Total va verser 1.500 euros de prime à ses salariés et propose une hausse des salaires de 3,1%

 |   |  553  mots
A l'instar d'autres grands groupes, Total va octroyer un chèque exceptionnel à ses salariés pour la fin de l'année.
A l'instar d'autres grands groupes, Total va octroyer un chèque exceptionnel à ses salariés pour la fin de l'année. (Crédits : Regis Duvignau)
Le groupe Total va verser une prime exceptionnelle de 1.500 euros à tous ses salariés en France et proposer une hausse des salaires de l'ordre de 3,1% aux organisations syndicales, a annoncé son PDG Patrick Pouyanné, ce mercredi, après une série d'annonces similaires de grands groupes des télécoms et du luxe.

La nouvelle devrait ravir les employés de Total. Pour cause, l'ensemble des salariés du groupe, soit 31.500 personnes, va se voir verser une prime exceptionnelle de 1.500 euros, a annoncé dans un tweet, ce mercredi 12 décembre, le PDG de l'entreprise pétrolière Patrick Pouyanné. Mieux, la compagnie française va mettre sur la table des organisations syndicales une proposition de hausse de salaire de l'ordre de 3,1%.

Total dans le sillage d'autres grands groupes

Si elle est réellement appliquée, cette mesure en coûtera à l'entreprise plus de 47 millions d'euros. Une somme conséquente certainement amortie par la flambée des bénéfices de l'entreprise en 2018. Après un bond de 83% au deuxième trimestre à 3,72 milliards de dollars (3,28 milliards d'euros), le résultat net de Total a cru de 45% au troisième trimestre à 3,96 milliards de dollars (3,5 milliards d'euros).

Par ailleurs, d'autres grands groupes, issus de secteurs comme les télécoms ou encore le luxe, ont procédé à des annonces similaires. C'est notamment le cas d'Orange et d'Altice, dont les PDG respectifs (Stéphane Richard pour le premier et Patrick Drahi pour le second), ont d'ores et déjà annoncé qu'il remettrait une prime exceptionnelle à leurs collaborateurs. Chez  Orange elle sera de 1.000 euros pour tous les salariés en France dont le salaire annuel brut est inférieur à 25.000 euros, et de 500 euros à ceux gagnant entre 25.000 et 30.000 euros. Les employés d'Altice toucheront également 1.000 euros. Publicis, LVMH, Iliad ou encore Kering accorderont, eux aussi un chèque de fin d'année à leurs salariés.

Les entreprises appelées à participer à l'effort pour doper le pouvoir d'achat

De fait, ces sociétés ont répondu présente à l'appel lancé par le président de la République Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée, lundi, en réponse aux «Gilets jaunes»  et la problématique du pouvoir d'achat. Le chef de l'Etat avait notamment demandé aux entreprises, sur la base du volontariat, de verser une "prime de fin d'année à leurs employés" sans impôts, ni cotisations sociales.

 Lire aussi : "Gilets jaunes" : les entreprises au secours de l'État pour doper le pouvoir d'achat

Emmanuel Macron reçoit, ce mercredi, les représentants des entreprises. Mardi, il recevait les patrons des plus grandes banques françaises qui se sont engagés à ne pas accroître les frais bancaires en 2019 et à plafonner les frais d'incident bancaire à 25 euros mensuels pour les populations les plus vulnérables. Selon la Banque de France, cela représentera entre 500 et 600 millions d'euros de pouvoir d'achat en plus pour les ménages.

 (Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2019 à 10:30 :
Bonjour à tous! Pour votre information Total ne verse pas une prime de 1500 Euros mais une avance sur intéressement de 1500 Euros et surtout soumis a 100% aux impôts revenu… Pour les dividendes les ouvriers on accès mais tous ne peuvent pas les mettre en bourses… De la pub facile encore pour ce groupe.
a écrit le 18/12/2018 à 9:22 :
47 millions de primes vs 7,68 milliards de bénéfice semestriel !!!
Tu parles d'une largesse !!
La vrai réponse est la hausse de salaire, mais à peine plus de 1,3% une fois déduite l'inflation...
Réponse de le 25/01/2019 à 10:30 :
Bonjour à tous! Pour votre information Total ne verse pas une prime de 1500 Euros mais une avance sur intéressement de 1500 Euros et surtout soumis a 100% aux impôts et taxes dons pas dans le plan a Macron Que de la pub. pour les 3.1% tous n'y auront pas le droit… et pas une grand partie...
Soutien les Gilets Jaunes.
a écrit le 12/12/2018 à 19:40 :
C'est bien pour les employés de TOTAL, mais les travailleurs pauvres ne sont pas ceux des grands groupes. Ca fait partie justement des inégalités : d'un coté les employés des grands groupes, avec CE et avantages d'entreprise, et de l'autre les travailleurs pauvres des TPE, artisans, petits commerces, etc...

Les grands groupes vont pouvoir donner des primes, et par la même soutenir le gouvernement. Mais ça va surtout être un effet d'aubaine pour les employés des grands groupes, qui ne sont pas sur les ronds points.

Ca tombe à coté du problème qui se trouve au niveau des travailleurs pauvres.
a écrit le 12/12/2018 à 19:08 :
N'oubliez pas que c'est le pétrole africain qui enrichie total car la France ne produit pas de petrol
a écrit le 12/12/2018 à 18:57 :
bénéfice net sur le dernier semestre 7.24 milliards d'euros
44 millions aux salarié signifie que que 0.6% sera reversé aux salariés
félicitations
Réponse de le 12/12/2018 à 19:20 :
Vous oubliez l'essentiel : le salaire (très bon chez Total), l'intéressement, et la participation.Rajoutez aussi les dividendes issues du plan d'épargne entreprise. Il ne faut pas affirmer sans savoir.
a écrit le 12/12/2018 à 18:53 :
facile, quand on ne paye d'impots...hein TOTAL
a écrit le 12/12/2018 à 18:06 :
Encore du grain à moudre pour les gilets jaunes pour qui tout est insuffisant et mensonges
a écrit le 12/12/2018 à 17:45 :
voila ou mène les niches fiscales de MR MACRON avec la detaxation des heures sup et la prime Les gros groupes vont offrir les deux mais le reste des ouvriers petites entrepRises n'auront rien ,,,,,,,?ESPERONS QUE le conseil constitutionnel va supprimer cette inegalite devant l'impot si nos deputes en sont INCAPABLES
a écrit le 12/12/2018 à 17:24 :
Belle opération de communication ou soutien a Macron? car honnêtement les salariés de Total ne sont pas des smicards et je ne parle pas de leurs primes
a écrit le 12/12/2018 à 16:18 :
Commentaires intéressant. Quand il n'y a pas de primes, c'est injuste. Quand il y a des primes, c'est insuffisant et hypocrite.
a écrit le 12/12/2018 à 15:18 :
L'excellent Président MACRON a tenté de sortir de la crise des Gilets Jaunes en faisant payer les entreprises et les banques à coup de primes et de baisses de frais; même l'étranger est mis à contribution, puisque tous les grands groupes français ne vivent que par les bénéfices qu'ils font hors de France. Il n'est pas sûr que cela suffise à assurer le succès à ce roi de l'écologie, drogué aux voyages à haute teneur en CO2 et aux fastes jupitériens. Il devrait lire "le nœud gordien" d'un Président dont on regrette qu'il soit parti en laissant la France aux énarques.
a écrit le 12/12/2018 à 13:15 :
Est ce que ce sont les salariés de Total, d'Orange, de LVMH, Kering... qui bloquent les carrefours et cassent les magasins le samedi? Tant mieux pour eux mais je ne vois pas trop le rapport avec la crise dite des gilets jaunes.
a écrit le 12/12/2018 à 13:12 :
il faut confisquer l'argent des ces rentiers de syndicalistes qui travaillent dans les raffineries, tres peu et bcp trop payes, et le distribuer a des gens modestes
a écrit le 12/12/2018 à 12:40 :
La rentabilité du personnel de Total est de plus de 100 000€ de bénéfice net par employé. Total pourrait très bien distribuer 10x fois de primes, mais ça se ferait au détriment des actionnaires.

Idem pour les grand groupes cités. Ils se saisissent surtout de l'opportunité de la défiscalisation.

De ce point de vue, l'état vient de renoncer à des millions d'€ de rentrées sociales et fiscales dont les grosses boites pouvaient s'acquitter sans problème.

Pour la PME locale, ce sera un chèque de 35€.... ou une boite de chocolat.
Réponse de le 12/12/2018 à 13:14 :
afin d'eviter les defiscalisations et pour reduire les inegalites, je vote une taxe sociale de 10% sur tous les salaires des rentiers de la republique qui gagnent en moyenne 10% de plus que dans le prive en les exploitants sur leur dos laborieux

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :