Venu pour commémorer le 11-Novembre, Trump tacle Macron et l'Europe de la défense

 |   |  808  mots
(Crédits : Jonathan Ernst)
Irrité par les propos d'Emmanuel Macron appelant l'Europe à construire "une véritable armée européenne", le président américain Donald Trump, de passage à Paris pour commémorer le 11-Novembre, a jugé ces propos "très insultants" et déclaré que l'Europe ne contribue pas assez, selon lui, au budget de l'OTAN. Emmanuel Macron l'a rassuré samedi matin dans ce sens.

[Article mis à jour le 11 novembre à 11h00 avec la réaction d'Emmanuel Macron]

Le recueillement, la communion, la solidarité entre alliés : très peu pour Donald Trump. A peine avait-il posé le pied à Paris pour commémorer avec la France les cent ans de la fin de la Première Guerre Mondiale, le 11-Novembre 1918, que le président américain a ravivé les tensions avec le Vieux continent.

"Le président Macron vient de suggérer que l'Europe construise sa propre armée pour se protéger contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie", a tweeté M. Trump au moment même où Air Force One atterrissait à l'aéroport international d'Orly, près de Paris. "Très insultant mais peut-être que l'Europe devrait d'abord payer sa part à l'OTAN que les Etats-Unis subventionnent largement!", a ajouté le président américain.

Voilà qui annonce le ton de la rencontre prévue samedi matin entre les deux dirigeants au palais de l'Elysée. Il s'agit de la deuxième visite de Donald Trump en France depuis son arrivée à la Maison Blanche, après celle du 14 juillet 2017 qu'il évoque régulièrement avec beaucoup d'enthousiasme.

La question d'une armée européenne supranationale fait débat

Dans son tweet, le président américain faisait référence aux déclarations mardi d'Emmanuel Macron, qui a appelé de ses voeux la création d'une "véritable armée européenne" pour mieux protéger le Vieux Continent.

"On ne protègera pas les Européens si on ne décide pas d'avoir une vraie armée européenne. Il faut nous protéger à l'égard de la Chine, de la Russie et même des Etats-Unis", a-t-il ajouté.

Il n'existe pour l'heure aucune armée européenne supranationale. Le sujet, récurrent, reste miné car il touche au cœur la souveraineté des Etats-membres.

Si Donald Trump se montre aujourd'hui irrité par cette déclaration, il avait opté pour un ton nettement plus conciliant au moment de quitter la Maison-Blanche. Dimanche, Donald Trump participera, en présence d'au moins 60 chefs d'Etat, à une cérémonie au pied de l'Arc de Triomphe au cours de laquelle Emmanuel Macron prononcera un discours. "Cela va être un moment magnifique", avait-il prédit. "Il y aura beaucoup de pays", avait-il ajouté, assurant que l'annonce de sa présence avait poussé nombre d'autres dirigeants à faire le déplacement.

Macron est d'accord que l'Europe doit payer plus pour l'OTAN

Quelques heures après le coup de pression de Donald Trump, Emmanuel Macron a préféré apaiser le jeu. Lors de leur rencontre à l'Elysée, le président français a assuré  qu'il œuvrait pour que l'Europe paye davantage pour supporter le coût de la défense du continent dans le cadre de l'Otan, une exigence récurrente du président américain.

"Je vais aussi partager avec le président Trump les propositions faites sur les capacités stratégiques européennes et une Europe qui puisse prendre davantage la part du fardeau commun au sein de l'Otan", a déclaré le président français en accueillant Donald Trump au palais de l'Elysée.

"J'apprécie ce que vous dites sur un partage du fardeau, vous connaissez mon point de vue. Nous voulons une Europe forte", a déclaré le président américain, visage fermé.

La question de la défense européenne est un sujet très sensible pour le président américain qui ne cesse de répéter que les Etats-Unis payent trop pour placer une grande partie de l'Europe à l'abri du bouclier militaire américain dans le cadre de l'Otan.

"Nous célébrons ici l'amitié entre nos peuples, nos armées et la formidable solidarité qu'il y a eu entre nous qui sommes parmi les deux plus vieux alliés du monde", a par ailleurs déclaré le président français. "Nous allons parler de beaucoup de sujets d'intérêts communs: l'Iran, la Syrie, les sujets commerciaux, l'ordre international, y compris les sujets climatiques. Les sujets liés à l'Afrique", a-t-il ajouté.

Lors d'un entretien réalisé dans la soirée de samedi à l'Elysée par le journaliste de CNN Fareed Zakaria, le président français a toutefois critiqué l'utilisation des réseaux sociaux par Donald Trump.

"Je préfère toujours avoir une discussion directe ou répondre aux questions plutôt que de faire ma diplomatie par des tweets", avant de détaillé à nouveau à propos de la question de l'OTAN : "Je suis d'accord avec lui mais pour cela, nous avons tous besoin de plus d'Europe. Je ne souhaite pas voir les pays européens augmenter leurs budgets de défense afin d'acheter des armes ou du matériel américain. Si nous augmentons notre budget, c'est pour renforcer notre autonomie".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2018 à 16:59 :
Trump n'a pas réagit aux propos sur la création d'une "Véritable armée européenne", mais sur la raison d'être de cette création telle que présentée par E. Macron, se défendre contre la Chine, la Russie et même les Etats-Unis ! C'est ça qui est insultant pour les américains, venus deux fois nous sauver de la barbarie allemande, protecteurs de l'Europe durant toute la guerre froide, leader incontesté de l'OTAN, pilier de la sécurité européenne pour la grande majorité des pays membres... Le moins que l'on puisse dire est que le propos du Président de la République était bien déplacé en cette période de commémoration du novembre 1918 !
Depuis de très nombreuses années, bien avant Trump, les USA demandent un meilleur partage du coût de l'OTAN, ce qui est grandement justifié.
Réponse de le 13/11/2018 à 11:44 :
1°) La part de l'OTAN est dérisoire dans le budget de défense des USA (1/650 eme).

2°) C'est Trump qui a classé l'Europe dans la catégorie de ses ennemis. Non seulement il l'a dit ouvertement mais il se comporte en ennemi depuis son élection et non plus en allié.
Il a pris unilatéralement des décisions contraires à nos intérêts économiques, stratégiques et diplomatiques. Il s'immisce dans notre politique européenne pour tenter de faire exploser l'Europe. Il ne se comporte pas différemment de Poutine, sauf qu'il a plus de pouvoir de nuisance.

Macron n'a fait que prendre acte de la situation et dit tout haut ce que beaucoup de monde pense tout bas afin de tenter de sortir l'Europe de sa dépendance vis à vis de l'Otan.

Ca n'enlève pas un iota au respect dû aux soldats étrangers venus combattre pendant les deux guerres.

A la connaissance celui qui a boudé les hommages et fait la gueule en permanence, ce n'est pas Macron.
a écrit le 12/11/2018 à 11:18 :
Macron a un train de retard ou fait (encore) de la communication à destination interne. L'Allemagne a commencé à fédérer l'armée européenne dans le cadre de l'Otan et les choix de plusieurs pays en faveur du F-35 sont des choix lourds qui ne seront pas remis en cause. Merkel ne fait pas de "com", elle défend son industrie (KMW) efficacement.
a écrit le 12/11/2018 à 10:53 :
nous avons besoin d'une armee Europeen pour etre allier mais pas dependant des états unis .
a écrit le 12/11/2018 à 9:36 :
Trump qui semble un peu decalé depuis que l'Europe existe quand les entreprises se decideront a effectuer leur reglement et leur factures en euros puisque l'on veut soit disant un euros fort et plus personnes ne depend de la reglementation americaine et le gros blond rabattrai son caquet mais comme d'habitude beaucoup ralent en sourdine mais personne ne fait rien et nous avons perdu des industries et nous avons beaucoup de chomeurs
a écrit le 11/11/2018 à 19:19 :
Macron a pour une fois raison , soit on consolide la zone Euro avec une défense commune , une fiscalité commune, une langue commune, une dette sur PIB à peu prêt identique et des transferts ainsi qu'un vote à la majorité qualifiée pour tous les textes, soit l'union monétaire restera une construction américaine qui implosera avec l'impossibilité liée au triangle de Mundell .
Il est aussi urgent que la BCE ait dans ces objectifs une diminution du chômage dans les pays de la zone Euro car le citoyen lambda du secteur privé doit pouvoir bénéficier aussi de l'Euro et pas seulement la multi-nationale, le fonctionnaire ou le milliardaire installé en suisse avec sa holding aux Pays-Bas.
Ne nous trompons pas , les américains sont nos alliés et nos amis tant que nous restons leurs vassaux et ce n'est certainement pas un hasard si la société française converge de plus en plus vers le modèle communautariste US ...
Réponse de le 12/11/2018 à 12:32 :
L' UE au service des states et des prédateurs euro-mondialistes peut exploser, qui va s' en soucier ? Il convient juste de s' en découpler avant avec un Frexit bien ordonné et ce avant l' explosion finale .. Pourquoi ?
https://www.upr.fr/pourquoi-un-frexit-est-urgent/
Non les américains ne sont pas nos amis mais je vous accorde que nous sommes leurs vassaux puisque nos représentants y ont librement consentis. De Gaulle ne s' y était pas trompé.
a écrit le 11/11/2018 à 14:25 :
Juste une remarque. Pas d'Anglais à la cérémonie alors qu'ils ont perdu 1 million d'hommes et sans eux jamais nous aurions jamais gagné. Les italiens ont subi de grosses pertes avec l'empire Austro hongrois. L'arrogance de Macron donneur de leçon, absent des cérémonies anglaises à Amiens (600 000 anglais sont morts pour la France dans la bataille), la personne Non Grata en Italie pour arrogance et renvoie de 40 000 migrants en Italie, font que l'on remarque les USA, 50000 morts par incompétence sur le terrain, seulement. Leurs soldats aidaient les paysans francais. Tout cela, les journalistes, par incompétence, je préfére plutot que par allégeance au pouvoir en place n'en parlent pas. Triste sur la liberté de la presse (voir France2 et les cérémonies)
Réponse de le 12/11/2018 à 7:42 :
Monsieur,

Il fallait le dire et vous l'avez bien écrit.
Cela dit, étant étranger, je pense qu'il faut bien distinguer le Peuple Français de la médiocrité généralisée des politiciens français. Système politique des plus sclérosant et de copinage (collaboration politicarde intéressée).
Malheureusement, là ou les présidents français auraient pu (du) être de grands politiciens européens, ils ont de nouveau opté pour suivre l'allemagne et ses délires sociologiques, économiques, politiques et financiers. Quel dommage!
a écrit le 11/11/2018 à 14:05 :
Trump n'à pas compris que chaque fois que la France s'allie à l'Amerique elle gagne la guerre . Ex :
en 18 comme en 45 c'est grâce à la France que les yankees ont gagné !
a écrit le 11/11/2018 à 13:57 :
L'OTAN coûte trop cher pour Trump par contre il ne veut pas que les européens prennent en charge leur défense. C'est bien la preuve que l'OTAN sert les intérêts US et que si possible ça serait bien que les européens finance cette structure obsolète. Il faut retourner la situation et se moquer ouvertement de Trump et de son OTAN. D'ailleurs je suis certain que les Français n'en veulent plus. A la rigueur je comprend que ça rassure les pays baltes et la Pologne mais pour nous , français, l'OTAN ne sert qu'à avoir l'autorisation de faire des interventions conjointes avec les USA, comme si ils pouvaient se permettre de refuser un soutien logistique.
Réponse de le 12/11/2018 à 10:34 :
l'Otan coute annuellement moins d'un milliard $ aux USA, qui par ailleurs dépense de 650 milliards USD chaque année pour sa défense.

Au mieux les USA peuvent espérer gagner quelques centaines de millions $ avec les "cotisations", autant dire peanuts.

Si Trump insiste grossièrement c'est parce qu'il espère vendre de l'armement et pas parce que l'entretien des troupes (1500 hommes....) ou du matériel coûte trop cher.

En plus, et chez Trump c'est fondamental, ça flatte son ego de critiquer les autres. S'il le pouvait il adorerait virer Merkel, Macron et tous ceux qui ne lui lèchent pas les babouches.
a écrit le 11/11/2018 à 11:21 :
Il a tout gagné Macron, on va payer plus pour l'Otan et il n'y aura pas d'armée européenne crédible, chapeau pour sa diplomatie.
Réponse de le 11/11/2018 à 12:05 :
Les Européens ne veulent pas d'une armée européenne parce qu'il faudrait la financer. S'ils doivent augmenter leur budget militaire au travers de l'OTAN, ils trouveront normal d'avoir une armée à leur disposition à hauteur de leur financement, tant qu'à la financer autant la commander.
a écrit le 11/11/2018 à 10:29 :
A l'epoque coloniale, le cout de nos armées présentent dans les pays était payé par l'impot prélevé sur les populations locales. Trump a raison, c'est le meme système que l'epoque coloniale. Les USA assurent notre protection et ils demandent à se faire payer. C'est tout à fait logique. Les colonisés, c'est nous maintenant. Et nous le voyons bien avec les amendes sur les sociétés francaises, l'interdition de commercer avec ceux que les USA ont blacklister. Cependant cela arrange beaucoup de pays européens comme la Hollande par exemple. Ils sont pacifistes, n'ont pas de budget militaire et sont des paradis fiscaux pour les GAFA en autres. Ils sont heureux d'etre colonisés. Les francais, ils n'ont que de la gueule voir Macron après Hollande et Sarkozy qui nous a remis dans l'OTAN.
Réponse de le 11/11/2018 à 12:52 :
Vous oubliez un détail, une colonie, c'est un territoire conquis par les armes. Depuis longtemps, les hommes se sont fait la guerre et les vaincus ont dû payer un butin ou/et perdre le droit de gouverner leur ancien territoire passé à l'ennemi.
Les Etats-Unis sont des Alliés qui nous ont aidé pendant les deux dernières guerres pas des ennemis qui nous ont vaincu.
Vous raisonnez comme ceux qui pensent qu'il suffit d'immigrer en nombre dans un pays pour contraire sa population à adopter leur mode de vie. Seuls les colons peuvent se permettre, s'ils le désirent, de peser sur les mœurs de colonisés (c'est l'intégration à la française contrairement au communautarisme britannique), pas les migrants économiques ou politiques qui ne peuvent qu'essayer d'influencer leurs hôtes.
Trump recherche une conquête commerciale et financière pas sociale. Il veut que nous payons notre défense mais il sait que nous avons plus d'intérêts communs face au reste du Monde que de divergences. Si les Etats-Unis promeuvent par le rayonnement de leur culture leur mode de vie, c'est pour leurs intérêts commerciaux, pas pour une intégration ou une assimilation, ils sont communautaristes.
Les Français depuis des dizaines d'années résistent avec l'exception culturelle à l'américanisation des us et coutumes et à l'anglicisation due à l'influence du Commonwealth et des U-S, avec la défense de la Francophonie. Nous sommes d'ailleurs souvent une exception dans notre mode de vie par rapport à d'autres pays occidentaux. Nous sommes loin d'être des modèles mais cessons de toujours nous dévaloriser nous-mêmes, cet orgueil mal placé nous dessert.
Réponse de le 12/11/2018 à 8:08 :
Citation : "Les Etats-Unis sont des Alliés qui nous ont aidé pendant les deux dernières guerres pas des ennemis qui nous ont vaincu."
Il faut quand même se rappeler que les USA existent grâce à la France qui les a sauvé pendant la guerre d'indépendance. D'autre part, la crise financière de Wall Street en 1929 qui a spolié les épargnants allemands est à l'origine de la seconde guerre mondiale, en plus de blocus anglo-saxon qui a amplifié la ruine économique de l'Allemagne. Ce qui a mis les nazis au pouvoir. Même schema en 2008 et l'émergence de nouveaux partis fascistes en Europe. Les USA ne sont pas intervenus dans la seconde guerre mondiale pour aider la France, mais uniquement parce que le Japon les a attaqué, et que les sous-marins allemand coulaient leur flote le long des cotes US. Des terroristes ont aussi été débarqués sur le territoire US. Les USA ont appris que les allemands préparaient la bombe atomique et que le temps leur était compté. Aucune philanthropie de la part des états-unis... Pour résumer, non seulement les USA sont indirectement à l'origine de la seconde guerre mondiale, mais le business qu'ils en on fait les a propulsé première puissance mondiale.
a écrit le 11/11/2018 à 0:18 :
Trump ne se nourrit que de polémiques, celles dont son électorat se délecte. Comme un show man, il se doit de remonter inlassablement sur scène pour répéter son numéro en direction de son seul public, celui qui doit lui assurer sa réélection, son unique motivation, pas pour son pays mais pour son égo.
a écrit le 10/11/2018 à 23:13 :
Voilà ce qu’était en réalité la Défense européenne proposée par le président Macron: un réalignement obséquieux de la France et de l’Europe sur la politique extérieure américaine et dans l’Otan. N’est pas De Gaulle qui veut.
Réponse de le 11/11/2018 à 10:35 :
Non, n'est pas De Gaulle qui veut, surtout quand il vous manque 20cm (173 cm vs 193cm). C'est encore plus vrai pour Sarkozy (165cm sans les talonnettes) ou Hollande (170cm). Le plus proche finalement c'est Chirac avec ses 190cm.
a écrit le 10/11/2018 à 20:42 :
Cela fait deux gifles que Macron reçoit du papa américain en six mois ; si j' étais lui, je rendrais les ..armes puisque qu' incapable d' organiser un Frexit pour sortir de l' emprise de Otan quand il annonce, en déplacement au RU et sur la BBC, que le Frexit ou sortie de l' UE est probablement majoritaire dans l' esprit des français..
Nouvelle gifle donc pour Macron après celle reçue lors de la venue de Jim Mattis en février 2018 à Bruxelles où Washington obtint des Européens qu' ils acceptent d' obéir à l' Otan et l' Otan seule..
https://www.upr.fr/actualite/nouvelle-gifle-macron-washington-obtient-europeens-quils-acceptent-dobeir-a-lotan-a-lotan-seule/

L’incantation théâtrale n’aura pas duré 5 mois.

En ce 15 février 2018, Washington a sifflé la fin de la récréation en demandant au jeune Macron de cesser de faire du chahut.

À l’issue d’une réunion de travail au siège de l’Alliance atlantique à Bruxelles avec les représentants des États-membres de l’UE, le secrétaire à la Défense américain Jim Mattis vient en effet de tenir une conférence de presse au cours de laquelle il a déclaré : « Il y a un accord clair pour inclure dans le document de l’UE que la défense commune est une mission pour l’Otan, et pour l’Otan seule. »
Aujourd ' hui c' est Trump responsable d' un pays souverain qui dicte ce qu' il faut faire au président d' un pays qui ne l' est plus..
Clair, net et impérial.
Réponse de le 11/11/2018 à 11:24 :
@Gédéon
Comprenez-vous au moins ce que vous écrivez...
La France est capable d'assurer sa sécurité seule, sans l'intervention de l'OTAN, elle essaye de prendre un leadership européen ce que l'OTAN lui conteste. Pas de fumée sans feu.
Tout le reste n'est que de la philosophie de comptoir de personnes court-termistes qui ne pipent que dalle.
Réponse de le 11/11/2018 à 12:50 :
@Nicolas La France de Macron fait allégeance à l' Allemagne de la défense, revisiter les euronukes de V Brousseau documentera profitablement votre compréhension du sujet.
https://www.upr.fr/actualite/france/se-cache-derriere-projet-euro-nukes-dossier-etabli-vincent-brousseau/
Le lendemain, Macron -après que Trump l' ait renvoyé dans ses dix-huit-mètres-, dit qu' il plaidera pour l' augmentation du budget de l' UE à l' Otan ; aussi je vous réponds, savez-vous où vous emmène Macron ..?
A l' évidence non, moi si ..
a écrit le 10/11/2018 à 19:00 :
Au lieu de tacler une fois de plus le président Macron (et pour quelque chose qu'il n'a pas dit) vous feriez mieux de tacler Trump qui a peur de la pluie et du vent. L'annulation du déplacement de Trump dans un lieu chargé de sens historique pour les Américains est consternant. Pour rappel 53.000 soldats américains morts au combat, 63.000 morts de maladie, 320.000 blessés...et Trump préfère rester bien au chaud.
Réponse de le 12/11/2018 à 5:22 :
Il me semble que Macron n'a fait aucun effort pour se rendre aux commémorations britanniques concernant la Bataille de la Somme, en fait; il se tacle lui même, il n'a besoin de personne.
a écrit le 10/11/2018 à 17:41 :
L'OTAN, cette pompe à fric qui finance l'industrie militaire américaine.
Réponse de le 12/11/2018 à 7:49 :
Les richesses produites par nos entreprises servent à alimenter les fonds de pensions américains ? Pas étonnant qu'elles n'arrivent plus à investir et créer de nouveaux emplois. Non seulement nous travaillons pour leurs actionnaires et retraités, au détriment de notre modèle social, mais en plus nous achetons leur camelote.
a écrit le 10/11/2018 à 17:16 :
Chapeau Macron ! Il parle enfin comme un homme d'état, et cela a désarçonné les USA. Il était temps qu'un pays européen lève le ton. Les sanctions unilatérales hors ONU ne correspondent pas au comportement d'un pays allié. Quel serait le rapport de force si l'Europe, la Chine et la Russie et l'Inde devaient affronter ensemble les USA ? Je crois que le coup de bluff de Donald aurait un effet boomerang. Les USA qui déstabilisent le monde ont allumés un feu qui pourrait se retourner contre eux.
Réponse de le 10/11/2018 à 19:30 :
Pour le lever le ton il faut déjà une industrie de la défense puissante Imaginez demain que M. Trump décide de ne plus fournir de pièces pour les catapultes du Charles de Gaulle on aurait l'air malin avec un navire qui rouille au port de Toulon. Notre Rafale excellent avion aurait également quelles soucis, lorsque l'on n'est pas capable de fournir à nos troupes terrestres du matériel blindé pour protéger nos soldats on essaie d'être humble mot inconnu dans le logiciel de l'Elysée et bien d'autres armes sont concernées. On évite cette maladie chez notre Président l'arrogance. M. Macron comme pour l'Italie pour le Hongrie ouvre grand la bouche puis commence par fléchir un genou et si M. Trump crie fort il pliera l'échine. M. Macron est un Président sans moyen fort en bouche mais tellement faible en persuasion qu'il devient pour l'Europe un acteur plus gênant qu'acteur positif, plus populiste que progressiste, mot qu'il met en avant mais dont il est incapable d'assumer. Un populiste nouvelle version pas mieux que l'ancienne.
Réponse de le 11/11/2018 à 5:39 :
A Plutot.
Le rapport ?
C'est simple.
En cas de conflagration qui ne manquera pas d'arriver un de ces quatre.
La fin de l'humanite.
Rien de moins.
L'homo sapiens se detruira seul, pour le plus grand benefice de la planete.
a écrit le 10/11/2018 à 17:15 :
Trump et macron c est La meme bouillabaisse
a écrit le 10/11/2018 à 17:04 :
Une armee européenne le plus vite une indépendant de l'Amérique de la Chine de la Russie l Europe peut la guère 14/18 ils y a 100 ans c est du passée ils y à l'arme atomique pas en 1914/18 c est grave ?
Réponse de le 10/11/2018 à 19:31 :
Vous avez oublié le décodeur!
a écrit le 10/11/2018 à 17:04 :
Il faut arrêter ce cirque, les USA sont une puissance étrangère. Il faut arrêter de se plaindre du comportement de Trump et accepter une bonne fois pour toute que les USA ne sont plus les alliés qu'ils étaient avant.
Les européens ont sous-traité leur défense à une puissance étrangère, tôt ou tard, ça les mènera droit dans le mur.
Macron n'a pas l'air de le comprendre puisqu'il donne du crédit à l'OTAN, l'instrument des américains.
L'OTAN ne sert qu'à pousser les européens à apporter un soutien logistique aux interventions militaires US et à refourguer leurs F35 défectueux.
Après si certains s'imaginent que les troupes russes vont déferler sur l'Europe, c'est qu'ils n'ont pas compris que la guerre froide est terminée.
Quittons l'OTAN.
Réponse de le 10/11/2018 à 20:45 :
Comment faites-vous cher John pour quitter l' Otan dès lors que vous êtes dans l' UE, que c' est acté dans un traité et que sortir d' un traité de l' UE et dans l' UE, il faut CONSENSUS à 28 -bientôt 27! ..?
a écrit le 10/11/2018 à 16:33 :
I reste pitoyable que les politiciens réfléchissent dans le cadre de twitter! Cela dit si les américains trouvent "insultant" que l'Europe se dote d'une armée indépendante, c'est prendre la France ou l'Europe pour la Corée du sud, une nation marionnette. Ce n'est pas ce que nous envisageons.
Réponse de le 12/11/2018 à 5:32 :
Le France est devenue "une nation de marionnette", c'est normal puisqu'elle est dirigée par un guignol. Ce n'est pas le fait que l'Europe se dote d'une armée indépendante qui pose le problème, c'est que le Macron désigne les US comme "ennemis" ce qui s'est assez mal ressenti par Trump. Macron met dans le même sac la Russie, la Chine et les US, mais il est trop c.. pour voir que l'ennemi est déjà à l'intérieur, mais pour celui là, chut...
a écrit le 10/11/2018 à 15:35 :
Mr Macron s'enfonce dans l'absurde par son impérialisme européen au dépend de la nation qu'il a "élu" par défaut!
a écrit le 10/11/2018 à 14:49 :
Trump comme d'habitude envoie son tweet polémique. A l'écoute de ce que Macron a réellement dit (Europe 1) c'est de la pure désinformation qui fonctionne bien. Macron a dit qu'il fallait prémunir l'Europe au niveau Cybernétique contre la Chine, la Russie et aussi les USA. Preuve qu'il a raison si l'on voit tous les commentaires Français qui prennent les propos cybernétique via Tweet de Trump pour de la réalité. Ça montre que la désinformation made in USA/ Trump ça fonctionne même en France.
Dans un autre sujet Macron évoque la défense européenne, en aucun cas il dit que c'est pour se défendre des USA ...
Réponse de le 10/11/2018 à 15:40 :
Face a la Russie, face au USA ou face a la Chine, si elle veut être souveraine, l'UE de Bruxelles doit être tout azimut!
Réponse de le 10/11/2018 à 15:47 :
Une armée européenne pourquoi faire puisque il n'y a plus de frontière? Pour la répression intérieure?
Réponse de le 10/11/2018 à 16:40 :
@Bref
S'il n'y a plus de frontières au sein de l'EU, c'est un choix multilatéral.
S'il n'y a plus de frontières en Ukraine, c'est du au choix unilatéral de la Russie.
Percevez vous la nuance?
Comme les responsables russes perdent souvent la boussole, et provoquent souvent verbalement et militairement les nations baltes et nordiques.
L'UE a bien une frontière, si, je vous l'assure.
Mais je perçois bien que vous ne voulez pas comprendre l'intérêt d'une armée européenne forte et réactive.
a écrit le 10/11/2018 à 13:20 :
Je n'y connais peut être rien, je juge peut être mal. Mais mois aussi je suis choqué par ces propos tenus lors de commémoration il serait bon que tous ces jeunes tournent leur lanque plusieurs fois avant d'aborder certains sujets. Merci aux Américains d'avoir été là dans nos guerres et d'être morts pour nous ... On n'arrive pas déjà à régler certains problèmes, que déjà on veut être plus forts que les plus forts. Un peu d'humilité nous serait peut être utile
Réponse de le 10/11/2018 à 15:01 :
Merci aux américains ? Avez-vous quelques notions d'histoire ? Ou un soupçon de lucidité et d'objectivité ? Les américains ne sont venus en europe lors de la 2e GM que pour coloniser le vieux continent, notamment via un plan Marshall qui a mis toute l'europe à leur botte. S'ils n'avaient pas eu un énorme intérêt commercial en colonisant l'europe, ils n'auraient jamais débarqué sur le vieux continent. Et s'ils ont soi-disant "gagné" la guerre (ce serait bien la seule puisqu'ils perdent systématiquement tous les conflits qu'ils provoquent : Vietnam, Corée, Afghanistan, Cuba et la Baie des Cochons... et tous les autres), c'est uniquement grâce à la puissance militaire soviétique. N'oubliez pas non plus que les usa sont le seul état à avoir largué des bombes atomiques sur des populations civiles, ce que jamais les Nord-Coréens et les Iraniens n'ont même imaginé. Quel est le véritable état terroriste, dans tout ça? Les usa, bien sur ! C'est bien d'être un nervi servile et irresponsable, c'est bien de se faire le porte-parole d'une propagande fumeuse, encore faudrait-il que vous ayez un minimum de crédibilité et de capacité à penser par vous-même.
Réponse de le 10/11/2018 à 17:05 :
Oui mais 1945 ça commence à faire loin, les USA de 2018 sont beaucoup moins sympas.
Réponse de le 10/11/2018 à 17:53 :
@jac, en plus de l’intérêt économique comme le souligne " Réponse", les américains se sont aussi engagés pour éviter à l'Europe de sombrer dans le communisme ce qui leur était insupportable car contraire à leurs intérêts. Ils ne sont pas morts pour nous, c'est un pur fantasme !
Nous pourrions aussi parler de la guerre d’Indépendance des Etats-Unis où la France a joué un rôle essentiel. Donc nous ne leur devons rien, et surtout pas d’humilité !
Réponse de le 10/11/2018 à 18:01 :
Erreur la bombe atomique ce sont les japonais qui l'on balancé, vous déformez la réalité sur beaucoup de points . Face à l'histoire nous avons tous des lacunes mais lisez tous les commentaires et vous verrez que beaucoup pensent comme moi en ce qui concerne "se défendre contre nos alliés" d'hier
a écrit le 10/11/2018 à 13:18 :
Je ne vois pas se qu'il y a d'insultant. Il y a bien une armée fédérale US. Pourquoi pas une armée fédérale UE? (bien que l'Europe n'existe pas encore sous forme fédérale).
De plus c'est bien Trump lui même qui pouvait que l'UE ne dépensait pas assez pour sa défense. Les USA sont nos alliées, c'est pas pour autant que l'on ne peux avoir une défense autonome et efficace.
Réponse de le 10/11/2018 à 14:32 :
L'insulte pour Trump c'est que la France incite les européens à sortir de la dépendance militaire dans laquelle ils se sont complus depuis 1945.

C'est vécu comme une sorte de délit de lèse-majesté pour Trump, qui, comme tous les paranoïaques, est hyper sensible aux marques de déférence ou de manque de déférence.

Pour les USA ce serait une perte d'influence considérable à la fois sur le plan militaire, diplomatique mais aussi économique.

L'intérêt des USA est que l'Europe reste fermement impliquée dans l'OTAN et participe plus, à la fois financièrement et militairement.
a écrit le 10/11/2018 à 13:01 :
Nous vaincrons parceque nous sommes les plus forts.effectivement cela ressemble aux années 30 a vous lire
a écrit le 10/11/2018 à 12:31 :
C'est un comble de déclarer vouloir lever une armée le jour de la commémoration de la fin de la guerre la plus meurtrière de tous les temps. C'est bien une insulte à l'esprit de paix.
Réponse de le 10/11/2018 à 13:25 :
une seconde gifle apres avoir honnoré le maréchal.. ou mise en scène !
Réponse de le 10/11/2018 à 14:28 :
@Boule
mais... de quoi parlez vous? Je ne vois rien dans l'article à propos de quelqu'un qui "lèverait" une armée!
Réponse de le 10/11/2018 à 17:06 :
Vous savez, ce sont des pacifistes qui ont signé l'accord de Munich...
a écrit le 10/11/2018 à 11:27 :
Trump est vraiment sympa avec les européens étant donné qu'une armée européenne n'a aucune chance d'émerger, il aurait mieux fait d'éclater de rire à l'idée, nous le savons très bien, les néolibéraux européens tels macron et merkel font semblant de nous faire croire que l'UERSS est encore vivante alors qu'en mort cérébrale depuis belle lurette.

Vite un frexit, arrêtons de nous faire humilier sans arrêt.
Réponse de le 11/11/2018 à 11:31 :
Et où est l'humiliation? Que Trump tweete sans comprendre le contexte de ce qu'il commente, et c'est l'Europe qui se fait ridiculiser. Elle a bon dos l'Europe.
Vous n'avez qu'à la quitter l'Europe si elle est trop pitoyable pour vous.
On n'a pas besoin de personne dont la loyauté va à nos adversaires

Bien cordialement
Nicolas
a écrit le 10/11/2018 à 11:23 :
Comme nous le rappelle Hubert Védrine (télégramme 8/11):"Les Européens ont abdiqué dans leur tète depuis la seconde guerre mondiale et la construction de l'Union ne se conçoit pas sans le parapluie américain. D'où l'échec du concept d'Europe puissance". Il serait temps de bouger mais avec qui et pour faire quoi avec pour contrainte majeure la prise en otage par Trump de l'économie mondiale avec les sanctions américaines.
a écrit le 10/11/2018 à 11:16 :
Qui est le plus insultant?
Les USA interdisent aux européens de faire du commerce pétrolier avec l'Iran alors qu'elles autorisent d'autres pays , infligent des amendes colossales à des banques qui n'ont pas respecté la politique américaines...
L'OTAN est l'instrument aux mains des américains qui imposent sous condition de défendre l'Europe, leur matériel militaire aux européens, et veulent faire payer au prix fort la participation européenne à l'OTAN.
De Gaulle n'en voulait pas, que l'on se souvienne.
La création d'une force armée européenne serait le 1er signe véritable que la construction européenne avance et n'est pas morte.
a écrit le 10/11/2018 à 11:12 :
Moumoute blonde n'a toujours pas digéré d'avoir perdu les élections...Il a des aigreurs d'estomac.

L'armée européenne supranationale n'existera pas avant quelques siècles, mais il peut exister rapidement une défense européenne stratégique impliquant des accords de défense.

On pourrait commencer par considérer par exemple que les pays baltes sont aussi sacrés que notre territoire de Belfort et que toute attaque entrainerait la riposte militaire combinée de tous les pays européens.

Mais cela oblige à ce que les pays européens aient un comportement diplomatique cohérent et concerté.
Par exemple, on en peut pas avoir des pays qui jouent la carte russe ou américaine pour tenter d'obtenir des avantages dans leur rapports avec l'Europe.
Réponse de le 10/11/2018 à 14:16 :
a décidé de boycotter la cérémonie du Bois Belleau.

En 1918, c'est la première bataille d'importance pour les contingents US en France, en quelque sorte leur dépucelage, et il a été brutal même pour des Marines.

Des centaines de Marines auraient volontiers dépensé leur solde pour venir rendre hommage à d'autres Marines tués en France... et voilà que Trump qui devait les représenter se défile pour cause de "mauvais temps". Je ne sais pas comment ça sera interprété au Pays.

Du coup l'agenda du couple est vide jusqu'au diner officiel de ce soir et Trump ne participera pas au sommet pour la paix qui commence demain et qui réunira 80 chefs d'état autour centaines de projets multilatéraux.

Bébé boudeur n'est donc venu que pour le défilé du 11 novembre avec des gros tanks et des gros navions... qui n'aura pas lieu.
Il a été transformé en cérémonie statique aux invalides.

Alors bébé boudeur, qui est d'une humeur massacrante depuis les élections de midterm et qui a limogé depuis des dizaines de personne dans son staff et au gouvernement, boude...

Moins on dépendra de ce genre d'individu, mieux on se portera.
a écrit le 10/11/2018 à 10:49 :
MR Macron n"a pas eu un message tres diplomatique envers un allier mais le comportement actuel des états unis montre qu'il faut que l'on soit independant;De gaulle avait raison il fallait garder l'etalon OR;

quand à l'OTAN ??????? beaucoup de bruit pas de resultat,pour un cout exorbitant
a écrit le 10/11/2018 à 10:47 :
macron a raison : il faut impérativement se protéger des usa. C'est tout de même le seul pays à avoir balancé des bombes atomiques sur des populations civiles (par contre, ni la Corée du Nord, ni l'Iran n'ont jamais fait cela !!) et le premier état terroriste du monde en ce sens qu'il est en guerre perpétuelle, dans un coin du monde ou l'autre, depuis les années 1940. Et quelles guerres ! Des guerres que les usa ont fomenté pour faire main basse sur des ressources énergétiques (l'Irak est un exemple exceptionnel de vol de ressources énergétiques et de fake news dont les usa sont d'ailleurs champions). Des guerres, aussi, que les usa qui préfèrent toujours s'attaquer à beaucoup plus faibles qu'eux perdent systématiquement : le Viet Nam, la Baie des Cochons, l'Afghanistan, Mogadiscio... Tous les conflits provoqués, illégalement bien souvent, par les usa ont été lamentablement perdus par ces mêmes états plus désunis que jamais, contrairement à leur nom.Les usa sont un état-voyou auquel personne ne peut accorder confiance ou crédit et sont l'un de spires ennemis de la stabilité mondiale.
Réponse de le 10/11/2018 à 14:34 :
Vous avez raison ! Les USA ont systématiquement perdu tous les conflits qu'ils ont provoqués, même lorsqu'ils ont fait appel - sous prétexte de solidarité - à de la chair à canon étrangère et à des exécuteurs des basses oeuvres venus essentiellement d'Europe. Les USA, que ce soit sur le plan militaire ou social, et même sur le plan commercial grâce à la "stratégie" de trump, sont des loosers. Ils sont loin d'être incontournables dans quelque domaine que ce soit. Il n'y a plus que quelques pitoyables nervis pour se raccrocher à ces va-t-en-guerre lamentables. Quant à l'otan... cette organisation, que certains appellent "organisation terroriste de l'atlantique nord", est d'autant plus inutile et dangereuse qu'elle ne vise qu'à favoriser les intérêts mercantiles des ricains. En outre, malgré une propagande soigneusement organisée et des dépenses aussi somptuaires qu'indécentes, l'otan n'a militairement parlant strictement aucune chance face à des véritables armées telles que celles de la Chine, de la Russie ou même de la Turquie qui est, de loin, l'armée la plus puissante de cette même organisation. Bien plus puissante que celle des USA qui jouent les fiers à bras que lorsqu'il s'agit de s'attaquer lâchement à beaucoup, beaucoup plus faibles qu'eux. Et même dans ce cas, ils se prennent des légitimes raclées...
Réponse de le 10/11/2018 à 16:56 :
tout ce qui est excessif est insignifiant. Votre antiaméricanisme primaire vous conduit à dire un peu n'importe quoi. Certes les américains ne sont pas des enfants de choeur, mais on n'est pas dans un monde bisounours. La Russie , La Chine sont également dans le même état d'esprit. La première guerre est déjà celle que se livrent les états à commencer par les plus puissants et tous les coups sont permis. Vouloir occulter cette réalité c'est être bien naif. C'est la raison pour laquelle l'UE se doit d'être en mesure d'imposer un rapport de force pour contrecarrer les volontés hégémoniques de ces pays. Pour l'instant il n'en est rien, et on ne peut que le regretter, car nos responsables politiques à travers l'UE n'ont pas encore compris que seul l'union peut leur permettre d'exister. Les individualismes des uns et des autres ne conduisent à rien . Il faut espérer qu'un jour les peuples de cette Europe comprennent où est leur intérêt et forcent leurs responsables à agir dans ce sens
a écrit le 10/11/2018 à 10:43 :
L'Europe n'a pas peur de la Russie qui est un partenaire incontournable dans le domaine de l'énergie. C'est aussi un marché potentiel considérable pour l'Union. Ce sont les USA qui entretiennent la peur non seulement pour nous vendre un maximum d'armes, mais aussi pour couper l’Europe d'un marché salvateur. Que la Russie soit communiste ou libérale, c'est toujours le même discours américain envers les pays non-alignés sur leurs positions. D'autre part, je ne vois rien qui empêche l'Europe d'organiser une défense Européenne indépendante sur le même principe que l'OTAN, sauf si des traités avec les USA nous l'interdit...
Réponse de le 10/11/2018 à 15:35 :
Plutôt d’accord. Avons nous besoin des technologies US? Pas vraiment. Avons nous besoins de marchés pour notre agriculture? Oui. Avons-nous besoin d’energie? Oui. Pouvons-nous trouver celà à l’est? Oui. Après, les USA, c’est pas mal, mais nous sont-ils nécessaires comme la Russie... Ca se discute. Après, c’est vrai qu’il est plus coûteux de se protéger contre les USA que contre la Russie.
a écrit le 10/11/2018 à 10:27 :
Si ça nous fait serrer les rangs, c'est très bien : vive l'Europe! à bas la guerre ! et zut à tous les autres.
Réponse de le 10/11/2018 à 11:08 :
Oui, espérons que ça insiste les européens à avoir une vraie armée européenne.
J'ai une remarque pour les journalistes (tous, pas la Tribune uniquement) : vous allez passer votre temps à commenter tous les tweets de Trump ? Surtout celui là. Que nous apprend-il de nouveau ? Que Trump est d’humeur changeante avec Macron ? Que Trump veut que les pays de l'Europe payent pour l'OTAN ? Que Trump veut que les pays européens achètent ses chasseurs F-35 ? que Trump ne veut pas d'une Europe de la défense ? Tout le monde sait déjà tout ça !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :