Travail dominical : Mailly compte détricoter la loi Macron par un "recours juridique"

 |   |  340  mots
Jean-Claude Mailly: Ce sont les magasins de 531 rues (de Paris qui compte plus de 6.000 voies publiques et privées, NDLR) qui seront totalement ou partiellement autorisées à ouvrir le dimanche.
Jean-Claude Mailly: "Ce sont les magasins de "531 rues (de Paris qui compte plus de 6.000 voies publiques et privées, NDLR) qui seront totalement ou partiellement" autorisées à ouvrir le dimanche." (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le leader du syndicat Force ouvrière estime que cette mesure de la loi Macron est contraire à une convention internationale du droit du travail et dénonce la volonté de banaliser le travail dominical.

Il n'a pas encore rendu les armes. Le numéro un de Force ouvrière (FO), Jean-Claude Mailly, regarde les "recours possibles au niveau juridique" pour empêcher l'ouverture des magasins le dimanche, une des mesures phares de la loi Macron, fraîchement promulguée, le 6 août.

"Mes amis dans le domaine du commerce regardent les recours possibles au niveau juridique car nous continuons à penser que c'est contraire à une convention internationale du droit du travail", a détaillé le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly sur France Inter, jeudi 20 août.

 "Il y a une volonté de banalisation. Le travail du dimanche (sic) deviendra un jour comme un autre." Et "le jour où tout le monde travaillera le dimanche, il n'y aura plus personne dans les magasins", s'est ému le syndicaliste.

"531 rues de Paris autorisées" à ouvrir le dimanche

Ce sont les magasins de "531 rues [de Paris qui compte plus de 6.000 voies publiques et privées, Ndlr] qui seront totalement ou partiellement" autorisées à ouvrir le dimanche, s'est-t-il exclamé, faisant référence au projet de décret délimitant les futures zones touristiques internationales (ZTI) dans la capitale, dénoncé lundi par les syndicats du commerce parisien.

Il estime que le travail le dimanche aura un autre effet pervers:"Tous les commerçants ne seront pas d'accord pour ouvrir. Cela va générer, à Paris comme ailleurs, des pertes d'emplois."

Pour rappel, parmi les principales dispositions de la loi Macron en ce qui concerne le travail dominical:

  • Il est possible d'ouvrir jusqu'à 5 dimanches par an depuis la promulgation de la loi. Et à partir de l'année prochaine, ce sera 12 dimanches.
  • La loi Macron instaurera des zones touristiques et commerciales où les commerces pourront ouvrir tous les dimanches, de même que dans les gares les plus fréquentées,
  • Enfin, des zones touristiques internationales (ZTI) seront mises en place. Les magasins pourront y ouvrir tous les dimanches et en soirée.

>> Lire aussi : Pourquoi les futures zones touristiques internationales à Paris font polémique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2015 à 13:39 :
ESSAI
a écrit le 23/08/2015 à 17:03 :
Il doit être le seul syndicaliste fonctionnarisé et payé par les impôts des Français a bosser comme un malade pour empêcher ses concitoyens qui n'ont pas de boulot à en trouver !!
a écrit le 22/08/2015 à 10:02 :
Quoi ! des mesures pour diminuer le chômage, mais c'est détricoter les acquits syndicaux, intolérable, déjà qu'on a du mal à payer nos cadres et nos permanents, même avec l'assistance de l'Etat, si on ne peut plus aller à la Messe le Dimanche, c'est pas possible
a écrit le 21/08/2015 à 18:23 :
marrant je suis dans le commerce depuis 20 ans ,on cherche du monde pour travailler tout les étés mais on à beaucoup de mal à trouvercar les jeunes ne veulent pas travailler aprés 20h pas à 7h non plus c'est trop tôt pas le samedi soir ils pourraient pas sortir alors le dimanche vous me faites rire !!! ça sera les même qui se feront couillonés car aprés 12 ce sera 15 puis tout les dimanches
a écrit le 21/08/2015 à 12:57 :
Quand ce monsieur prétend qu'il n'y aura plus personne dans les magasins lorsque tout le monde travaillera le dimanche, il ne réfléchit pas : actuellement, du lundi au vendredi, tout le monde travaille (hormis les malheureux chômeurs) et les magasins ont plein de clients ! Comme tous les syndicalistes, il est à côté de la plaque, et ne réagit qu'avec une idéologie sectaire d'un autre siècle !
a écrit le 21/08/2015 à 12:08 :
Je passe beaucoup de temps dans un pays connu et reconnu pour sa grande qualité de vie , la Nouvelle Zelande .
TOUS les supermarchés , d'alimentation comme de bricolage y sont ouverts 7 jours sur 7 , de 8 h à 22 h , 363 jours par an . ( fermés à Noël, vendredi Saint et Anzac Day ) .
Tout le monde est parfaitement satisfait de ce système , les clients bien sûr , et tous ceux qui grâce à cela ont du travail .
Et nous en sommes à ergoter pour savoir si certains commerces vont ouvrir 10 ou 12 fois dans l'année .

Pauvre France qui rame désespérément dans ce Moyen Âge prétendument social et qui s'enfonce, s'enfonce, s'enfonce.
Réponse de le 21/08/2015 à 13:01 :
Je vis en THAILAND les magasins sont ouverts comme en NOUVELLE ZELANDE 365 jours par ans et parfois de 6 h a22 h et pour pour les SEVEN ELEVEN 24h /24 .IL est temps de mettre cettre OLLIGRATE du syndicaliste au TRAVAIL AU TRAIVAIL MAILLY LE FAIENANT
Réponse de le 21/08/2015 à 14:31 :
Et comme par hasard, ni l'un ni l'autre n'avez l'air de bosser le dimanche, ben tiens !
a écrit le 21/08/2015 à 10:07 :
Les syndicats, les 5 grands, représentent à peine 10% de la masse salariale (à confirmer par les soins des lecteurs). Comment 10% de travailleurs peuvent se considérer représentatifs des 90% restants? Ce problème de légitimité flagrante me chiffonne, pas vous? Alors FO qui dit non au travail le dimanche, j'en rigole...

Qui bosse la dimanche? à ma connaissance: restauration "classique" et rapide, centre de loisir, cinéma, usine qui bosse 7/7 24/24 (et y'en a un paquet), services de sécurité, service médicaux, certains chaines de commerces au détail (qui à dit GIFI?), indépendants, mon boulanger (et ses employés), etc. Et on viens nous bassiner pour quoi? Quelques magasins en plus qui veulent vendre du parfum, des chaussures de sport et des perceuse. Sérieusement, faut arrêter, ca ne vas pas changer la face du monde, on parle de quelques petits % de personnes qui vont aller bosser le dimanche, et qui plus est pas mal de jeunes et d'étudiants vont pouvoir profiter à plein de ses non négligeables heures de travail qu'il prendront avec plaisir (mais oui quoi, des sous pour payer mon horriblement cher loyer! C'est pas de trop!).

Alors oui, 10 fois oui, le travail du dimanche à la sauce Macron, je suis pour!

PS: j'ai 32 balets, j'ai bosser pendant mes études pour me les financer en partie, et je cote à Gauche en ce moment.
Réponse de le 21/08/2015 à 16:15 :
Coter à gauche, ce n'est pas encore trop grave à 32 ans, mais il faut quand même se ressaisir d'urgence.
a écrit le 21/08/2015 à 9:49 :
Et toujours le même problème en France: les syndicats font de la politique. Ce n'est pas leur role.
Mais tout vient du système jacobin français, où tout se pense, se murit, se décide "en haut". Que ce soit au niveau des politiques, des syndicats, des entreprises.
On ne fait pas confiance au terrain, et on ne souhaite pas responsabiliser les gens qui vivent les problèmes pour qu'eux mêmes trouvent des solutions, et en deviennent responsables.
Si notre système était bien adapté pour relever un pays (par exemple après le guerre), il ne l'est plus dans le monde d'aujourd'hui pour un pays comme le notre.
Les choses vont trop vite et les solutions sont trop spécifiques à une situation donnée pour qu"en haut", ils aient la solution...
a écrit le 20/08/2015 à 21:38 :
Le travail du dimanche tout le monde est pour....mais pour les autres bien sur.
Quand Gattaz avait demande la suppression d'un jour ferie la majorite de la france poussaient des hurlements...et apres on parle de bosser le dimanche.re
Une des tares de nos compatriotes c'est l'hypocrisie.
Ceux qui parlent de creation d'emplois, de volontariat sont des parasites assistes tellement eloigne du monde du travail et de l'entreprise et qui ne pense qu'a leur petit confort personnel...
La seule chose que l'on puisse souhaiter à ce pays c'est une revolution ...elle ne viendra pas de l'extreme gauche mais de la droite extreme....sans doute les fanatiques du marche vont devoir appliquer leur principe à eux memes c'est à dire se mettre au boulot.
a écrit le 20/08/2015 à 18:49 :
Mailly le syndicalisme made-in-france : jamais foutu les pieds hors de FO (il y est depuis l'age de 23 ans) , plus a l'aise et intéressé par les questions idéologiques et politiques (lutte contre le libéralisme) que les sujets techniques (conventions collectives de branches).
a écrit le 20/08/2015 à 18:46 :
Quand arrivera t-on à se débarrasser de ces cryptotrotskistes qui sabotent notre pays?
a écrit le 20/08/2015 à 18:12 :
Imaginez si ces syndicalistes ( et de manière général les syndiqués) mettaient autant d 'énergie à sauvegarder leurs boîtes qu'ils en mettent à la couler ... Mais bon, syndicaliste rime souvent avec esprit restreint ...
Réponse de le 20/08/2015 à 18:43 :
@Jul: c'est un peu ce que je disais, mais j'ai été censuré. Les politiques, en particulier les socialos, et les syndicats sont les ennemis du peuple français. S'ils ne veulent pas bosser, qu'ils laissent au moins aux autres la liberté de le faire pour se libérer de leur joug...mais voilà, c'est jsutement parce qu'ils entendent dominer le people qu'ils agissent comme ils le font :-)
a écrit le 20/08/2015 à 17:46 :
syndicaliste des nantis des fonctions publiques qui sont l' obstacle majeur au développement .Tout l'argent du pays sert à gaver ce dinosaure ?
a écrit le 20/08/2015 à 17:33 :
Les syndicats n'ont pas à dicter la politique du gouvernement, ils avaient demandé les 35h, ils avaient appellé à voter Hollande
a écrit le 20/08/2015 à 17:32 :
Ces syndicalistes sont des destructeurs qui font avant tout de la politique pour préserver leur organisation. Moins de liberté comme toujours.....la gauche craint la liberté comme la peste. Elle risquerait de lui donner tort. Je n'ai plus aucun espoir en cette France comme la plupart des gens.
a écrit le 20/08/2015 à 16:24 :
Avec 5 millions (voir plus) de chômeurs en France , les boulets marxo/socialistes syndicalistes..... au nom de leurs dogmatisme, se permettent le luxe ,d' empêcher les gens qui veulent travailler ...de bosser ...! c'est dantesque...!
a écrit le 20/08/2015 à 16:12 :
Taisez vous Monsieur Mailly ! Avec vos amis de la CGT vous n'avez que trop détruit notre économie ! Vous êtes un homme du passé .
a écrit le 20/08/2015 à 15:19 :
Tous nos voisins européens ont autorisé le travail du dimanche et du soir, et ils ont pourtant signé la même convention internationale du droit du travail que la France. Donc il y a très peu de chance que cette ultime tentative désespérée de FO réussisse.

Quel gâchis tout de même dans ce pays, dépenser tant d'énergie pour des causes paralysantes et sans issue, alors qu'il y aurait tant à faire sur d'autres fronts (apartheid social, banlieues, etc)...
Réponse de le 20/08/2015 à 15:39 :
"Tous nos voisins européens ont autorisé le travail du dimanche et du soir" : c'est faux ! "ils ont pourtant signé la même convention internationale du droit du travail que la France" : c'est faux aussi ! Il faudrait que vous soyez sérieusement informé avant de donner un avis !
Réponse de le 20/08/2015 à 16:37 :
c'est faux tous nos voisins européens n'ont pas autorisé le travail le dimanche ;renseignez-vous ,en Allemagne ,pays de référence pour beaucoup ,les magasins sont fermés le dimanche
Réponse de le 20/08/2015 à 18:11 :
daniel89

Sauf erreur de ma part le travail du dimanche n'est autorisé en France que 9 (?) jours , peu de différences avec l'Allemagne donc.

Pourquoi diaboliser cette libéralisation ,a la marge, de l'economie?
Réponse de le 20/08/2015 à 18:40 :
En Allemagne la loi fait explicitement fait référence au besoin de réserver le dimanche a la spiritualité.
La mentalité Francaise (laïcité,irréligiosité) accommoderait mal de cet argument.
a écrit le 20/08/2015 à 14:34 :
Un des responsables de la crise économique en France ...Défenseur des privilèges ...L'Histoire jugera ...
a écrit le 20/08/2015 à 14:16 :
Pourquoi le dimanche? Parce que le congés des uns fait le travail des autres? Mais surtout parce que l'on pense que ce que l'on a pas pu faire en 6 jours mérite d'être fait en 7 ? Et, croire que cela permet de ne pas laisser échapper un consommateur? Seul ceux qui sont leur propre patron devrait travailler ce jour là!
Réponse de le 20/08/2015 à 15:23 :
@Bah: que de ringards !!! 1) Personne ne travaille 7 sur 7. 2) Quand on travaille hors des horaires normaux, en France, on a des majorations. 3) Quand on ne veut pas travailler un dimanche, on trouve toujpurs quelqu'in intéressé par la majoration ou par un jour de repos en semaine, voire les deux :-)
a écrit le 20/08/2015 à 13:13 :
Dans ce domaine, il faut laisser les commerçants choisir , si une majorité des employés souhaitent travailler le Dimanche pour gagner plus, ou est le problème?
Dans ce pays , entre les 35 H et les RTT, on ne travaille pas assez pour avoir une croissance qui permettrait le recul du chômage.
Réponse de le 20/08/2015 à 15:35 :
Si l'offre de travail était suffisante, il y aurait moins de chômage... Le baratin "c'est la faute aux 35 h et aux RTT" n'est pas sérieux. La loi Macron ne va pas diminuer le chomage , c'est évident. Elle ne va m^me pas augmenter la consommation : ce n'est pas quelques chinois qui pourront acheter un peu plus le dimanche qui vont changer quelque chose. d'ailleurs si l'ambiance en France devient trop stressante (plus de calme, de dimanche, des supermarchés partout) les touristes ils partiront ailleurs, au calme...
a écrit le 20/08/2015 à 13:12 :
Faut bien que ces gens servent à quelque chose autrement ils n'auraient plus de raison d'exister. Donc c'est systématiquement contre tout.
C'est comme pour SOS Racisme, le plus grand danger pour cette association ou beaucoup de gens en vivent, c'est qu'il n'y aie plus de racisme en France. Tout est dit.
a écrit le 20/08/2015 à 12:56 :
c est vous monsieur mailly que l on devrait licencier car c est avec des reactions comme cela quon vogue vers le s6 millions de sans emploi

dans la loi macron il suffit de rajouter une mesure simple qui pourrait satisfaire tout le monde

interdiction au femmes qui ont des enfants de mois de 15 ans de travailler le dimanche mais par contre on ferait comment a l hopital ??? ....

tout es a revoir a commencer par la suppression de financement publics des syndicats qui devraient etre financer uniquement par leurs adhérents voiq i
Réponse de le 20/08/2015 à 13:30 :
D'accord avec toi sur l'arrêt du financement public des syndicats, mais aussi ceux des parties politiques.
Réponse de le 20/08/2015 à 13:38 :
Entièrement d'accord avec Didierdeberck.et ArnoDo.
Les syndicats sclérosent notre pays.
Réponse de le 20/08/2015 à 14:16 :
y compris les syndicats des patron................
Réponse de le 20/08/2015 à 14:30 :
Tu as raison on devrait aussi arrêté le financement des politiques
a écrit le 20/08/2015 à 12:55 :
Désespérant ... La moindre réformette, économique ou territoriale, le moindre permis de construire, attaqués ... ce pays est sclérosé !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :