Richard Ferrand droit dans ses bottes

 |   |  333  mots
Ça durcit le cuir, mais je m'en serais bien passé, admet Ferrand. Je suis sans doute devenu une cible du fait de mon engagement très exposé et de ma récente nomination. Mais j'ai ma conscience pour moi et le caractère résistant des Bretons ! Je suis aussi républicain : le respect de la loi prime sur tout , explique Richard Ferrand au quotidien Le Télégramme.
"Ça durcit le cuir, mais je m'en serais bien passé", admet Ferrand. "Je suis sans doute devenu une cible du fait de mon engagement très exposé et de ma récente nomination. Mais j'ai ma conscience pour moi et le caractère résistant des Bretons ! Je suis aussi républicain : le respect de la loi prime sur tout ", explique Richard Ferrand au quotidien Le Télégramme. (Crédits : POOL)
Le ministre de la Cohésion des territoires n'entend pas démissionner. Selon Le Canard enchaîné, en 2011, à Brest, les Mutuelles de Bretagne, qui souhaitaient louer des locaux commerciaux pour ouvrir un centre de soins, avaient choisi parmi trois propositions celle d'une société immobilière appartenant à la compagne de Richard Ferrand.

Lors d'un déplacement dans le Finistère, Richard Ferrand, le ministre de la Cohésion des Territoires a exclu toute démission du gouvernement.

" On démissionne quand on est coupable de quelque chose. Je ne suis coupable de rien ni sur le plan légal, ni sur le plan moral ", a affirmé le ministre face à des journalistes présents à Huelgoat (Finistère).

Un maillon de la majorité

Interrogé sur son avenir après les élections législatives, le ministre a répondu: "J'espère bien que Dieu me prêtera vie longtemps ". Et d'ajouter: " Les Françaises et les Français veulent que le président ait une majorité pour gouverner et je suis un maillon de cette majorité ".

Selon Le Canard enchaîné, en 2011, à Brest, les Mutuelles de Bretagne, qui souhaitaient louer des locaux commerciaux pour ouvrir un centre de soins, avaient choisi parmi trois propositions celle d'une société immobilière appartenant à la compagne de Richard Ferrand. La Justice a indiqué qu'il n'y avait aucune faute.

Dans un entretien accordé au quotidien Le Télégramme publie ce jeudi, le ministre donne une explication. "Sa compagne s'était déjà engagée dans l'acquisition de ces locaux avant la décision des Mutuelles". A l'unanimité le conseil d'administration, qui est l'instance de décision (et dont je ne fais pas partie !), a choisi pour le prix et pour leur emplacement les locaux possédés par ma compagne. D'ailleurs, le bail a été reconduit en 2014, preuve que ces locaux conviennent... étant précisé que j'ai quitté la direction des Mutuelles en 2012."

Commentant ces révélations, Richard Ferrand a indiqué : "Ça durcit le cuir, mais je m'en serais bien passé", admet-il. " Je suis sans doute devenu une cible du fait de mon engagement très exposé et de ma récente nomination. Mais j'ai ma conscience pour moi et le caractère résistant des Bretons ! Je suis aussi républicain : le respect de la loi prime sur tout ".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/05/2017 à 10:04 :
Ferrand, droit dans ses bottes et tordu dans ses affaires !
a écrit le 28/05/2017 à 12:24 :
@Maduf le 25/05/2017 à 21:53
Je n'ai jamais écrit (25/5 16:48) que c'était de l'argent public. En revanche, c'est l'argent des mutualistes.
L'opération est probablement légale (puisque le parquet de Brest ne s'est pas saisi) mais pour un gouvernement qui se proclame sans vices et sans reproches, cela fait désordre.
Trouvez normal que l'épouse du directeur des Mutuelles (à cette fonction de 98 à 2012) postule pour l'appel d'offres ?
Cordialement
a écrit le 27/05/2017 à 9:41 :
au dessus des lois ? la finance gouverne. ,?.. mais les FRANCAIS commencent a douter
a écrit le 27/05/2017 à 9:41 :
au dessus des lois ? la finance gouverne. ,?.. mais les FRANCAIS commencent a douter
a écrit le 26/05/2017 à 19:15 :
Il a été pris la main dans le pot de confiture , la dignité voudrait qu'il démissionne sinon Macron le jettera .
Réponse de le 27/05/2017 à 10:14 :
Mais non voyons, s'il reste c'est que le roitelet est d'accord, cela tombe sous le sens.
a écrit le 26/05/2017 à 18:18 :
L'essentiel,c'est que les comptes de la mutuelle bretonne soient a l'équilibre(la loi l'exige) et grace a vos cotisations.Merci a tous les adhérents qui ont subi stoiquement augmentation après augmentation chaque année.
Réponse de le 30/05/2017 à 17:19 :
Les adhérents ne peuvent-ils pas déposer plainte ??? Qui se dévoue chez les Bretons ???
a écrit le 26/05/2017 à 17:05 :
Bayrou le ripou tire les ficelles avec le parquet financier
a écrit le 26/05/2017 à 17:04 :
Le parquet financier est une honte pour la France
a écrit le 26/05/2017 à 17:04 :
Cette affaire politico-mediatique sent tres mauvais pour ce gouvernement de fantoches
a écrit le 26/05/2017 à 11:51 :
Richard Ferrand droit dans ses bottes ... souillées

Dans cette affaire la démission de Richard Ferrand sera insuffisante,

le silence du gouvernement de Edouard Philippe et de Françaois Bayrou démontre qu'ils sont tous SANS AUCUNE intégrité ;

C'est tout le gouvernement Philippe qui doit démissionner, sans exclusive.

Macron aussi est en cause dans sa couverture de cette affaire ténébreuse, il doit rendre son mandat au Peuple de France
a écrit le 26/05/2017 à 11:50 :
Il faut aller voter pour élire le mafieux de votre circonscription.
Et n'oubliez pas : la croissance se cherche avec les dents des sans dents.
a écrit le 26/05/2017 à 11:37 :
Mais oui qu'il est droit dans ses grosses bottes, il a utilisé des billets de banque pour se caler dedans ! Merci qui ? merci les adhérents des mutuelles de bretagne...
a écrit le 26/05/2017 à 11:26 :
le FAIT QUE LE pnf refuse d'ouvrir une enquete pose probleme ,,,,???fillon pour avoir employé ses enfants a bien eu enquete ,,,,?????
ce qui accredite la these FILLON de montage politique !!!!!
dans une moralisation la presidente devrait etre demissionnee
a écrit le 26/05/2017 à 11:09 :
Non!Il ne doit pas démissioner.Qu'il continue a se défendre avec humour et arrogance en attendant la prochaine livraison du canard.Baroin peut dès maintenant prendre rendez vous avec Philippe pour la passation de pouvoir.Et encore merci!
a écrit le 26/05/2017 à 11:01 :
Il est de ces manipulations que je n'arrive pas à m'expliquer pour avoir trop bien compris les intérêts qui les sous-tendent.

Voici quelqu'un, la compagne de Mr Ferrand, à la tête d'une société immobilière, qui n'est pas propriétaire des locaux en question mais qui veut les donner en location aux Mutuelles de Bretagne, lequel organisme financier veut y ouvrir un centre de soins. Alors bien sûr, avant de les donner en location et de pouvoir en chiffrer les loyers, encore faut il les acquérir et pouvoir en chiffrer les frais et les marges.
Bizarre bizarre !
Pour les acquérir elle obtient un prêt de ce même organisme qui veut les prendre en location (Mutuelle de Bretagne où officie le sieur Ferrand) et les remet en location à ce même organisme (Mutuelle de Bretagne). Encore plus bizarre.

Quelle manipulation ! Les adhérents de cette Mutuelle sont en droit de se poser des questions sur l'utilité de l'aller-retour.
En somme c'est un exercice financier en circuit complètement fermé qui rapporte gros à la compagne d'un cadre de cette Mutuelle.
Et ils sont tous très content de la gymnastique en assurant la main sur le coeur qu'il n'y a pas d'illégalité.

Tout le monde a pourtant bien compris que Madame la compagne fait son beurre grâce à une mutuelle où siégeait son bel ami.
Non il n'y a pas de faute pénale et c'est une pratique de copinage très répandue dans le monde des mutuelles qui sont très sélectives dans leurs faveurs.
Mais c'est aussi la triste réalité d'aujourd'hui que cette mentalité de trafic d'influence et de favoritisme n'est même plus perçue par ceux qui s'y adonnent comme des passe-droits d'une indélicatesse indécente.

Additionnée au cas d'emploi du fiston, la manipulation de Madame démontre bien que ce genre de personnage ne trouve plus rien d'anormal dans des comportements de voyous.

Non décidément non, ce ministre est tout sauf irréprochable.
a écrit le 26/05/2017 à 10:20 :
le simple fait que le PNF ne veuille pas ouvrir d'enquête renforce la suspicion. Il y a tout de même 2 affaires peu claires (immobilier et le salaire du fils, genre d'affaires tant reprochées à d'autres) et pour b"blanchir" totalement ce monsieur une enquête doit avoir lieu, sinon parmi le petit peuple il y a suspicion légitime.
a écrit le 26/05/2017 à 10:13 :
LA MORALITE DES HOMMES POLITIQUE DEPUIS 30ANS /// TOUS ET PERMIS SAUF DE DE SE FAIRE PRENDRE LES MAINS DANS LE POT DE CONFITURE? BEROU VAS VOIR DU PAIN SUR LA PLANCHE???///HUMOUR/// S IL EXISTE UN HOMME POLITIQUE HONNETE QU IL SE FASSE CONNAITRE LA PLACE DE FERRAND ET EN SURSIE///
a écrit le 26/05/2017 à 9:43 :
Richard Ferrand a été épinglé par le « Canard Enchaîné » pour avoir employé son fils comme collaborateur. L’entourage du ministre de la Cohésion des Territoires a avancé un argument très maladroit pour le défendre avançant qu’il n’était pas « simple de trouver en Centre-Bretagne un jeune qui sache lire et écrire correctement ».ouest France
Réponse de le 26/05/2017 à 12:39 :
Dire que les jeunes du centre bretagne ne sachent ni lire ni ecrire demontre le mépris l'ignorance et l'incompetence de l'entourage de macron et encore il y a plus grave la tentative de couvrir un petit malin de la magouille cela nous oblige à nous poser beaucoup de questions, pour les législatives pouvons nous donner les clefs de la france à ces incompétents ??? la question se pose vraiment ?
a écrit le 26/05/2017 à 8:24 :
il se dit BRETON ? N est il pas aveyronnais ,,? il va probablement assurer la cohésion des langues régionales au son du biniou
a écrit le 26/05/2017 à 8:11 :
que le parquet financier refuse d'ouvrir une enquete alors que le flis COMME MME fillon
a ete attache parlementaire pose vraiment probleme et semble conforter la these fillon
d'une manipulation politique
a écrit le 26/05/2017 à 8:07 :
Essayons d y voit clair .
La compagne de Mr Ferrand propose 42000 e de loyer . Que proposaient les autres ?
N étant pas propriétaire du lieu comment pouvait elle savoir que 42000 e allaient etre suffisants d autant plus qu aucun acte d achat n avait été prés signé .Autre question qui était le propriétaire du lieu ? Espérons que se ne sois pas la ville .
Il est pratiquement évident que l affaire à été étudiée bien avant la soumission de location de la mutuelle .
Le mal Francais est que depuis quelques années la malignité c est accoquinée à l intelligence pour duper , et que les textes de lois protègent ce savoir faire .
Il n y à donc pas de morale en république !
E t Bayrou n a rien compris , il doit démissionner s il croit vraiment ce qu il dit .
Réponse de le 26/05/2017 à 9:38 :
Quelle soupe pour quelqu'un qui essaie d'y voir clair :D
Des fois il suffit de changer d'opticien.
Réponse de le 26/05/2017 à 9:40 :
@paysan: 1) en tant que directeur de la mutuelle, Ferrand savait et pouvait informer son épouse pour qu'elle présente le meilleur projet. 2) Un politique qui croit ce qu'il dit, tu rêves ou quoi :-)
Réponse de le 26/05/2017 à 13:03 :
NaN si vous pas comprendre ce que moi j écris vous avoir besoin de soutiens .
Mais plus sérieusement vous auriez du écrire bouillie plutôt que soupe , car la soupe elle à été bonne pour vos amis sus nommés , en avez vous pris conscience seulement .
Il me semble que ce petit lapsus et révélateur de votre interrogation sur leur moralité tout n est donc pas perdu !
Avec toute ma considération .
a écrit le 25/05/2017 à 23:24 :
Le ministre de la Cohésion des territoires bras gauche de Macron empêtré dans ses affaires foireuses ...

Ca a de l’allure comme exemple de probité douteuse ...

et le 1er Ministre de droite Edouard Philippe avale la couleuvre sans s'étouffer ...
à moins qu'il ne craignent que la poussière sous ses propres tapis soient soulevée

y a des cadavres dans les placards des équipes Macron Edouard Philippe...
a écrit le 25/05/2017 à 23:04 :
Il doit démissionner. ...sinon l opinion public va croire qu il y 2 poids et 2 mesures...
La valeur de la part de la sci concerne à été multiplié par 3000..qui a mis l argent d'as ses poches. .
Au suivant
a écrit le 25/05/2017 à 22:10 :
Je gratte , tu grattes , il gratte et nous , on se fait gratter ... s'il a un plan dans le même entre pour moi je suis preneur 👍
Ferrand , t'es comme les autres tu te sers et t'as bien raison c'est la nature humaine tout comme Fillon t'as fait mangé la famille ... bon courage
a écrit le 25/05/2017 à 20:39 :
Il serait intéressant de savoir si les commissaires aux comptes font mention du bail passé entre la mutuelle et la propriétaire .
Il s'agit en effet de vérifier que les obligations découlant de l'article 101 du droit des sociétés sont bien respectées .
Pour le reste cela relève plus du tir au pigeon que de la politique : un coup Cahuzac , un autre Fillon etc...
Réponse de le 26/05/2017 à 7:47 :
Que cela soit du tir au pigeon ou pas je me rappelle des commentaires de ce cher Ferrand à propos de Fillon.
Il ne manque plus au palmarès que la Mère Sarnez, la "copine" de Bayrou.
a écrit le 25/05/2017 à 20:25 :
La question étant : pourquoi la mutuelle préfère payer un loyer et financer 180 KE de travaux plutôt que d'acquérir directement le bien ?
C'est assez tordu comme raisonnement... mais ça faisait plaisir au président et c'est bien là l'essentiel, n'est-ce pas ?
Réponse de le 26/05/2017 à 8:25 :
C'est une pratique courante , les entreprises préfèrent être locataires que propriétaires , c'est ainsi que vous les voyez régulièrement déménager tous les 5 ou 10 ans .
Exemple une grande compagnie d'assurance a loué les locaux d'une direction régionale à une banque !!!
a écrit le 25/05/2017 à 19:56 :
"L'hebdomadaire (le canard) précise que cette pratique n'a rien d'illégal" donc le canard a fait couac couac couac ! c'était juste histoire de fiche le bazar au gouvernement.
Réponse de le 25/05/2017 à 20:14 :
@titou: on aimerait bien que tu nous expliques comment on fait pour arrêter la corruption en trouvant normal les dérives ? On sait que comme pour Fillon, il n'y a rien d'illégal, mais il faut tout de même savoir que ce sont les élus qui votent les lois et je serais surpris qu'ils se mettent une balle dans le pied :-)
Réponse de le 26/05/2017 à 7:51 :
Les canards font couin, couin .
Quant au reste de votre commentaire je me permets de vous rappeler que ces donneurs de leçons n'avaient que le mot "moralisation" à la bouche.
Ils parlaient donc bien de moral et non de légal.
a écrit le 25/05/2017 à 19:46 :
Il ferait mieux de demissionner ils lui trouveront d'autres casserolles
a écrit le 25/05/2017 à 19:28 :
Juppé aussi, en d'autres temps fût "droit dans ses bottes...Fillon a tenté de se tenir "droit dans ses bottes"...Je ne sais si Ferrand à des bottes renforcées, mais pour lui, ça sent le sapin. Pour Macron, c'est un boulet. Bien lui en prendrait de quitter le navire avant qu'il ne soit crucifié sur l'autel "politico-médiatique". Sur le fond, rien de bien répréhensible, mais dans un société où la forme, l'apparence sont des critères qui font "vendre" du papier, exacerbés par une opprobres politique de tout bord, faisant flèche de tout bois, sans retenue ni vergogne...Ferrand est cuit.
a écrit le 25/05/2017 à 18:54 :
Tous ces socialistes qui ont critiqué Fillon, juste retour des choses. Va t-il démissionner
pas sûr , notre parquet proche du pouvoir saura contrôler la situation.
Réponse de le 26/05/2017 à 7:03 :
Mais quelle image donne la soi disant justice!!! désolant..
a écrit le 25/05/2017 à 17:57 :
"J'espère bien que Dieu me prêtera vie longtemps "

Une bonne repentance à l'église et le tour est joué.
a écrit le 25/05/2017 à 17:55 :
" Les Françaises et les Français veulent que le président ait une majorité pour gouverner"

Surtout les CSP+ et les retraités aisés.
a écrit le 25/05/2017 à 17:50 :
"et je suis un maillon de cette majorité ".

Et un boulet au bout de la chaine.
a écrit le 25/05/2017 à 17:41 :
Y-a-t-il des suites judiciaires initiées par Le Parquet ? A défaut il n'y a pas d'affaire Ferrand.
Réponse de le 25/05/2017 à 18:19 :
parquet et PNF aux ordres comme avec hollande/macron,
Réponse de le 25/05/2017 à 20:39 :
Pour qu'il y ai suite judiciaire il faut soit que de l'argent public soit en jeu (parquet financier) soit qu'une des parties à l'affaire s'estime lésée. Il n'y a pas d'argent public en jeu donc pas de saisine du parquet financier et l'autre partie, les mutuelles sont heureuses du deal. Donc en effet, il n'y a pas d'affaire mais pas à cause d'un complot mais car personne n'est lésée. C'est bête hein ?
Réponse de le 26/05/2017 à 10:13 :
"car personne n'est lésée" qu'en savez vous? êtes vous au coeur de cette affaire? ou alors vous gobez les propos de ferrand qui je rappelle est un socialiste vendu à macron, donc un peu voleur comme tout bon socialisssssse qui se respecte. Allez narrez nous les méandres de cette affaire...ah vous n'en savez rien mais vous GOBEZ, C'est bête hein
Réponse de le 26/05/2017 à 12:52 :
Il suffit de savoir lire : Quelle est l'autre partie à l'affaire ? Les Mutuelles. Qu'ont elles déclarées ? Qu'elles étaient satisfaites de ce contrat. Donc elles ne sont pas lésées. CQFD. Évidemment pour le comprendre il faut avoir un peu plus de capacités que ce que vous affichez. Il ne suffit pas d'écrire "socialisssse" pour en faire un argument...
a écrit le 25/05/2017 à 17:37 :
La corruption est une tradition a droite, nous sommes tous habitués a ce genre de phénomène. Il est intéressant de voir que la corruption est, finalement, bénin face à la fronde anti-pauvre que subit l'Europe.
Réponse de le 25/05/2017 à 18:41 :
Quelle hypocrisie, la gauche qui n'aime pas l'argent c'est le discourt pour les gogos.
Par contre ils aiment bien vivre dans des hôtels particulier et collectionner les belles montres.
a écrit le 25/05/2017 à 17:25 :
comme le relate la THEORIE DE CICERON (106 avant JC-43 AV JC) .... le pauvre travaille le riche exploite . ext... jusque 10 . et le 11 politique vit des 10 !
a écrit le 25/05/2017 à 17:25 :
Il a le "caractère résistant des Bretons"...sauf qu'il n'est pas Breton, mais Aveyronnais ! Mais bon, le mensonge est l'apanage des politiques je crois :-)
a écrit le 25/05/2017 à 16:48 :
François Fillon était aussi "droit dans ses bottes" et cela s'est ma terminé pour lui et pour LR/UDI...
Cordialement
Réponse de le 25/05/2017 à 21:53 :
Rien a voir. FF, cela concernait de l'argent public, i.e. Celui des contribuables. Ferrand, c'est une question privée ,et d'ailleurs le PNF s'est déclaré incompétent. Conclusion : tout ce tapage est une mayonnaise médiatico-politicienne sans intérêt. Seul réel problème : que le Canard fasse désormais des mises en examen !!! C'est inquiétant pour les droits de la défense...on n'entend pas beaucoup les droits de l'hommiste a ce sujet...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :