la croissance ferait un escalier descendant. Après 2000 nous aurions la 29ème croissance de l'OCDE. Sommes-nous des escargots? En France on serait très productifs, il y aurait de la fatigué, aura-t-on des indemnités ?N'est-ce pas étrange d'être productifs à peu de croissance?
a écrit le 12/12/2015 à 21:11 :
Moi j'aime ma patrie, mon terroir, la terre de mes ancêtres, sa culture, je respecte sa religion (catholique) car elle ne veut pas me détruire, j'apprécie mes ancêtres gaulois-romains-les rois et les empereurs qui ont construit le pays, j'aime mes régions le folklore et les musiques qui les accompagnent, les gens, les goûts et les saveurs moi j'aime la France et toute sa diversité. Je suis votant Front National par dépit de ne voir personne d'autre lever bien haut l’étendard du Pays.
Réponse de le 12/12/2015 à 22:58 :
Aussi simple que cela. On ne peut pas vendre son pays a Bruxelles, Washington, Berlin et Ryad et vouloir en plus le vote des français.
Réponse de le 13/12/2015 à 2:19 :
Je ne pense pas que voter pour un parti financé par la russie soit un acte patriotique. Quelles sont les contreparties et que deviennent les comptes suisses de Lepen ?
Réponse de le 13/12/2015 à 15:00 :
@patriot9: on se finance où on peut dans une monde sans frontiers :-) Et je crosi que tout le non de fait pareil, sauf peut-être les gros naïfs qui de toute manière n'ont pas pignon sur rue :-)
a écrit le 12/12/2015 à 21:11 :
Moi j'aime ma patrie, mon terroir, la terre de mes ancêtres, sa culture, je respecte sa religion (catholique) car elle ne veut pas me détruire, j'apprécie mes ancêtres gaulois-romains-les rois et les empereurs qui ont construit le pays, j'aime mes régions le folklore et les musiques qui les accompagnent, les gens, les goûts et les saveurs moi j'aime la France et toute sa diversité. Je suis votant Front National par dépit de ne voir personne d'autre lever bien haut l’étendard du Pays.
a écrit le 12/12/2015 à 19:51 :
Si les élections sont locales, est-ce un défouloir? Aura-t-on une MONNAIE POUR TOUS et une économie monopoly avec des PDG de 7 ans qui font des batailles de mots, des autographes contre des autos ou des bombons? Si on fait des batailles de mots, aura-t-on une bourse des mots et une économie avec une bataille des mots sociaux et libéraux? Aura-t-on des tranchées, des obus, des mots cadeau, des mots taupe et des mots piège? Les cotisants peuvent gagner ou perdre... On pourrait cotiser pour faire gagner sur certains et perdre sur d'autre. Par ex découenner du fonc pourrait vouloir cher?
a écrit le 12/12/2015 à 19:40 :
La campagne anti-FN que ce sont livrés les médias entre ces deux tours aux élections régionales a été purement scandaleuse dans un régime qui se dit démocratique. Je m'interroge sérieusement : les médias et les partis politiques traditionnels ont-ils peur du FN parce qu'il pourrait découvrir l'ampleur des dysfonctionnements et autres "affaires" qui lient ces partis et les médias entre eux pour contenir l'opinion publique. Le FN se retrouve seul contre tous alors que certaines de ses idées sont intégralement reprises par d'autres partis, y compris le PS qui vient de mettre (enfin) en place cette situation d'urgence préconisée par le FN dès les attentats contre Charlie Hebdo- Il y a à l'évidence quelque chose de suspect dans l'attitude des grands partis et des médias qui visent le FN.
a écrit le 12/12/2015 à 17:37 :
2017 on s en fou c'est un vote pour l administration des Regions cadet des francais pour 95 % de francais sauf quand il faut payer des taxes pour tous ces fonctionnaires
Par contre si rien ne change si on nous propose toujours les mêmes tete et les meme programme vident ça risque de virer à l extrême
Le programme du PS c est emploi d avenir sans avenir et impots à gogo pour payer les fonctionnaires et les rmiste c'est sur que ça ne fait rêver personne
a écrit le 12/12/2015 à 17:32 :
Concernant les régionales, a j-1 d'une élection locale, la publicité old el paso est amusante, sans expertise judiciaires les citoyens qui sont au Parlement européen ont-ils au sein de toute l'Europe une certification suffisante que leurs droits sont convenablement respectés. On pourrait pour tester et obtenir des indemnités en violation de droits de la part des boumsters a l'encontre des jeunes générations dans les années à venir, ou pas? On jouerait aux batailles de mots aura-t-on des batailles de boutons. Quels revenus avant 25 ans? Cela ferait- une entreprise rapide sur des futurs avec une bourse des mots et une monnaie individuelle, cela ferait-il flores? Ne devrait-on consulter la société et des experts monétaires et juridiques ?
a écrit le 12/12/2015 à 17:01 :
La Tribune devient de plus en plus sectaire, les posts qui n'ont pourtant rien de révolutionnaires ne sont jamais édités. Bizarre bizarre, comme les autres finalement....!
a écrit le 12/12/2015 à 16:58 :
JE SUIS A 100% AVEC LA DECLARATION FAITE PAR L'ESPAGNOL CONCERNANT LE DEPART DE MANOLO SANS OUBLIER SES CASTAGNETTES CAR IL NOUS LES BRISE????AVEC LA ROUSTE QUE VIENT DE PRENDRE SON PARTI??IL FERAIT BIEN DE SE TAIRE ???UNE HONTE???UN SCANDALE ??IL FAUT TOUS LES VIRER ET DESCENDRE DANS LA RUE??CE SONT DES INCAPABLES ILS ONT VENDU NOTRE FRANCE AUX ETRANGERS???
Réponse de le 12/12/2015 à 19:25 :
quelle rouste?sachant que c'est le ps qui va remporter le plus de régions,qui sera deuxième a votre avis?les "économistes "de salon du FN ou les vieux caciques regroupés autour de Paul Bismuth?
a écrit le 12/12/2015 à 16:55 :
je comprends plus rien après 2017 je ne voterai plus. tous ces mélanges de partis de voix qui ne ne respectent plus rien qui font mains basse sur les choix des français, ces pires maux dont on nous menace mais il ont l'air d'oublier tous ces politiques qu'ils sont là par faire rempart et qu'il devrait prévoir guérir au lieu d'anticiper des guerre.
a écrit le 12/12/2015 à 16:54 :
je comprends plus rien après 2017 je ne voterai plus. tous ces mélanges de partis de voix qui ne ne respectent plus rien qui font mains basse sur les choix des français, ces pires maux dont on nous menace mais il ont l'air d'oublier tous ces politiques qu'ils sont là par faire rempart et qu'il devrait prévoir guérir au lieu d'anticiper des guerre.
a écrit le 12/12/2015 à 12:00 :
Le programme de Vals, si le FN passe, est de lancer la guerre civile, selon ses propres mots. Attention, l'état d'urgence lui permet de le faire. Electeurs du FN, pliez devant la dictature, nos élites socialo-républicaines et nanties vous en supplient!
a écrit le 12/12/2015 à 11:48 :
Et le LR-MP alors?
a écrit le 11/12/2015 à 22:29 :
Vivement lundi ! La farce sera jouée. Tous les notables se seront partagés le fromage national, tout rentrera dans l ordre, on continuera comme avant. Bon ! On s est quand même fait peur ! Pensez donc ! Notre Valls national à même parlé de risque de guerre civile en cas de victoire du FN.
Réponse de le 12/12/2015 à 1:16 :
Ils ( ces notables ) se sont fait peur ............. bon la semaine prochaine on parlera de quoi ...peut -être Platini .. ou du futur ruiné Tapie ......ainsi va la France .
Réponse de le 12/12/2015 à 14:51 :
je pense que depuis quelques mois M. Valls est devenu un Républicain Espagnol antifranquiste, il est grave de voir ce Monsieur se dire français et remettre intellectuellement son passé dans notre pays, je lui conseille de reprendre son baluchon et de repasser les Pyrénées . Je ne suis pas un fan du FN parti archaïque familiale et comme les autres avec des casseroles qui touchent à l'argent public, mais si cela doit donner un peu de dignité à notre classe politique corrompue, menteuse, sans morale et tellement éloignée des problèmes de ce pays avec ce triste record 6 millions de chômeurs et 2000 milliards de dette alors le FN a sa place pour remettre la maffia politique dans le droit chemin. En fait la classe politique actuelle (PS,LR,UDI,Verts,FdG, DlF etc ) pas plus républicaine et démocrate que le FN, serait en cas de guerre civile la seule responsable, le FN ne serait que la mèche allumée par les autres partis représentant la dynamite.
Réponse de le 12/12/2015 à 20:16 :
(errata)---- @ «@Réponse de l'espagnol»: Monsieur, manifestement vous devez faire partie du vulgum du FN (Faillitte Nationale)... Abandonnez ces clichés de bistrot éculés que l'on peut vous servir dans n'importe quel pays en fonction de votre nationalité ou origine... Au fait, et, au cas où, avez-vous une «bonne et vraie» généalogie européenne sur vingt générations?...
Réponse de le 13/12/2015 à 8:34 :
Bonjour, merci pour votre commentaire qui manifestement semble avoir détourné sur le fond le mien. Tout d’abord pour mon job je voyage dans le monde depuis la fin des années 70, d’ailleurs j’arrive à la fin, sur le plan du business, dans mes équipes j’ai eu la CHANCE d’avoir des collaborateurs noirs, jaunes, arabes….; Mon patrimoine est du à l’économie mondialisée, enfin pour ce qui est de mon arbre généalogique ma famille a pu retracer mon appartenance à ce pays depuis les Etats Généraux de 1789. Pour ce qui est de ma position politique mon job me permet de ne croire en AUCUN partis politiques de ce pays qu’ils ont endormi économiquement et soviétisé sur le plan des idées. J’espère que vous ne croyez pas que l’ex UMP devenu LR (républicains!!!!) pour effacer le lien avec l’affaire des fausses factures de la campagne 2012, est un parti libéral et ouvert sur le monde économique et des Hommes, un réel défenseur de l‘Europe mais également de l‘Euro une monnaie qui aujourd’hui s‘échange dans le monde entier ce qui n‘était pas vrai pour le Franc dans les années 70, sans cesse dévaluer pour faire redémarrer une économie déjà à bout de souffle car sans vision pour l’avenir ou alors vous confondez liberté d’entreprendre et étatisation car LR comme tous les partis français est un pilier du TOUT ETAT. J’espère que vous ne croyez pas que le pouvoir du Président quelque soit sa couleur est un démocrate respectueux des règles entre l’Exécutif celui qui exécute et le Législatif celui qui légifère sans l’intervention de l’Exécutif, mais égalmment respectueux des Citoyens. Pour résumer l’ensemble de nos partis sont des clones à quelques différences près, minimes et plus particulièrement en économie le FN, le FdG, LR, UDI, le PS, DlF les Verts étant inexistant dans leurs idées!!!!! et le Modem avec l'éternel perdant qui ne sait pas où il se situe, sont pour le tout Etat en dehors de quelques nuances EXCLUSIVEMENT dans les discours mais pas dans la réalité .Pour ce qui des idées nous avons le FN et de plus en plus LR dans une ligne national socialiste et pour le PS et le FdG vers une nostalgie soviétique parfaitement représentée par le Premier Ministre un grand du discours petit ailleurs, avec un zeste stalinien pour le FdG. Alors je crois que le grand repoussoir le FN pourrait grâce à ces régionales, dont les moyens un peu plus de 25 milliards au niveau national c’est-à-dire une goutte d’ eau mais également sur le plan des pouvoirs quelques bus et trains avec des limites, la grande magouille financière de la formation un peu d’économie, la culture régionale, pourrait faire trembler les autres partis tout aussi véreux mais qui doivent se ressaisir avec de nouvelles ambitions et surtout de nouvelles idées hors de tous ces quadras ou quinquas qui sont déjà des vieux en politique pour enfin donner à ce pays un vrai statut libéral sans laisser les plus démunis sur le bord de la route. Non je ne suis pas un FN mais un bulletin blanc qui en a marre de cette classe politique corrompue menteuse sans morale et tournée exclusivement vers elle bien loin des citoyens.
a écrit le 11/12/2015 à 17:53 :
Si vous voulez etre patriotes, vous feriez mieux d'acheter francais, au lieu de voter Fn.
Réponse de le 12/12/2015 à 10:15 :
@aux électeurs FN: et tu achètes où les produits français parce que personnellement, je vois beaucoup de produits étrangers et notamment chinois sur les étagères. Mais bon, on achète ce qui est disponible sur l'étalage, n'est-ce pas :-)
Réponse de le 12/12/2015 à 12:04 :
merci de nous rappeller ce qui est fabriqué en France.......
a écrit le 11/12/2015 à 17:52 :
Si vous voulez etre patriotes, vous feriez mieux d'acheter francais, au lieu de voter Fn.
a écrit le 11/12/2015 à 17:04 :
beaucoup de bobo-libéraux ont voté Lepen,ils ont joué a se faire peur.il y a peu de chances qu'ils revotent FN au deuxième tour,téméraires mais pas courageux.le ps peut largement puiser dans les abstentionistes effrayés par le programme économique du FN.mon pronostic pour dimanche:7 régions au ps,6 pour l'alliance ump .un bon résultat!
Réponse de le 12/12/2015 à 9:09 :
@élu ps: tu veux dire voter Républicains puisque les candidats PS se sont désistés. Quant au programme FN, il ne peut pas être pire que le programme PS, non :-) Tu ne manquerais pas un peu de rigueur intellectuelle, ou ne ferais-tu pas hasard de la manipulation :-)
Réponse de le 12/12/2015 à 14:03 :
Désolée, mais cette semaine, j'ai plutôt entendu ceux qui tirent les ficelles au PS, demander ou devrais-je dire, ordonner, à ses électeurs de voter LR. Donc, quand on ne se respecte pas soi-même, on ne peut pas respecter les autres. Et vos amis gogos, qui vont justement voter pour les LR, vont se faire bouffer tout cru par ceux-ci car ce seront les LR qui auront le gâteau et pas vous pauvres naïfs !
a écrit le 11/12/2015 à 16:15 :
Les média ne parlent que de sondage/pourcentage/estimation, est-ce qu'on pourrai parler des programmes des uns et des autres, franchement je m'en fou PS/R/FN ça ne changera pas grand chose, personne n'attaque les vrais sujets. Demander aux gens qu'ils vous citent seulement 2 points importants du programme PS ou R ou FN, vous allez sûrement rester sur votre faim...
a écrit le 11/12/2015 à 16:10 :
immobile pour ne pas bouger
face aux politiciens ringard les jeunes décideront de leur Avenir
a écrit le 11/12/2015 à 15:44 :
Ces élections auront montré qu'il n'y a qu'un parti en France "UMPS". Au moins c'est clair pour tout le monde et cela n'est évidement pas démocratique (pas grave c'est normal). On préfère laisser grandir un monstre au lieu d'éduquer l'enfant, quelle grosse erreur ! On sait tous qu'une grande partie des propos du FN sont vrais ! Mettre tout ça sous le tapis est une très grave erreur et ça va mal finir. Pour un pays qui expliquent à la terre entière "la tolérance et le vivre ensemble" on peu dire que c'est à mourir de rire, 30% de Français sont donc à jeter à la poubelle car ils ne pensent pas comme il faudrait !
a écrit le 11/12/2015 à 15:25 :
Le FN a déjà gagné !!!
Même si il n a aucune région on est pas loin de la révolution
J ai du mal à comprend les militants du PS et de l UMP (à oui ils ont changé juste le nom) comment continuer à soutenir Sarkosy après son échec , ces mensonges ,ces bigmagouilles et surtout ces 5 ans sans réformes de fond

Pour Hollande j'ai l impression que c'est Louis 16 sa courbe il la regarde sans bouger et son changement qui devait être pour demain on l attend toujours

Il ne reste que 18 mois pour faire des programmes et surtout mettre de nouvelles têtes sinon on aura le FN

Et comptez pas sur moi pour voter pour un de ces 2 la Meme si on doit avoir lepen
a écrit le 11/12/2015 à 15:10 :
Les paris restent ouverts en dépit de la campagne sans précédent contre le seul parti qui n'a jamais exercé le pouvoir dans les régions.
C’est d'ailleurs une honte pour la France, la démocratie et une insulte de plus faite aux français qui s’en souviendront.

Car le vrai problème ce n'est pas le FN et sa supposée "idéologie", car le FN défend les idées que la droite traditionnelle avait l'habitude de défendre avant qu'elle ne renie ses valeurs dans les années 80 (sous Mitterrand et Chirac).

Le véritable problème, c'est le partage du pouvoir.

Le scrutin a été spécifiquement conçut pour empêcher tout nouveau parti ou tout petit parti d’émerger et d'être représenté.
Cela n’a pas fonctionné avec le FN car les français en ont plus qu’assez des partis qui confisquent le pouvoir depuis plus de 40 ans.

Alors, nos « démocrates » dignes de commissaires de l’URSS s’enfoncent dans la rage, les combines les plus basses, le dénigrement pour ne pas perdre la seule chose qu’ils respectent : leur petit pouvoir personnel.

Les français le savent, à eux d’en tirer les conclusions qui s’imposent.

On ne peut pas éternellement trahir, tromper et mépriser les électeurs qui vous ont fait confiance et jouer les vierges effarouchées sur le vote des français.
Réponse de le 11/12/2015 à 16:31 :
Le FN défend la petite PME à papa si profitable, 43 ans de fructueuses oppositions, j' ai l' impression de voir Christian PAUL frondeur à vie, pour ces gens la politique est une rente...
a écrit le 11/12/2015 à 14:44 :
Très bon papier ! Triste de savoir que le PS n'aura plus aucun élu dans le Grand Nord. Espérons que la mobilisation soit suffisamment forte ce weekend et limiter les pots cassés et contrer le FN
a écrit le 11/12/2015 à 14:43 :
Aux élections nombreux sont les abstentionistes on pourrait faire un programme fictif les boomstères sont de grosses tapioles qui vont se promener en fil et manger du cacaat, est-ce que ça pourrait faire florès? il existe un site qui propose 1,5 million de donc en moins l'iref. Existe-il trop de fonctionnaires qui fabriquent le chômage? Sommes-nous en régime pirate de l'emploi par corporatisme?
a écrit le 11/12/2015 à 14:34 :
Régionales : les paris restent ouverts
On se croirait aux champs de course "comme disait Grand-Mère".
a écrit le 11/12/2015 à 14:24 :
En Aquitaine, Jacques Colombier, un homme sérieux, fait un score remarquable qu'il compte augmenter pour faire passer sa liste.
a écrit le 11/12/2015 à 14:24 :
Bonjour à tous. Si des diplômés n'ont pas d'allocations avant 25 ans, ne pourrait-on consulter un expert judiciaire pour demander une extension de droits. Une application permettrait de communiquer sur les erreurs commises et une mutuelle permettrait d'obtenir des indemnités. Par nous aurions seulement 29ème croissance depuis 2002. La question des dépenses serait une Arlésienne? On pourrait imaginer un examen général en doléances en rémunération équitable et en fatigue au travail. On pourrait imaginer a chacun sa monnaie? Les chrétiens sont-ils pris pour cible? Le PIB par habitant en baisse ne devrait-il être critiqué? On parle d'un contrat unique, nous aurions quelques fonc dévoyés de corporation avantagées? Les logements chers ne sont-ils pas critiqué, on aurait peu d'actions? Fait-on dans le népotisme à l'ancienneté, est-ce correct vis à vis de la constitution?
a écrit le 11/12/2015 à 14:20 :
Le pari du sondage bidon commandité par le global parti pour éviter l'idée du coude à coude avec le Front National est perdu. Il consistait à décourager les électeurs par avance pour qu'ils n'aillent pas voter pour une élection "faite" ou se rallient au gagnant virtuel. Nous sommes donc dans la fausse idée encore du 50/50 tandis que notre premier Ministre qui a des données plus affinées hurle à la guerre civile. Ici le journaliste sérieux a rayé le mot extrême de son logiciel, il conserve encore celui de famille, mais bon, personne n'est parfait. La conclusion provisoire que l'on peut tirer de cette élection est que les gens grâce à internet disposent d'une information plus rapide, qu'ils interrogent les bases de données, qu'ils ont appris à se méfier des "fakes" et jonglent mieux avec toutes les manipulations qui leurs paraissent désormais intolérables. Ils sont devenus matures et libres.
a écrit le 11/12/2015 à 14:19 :
Le fameux plafond de verre du Fn demeure malgré deux cofacteurs qui apportaient de l' eau à son moulin, l' immigration par l' est et les tristes évènements de Paris, rien n'y fait, on observe toujours ce même piétinement.. Etonnamment quelques rares militants perspicaces observaient que MLP se ..tirait une balle dans le pied en déclarant son impuissance devant le phénomène Calais, à deux doigts du 2eme tour bien sûr. Un pas en avant, deux en arrière, fidèle à son habitude et pour demeurer à vie l' éternel parti d' opposition, autant mettre tous les ..atouts de son côté, on est jamais trop prudent..
Tout se met donc en place comme prévu et comme l' explique l' UPR depuis bientôt 7 ans. C' eût pu être un énième dérapage mais à quelques jours de l' élection, c' eût été trop visible..
http://www.upr.fr/actualite/france/le-fn-epouvantail-consentant-au-service-du-systeme
Réponse de le 11/12/2015 à 16:38 :
Le FN ne veut pas le pouvoir, son rôle comme l' explique F. Asselineau à l' Upr est de servir de râteau à la droite de la droite, comme Melanchon à la gauche de la gauche. Un jeu subtil qui permet d'entretenir deux partis leurres, vrais européïstes aux extrêmes mais faux dissidents au système.. Etonnant non...?!
a écrit le 11/12/2015 à 14:09 :
Le premier ministre (!), Cambadélis et leurs suiveurs ont porté une grave et condamnable atteinte à la démocratie française en privant sciemment leurs électeurs de représentation dans les assemblées de certaines régions de France. Cet outrage a été orchestré dans le but simple d'atténuer la somme de leurs échecs et leur incapacité à gouverner. L'appui lourd allant jusqu'au matracage médiatique exprimé par les journalistes agréés par la pensée unique et par leurs pseudo-experts rémunérés relève encore d'autant le degré du scandale. Nous pouvons saluer le courage du soldat Masseret qui, comme beaucoup de citoyens le revendiquent, a fait valoir le droit à la pluralité des opinions dans une assemblée démocratique. C'est pour cette valeur démocratique de base qu'il a été massivement piétiné et jeté en pâture à des journalistes enragés. En étant qu'électeur de Hollande en 2012 (vote socialiste, 1 unique fois mais pas 2 !), j'attends toujours la mise en œuvre de la proportionnelle au sien de l'assemblée nationale ; encore un mensonge, une félonie politique de plus envers le peuple souverain ?
Un FN-RBM tenu en joue, un PS anti-démocratique, un UMP(LR) perdu dans ses contradictions, un FG fantomatique, la classe politique française est au bord du chaos !
Réponse de le 11/12/2015 à 14:52 :
Un Front National tenu en joue !? Par qui ? ne croyez pas aux fadaises de la guerre civile, @(-YL74-) Gouvernement Hollande démission !
a écrit le 11/12/2015 à 14:06 :
A t on déjà vu un parti obtenant plus de 40% des voix au premier tour ne pas gagner au second tour ! Non ! Alors pas besoin de discours démagogiques pour enfumer les électeurs !
Réponse de le 11/12/2015 à 14:23 :
Mais 13;3 % des inscrits..! 86.7 % des français ne veulent pas du FN.
Réponse de le 11/12/2015 à 14:52 :
@grosmaire28: le système est en effet à revoir, car aux présidentielles, aucun élu n'a jamais obtenu plus de 20% des voix des inscrits. Et comme tu ne l'ignores pas, au 2e tour, l'UMPS fait tout pour que son monopole subsiste :-) On va donc rejouer le même scénario jusqu'à ce qu'une révolution, soit déclenchée par les Musulmans qui estiment qu'on ne leur donne pas assez, ou par les Français qui en ont marre d'être saignés !!!
Réponse de le 11/12/2015 à 16:51 :
Ben oui... le FN, qui en dépit de ses allégations et basses manœuvres dédiabolisantes, n'est toujours pas vu par la majorité des français comme un parti comme les autres et donc mérite qu'on sacrifie un peu de temps pour voter contre.

Perso, au vu des résultats du 1er tour je pensais que c'était plié et que le FN se retrouverait avec le présidence de 6 régions, ce qui me semblait un tantinet exagéré pour un parti qui n'a jamais dirigé autre chose que des hameaux de province...(et en plus ca c'est mal terminé dans le passé).
Je suis heureux de constater que les électeurs semblent désireux de rectifier le tir.
Réponse de le 11/12/2015 à 17:14 :
Les chiffres ne sont pas de votre coté. Depuis 1965 le président le plus mal élu a été Pompidou (1965, 37,5% des inscrits) et le mieux élu Chirac en 2002 (62% des inscrits). les autres ont fait en général 40-45% des inscrits.

Maintenant je ne suis pas sur que les français continuent de voter autant si l'offre au second tour en 2017 reste celle qu'on nous prédit (Sarko-Hollande-Lepen). En effet, ces 3 personnages figurent dans le bas de la liste des politiques que les français souhaitent voir se représenter et ce serait dramatique que les partis imposent de choisir entre la peste, le choléra et ebola, ce serait la fin de la démocratie.
Réponse de le 12/12/2015 à 9:14 :
@à Patrickb: revois les chiffres et tu verras qu'au 1er tour, ils n'obtiennent qu'environ 20% des voix des inscrits. Le cas Chirac/LePen est tout à fait représentatif du système, car ce ne sont pas 85% qui ont voté pour Chirac, mais 60% qui ont voté contre LePen au 2e tour :-) Et le problème de ce système, c'est que l'élu, au nom d'une prétendue légitimité, fait ce qu'il veut !!!
Réponse de le 12/12/2015 à 14:36 :
Si, comme vous dites, 86,7 % des français ne voulaient pas du FN, ils iraient voter contre. Or, cela a l'air de les indifférer donc, ils ne sont pas complètement contre et attendent de voir, s'ils sont élus, de leurs capacités. Tout compte fait, ces abstentionnistes ne sont pas aussi idiots finalement. Ils s'interrogent peut-être sur le fait que plus de 50% des mairies FN ont été largement soutenues pour ces élections par leurs habitants et que cela pourrait donc très bien fonctionner dans les régions
Réponse de le 12/12/2015 à 14:48 :
Pardon, ce n'est 50% des mairies FN mais 100% de celles-ci qui ont largement dépassé les 50% ! Je me suis mal exprimé
Réponse de le 12/12/2015 à 22:41 :
L’élection présidentielle n'a pas été conçue pour fonctionner à un seul tour. Néanmoins, pour votre information, et pour les premiers tours:

En 1965 à la fois De Gaulle et Mitterrand ont dépassé les 20% des inscrits (38 et 25%).
En 1969, Pompidou (34%); en 1974 à la fois Mitterrand et Giscard (37 et 27%); en 1981 Giscard et Mitterrand (23 et 21%); en 1988 Mitterrand (27%); en 2007 Sarkozy et Royal (26 et 21%), et pour finir en 2012 Sarkozy et Hollande (21 et 22%).

Bref, sauf en 2002 (16 candidats...) et 1995 (deux candidats de droite à +/- 20% exprimés), les présidents finalement élus avaient déjà plus de 20% des suffrages au premier tour.
a écrit le 11/12/2015 à 14:05 :
Estrosi dénonce la 5éme colonne un jour et épouse le PS le lendemain !!!
a écrit le 11/12/2015 à 14:02 :
Valls est mobilisé contre le FN
Mais à l assemble on parle de quoi cette semaine???
de la TVA sur les tampons hygiéniques et des gaspillages alimentaires dans les cantines !!!!
La semaine prochaine je crois qui vont parler des suppositoires !!!
a écrit le 11/12/2015 à 13:41 :
X.Bertrand dit vouloir se consacrer à la région pendant 6ans. De mon point de vue la région pour lui, c'est déjà le bâton de Maréchal.........................on rigole bien?
Réponse de le 11/12/2015 à 16:25 :
on rigole bien ?
a écrit le 11/12/2015 à 13:30 :
Les régions sont endettées, la réforme territoriale mal ficelée,l'UMPS se partage les postes. Depuis 5 jours , ils font campagne ensemble. Pourquoi le PS et l'UMP ne font-t-il pas un parti unique, ça serait plus clair pour les électeurs.
a écrit le 11/12/2015 à 13:08 :
Marine l'emportera à l'arrachée Dimanche soir ainsi que Marion Maréchal , le système cherche a démotiver leurs électeurs c'est vraiment patent .
Réponse de le 11/12/2015 à 14:21 :
Le système, le FN ne fait partie...
Réponse de le 11/12/2015 à 14:23 :
C'est clair Auguste , à moins de décourager les électeurs du FN, ils ne s' y prendraient pas autrement . j'aurais tendance à penser le contraire de cet article et d'affirmer en toute confiance que c'est le FN qui l'emportera si nos compatriotes qui souffrent depuis belle lurette le veulent bien malgré les manigances du système umps qui durent depuis près de 35 ans : victoire du FN qui libérera notre pays et le renforcera.
a écrit le 11/12/2015 à 12:15 :
Les constitutionnalistes devraient pourvoir exporter notre code électoral aux dictatures. En effet, celui-ci arrive depuis 30 ans a se passer de l'avis du peuple. De qui ont peur l'Iran et la Corée du Nord ?
a écrit le 11/12/2015 à 11:20 :
La réalité de la France en 2015 est qu' après 40 ans de gouvernement de type féodal UMP et PS, la France est ruinée et en miettes : +2000 milliards de dettes, + 5,6 millions de chomeurs, + 9 millions de pauvres dont + 2 millions d'enfants, corruption généralisée, négationnisme et politique d'analphabétisation (+ facile de gouverner des idiots bien formatés), politique d'immigration massive et de libanisation de la France (+ 10 millions d'immigrés dont + 8 millions de musulmans) et politique d'insécurité. Ce qui est sur, c'est que l' UMP et le PS ont détruit et détruisent toujours la France.
a écrit le 11/12/2015 à 11:06 :
Comme je ne voterai jamais socialiste je dois être un raciste même si mes 4 enfants sont métis.
Réponse de le 11/12/2015 à 11:28 :
Piéro, à la clarté de la lune, ne culpabiliser pas. De mon coté quand je vais à la charcuterie je ne demande plus ni du boudin noir, ni du boudin blanc à la serveuse. Elle me demande juste, si c'est du clair ou du foncé que je veux !!!L'humour nous sauvera?
a écrit le 11/12/2015 à 10:22 :
Après 40 ans de gouvernement de type féodal UMP et PS, la France est ruinée et en miettes : +2000 milliards de dettes, + 5,6 millions de chomeurs, + 9 millions de pauvres dont + 2 millions d'enfants, corruption généralisée, négationnisme et politique d'analphabétisation (+ facile de gouverner des idiots bien formatés), politique d'immigration massive et de libanisation de la France (+ 10 millions d'immigrés dont + 8 millions de musulmans) et politique d'insécurité. Ce qui est sur, c'est que l' UMP et le PS ont détruit et détruisent toujours la France. UMP = PS = UMPS = voleurs, traitres et fossoyeurs de la France
Réponse de le 11/12/2015 à 11:00 :
Le disque est rayé au FN avec leur "UMPS" repris en cœur. Les idiots bien formatés comme vous dites n'ont pas de mal à retenir 4 lettres. Honnêtement, les régions gérées par le FN finiront en faillite car les investisseurs notamment étranger iront dans les autres régions et pour le coup le chômage explosera. D'ailleurs, personne ne connait réellement le programme du FN car lors des débats, les candidats du FN détournent les réponses. Bref, leurs électeurs FN vont se tirer un balle dans le pied.
Réponse de le 11/12/2015 à 11:43 :
Toby, ne dites pas n'importe quoi! Les investisseurs étrangers se contrefichent de qui gèrera les régions. Les Régions ont finalement un pouvoir assez limité et je ne pense pas que la gestion des lycées ou des transports change beaucoup en fonction des couleurs politiques. Ce sont des sujets concrets où le pragmatisme s'impose.
La seule chose que pourrait faire le FN, c'est arrêter les subventions aux associations communautaristes.... Pas de quoi effrayer les investisseurs!
Réponse de le 11/12/2015 à 15:54 :
@Toby: quand les socialistes se désistent en faveur des républicains, il y a bien collusion de fait, non ? La dénomination UMPS devient alors tout à fait justifiée, ne t'e déplaise :-)
a écrit le 11/12/2015 à 9:56 :
C'est incroyable, mais à quelques mots prés et tournures de phrases, j'aurai pu écrire gratuitement la même pige journalistique en m'inspirant de tout ce qui a été écrit "en creux" depuis le début de la semaine sur le sujet. Pas grave et comme disait Michel " la culture vs politique, c'est comme la confiture moins on en a et plus on l'étale". Faire parler les urnes avant, c'est discréditer l'isoloir !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :