SIA 2018 : Contre Macron, Wauquiez joue la carte de l'agriculture

 |   |  603  mots
(Crédits : DR)
Laurent Wauquiez a profité mardi de sa visite au Salon de l'agriculture pour soigner son image encore fragile d'élu du monde rural par opposition à Emmanuel Macron, qu'il dépeint en citadin sourd aux préoccupations paysannes.

Depuis son élection à la tête des Républicains (LR), l'ex-maire du Puy-en-Velay (Haute-Loire) a fait du sujet l'un de ses angles d'attaque privilégiés contre le chef de l'État.

"Ce monde-là, Emmanuel Macron ne le comprend pas, il ne l'écoute pas. C'est un monde qu'il méprise et qu'il ignore", a déclaré Laurent Wauquiez lors d'une conférence de presse informelle organisée dans les allées du Salon, à Paris.

"Combien de fois depuis qu'il est président de la République, il est venu sur une exploitation agricole ? Moi, tous les mois, je vais échanger et discuter avec les agriculteurs", a poursuivi le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, revêtu de son emblématique parka rouge.

Comme le veut le rituel de la visite au Salon, dont Jacques Chirac a défini en son temps le protocole, l'ex-ministre, ex-normalien et ex-élève de l'ENA a multiplié les apartés avec des producteurs et caressé en chemin des animaux d'élevage.

Il a également fait allusion à un échange houleux entre Emmanuel Macron, qui l'a précédé samedi, et des céréaliers échaudés par la perspective d'un accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Mercosur, le marché commun d'Amérique du Sud, et par l'interdiction à venir du glyphosate, un herbicide aux effets controversés sur la santé.

"Un échange brutal", selon l'un des porte-parole de LR, Gilles Platret.

 "Soupçon d'insincérité"

Selon Laurent Wauquiez, le président français n'a pas compris que "l'agriculture en France, ce n'est pas juste un secteur économique, c'est une part de la culture française et c'est ça qu'il faut défendre". Il avait affuté ses arguments sur ce thème dans une tribune cinglante publiée en octobre par le Journal du dimanche, dans laquelle il fustigeait un homme "hanté par une haine de la province", sans doute "le plus parisien des présidents qu'on n'ait jamais eu".

Preuve, selon LR, du dédain de l'exécutif pour ces questions : l'abaissement à 80 km/h de la limite de vitesse sur les routes secondaires, la fermeture de classes dans les zones rurales ou la suppression de milliers de kilomètres de petites lignes ferroviaires - une option qu'exclut le gouvernement.

Par contraste, Laurent Wauquiez manque rarement une occasion de rappeler ses antécédents de député de Haute-Loire, où il s'est fait élire pour la première fois en 2004, et de maire du Puy-en-Velay, un mandat qu'il a exercé de 2008 à janvier 2016. Cette stratégie tarde à porter ses fruits, selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour Le Figaro et franceinfo publié vendredi dernier.

Selon cette étude, seulement 15% des Français le jugent proche des préoccupations de la France rurale, un score qui le place au dernier rang des personnalités politiques de premier plan, derrière Jean-Luc Mélenchon (36%), Emmanuel Macron (30%) et Marine Le Pen (30% également).

"Ça ne fonctionne pas, visiblement", relève Émile Leclerc, directeur d'études chez Odoxa. "Les gens savent qu'il n'est pas issu du monde rural, qu'il a grandi en région parisienne et il a beau répéter qu'il est issu du monde rural, ça ne prend pas dans l'opinion."

"Il cherche à se faire passer pour ce qu'il n'est pas et ça, c'est généralement catastrophique pour les hommes politiques", ajoute le sondeur, pour qui un "soupçon d'insincérité" pèse sur Laurent Wauquiez.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/03/2018 à 14:03 :
C'est un navet de jardinière de balcon du XVIème ...
a écrit le 01/03/2018 à 10:07 :
M.Macron est entouré de penseurs bobos des villes, ne peut s'appuyer que sur une recherche publique plus tournée vers l'écologie et les valeurs de gauche déclinantes que sur la profitabilité et la compétitivité d'un secteur. Le cas du dossier glyphosate est très démonstratif puisque dans ces hautes sphères, personne ne remet en cause l'avis d'une agence contre toutes les autres agences européennes ou mondiales: résultats contre productifs pour l'écologie (on va brûler 50 litres de fuel supplémentaires à l'hectare pour faire la même chose, utiliser des molécules moins soft, et être dans l'incapacité de contrôler des mauvaises herbes dangereuses pour la santé), et surtout qui vont achever notre agriculture déjà bien malade (un des 3 secteurs exportateurs avec le nucléaire, déjà dézingué, et bien sûr le luxe (merci B.Arnault)). M.Macron est bien loin des préoccupations du Monde Paysan!
a écrit le 28/02/2018 à 17:43 :
Wauquier qui dit """"Ce monde-là, Emmanuel Macron ne le comprend pas, il ne l'écoute pas. C'est un monde qu'il méprise et qu'il ignore","""" Wauquier dont les parent étaient Tanneur....puis chez Indosuez...puis conseillé en investissement...Wauquier a effectivement "baigné" dans le monde agricole!! cet homme là est la personnification du mot ...BULLSCHIT!!..mdrrr
a écrit le 28/02/2018 à 17:18 :
LW a déjà pour lui une référence en matière de gestion régionale, on verra comment ça évoluera à l'avenir. Mais ce qui est fait n'est plas à faire comme le reconnait la CRC! Macron fait des effets d'annonce, mais les résultats? Sur la loi travail, ça ne se voit guère, enfin pour l'instant. Ce qui me fait douter pour la suite! Là aussi attendons, mais pas trop longtemps quand même!
a écrit le 28/02/2018 à 14:44 :
l'éternel problème de l'être et du paraître. Quand ce n'est pas surjoué, on peut douter si l'acteur est bien rentré dans le rôle. Au cas présent, c'est tellement gros que personne n'y croit, à moins d'être un gogo. Ce monsieur est d'un opportunisme ahurissant. Ses dents rayent le parquet, et lui comme son mentor doit se voir investi d'un destin suprême le matin en se rasant.
a écrit le 28/02/2018 à 14:31 :
la droite a toujours protégée le monde Agricole et plébiscitée des français. bravo mr Wauquiez. bien loin des conférences de presse bain de foule du président.
lles agriculteurs n obtiendront pas de niche fiscale comme l amendement panda pour les zoos (tva ramené de 10% a 5.5% ) le pere noel a déclaré qu il n etait pas la pour faire plaisir .
Réponse de le 28/02/2018 à 14:49 :
C'est quoi son programme, au Fou du Puy ??? A part les injures, je ne vois pas vraiment... Quant au parisianisme, il n'y a pas pire que lui !!! Q
a écrit le 28/02/2018 à 14:27 :
la droite a toujours protégée le monde Agricole et plébiscitée des français. bravo mr Wauquiez. bien loin des conférences de presse bain de foule du président.
lles agriculteurs n obtiendront pas de niche fiscale comme l amendement panda pour les zoos le pere noel a déclaré qu il n etait pas la pour faire plaisir .
a écrit le 28/02/2018 à 13:21 :
Un énarque, même de droite et implanté en Region, ne sera jamais proche des agriculteurs ! Toutefois, il est vrai qu’ils sont encore assez naïfs pour voter FNSEA, alors pourquoi pas LW ?
Réponse de le 28/02/2018 à 14:10 :
Chirac ( énarque) a toujours défendu avec constance le monde agricole tout au long de sa carrière politique !!!
Quant aux syndicats agricoles ou autres c'est un autre sujet dans lequel il faudrait englober toutes les instances agricoles pour en comprendre le rôle !!!
Réponse de le 28/02/2018 à 19:45 :
@ldx "Quant aux syndicats agricoles ou autres c'est un autre sujet dans lequel il faudrait englober toutes les instances agricoles pour en comprendre le rôle" Le rôle de FNSEA est assez facile à comprendre, pro Ue qui les envoie dans le mur et financé par l' état qui s' en désintéresse ..!
http://www.ifrap.org/agriculture-et-energie/rapport-perruchot-sur-le-financement-des-syndicats-la-fnsea-aussi
a écrit le 28/02/2018 à 12:54 :
Quand viendra-t-il exposer des solutions aux problèmes, être contre pour être contre n'est en rien difficile et surtout pas constructif. Mr Wauquier n'est autre qu'un bavassou de 2 sous. Hélas par delà trop de déjà vu....encore un qui fait honte.
Next!!!!!!
a écrit le 28/02/2018 à 12:49 :
Normal que LW se rapproche du monde agricole , il s' est mis à dos l' enseignement le médef les syndicats , il ne fréquente pas l' industrie ( le cambouis ) bref plus beaucoup de branches....
a écrit le 28/02/2018 à 12:49 :
Quand viendra-t-il exposer des solutions aux problèmes, être contre pour être contre n'est en rien difficile et surtout pas constructif. Mr Wauquier n'est autre qu'un bavassou de 2 sous. Hélas par delà trop de déjà vu....
Next!!!!!!
a écrit le 28/02/2018 à 12:27 :
À l'étranger depuis plus de 30 ans et proche de la retraîte, quelle tristesse de voirs des personnes politiques plus jeunes ou aussi jeunes que moi avoir déja oublié qu'elles étaient directement ou indirectement au pouvoir depuis X années (merci à lachose). Après le coup pris sur la tête par l'arrive `"d'autres qu'eux" au pouvoir, toujours vexés de cet état des choses, ils deviennent de plus en plus pitoyables. Force est de constater que ceci concerne essentiellement nos spécialistes en ascenseur de "l'entre nous" parisien. Ce qui est de plus en plus triste et commence à être de plus en plus mal ressenti par ces lointaines régions appelées: La Province.
Mr. Vauquiez et les autres, si vous souhaitez vraiement exister politiquement, regardez vos activités de ces dernières années, mesurez le "tas" laissé par vous même et d'autres et considérez un peu mieux La Province, partie intégrante du peuple de la France.
a écrit le 28/02/2018 à 11:52 :
Wauquiez égal Macron, même parcours de Young Leader, sélectionné pour suivre la ligne atlantiste, pour signer demain s' il était malheureusement porté au pouvoir et comme les prédécesseurs les GOPE qui ruinent ce pays..
Cet homme est sans intérêt politique, une fausse barbe qui traduit une fausse opposition pour faire à nouveau semblant de boxer l' existant.
a écrit le 28/02/2018 à 11:37 :
Après avoir eu droit à Circé et autres malveillants, nous voila entre Charybde et Scylla ?

Le simplisme rend t'il le populisme crédible ?
Certainement pas et on ne peut longtemps vivre à crédit et uniquement sur des promesses, aussi les Français devraient noter les engagements que prend le président de LR, cela pourrait être utile dans l'avenir.
Heureusement il y a toujours des limites de ce que certains ont qualifié de "bavardage populiste" et M. Juppé (entre autres) a démontré la futilité et l'hypocrisie de la méthode. Le discours ne suffit pas à vaincre réalité des choses et les faits restent les faits.
Réponse de le 28/02/2018 à 19:50 :
"Certainement pas et on ne peut longtemps vivre à crédit et uniquement sur des promesses, aussi les Français devraient noter les engagements que prend le président de LR, cela pourrait être utile dans l'avenir."


Wauqiez et Macron c' est la même soupe européiste et Young Leader , au service de la French American Foundation, je n' échangerai pas un pour l' autre car aucun d' entre eux n' est au service du pays ....
a écrit le 28/02/2018 à 10:39 :
""Ce monde-là, Emmanuel Macron ne le comprend pas, il ne l'écoute pas. C'est un monde qu'il méprise et qu'il ignore"

En même temps, la droite a tellement compris,écouté et aimé le monde agricole qu'il est passé de quatre millions en 1963 à environ 900.000 aujourd'hui soit 3,6% de la population active.Qui se depêche Wauquiez avec l'arrivée massive des robots il ne va plus y avoir grand monde dans les campagnes à convaincre.
Réponse de le 28/02/2018 à 12:53 :
Ehhhhhhh oui!
a écrit le 28/02/2018 à 8:55 :
Wauquiez joue surtout la carte de l'opportunisme et du "non a tout ce qui vient des autres"
Une icone de la répulsion politique !
a écrit le 28/02/2018 à 8:39 :
Il s'en fiche, il possède un électorat de fanatiques endoctrinés qui voteraient pour lui même s'il s'affichait avec des prostituées, il a juste besoin de l'entretenir et de compter sur la chute de popularité du mac qui après 5 ans de purge néolibérale imposée aux citoyens français ne devrait plus peser beaucoup.

La droite vaut mieux qu'un Wauquiez, bien mieux, mais les militants eux pensent l'inverse, dommage vraiment il y aurait tellement à penser sur une société reposant sur le travail mais, totalement corrompus, ils lui préfèrent systématiquement la rente.

Quel gâchis.
Réponse de le 28/02/2018 à 17:37 :
Je vous fais le pari qu'en 2022 Macron est réélu!
Réponse de le 28/02/2018 à 19:14 :
La déliquescence de notre europe semble belle et bien écrite dans quelques cabinets financiers que ce soit, en effet.
a écrit le 28/02/2018 à 8:16 :
Article ouvertement à charge, dommage.
Réponse de le 28/02/2018 à 11:54 :
D un autre cote, comment ne pas l etre avec Wauquiez ? ce type n a aucune conviction et est un opportuniste pur ! il etait pro europeen, il est contre. il votait avec sarkozy une loi pour ne plus expulser les delinquants etrangers et maintenant il veut faire concurrence au FN. La il drague les paysans mais il s en moque et s il arrive au pouvoir il n hesitera pas a sacrifier les plus petits d entre eux (le modele des LR c est celui de la FNSEA: le gros paysans qui produit en masse avec force de subvention et de pesticides)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :