Revenu universel : huit départements prêts à l'expérimentation

 |   |  432  mots
L'année dernière, une mission d'information du Sénat avait proposé d'expérimenter rapidement dans des territoires volontaires différentes modalités d'un revenu de base.
L'année dernière, une mission d'information du Sénat avait proposé d'expérimenter rapidement "dans des territoires volontaires" différentes modalités d'un revenu de base. (Crédits : Reuters)
Le revenu de base était l'une des mesures phares du candidat Benoît Hamon à l'élection présidentielle.

Tester le revenu de base pour éventuellement le généraliser, c'est le souhait de huit présidents de départements socialistes qui veulent porter un "projet d'expérimentation au Parlement" et le défendent dans une tribune publiée dimanche dans le Journal du Dimanche.

Une ambition universelle

"Le revenu de base renouvelle une ambition universelle, celle qui a fondé la création du Revenu Minimum d'Insertion (RMI) en 1988 : garantir un revenu socle pour tous", estiment les huit signataires PS de la tribune Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, André Viola (Aude), Henri Nayrou (Ariège), Philippe Martin (Gers), Mathieu Klein (Meurthe-et-Moselle), Georges Méric (Haute-Garonne), Jean-Luc Chenut (Ille-et-Vilaine), Stéphane Troussel (Seine-Saint-Denis). S'appuyant sur leur implantation locale, ils demandent à expérimenter ce concept qui divise et resurgit régulièrement dans le débat.

"Nous voulons passer de l'étude en laboratoire au test in vivo en portant un projet d'expérimentation au Parlement", ajoutent les élus, rappelant "l'intention" d'Emmanuel Macron de "réformer la Constitution pour assouplir le droit à l'expérimentation", exprimée devant le congrès des maires. Les présidents de département visent ainsi l'élaboration d'"un modèle robuste, crédible scientifiquement, audacieux socialement et soutenable financièrement grâce à des micro-simulations" partant des "réalités sociales".

L'expérimentation de terrain permettra d'évaluer le revenu de base "pour l'ajuster, avant peut-être de le généraliser", font-ils valoir sans en préciser les contours exacts. Le revenu de base n'est pas le "fossoyeur de la valeur travail" mais représente au contraire "pour celles et ceux qui passent à travers les mailles du filet de toutes les politiques publiques une opportunité de reprendre le chemin de l'emploi", assurent-ils.

La pauvreté concerne 9 millions de personnes

Soulignant les "limites" du Revenu de solidarité active (RSA) et la "complexité" des"minimas sociaux", source de non recours, ils rappellent que la pauvreté "frappe près de 9 millions de personnes en France". L'année dernière, une mission d'information du Sénat avait proposé d'expérimenter rapidement "dans des territoires volontaires" différentes modalités d'un revenu de base.

Ce revenu universel, qui fait l'objet expérimentations à petite échelle ou de projets dans plusieurs pays, notamment la Finlande, était la proposition phare du candidat socialiste à la présidentielle, Benoît Hamon. Début novembre, le porte-parole d'Europe Ecologie-Les Verts Julien Bayou a annoncé le lancement d'une opération de crowdfunding pour expérimenter ce revenu grâce à un tirage au sort permettant au gagnant d'en bénéficier pendant un an.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/11/2017 à 10:14 :
La raison du revenu universel ;
La dette du pays - les fonds de retraite
=....
Donc
Le revenu universel est un écran mental acceptable pour ceux «  qui n’ont plus de temps » pour gérer cette parallèle
C’est un changement de modèle sociale.
Qu’est ce que j’en pense ?
Ça fait longtemps que en simple citoyen je «  ne pense plus » la fracture de la société ne me donne plus ce droit
Mais ça serait cool de la «  part » des adeptes de la fracture numérique peuvent penser que la avoir «  une conscience humaine «  ce n’est pas une «  fracture du crâne »
a écrit le 28/11/2017 à 11:16 :
cette experience doit etre faite dans des secteurs ou region sinistres pars le manque d industries est le nombre de chomeurs,,ensuite il doit y avoir un suivi de ces personnes afin de les aidez a evoluer dans leurs cursus de volonte de faire une carriere plus tard en cas de reprisse economique ou de leurs volonte de reprendre un travail de leurs choix reel???/// BREF CETTE IDEE NE DOIT PAS DEVENIR UNE NORME CE SERAIS UNE ENORME UTOPIE ///
a écrit le 28/11/2017 à 9:17 :
Aujourd'hui, certains départements n'ont plus les capacités à verser le RSA...et doivent faire appel à l'état ! Avec quel argent vont ils financer le revenu universel ?
Déjà sous le quinquennat Hollande, celui ci a augmenté les impôts de plus de 30 milliards...
Avec nos idéologues, c'est la boite de pandore grande ouverte, l'argent va couler à flot avec toujours plus d'impôts pour le contribuable corvéable à merci !
Réponse de le 27/12/2017 à 19:52 :
On peu voir les choses autrement , Chômeurs , RSA ... payer avec de la misère , font des achats sur le territoire français ... Aux entreprises qui râles après eux , si le RSA et le Chômage ne serai plus le cas certaine entreprise se verrai fermer ! . Donc les travailleurs qui veulent supprimé ce systèmes c'est vous mettre dans le mur vous ou encore vos propres enfants ... Quand un chômeur achète sa baguette .... 21% de taxe retourne a l’État ... et ça sur tout produit acheter /vendu en France ... je passe le nombre de contraventions , Si vous voulez chiffrer les milliard d'euros qui passe aux mains de l'état .... alors un revenue universelle ? c'est pas le garder et faire des économies réveiller vous , ont es taxer de partout ... c'est pas a " nous " RSA/Chômeur a qui l'argent reviens , mais a l’état ... certain département on plus l'argent ? qui dit ca ? le mec qui se gagne entre 5 a 10 000 euros par mois et pour bosser 1 heure dans le mois ? Donc revenue universelle oui de toute façon on va leurs donner comme de bon moutons ! . a bon entendeur . ( au passage j'ai une entreprise ! ).
a écrit le 27/11/2017 à 23:07 :
Les maires se plaignent de la suppression de la taxe d'habitation car ils ne pourrront plus gaspiller l'argent des contribuables. ET ils veulent donner de l'argent à ceux qui ne font rien!!!Où vont ils trouver cet argent? Je parle bien évidemment du revenu universel dont on reparle.
a écrit le 27/11/2017 à 20:01 :
Je ne comprendrais jamais l’aveuglement de certaines politiques ;
Pourquoi désindustrialiser la France , pourquoi délocaliser les entreprises
Pourquoi créer la fracture numérique ?
Pourquoi provoquer la précarité et la désertification de la zone rurale ?

Je sais la réponse maintenant :
Pour vendre les «  produits d’innovations »...

C’est une façon de créer un besoin sans faire évoluer tous les éléments de la population.

Votre «  plan «  de base est archi-fausse.
a écrit le 27/11/2017 à 18:45 :
on sera obligé d 'y venir ,c 'est primordial de toute façon
on devrait déjà y être
les machines remplacent les hommes de plus en plus ,ils font quoi ces personnes
ils deviennent pauvre , et il y en a de plus en plus et ils consomment plus
cela permettra une meilleure consommation et qui dit consommation dit reprise
emploi notamment
on devrait interdire aux ultra riche de le devenir encore plus aussi ,leurs imposer un plafond et le surplus devrait être investi pour le peuple ,encore des emplois de crée
car nous sommes vraiment dans l 'ere du grand n'importe quoi
et c 'est très dangereux
a écrit le 27/11/2017 à 13:02 :
Le problème en France, c'est que quand vous donnez une aide, celle-ci est aussitôt siphonnée "par derrière", et que les bénéficiaires ... ne bénéficient de rien du tout en fait ! Voir les loyers, augmentés en fonction des APL du locataire, les prix des installations solaires augmentant curieusement du même montant que les aides de l’État (en France mais pas en Allemagne !), etc ... On peut craindre une montée brutale de l'inflation en cas de généralisation du RU !!
a écrit le 27/11/2017 à 9:53 :
Je ne crois pas trop à une expérimentation territorialisée. Je pense qu'il faudrait commencer par étatiser le social (hors "logement aidé" qui est bien une question territoriale), et créer plutôt une allocation unique pour adulte par exemple de 475 euros moins un taux que multiplie le revenu imposable (dans un premier temps ce taux serait probablement supérieur à 30%) en supprimant le RSA socle hors forfait logement, la prime d'activité et un certain nombre d'autres allocations équivalentes. On peut aussi baisser l'AAH et l'ASPA de 475 euros. Cette première étape serait mieux acceptée. Ensuite en fonction des opportunités budgétaires on pourrait supprimer la tranche à 14% de l'impôt sur le revenu et baisser le taux de l'allocation unique à 30%. On aurait alors de fait créé un RU à 475 euros sans le dire (puisque c'est à peu près le crédit d'impôt par part de la tranche à 30%). Après il faut régler le cas des enfants en posant un montant par enfant (il est probable qu'on puisse aller jusqu'à 275 euros) se substituant à la fois à la demie part de l'IRPP et aux allocations familiales. La suite serait technique : on voit qu'on pourrait presque supprimer l'IRPP et opter pour une grande CSG (compensée par les 475 euros par personne). Le logement, lui, doit être traité à part...
a écrit le 27/11/2017 à 8:30 :
comment vont ils faire ? le RU implique le remplacement de toutes les prestations sociales. Autrement dit, vous touchez le RU mais pas d alloc familiale, chomage, retraite ....
Dans le cas de l experimentation, il est je suppose illegal d interdire a quelqu un de toucher des prestations auxquelles il aurait droit normalement. donc la personne va cumuler RU avec chomage ou retraite ou je ne sais quoi.
Sinon l idee est pas forcement mauvaise. Si ca permet de voir si le RU est valable ou non, ca permettra au moins d avoir une idee claire. Evidement ca n inclus pas le changement de mentatlité. Pour prendre un ex assez proche (nous avens des un RU, c est la retraite ou les gens touchent de l argent a ne rien faire). EN 1970 les gens refusaient de partir a la retraite car ca voulait dire qu ils n etaient plus bon a rien. C etait un tel probleme que quand la siderurgie allait mal, on a fait partir les gens a 50 ans en leur donnant 100% de leur salaire pour rester chez eux, afin d avoir assez de volontaire. Aujourd hui vous faites une annonce de pre retraite, ameme a 70 % du salaire et vous avez une queue qui se forme devant la porte afin de partir !
a écrit le 27/11/2017 à 4:19 :
A quand, une vraie mort du socialisme ?
a écrit le 26/11/2017 à 20:14 :
On réduit le niveau des retraites et les conditions d'accés et à coté de ça on nous pond une lubie dont personne ne sait qui va payer, combien cela va coûter et qui va pousser les gens à l'inactivité sans compter l'aspiration massive des malheureux du monde entier ???
a écrit le 26/11/2017 à 20:07 :
financé par la csg des retraités ? ; les quelques socialistes qui restent dans ce pays sont en train de se tirer une balle dans le pied , ils n'ont pas encore compris que les français qui paient et travaillent en ont marre de l'assistanat
Réponse de le 26/11/2017 à 22:30 :
Comme vous vous concitoyens râlent et payent.
Allez dépêchez vous de finir votre soupe elle va refroidir
Réponse de le 27/11/2017 à 7:34 :
un socialiste "comprenant " ce serait nouveau et antagoniste avec une doctrine formatée !
Réponse de le 27/11/2017 à 9:43 :
C'est la prime à la paresse et quel appel d'air pour l'immigration !!! Après l'aide médicale d'Etat, le droit au logement, maintenant, le revenu universel, ou la retraite à la naissance !!! Insensé !!
a écrit le 26/11/2017 à 19:48 :
C’est bien des idées de politicards

Comme le RSA ne suffit pas et que les minima sociaux sont trop compliqué

Il faudrait créer un revenu universel que pour les pauvres biensur

Encore un bazar réformons le RSA et tout le system soviétique d aide qui est très compliqué au lieu de faire de la démagogie
a écrit le 26/11/2017 à 19:04 :
y a 3 milliards de destitues qui attendent impatiemment de pouvoir venir toucher un revenu universel en france.......... bonne chance et bonne guerre
a écrit le 26/11/2017 à 18:18 :
Benoit Hamon a-t-il gagné la Présidentielle?
a écrit le 26/11/2017 à 17:18 :
Le revenu universel comme son nom l'indique doit être universel....mais on sait au regard des allocations familiales qui ne sont plus universelles qu'il n'en sera rien. Bref ceux qui bossent paieront pour les parasites. Et au final tout le monde sera égal en revenu mais pas en effort.
Sauf qu'à ce jeu là les bosseurs finiront par lâcher . C'est la grande leçon d'ailleurs du communisme. Ça ne marche pas et ça ne marchera jamais!
Réponse de le 26/11/2017 à 18:53 :
Non.Le communisme a bloque les moyens de production. Ceci n a rien a voir avec l organisation du travail et des salaires.
Réponse de le 27/11/2017 à 19:23 :
Et le minimum vieillesse pour quelqu'un qui a travaillé mais n'a pas eu assez de trimestre, et qui doit rembourser ce qu'il a perçu sur sa succession, lui a bossé a payé et doit rembourser les aides sociales...
Dans la réalité, un mec seul au rmi touche quoi en net hein pas en brut ? 400 euros? 4800 par an? combien coute les crédits d'impots pour l'isolation des combles, les cadeaux fiscaux divers et variés (appart en défisc, niches fiscales pour les entreprises ou les particuliers, le CICE, aides à l'achat de voitures electriques de poeles à bois de je ne sais quoi, allocation rentrée scolaire, allocations familiales etc). Pas sur que les travailleurs payent pour le 1/10e de ce qu'ils reçoivent. par contre les consommateurs (les assujetis à la TVA, le consommateur final) eux payent pour tout le monde (c'est clairement pas l'IR qui fait tourner le budget de l'état, je gagne moins que ma conjointe et je verse 2 fois plus d'urssaf et de cfe qu'elle pourtant...)
a écrit le 26/11/2017 à 16:31 :
les mêmes qui pleurent pour des subventions étatiques.
Je préférerai une expérience dans les Hauts-de-Seine. ce serait plus intéressant de voir si cette manne créée des fainéants.
a écrit le 26/11/2017 à 16:10 :
Il me semblait que l'heure est aux économies pour les collectivités locales ? Ils n'ont pas compris ceux là ? En tout cas ca démontre que beaucoup d'économies sont possibles .
a écrit le 26/11/2017 à 15:52 :
Le problème d'un revenu universel c'est qu'il a pour finalité de se substituer à certaines aides sociales.

Or, en cas de gros problème (santé, emploi...), il vaut mieux des aides qui prennent tout ou une grande partie en charge, qu'un revenu universel très insuffisant pour y faire face.

Bref, le revenu universel c'est alléchant sur le papier mais dans les faits c'est très négatif car l'argent ne sera pas nécessairement mieux employé, au contraire !
a écrit le 26/11/2017 à 13:24 :
Attention! Il s agit d une stupidite dangereuse. Le bon theme est celui de la fin du chomage et donc de l emploi pour tous qui est possible. Par contre le theme du revenu universel vise a faire baisser le smic de 600 euros a terme.
Ce serait une catastrophe pour notre economie!
a écrit le 26/11/2017 à 13:15 :
Le problème des expérimentations c'est qu'elles sont réalisées par des convaincus qui parleront d'un succès quoiqu'il arrive. Dans la fonction publique, c'est une maladie, en cas d'échec d'une expérimentation, toute personne voulant critiquer sera priée de se taire, le but étant toujours d'étendre un procédé à tout le territoire ce qui est bien trop souvent décidé à l'avance.
Réponse de le 26/11/2017 à 13:59 :
C'est ce qu'ils appellent "La République" :)
a écrit le 26/11/2017 à 11:58 :
c'est bientot noel....ils sont prets!! il n'y qu'a rajouter quelques point de CSG sur les vieux.
Réponse de le 27/11/2017 à 9:09 :
Sur les vieux et les fonctionnaires...
Réponse de le 27/11/2017 à 14:11 :
La hausse de la CSG c'est 7 milliards d'impôts en plus et qui ne sont reversés nulle part, donc pas du pouvoir d'achat en plus. J'ajoute que les exonérations de cotisations sociales pour les entreprises et les salariés ne bénéficient qu'aux entreprises.
Pour le particulier il faudra payer des cotisations aux mutuelles toujours plus chères puisque la sécu de base sera de plus en plus basique.

Les savants calculs tendant à démontrer que les smicards y gagneraient 263 €/ans servent d'écran de fumé pour cacher que Macron c'est un coup de massue fiscale qui renvoie Hollande au rang d'amateur.
a écrit le 26/11/2017 à 10:49 :
"sans en préciser les contours exacts"

Et vu que c'est une mesure qui a besoin d'être détaillée précisément ça ressemble surtout à un gros coup de pub. Ne pas oublier que les socialistes rament pour essayer de faire oublier leurs nombreuses traitrises envers leur électorat.

Faut croire qu'en politique la notion d'honneur a totalement disparu.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :