Un an de crise : l'épargne des Français à la rescousse de la croissance ?

 |  | 526 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : LT)
UN AN DE CRISE - Épisode 5/5. En mars 2020, le choc du coronavirus paralyse le monde. Un an après, la crise n'a pas encore disparu. Dans ce dernier volet, quelles sont les prévisions de croissance pour 2021 et les années qui suivent ? Malgré l'arrivée de la troisième vague et la campagne de vaccination qui tourne au ralenti, les prévisionnistes restent optimistes avec l'espoir d'un rebond de la consommation.

>> Episode 4 : Un an de crise : qui sont les gagnants et les perdants en Bourse ?

Alors que des mesures sanitaires renforcées seront communiquées ce jeudi face à la recrudescence de l'épidémie, les économistes de la Banque de France sont apparus plus optimistes en mars qu'en décembre dernier. La Banque centrale a revu en hausse à 5,5% sa prévision de croissance de l'économie française en 2021, le 16 mars, contre 5% en décembre, pariant sur un rebond des dépenses de consommation au second semestre au fur et à mesure de l'allègement des restrictions sanitaires. Au contraire, l'OCDE a de son côté légèrement revu à la baisse en mars sa prévision de croissance pour la France en 2021, à +5,9% contre +6% attendu en décembre. De son côté, le gouvernement garde la même prévision de croissance à 6% en 2021 malgré le nouveau confinement, a annoncé ce vendredi le ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt. L'horizon économique va-t-il s'éclaircir malgré l'arrivée de la troisième vague ?

Made with Flourish

Pour relancer la croissance, les conjoncturistes font le pari d'un fort rebond de la consommation des ménages, traditionnel moteur de l'économie hexagonale. Le gouvernement souhaite inciter les Français a dépenser, en libérant leur épargne « forcée » qui atteint entre 100 à 120 milliards d'euros en 2020, selon les estimations de la Banque de France en février 2021. Ce surplus d'épargne représente un gisement potentiel énorme de croissance puisqu'il pourrait atteindre 200 milliards d'euros fin 2021, d'après les calculs de la Banque centrale.

Le taux d'épargne des Français a en effet atteint un plus haut, à 26,8%, au deuxième trimestre 2020, date du premier confinement, selon les données Eurostat du 12 janvier. L'épargne brute a alors quasi-doublé par rapport au deuxième trimestre 2019. A l'été 2020, à la sortie du premier confinement, les Français ont profité de ce vent de liberté pour partir en vacances et consommer. Depuis, la situation sanitaire s'est aggravée, et les Français qui le pouvaient ont de nouveau mis de l'argent de côté. Toutefois, cette épargne est inégalement répartie entre les Français. Le surcroît est évalué à 7.500 euros pour le neuvième décile (les ménages aisés), contre seulement 100 euros chez les plus modestes, selon l'Insee.

Made with Flourish

Transformer le surcroît d'épargne

Ce surcroît d'épargne alimente les débats, et plus précisément la question de sa possible taxation. Certains élus de gauche et des économistes proposent en effet d'instaurer une taxe exceptionnelle, dite « covid », sur les ménages les plus aisés, qui sont ceux qui ont le plus épargnés, ou sur les entreprises qui ont tiré partie de la crise, comme les géants de la distribution.

De son côté, et pour mettre fin aux spéculations, Bruno Le Maire a affirmé le 1er mars écarter « une nouvelle fois clairement et définitivement toute taxation de l'épargne des Français », lors d'une conférence de presse. Toutefois, transformer cette épargne en consommation ou en investissement dans les entreprises sera un des « défis » de la reprise économique, a-t-il jugé, à l'instar de nombreux économistes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/03/2021 à 14:06 :
Pas question de dépenser pour consommer et certainement pas investir dans du bitcoin ou une "couillonade" numérique ou autre chinoise. Un terrain, une parcelle de bois, un bien immobilier...peut être. Au moins c'est quelque chose de réel.
a écrit le 20/03/2021 à 8:33 :
Conseils aux français, mettez vos économies rapidement sous vos matelas les requins de la finance aussi cupides que stupides vont encore tout mettre dans leurs paradis fiscaux.
a écrit le 19/03/2021 à 17:10 :
Je lis "" Rebond de la consommation """ avec l'épargne des français. Elle est bien bonne cette nouvelle. Les français ne vont pas consommer en sachant que ce gouvernement en place veut faire la réforme des retraités. Pire, les français savent pertinemment que le prochain gouvernement leur fera rembourser les milliards déversés a fonds perdus, dans l'économie du pays.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :