Menaces d'attentats : « Il y a 10.000 personnes à surveiller en France » (Driss Aït Youssef)

Driss Aït Youssef, docteur en droit public nous explique la complexité à surveiller tous les fichés S en France.
Interview avec Driss Aït Youssef
Interview avec Driss Aït Youssef (Crédits : DR)

Selon le docteur en droit public, spécialiste en sécurité globale, les services de police font leur maximum mais butent sur un manque de moyens humains.

LA TRIBUNE DIMANCHE- Le corps enseignant est de nouveau attaqué. Pourquoi l'école est-elle prise pour cible par les terroristes islamistes ?

DRISS AÏT YOUSSEF- Parce que l'Éducation nationale est le berceau de la République. Ce sont les professeurs, ceux d'histoire notamment, qui transmettent les savoirs, qui développent l'esprit critique des élèves face aux thèses obscurantistes, complotistes et antisémites, qui apprennent ce qu'est la laïcité. Les islamistes opèrent ainsi partout dans le monde. En Afghanistan, les talibans ferment les écoles. En Irak et en Syrie, Daech a démoli les sites antiques. Ils savent que pour détruire une nation il faut d'abord détruire son histoire.

Lire aussi« La France est dans une situation inflammable », Pierre Boyer (économiste à Polytechnique)

Combien d'individus présentent ce profil de radicalisé ?

Il y a en France 5 300 fichés S pour islamisme ; 3 000 de la mouvance ultragauche et 1 300 d'ultradroite. Et il y a plus de 350 personnes condamnées dans des affaires terroristes en liberté sur le territoire après avoir purgé leur peine. Cela fait environ 10 000 personnes à surveiller. La DGSI a 5 000 agents, il en faudrait au moins 8 000 pour couvrir l'ensemble des menaces. D'autant que certains se radicalisent lentement et sont très difficiles à détecter. Rappelons qu'un fichage S n'est pas un délit, c'est un outil de travail pour les services de police. Les policiers prennent en charge, à plusieurs, un individu, essaient de lever les doutes, puis passent à un autre « fiché ».

Comment améliorer leur surveillance ?

Les services font leur maximum mais il y a un manque de moyens humains. Au niveau judiciaire, la qualification d'« association de malfaiteurs terroriste » permet de réprimer la préparation d'attentat avant le passage à l'acte. Être radicalisé, voyager en Irak et posséder une arme, par exemple, peut entraîner une incarcération. Mais le risque zéro n'existe pas, certains s'entourent de telles précautions qu'il est compliqué d'intervenir. L'assassin d'Arras était surveillé par la DGSI, il avait été contrôlé la veille par un équipage de police classique pour ne pas éveiller ses soupçons et pour vérifier qu'il ne portait pas d'arme. Il s'est sans doute senti surveillé et a décidé d'agir.

Il est en situation irrégulière mais non expulsable parce qu'arrivé en France avant ses 13 ans. Faut-il supprimer cette limite d'âge ?

Absolument. Le fait d'arriver très jeune sur le territoire ne doit pas protéger contre une expulsion dans le cas où son comportement serait incompatible avec son maintien sur le territoire. Plus généralement, il faut faire appliquer les obligations de quitter le territoire [OQTF], augmenter le nombre de places dans les centres de rétention administrative et faire inscrire les demandes d'asile depuis l'étranger. Ces réformes sont urgentes afin de mieux traiter l'augmentation des flux migratoires. Ce ne sera fait qu'avec un appui fort de l'Union européenne pour lutter contre les puissants trafics d'êtres humains. Les Français réclament cette réforme, ainsi que les étrangers qui ont fait un effort très important d'intégration et qui ne souhaitent pas devenir les destinataires d'un opprobre national.

La hausse des atteintes à la laïcité à l'école et le débat sur les abayas sont-ils des signes de radicalisation des élèves ?

Oui, et il y en a eu d'autres, une prière collective organisée dans un lycée du sud de la France, des refus d'enlever le voile à l'entrée des établissements. Ce sont les conséquences d'une erreur grave, celle d'avoir négligé l'Éducation nationale et l'autorité parentale. On s'est trompé en pensant que le ministère de l'Intérieur pourrait tout gérer. On a occulté la responsabilité parentale et le rôle des professeurs dans la formation des esprits citoyens. On ne peut espérer que la police et la justice règlent tout. D'autant qu'à l'issue d'une incarcération le fanatisme demeure, voire s'aggrave. Il est très difficile de faire renoncer les radicalisés à leur idéologie. Il faut miser, en amont, sur l'éducation et accompagner les parents. Leur concours est crucial pour prévenir la radicalisation. Sur ces points, notre échec saute aux yeux.

Ces attentats sont-ils aussi la conséquence de conflits extérieurs, comme celui qui oppose Israël au Hamas?

L'assassinat du professeur d'Arras Dominique Bernard n'est probablement pas en lien direct avec les exactions du Hamas, mais il y a depuis le 7 octobre une atmosphère propice au passage à l'acte. Et depuis les années 1990, des organisations d'extrême gauche ont importé et instrumentalisé les guerres au Moyen-Orient dans les banlieues françaises. Avec des effets néfastes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 36
à écrit le 16/10/2023 à 14:01
Signaler
ça saute au yeux de tous les français , tous nous savons où sont les problèmes . Aujourd'hui les réponses que tout les français attendent : c'est quand , qui et à quel prix on va faire le ménage sur notre territoire français avant que ça ne parte e...

à écrit le 16/10/2023 à 11:23
Signaler
Ce matin : Le lycée Gambetta où a eu lieu l'attaque évacué après une alerte à la bombe.A noter qu'il y a depuis quelques jours une dizaine de lycées qui connaissent des alertes, incendies et tirs de mortier comme à Colombes ,Villeneuve-la-Garenne ou...

le 16/10/2023 à 13:03
Signaler
Mais qui y a-t-il de si particulier en France ("ce pays du vivre ensemble") pour qu'à chaque fois de tels événements horribles (attentats islamiques), terribles et-ou fâcheux si produisent, à contrario de ses voisins, surtout par leur récurrence et v...

à écrit le 16/10/2023 à 3:52
Signaler
Pourquoi avoir mis une limite d'âge aux expulsions de prétendus mineurs illégaux (cf. absence ou faux documents d'identité) sur le territoire français tandis qu'ils sont sous la responsabilité de parents également illégaux? Probablement pour fa...

à écrit le 15/10/2023 à 20:03
Signaler
Limay : pourquoi le radicalisé arrêté avec un couteau de cuisine ne sera jugé que pour port d’arme Le profil de ce fiché S de 24 ans est inquiétant. Il a été interpellé vendredi à Limay (Yvelines) près d’un lycée, alors qu’il était muni d’une arme b...

à écrit le 15/10/2023 à 18:59
Signaler
" Il y a 10.000 personnes à surveiller en France » (Driss Aït Youssef)" Interrogé sur de potentielles failles des services de renseignement, Éric Dupond-Moretti, le ministre de la Justice a dit entendre «cette polémique monter sur les fichés S». «...

à écrit le 15/10/2023 à 16:20
Signaler
La police ou la justice ne peuvent rien faire si pas de lois ou de volonté politique . Force est de constater que gauche droite centre ne font rien et n ont rien fait quand ils étaient au pouvoir alternativement pendant 50 ans . Mr Ciotti propose co...

à écrit le 15/10/2023 à 16:17
Signaler
La police ou la justice ne peuvent rien faire si pas de lois ou de volonté politique . Force est de constater que gauche droite centre ne font rien et n ont rien fait quand ils étaient au pouvoir alternativement pendant 50 ans . Mr Ciotti propose co...

à écrit le 15/10/2023 à 12:06
Signaler
Avec un tel déploiement de Forces de l'Ordre, que ce soit la police Municipale, la police Nationale, la gendarmerie Nationale et, sans doute, toute une série de services d'ordre plus discrets, je ne comprends pas que puissent survenir aussi fréquemme...

le 15/10/2023 à 13:17
Signaler
@henry. Alors vous ne connaissez pas votre pays ou le diction "on ne peut pas être au four et au moulin". Encore un défaut de moyen et de volonté politique assortit d'une mauvaise allocation des fonds publics selon les principes des choix publics (Pu...

le 15/10/2023 à 16:09
Signaler
Multiplication des acteurs mais baisses au total des effectifs merci Sarko..

à écrit le 15/10/2023 à 11:48
Signaler
"Manque de moyen humain" ? Bien sûr que non, nous avons parfaitement les ressources humaines et financières pour protéger bien mieux notre pays de la barbarie terroriste c'est juste qu'il faut qu'ils fassent le taf plutôt que de servir les seuls inté...

le 15/10/2023 à 13:03
Signaler
Vous êtes bien content de l'avoir sous la main la police quand vous en avez besoin. Certes, faut-il encore n'avoir rien à se reprocher.

le 15/10/2023 à 15:25
Signaler
3La société pardonne bien souvent aux criminels jamais elle ne pardonne aux rêveurs" O. Wilde

le 15/10/2023 à 15:45
Signaler
Ne serais ce pas a ce qui on la gestion de la police et qui s'en servent n'importe comment pour leur ambitions personnelles qu'il faudrait blamer.Bien evidement que cette derniere a un nombre de brebis galleuses dans ces rangs. mais c'est la ca...

le 15/10/2023 à 16:52
Signaler
"Bien evidement que cette derniere a un nombre de brebis galleuses dans ces rangs. mais c'est la cas de beaucoup d'organisation " Vous parlez de cas singuliers qui sont en effet un problème mais ce ne sont pas eux qui décident, pour ma part je vous p...

à écrit le 15/10/2023 à 11:02
Signaler
C'est bien la France ! Luseler le gaulois, celui qui pourrait faire des émules, éradiquer le droit à la parole, le bon sens, retravailler le passé ou l'oublier, ne laisser que des communautés de fanatiques et les regarder accaparer la scène et créer ...

à écrit le 15/10/2023 à 10:55
Signaler
Censure partout, vérité nulle part ce qui est pas terrible pour résoudre les problèmes non ? Tous hypocrites, tous responsables.

le 16/10/2023 à 12:08
Signaler
@Dossier51. Et vous n'imaginez pas le nombre de mes posts ces derniers jours qui sont passés à la trappe. Jamais, ô grand jamais, je n'ai vécu ça à l'étranger (dans des pays démocratiques et souverains) surtout et avant tout en respectant la Charte....

à écrit le 15/10/2023 à 10:28
Signaler
Mieux faut expulser tous les fiches S .. ciotti propose l état d urgence .. un leurre et de la politique politicienne .. quine résout rien comme ses propositions d accoutumées . Que son groupe majoritaire au sénat propose une loi d expulsion / exfi...

à écrit le 15/10/2023 à 10:00
Signaler
Si nous pouvons en surveiller 1000 il faut trouver le moyen de baisser ce nombre à 1000. Il ne faut surtout pas augmenter les moyens: les ressources sont précieuses. Et si en France nous en sommes pas capables il faut faire appel à des sociétés etran...

le 15/10/2023 à 12:10
Signaler
@Adieu BCE. Parce que vous croyez que les sociétés étrangères de sécurité vont se mettre gratuitement au service du royaume de France? Les coûts des sociétés étrangères dans le conseil aux gouvernements, par exemple, à l'instar de McKinsey, passent d...

le 15/10/2023 à 12:50
Signaler
Nos forces de sécurité ne peuvent pas faire un job qui sort de notre droit.

le 15/10/2023 à 20:30
Signaler
@Adieu BCE. Ben voyons, sur l'ensemble de la hiérarchisation des fichiers S ? Soyez plus créatif🥳

le 16/10/2023 à 10:04
Signaler
"Et si en France nous en sommes pas capables il faut faire appel à des sociétés étrangères." Au prix où on serait prêt à payer, il est probable que seules des sociétés écrans des Frères Musulmans répondraient à l'appel d'offre...

à écrit le 15/10/2023 à 9:42
Signaler
Nos services de renseignements sont trop occupés à surveiller les contestataires et les rêveurs pour s'occuper des véritables assassins en puissance. "La société pardonne bien souvent aux criminels jamais elle ne pardonne aux rêveurs" Oscar Wilde

à écrit le 15/10/2023 à 9:31
Signaler
Bonjour, je ne dit pas que les chose sont simple mais lorsque un claser S , fréquent les mosquée islamistes, lorsqu'il est da s sont habitants deprendre position sur la laïcité, lorsqu'il vie seul et sans travail, qu'il est inadapté a vivre dan...

à écrit le 15/10/2023 à 9:20
Signaler
Bref ! On comprend mieux pourquoi les Etats veulent mettre toute la population sous surveillance et, le "smartphone" en est une aide précieuse ! ;-)

à écrit le 15/10/2023 à 8:58
Signaler
"Manque de moyens humains". Ben voilà!!! Comme dit bien trop souvent (à la sécurité intérieure et extérieure, à la santé, à l'éducation nationale, à la justice...)

le 15/10/2023 à 9:41
Signaler
Ben plutôt que de surveiller les membres du soulèvement de la terre, surveiller les potentiels assassins serait plus judicieux non ?

le 15/10/2023 à 12:55
Signaler
@Dossier51. C'est au gouvernement de répondre à cette question. Lui-même juge ses propres priorités tout en n'assumant jamais les conséquences.

le 15/10/2023 à 15:19
Signaler
"C'est au gouvernement de répondre à cette question." Il n'y répondra jamais donc on fait quoi ?

le 15/10/2023 à 15:56
Signaler
@Dossier51. Pour vous, je ne sais pas. Quant à moi, je reste avant tout un citoyen du monde (multi-nationalités) et je n'exclus pas une expatriation définitive...cette fois.

le 15/10/2023 à 16:56
Signaler
C'est une solution en effet pour ceux qui peuvent se la permettre, une bonne solution, mais je pense à ceux qui ne peuvent pas partir ou bien ceux qui veulent rester.

à écrit le 15/10/2023 à 8:56
Signaler
Des erreurs furent commises et il faut hélas les assumer (ce que refuse nos élites). Si l'erreur est humaine, persévérer est diabolique, commençons par verrouiller nos frontières et rendons leur la vie moins confortable.

à écrit le 15/10/2023 à 8:07
Signaler
La france a 20000 fiches s, plus tout le reste! Mais vu que c'est l'électorat hypertolerant et laïque du bon peuple de gauche donc bienveillant, faut pas stigmatiser au faciès, ça cree des poussées d'indignation et des manifs contre la haine de l'ex...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.