Épargne Covid : des écarts vertigineux

 |  | 812 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : Reuters)
Le patrimoine financier des Français a augmenté de 8% entre février et décembre 2020 contre 6% sur la même période l'année précédente selon l'Insee. Pour le neuvième décile de la population, le patrimoine financier a augmenté de plus de 7.500 euros alors qu'il a stagné pour le premier décile.

La pandémie continue de secouer les moteurs de l'économie. Près d'un an après l'annonce du premier confinement par le Président de la République Emmanuel Macron, le PIB resterait inférieur de 5% à son niveau d'avant crise. Cette récession inédite depuis la fin de la Seconde guerre mondiale n'a cependant pas eu les mêmes répercussions sur l'ensemble des Français. Dans leur dernière note de conjoncture, les économistes de l'Insee ont montré que la chute spectaculaire de la consommation des ménages a entraîné une montagne d'épargne pour le neuvième décile de la population. Même si le gouvernement espère une réouverture au plus vite de l'économie tricolore, la flambée des variants dans les chaînes de contamination et la lenteur de la campagne de vaccination repoussent sans cesse le début d'une reprise solide de la croissance tricolore.

Dans ce contexte troublé, les débats sur l'utilisation de cette épargne se multiplient. Bien que le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a écarté l'option d'une fiscalité sur cette surabondance d'épargne, certains économistes proches d'Emmanuel Macron comme Philippe Aghion plaident pour une contribution exceptionnelle sur le patrimoine des plus riches. L'excès d'épargne au niveau mondial et le déficit d'investissement ont montré que l'écart de production entre le PIB potentiel et le PIB réel après la crise de 2008-2009 avait mis des années à se resserrer.

Un surcroît d'épargne évalué à 7.500 euros pour le neuvième décile et 100 euros chez les plus modestes

En moyenne, le patrimoine financier des ménages français a bondi de 8% entre février 2020 et décembre 2020 alors qu'il avait augmenté de 6% entre février 2019 et décembre 2019. Derrière cette moyenne, des disparités criantes apparaissent selon les catégories. Ainsi, les données bancaires étudiées par les statisticiens montrent que le surcroît d'épargne est évalué à environ 7.500 euros pour le neuvième décile de la population étudiée, c'est-à-dire les ménages aisés. A l'opposé, le premier décile a vu son patrimoine financier stagner par rapport à février 2020. Si les hauts patrimoines ont connu des sueurs froides au moment du premier mini krach boursier au printemps, ils ont rapidement pu se refaire une santé financière lorsque le rebond des cours boursiers a pu effacer les pertes.

Les confinements ont entraîné une forte chute de la consommation au sommet

Fermeture des restaurants et hôtels, aéroports à l'arrêt, et de beaucoup de secteurs non essentiels... lors du premier confinement, la consommation a chuté dans la plupart des catégories étudiées par les statisticiens. Cependant, cette diminution a été bien plus importante pour les ménages en haut de la pyramide (-55% au mois d'avril) que pour les ménages modestes (-40%). Les cadres et autres catégories supérieures ont ainsi largement vu leur consommation baisser contrairement aux ouvriers et employés. Le premier confinement a entraîné une modification de la structure de la consommation chez les ménages qui ont davantage privilégié les achats de première nécessité. En  outre, les dépenses habituelles de consommation chez les plus aisés (loisirs, voyages, restaurants, luxe..) ont été "empêchées" par des décisions administratives. Dans le même temps, la consommation en ligne s'est accélérée d'environ 1,5 point pour les ouvriers et 5 points chez les cadres et professions intellectuelles supérieures. Et cette tendance s'est confirmée lors du second confinement moins sévère où les achats en ligne ont explosé dans toutes les catégories.

Une hausse de l'épargne chez les plus de 40 ans en situation stable

Les plus de 40 ans ont connu une hausse plus importante de leur patrimoine financier en valeur brute que les plus jeunes. "Les ménages dont la personne de référence a entre 40 et 60 ans ont en effet des revenus plus importants : ainsi, la chute de la consommation en 2020 a libéré des montants plus élevés pour leur épargne. De plus, ces ménages, plus souvent dans des emplois stables, en CDI, ont été probablement moins sujets à des chutes de leur revenu en lien avec la crise économique" indique l'organisme de Montrouge.

Au sein des actifs, certaines catégories ont connu une moindre hausse de leurs patrimoines notamment en raison de la récession. Les artisans et commerçants, et, dans une moindre mesure, les salariés du secteur privé ont pâti de pertes de revenus. Enfin, le patrimoine des ouvriers, s'ils peuvent en avoir un, a augmenté moins vite que pour les autres. Beaucoup d'ailleurs ont pu enregistrer une perte de revenus en raison notamment de la fermeture des usines et des chantiers au printemps ou par leur statut d'intérimaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2021 à 13:03 :
Moi, je ne paie pas d'impôts, pas de taxes locales non plus. Je ne travaille pas et ma femme non plus. Grace à nos 3 enfants, l'état et les collectivités nous aident à subvenir à nos besoins. Nous avons droit à la CMU, RMI, aux allocations, les assistantes sociales nous trouvent différentes aides supplémentaires. Nous partons en vacances chaque année avec les bénévoles. Si besoin nous allons à la mairie pour demander des compléments d'aides pour finir les fins de mois. Nous vivons plutôt bien, alors je ne vois pas le problème. Les impôts servent à réduire les inégalités. Alors au lieu de vous plaindre, vous feriez mieux de bosser un peu plus pour les autres et par la même occasion de gagner un peu mieux votre vie car chacun doit assumer ses choix.
Les impôts permettent un juste équilibre entre les nantis et les gens défavorisés. Moi je suis pour une hausse des impôts et des taxes. Notre président Emmanuel Macron est également d'accord avec ce principe, alors je ne vois pas le problème.
Payer des impôt est un devoir, vous avez de la chance de pouvoir payer des impôts.

Vous ne connaissez pas votre chance.

Bien à vous.
a écrit le 14/03/2021 à 12:50 :
Je vous rappelle que nos dirigeants assument cette fiscalité, c'est donc tout à fait normal de taxer les nantis pour le redistribuer aux plus défavorisés.
Lorsque vous travailler, vous creuser les inégalités, donc si vous aimez notre pays , vous devriez être content de savoir que notre pays et le plus distributif du monde il est donc tout à fait normal de taxer les plus riches pour le redistribuer aux plus pauvres qui n'ont pas la chance de travailler et de payer des impôts. Il faut d'ailleurs augmenter les aident des personnes les plus défavorisés pour mieux faire tourner l'économie.
Notre gouvernement assume. Si vous n'êtes pas content vous n'avez qu'à leurs dires.
Bien à vous.
a écrit le 13/03/2021 à 9:46 :
Dans sa note de conjoncture publiée jeudi 11 mars, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) expose l’évolution de la consommation mensuelle des ménages par catégorie socioprofessionnelle (cadres et professions intellectuelles supérieures, employés, ouvriers, professions intermédiaires), mais aussi par tranche d’âge (moins de 25 ans, entre 26 et 40 ans, entre 41 et 60 ans, et plus de 60 ans). Pour cela, l’institution publique s’est appuyée sur un échantillon de clients du groupe Crédit Mutuel Alliance Fédérale et a isolé les transactions effectuées par carte bancaire.l’Insee souligne que ce sont les cadres qui ont le plus réduit leur consommation au regard de l’ensemble des catégories socioprofessionnelles. “La consommation des 10% de ménages aux plus hauts revenus en 2019 était ainsi inférieure de 55% à la normale”, détaille l’Insee. Restaurants fermés, loisirs à l’arrêt... Le mode de vie de cette population a été brutalement mis en sourdine.En 2020, les contraintes sanitaires et les dispositifs d’aides ont permis à un grand nombre de familles d’épargner. Mais à des degrés très divers ! Le quart des ménages qui ont le patrimoine financier le plus faible n’ont pu mettre que 218 euros de côté en 12 mois. À l’autre bout de la pyramide, le quart des ménages qui disposent du patrimoine financier le plus important ont épargné un peu plus de 10.000 euros entre décembre 2019 et décembre 2020.
a écrit le 13/03/2021 à 8:21 :
Il faut taxer davantage les plus riches, pour le redistribuer au plus pauvre comme moi. Nous savons maintenant grâce au barème de la taxe d'habitation que pour être riche il faut gagner 2500 € net avant impot. Il faut donc faire payer ces riches personnes pour le redistribuer au plus pauvres comme moi.
Cela permettra de réduire les inégalités. pour une France plus belle et plus forte.

Bien à vous
Réponse de le 13/03/2021 à 9:16 :
Les inégalités existent dans tous les domaines (physiques, travailleurs/feignants, santé, ...) comme pour les revenus. Il est naturel qu'il y ait des différences, il y en avait même en ex URSS. Si vous voulez tout le monde au même niveau, allez en Corée du Nord
Réponse de le 13/03/2021 à 23:36 :
Oui reste bien dans ton canapé , devant ta tv en attendant que les autres t engraisse en n'oubliant pas de jalouser tout ceux qui ne sont pas comme toi.
Réponse de le 14/03/2021 à 8:47 :
Bonjour,

C'est déplacé comme remarque. fais un test en région parisienne avec 900 € de loyer, 800 € de charges (abonnement, edf,eau,assurances voitures logement..), 300 € impôts. Il te reste 500 € pour alimentation, vêtements. .. sans aucune aide APL... Si c'est de la richesse.....
Réponse de le 14/03/2021 à 11:10 :
Revenez vivre en France vous découvrirez qu'en France on ne défini pas un riche par ce qu'il paye en import mais par ce qu'on appel le "quotient familial" Cette somme avant calcul de votre impôts qui prend en compte l'argent gagné et le nombre de personne de votre foyer...
a écrit le 13/03/2021 à 8:16 :
Il faut taxer davantage les plus riches, pour le redistribuer au plus pauvre comme moi
a écrit le 13/03/2021 à 5:10 :
Les 20% les plus riches ont épargné 80% de l'épargne covid du pays. Ce sont aussi eux qui paient 80% de l'impôt sur le revenu et des taxes locales!
Réponse de le 13/03/2021 à 9:07 :
"Ce sont aussi eux qui paient 80% de l'impôt sur le revenu "

Tranche d’impôt 2020

10 065 € à 25 659 € 11%
25 660 € à 73 369 € 30%
73 370 € à 157 806 € 41%
Au-dessus de 157 807 € 45%
a écrit le 12/03/2021 à 22:15 :
Il n'est venu à l'idée de personne que l'immense majorité des 2 derniers déciles n'a jamais cessé de travailler pendant les 12 derniers mois ? Ce qui expliquerait que, leurs revenus n'ayant pas baissé mais les occasions de dépenser étant plus rares, leur épargne ait plus augmenté que d'habitude ?
a écrit le 12/03/2021 à 18:30 :
Normal il n’y a plus de shopping et de restaurant ou de vacances.
a écrit le 12/03/2021 à 15:07 :
La curée au pognon commence, les politiques en loques et leurs boucaniers de la finance bavent du groin en vue de de la prochaine rapine sur l'épargne des gens vertueux. Tous les revanchards du rasé gratis se détendent du slip, en imaginant les prochaine subventions.
a écrit le 12/03/2021 à 14:27 :
épargnée et ne pas dépenser deux choses différente ;ceux qui ont épargnées ils ont un revenu confortable ou dans un ménage deux ! ..seule avec loyer ( hlm) 50% du budget et les charges EDF et GDF 25 % assurance toute les d' un ménage 15% reste zéro pour vivre ...avec toutes les augmentations en pagaille et les taxes...toutes cette bureaucratie qui à démuni les gens modeste ......vivement 2022 ..la roue tourne pour eux aussi ...
a écrit le 12/03/2021 à 9:11 :
L'état français va bien trouver le moyen de taxer encore et encore les français qui ont l'outrecuidance de constituer un bas de laine. Piquer 60 % de la richesse nationale ne satisfait pas nos gouvernements successifs.
a écrit le 12/03/2021 à 8:27 :
130 milliards ca fait en moyenne 2000 euros per capita
forcement, tout est ferme ca depense moins
et c'est interdit de depnser, c'est pas ecolo, ca ulcere la gauche ( qui va s'ulcerer avec ses larmes de crocodiles quand les gens vont commencer a perdre leurs emplois)
evidemment que ceux qui gagnent plus epargnet plus que ceux qui sont au ras des paquerettes, cela dit le 116.000 euros d'epargne, je ne pense pas que ca concerne 10% des menages, peut etre plutot le 1%
a écrit le 12/03/2021 à 7:36 :
Effectivement on a mis de l'argent de côté et les comptes d'épargne sont pleins a craquer. plus de 200 milliards, c'est la poule aux œufs d'or ! I va falloir investir et mettre l'argent non plus dans la consommation a outrance mais bien dans les entreprises, l'emploi, l'immobilier et le futur en France. Je mets environ 350 € de côté sur mes comptes d'épargne sur 2000 euros de gain par mois. J'ai mon travail d'informaticien et de gestion de site informatique qui me plaît. Ma gestion financière se passe bien et aucun problème avec la banque !!
Oui il faut investir dans l'avenir et dans le futur technologique en France et en Europe !
Réponse de le 12/03/2021 à 11:19 :
en quoi acheter des tas de parpaing construit dans les annees 70 va ameliorer l etat de la france de 2021 ?
Faut pas rever le francais moyen va remplir son livret A, son PEL et en effet acheter de l immobilier, que des choses qui ne servent a rien pour redresser le pays (voire qui vont continuer a l enfoncer en poussant le cout du logement vers le haut et donc en etouffant le reste)
a écrit le 12/03/2021 à 7:27 :
Ou comment organiser sciemment la mise en place du revenu universel, qui permettra de contrôler ce que chacun dépense et donc de contrôler les flux monétaire, les destinataires, les agendas de chaque citoyen avec à la clé un passeport social à la chinoise. Ce qui permettra également d'écarter, de se débarrasser, des catégories réfractaires, contestataires, bref qui pensent autrement et ne rentrent pas dans le rang. D'ailleurs, Macron et sa clique sont en train d'organiser tout ça sur le plan législatif, tout sera prêt à l'heure (voir les JO des six derniers mois). Y a pas à dire, il tombe vraiment bien ce virus.
Réponse de le 12/03/2021 à 8:06 :
Qui est responsable de cette situation ... d ou vient le virus ? A se demander s i cela BBC a pas été organisé pour ébranler les démocraties occidentales afin de faire de la politique intérieure (Hong Kong ouïgour Tibet eux...)
Renvoyons la monnaie de leur pierces arrêtons de consommer made in c ... c est la responsabilité individuelle et de chacun
Réponse de le 12/03/2021 à 10:02 :
D'accord avec vous, mais c'est aussi, et avant tout, la responsabilité de nos chers politiques asservis à la finance mondialisée et sa doctrine ultralibérale esclavagiste et à la Chine. Il faudrait effectivement faire payer les chinois pour ce qu'ils ont fait à l'humanité, qui n'est ni plus ni moins qu'une troisième guerre mondiale bactériologique. Mais qui aura le courage, maintenant que Trump est parti ?
a écrit le 12/03/2021 à 7:26 :
Ou comment organiser sciemment la mise en place du revenu universel, qui permettra de contrôler ce que chacun dépense et donc de contrôler les flux monétaire, les destinataires, les agendas de chaque citoyen avec à la clé un passeport social à la chinoise. Ce qui permettra également d'écarter, de se débarrasser, des catégories réfractaires, contestataires, bref qui pensent autrement et ne rentrent pas dans le rang. D'ailleurs, Macron et sa clique sont en train d'organiser tout ça sur le plan judiciaire, tout sera prêt à l'heure (voir les JO des six derniers mois). Y a pas à dire, il tombe vraiment bien ce virus.
a écrit le 11/03/2021 à 21:05 :
Une montagne d'épargne, qu'on pourrait aussi nommer montagne de 'non dépenses' ? Même si on veut, quand on peut pas, rien n'y fait. Si, donner tout aux Restaurants du Cœur, sinon, ben ça s'accumule.
Ça permet de préciser que quand on avance des moyennes d'économies forcées, y a effectivement des disparités, pourquoi ne jamais annoncer de valeur médiane ? La moyenne c'est statistique, mathématique, utile à certains. "LES français (en moyenne) ont économisé tant de milliards". Bigre, qui, qu'on devienne amis ? :-)
a écrit le 11/03/2021 à 18:27 :
Parmi les 10% les plus aisés , nombreux sont celles et ceux qui ont travaillé dur dans leurs jeunes années pour réussir leurs études et bénéficier ainsi d'emplois bien payés , ou ils ne se sont pas contentés de 35 heures de présence . Ils l'ont bien gagné d'etre dans les 10% du haut .
Quant aux autres , soit ils n' en avaient pas les capacités ou la volonté ; mais arretez de dénigrer et d'opposer :il faut de tout pour faire un pays et on n'a pas tous l'envie d'etre Présieent de la République , ni milliardaire .
Réponse de le 12/03/2021 à 4:23 :
@ Leon.
"Mieux vaut etre riche et en bonne sante que pauvre et indigent".
L'ascenceur monarco-republicain n'a plus de depanneur pour reparer la machine bloquee au rez de chaussee.
Actuellemt les etudiants serieux et travailleurs donc meritants de notre temps n'auront meme pas la possibilite de postuler un emploi, des pauvres en perspective.
Plus d'emploi, d'industries de tertiaires, des clous. Un RSA est a l'etude avec de l'argent magique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :