Europe de la défense : la trahison de la Belgique qui choisit le F-35 plutôt qu'un avion européen

 |   |  1087  mots
Incroyable Lockheed Martin fournit la plupart des armées de l'air européenne !
Incroyable Lockheed Martin fournit la plupart des armées de l'air européenne ! (Crédits : © Peter Nicholls / Reuters)
Sans surprise, la Belgique a annoncé avoir choisi l'avion de combat américain F-35. La capitale de l'Europe plante un poignard à l'Europe de la défense.

Les Etats-Unis, Donald Trump et Lockheed Martin doivent bien se marrer. Car c'est bien plus qu'une victoire qu'ils ont remporté avec le choix de la Belgique en faveur du F-35 plutôt qu'un avion européen (Eurofighter, Gripen et Rafale). Ils ont démontré au monde entier que l'Europe de la défense n'existait pas, à l'exception peut-être dans l'esprit de la France bercée par son idéal romantique européen. Car la Belgique, cœur et poumon de l'Europe politique, a choisi le F-35, symbole de la toute puissance américaine, pour succéder à compter de 2023 aux F-16. Le parti extrémiste flamand N-VA, à commencer par le ministre de la Défense Steven Vandeput, a forcé la Belgique à acheter ces appareils ainsi que deux systèmes complets de drones américains Reaper.

"L'offre des Américains était la meilleure selon l'ensemble de nos sept critères d'évaluation", a affirmé le ministre belge de la Défense, Steven Vandeput, au cours d'une conférence de presse.

Ce choix est un revers pour la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne, qui appuient toutes le consortium Eurofighter via Airbus, BAE Systems et Leonardo. C'est également un revers pour la France. Ce choix signifie aussi que la Belgique a repoussé une offre française informelle de lui vendre le Rafale de Dassault Aviation. C'est enfin une défaite, une défaite humiliante pour l'Europe de la défense infligée par un pays qui est au cœur des institutions européennes.

Comme lot de consolation - la part la plus congrue -, la Belgique a quand même tenu à acheter à l'Europe des navires chasseurs de mines et des véhicules blindés (France), dont la Belgique s'équipe "dans le cadre de l'Otan et de la défense européenne", a précisé le Premier ministre Charles Michel. "Les avions et drones sont américains, les autres (achats) non", a-t-il affirmé. Faut-il noter également que la Belgique a réduit le nombre de véhicules achetés à la France : 442 (dont 60 Griffon) au lieu des 477 prévus.

Un appel d'offres fléché pour le F-35

Depuis le début, l'armée belge, avec l'appui total du N-VA, a tout fait pour commander le F-35. L'appel d'offres était d'ailleurs fléché pour cet avion (furtivité et bombe nucléaire), qui pourtant était loin d'être optimum pour les missions belges traditionnelles, notamment celle de la police du ciel (surveillance de l'espace aérien). Une sélection en dépit d'une  hostilité des Belges - les Flamands sont les plus hostiles - au F-35 pour remplacer les F-16. Les Belges estiment globalement que ce n'est pas le moment d'acheter de nouveaux avions de combat.

Pourquoi la Belgique a-t-elle une nouvelle fois tourner le dos à la préférence européenne? Grâce à deux critères déterminants qui ont été insinués dans le cahier des charges pour le remplacement des F-16 : la capacité d'emporter une bombe nucléaire de fabrication américaine et la furtivité. Deux critères déterminants pour le succès du F-35. La Belgique assume la mission nucléaire pour le compte de l'OTAN depuis des décennies. Les F-16 stationnés à Kleine-Brogel (F-16A) sont capables d'emporter et de larguer une bombe nucléaire américaine B-61. En tout cas, Bruxelles qui souhaite la conserver, l'avait fait savoir.

"Au sein de l'Alliance, la Belgique a accepté, il y a cinq décennies déjà, que ses avions de combat possèdent aussi bien une capacité conventionnelle que nucléaire. Tenant compte d'une analyse réalisée en commun de la menace globale, l'OTAN nous demande de continuer à maintenir nos avions de combat disponibles pour d'éventuelles missions de cette nature. Nous comptons bien remplir toutes nos obligations dans ce cadre", avait fait valoir le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders.

Cela a biaisé la compétition et a favorisé le F-35 américain face à ses quatre concurrents : F/A-18E/F Super Hornet, Rafale F3R, JAS-39E/F Gripen et Eurofighter Typhoon. Seul le F-35 sera capable d'assurer la mission d'attaque nucléaire en emportant une bombe à gravitation américaine de type B-61. Il est conçu comme étant à double capacité (conventionnelle et nucléaire) et devrait pouvoir emporter une bombe B-61 dans une phase ultérieure de son développement, sans doute à partir de 2022. Ce qui n'est pas le cas pour les autres prétendants au marché belge, à l'exception toutefois du Rafale qui emporte déjà une arme nucléaire. Toutefois, l'Allemagne a également fait une demande formelle auprès des Etats-Unis pour intégrer la B-61 sous l'Eurofighter. En théorie, cette capacité pourrait être également certifiée sur l'avion de combat européen. Pas sûr pour autant que Washington partage avec qui que ce soit les codes de mise à feu et de largage des B-61.

Proximité de l'armée de l'air belge et néerlandaise

En outre, l'armée de l'air belge est proche de celle des Pays-Bas, qui a sans hésitation acheté huit F-35 en mars 2015 sur une cible de 37 appareils. Après l'achat de Mirage 5 en 1968 et d'Alpha Jet en 1973, deux avions de Dassault Aviation, Bruxelles avait fini par choisir le F-16A/B de Lockheed Martin en 1975 au détriment du Mirage F1. La Belgique se ralliait ainsi au choix des Pays-Bas, de la Norvège et du Danemark pour le F-16 et signait un chèque à Lockheed Martin pour 116 F-16A/B. Car ces quatre pays de l'OTAN avaient décidé de faire un choix commun pour leur futur avion de combat.En 1983, elle avait signé un nouveau chèque à Lockheed Martin pour l'achat de 44 F-16A/B supplémentaires. Soit au total 160 F-16A/B.

"Je vois d'importants avantages à la coopération (militaire) entre nos pays, avait estimé en mai 2016 le commandant de la force aérienne néerlandaise, le général Alexander Schnitger à la chaîne publique flamande VRT, en faisant allusion aux missions menées en commun en Irak - et bientôt en Syrie pour les Belges - ou la défense commune de l'espace aérien du Benelux. Pourquoi ne pas faire tout simplement de deux relativement petites forces aériennes une seule grande".

Aussi, la Belgique s'est naturellement inscrite dans le partenariat avec La Haye et de reformer le club des quatre (Belgique, Pays-Bas, Norvège et Danemark). La Haye, Oslo et Copenhague ont déjà choisi le F-35 au détriment d'un avion européen.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2018 à 17:03 :
Le choix belge n'est pas un revers pour le Royaume-Uni qui fabrique 15% de chaque avion F35 vendue.
a écrit le 28/10/2018 à 21:14 :
La France (Dassault) c'est mis hors course (Disqualifié) en ne remettant pas des documents important a une date butoire de l'appel d'offre... et puis pleurniche car ils n'ont pas été sélectionner? "coup de poignard ?" ...LOL
a écrit le 28/10/2018 à 20:57 :
Que des grands projets de construction européenne :
education
defense
sante
social
fiscal

C'est à cause des anglais, f
de Mélenchon et de Le Pen...
a écrit le 27/10/2018 à 21:37 :
Le F35 pourrait contribuer à l'Europe de la défense à condition que nos amis belges acceptent de livrer les plans et technologie du zinc.
Réponse de le 28/10/2018 à 11:37 :
Hum, la techno n'a pas grande réputation !!! Et cette histoire de la BN B61, c'est une histoire belge... Les F16 le pouvaient, mais ils ne l'ont jamais eu !!!!
a écrit le 27/10/2018 à 19:08 :
La Belgique n'a pas acheté un choix qualitatif mais un choix politique...
a écrit le 27/10/2018 à 16:42 :
La Belgique qui achète des F-35, on se demande bien pourquoi!
Pour aller faire les fanfarons en Syrie? Une blague...
Pour défendre l'espace aérien du Bénélux? Contre qui, la France ou l'Allemagne? Une autre blague...
Allez soyez sérieux une fois hein
Encore une histoire de fric et de commissions occultes
Réponse de le 28/10/2018 à 11:39 :
Hum, leur ministre de La Défense serait très intéressé à être le Secrétaire général de l'OTAN....dit-on !!
a écrit le 27/10/2018 à 10:44 :
La "trahison" de la Belgique ? Et donc, la prochaine étape, c'est d'appeler à la confrontation directe avec la Belgique ? L'Europe rendrait-elle fou ?
a écrit le 27/10/2018 à 10:25 :
Est-ce que la France avait seulement fait une proposition?

Ni prix, ni spécifications... en fait la France proposait du vent
a écrit le 27/10/2018 à 8:46 :
en quoi est-ce une trahison ? ils ont toujours acheté amércain et on savait qu'ils le feraient à nouveau...
c'est La Tribune qui se berce de douces illusions, à moins qu'on cherche juste des titres racolleurs
a écrit le 27/10/2018 à 7:55 :
Vu les brillants résultats de notre Roi-Bien-Détesté, les Belges devraient déposer le leur et adopter le notre!
Réponse de le 28/10/2018 à 11:40 :
Le rapport avec la choucroute ?? Les obsessions, ça se soignent !!
a écrit le 27/10/2018 à 5:14 :
Pour garder le siège de l'OTAN à Bruxelles....le choix était vite fait!
Réponse de le 28/10/2018 à 11:41 :
Vous n'êtes pas loin !! Comment la Tribune ne le sait-elle pas ?? Elle n'a personne à Bruxelles ??
a écrit le 26/10/2018 à 20:05 :
Le rafale a fait son premier vol il y a 30 ans
Aucun pays sérieux ne l'achète
L'ambassadrice française à Bruxelles avait menacé la Belgique..,qu'elle arrogance!
Réponse de le 26/10/2018 à 22:46 :
Les clients du rafale sont l'égypte, l'inde, le quatar et la malaisie...
Que des pays sérieux car ils sont tous en cours de menace de conflit armé ou instable politiquement. C'est justement ce genre de pays les clients sérieux et les plus exigeants en ce qui concerne l'armement, pas les pays en paix, sous la protection des US ou de l'Europe et ou on achète pour faire plaisir au voisin ou pour retombés économiques.
a écrit le 26/10/2018 à 19:09 :
A lire un certains commentaires, il est bien triste de constater que le chauvinisme et le nationalisme gagne du terrain. Au delà du succès commercial du F.35, Trump va remporter une bataille bien plus importante: La division et l’éclatement de l'EU.
a écrit le 26/10/2018 à 18:35 :
Les Belges prennent les décisions qui leur conviennent, ils sont chez eux. Ceci dit lorsqu'ils vont découvrir le cout d'entretien de ce fer à repasser volant, ils vont peut-être avoir des hoquets. De surcroit les codes du F35 sont à Washington, et ils devront demander la permission, à chaque fois, pas très pratique.
a écrit le 26/10/2018 à 17:37 :
Je n'ai pas souvenir d'avoir entendu parler de trahison quand la France achète des avions made in USA (Boeing KC-135 Stratotanker, Boeing E-3F Sentry, Lockheed C-130 Hercules, Grumman E-2 Hawkeye, Vought F-8 Crusader, General Atomics MQ-9 Reaper ...). Dont certains sont des achats très récents pour palier les insuffisances de matériels neufs qui n'ont pas atteints toutes les capacités annoncés (A-400M).

La Belgique ne fait que de suivre le choix des autres utilisateurs européens du F-16 (Norvège, Danemark et Pays-Bas). Or le F-35 est le successeur désigné du F-16.
a écrit le 26/10/2018 à 17:18 :
Les belges, forts sympathiques au demeurant, sont à plus de 80% américanophiles et ne se font aucune illusion sur leur degré de dépendance vis à vis des USA.
Alors, pourquoi s'insurger ? La France doit se réveiller ! L'Europe de la défense est une dangereuse illusion.
Réponse de le 26/10/2018 à 18:41 :
1. Voyons si la Belgique survit aux prochaines élections.
2. Petit pays demande beaucoup d'adaptation.
3. La Flandre gagne beaucoup à prendre le F-35. On ne peut pas lui en vouloir c'est elle qui paye pour la pluspart.
4. De Gaule a lâché un jour sa vitrine représentant la qualité, la capacité et l'opérabilité des chasseurs Français.
5. Équipé des même avions que la pluspart de ses collègues les belges pourront facilement échanger pièces, connaissances et travail.
6. Le Rafale est un très bel avion qui montre le génie français.
a écrit le 26/10/2018 à 17:16 :
Les belges, forts sympathiques au demeurant, sont à plus de 80% américanophiles et ne se font aucune illusion sur leur degré de dépendance vis à vis des USA.
Alors, pourquoi s'insurger ?
a écrit le 26/10/2018 à 17:05 :
Le 8 septembre 2017, j'écrivais ceci:
Le futur avion DOIT ETRE américain.
La Belgique est un des pays dépositaires de bombes nucléaires tactiques (ANT) B-61 américaines, stockées à la base de Kleine Brogel.
Comme les actuels F-16 belges, les futurs avions doivent être en capacité de mettre ces bombes en oeuvre pour compte de l'OTAN, comme le sont d'ailleurs 4 autres pays de l'Alliance: les Pays Bas, l'Italie, l'Allemagne et la Turquie.
On peut donc pinailler et rêver: le futur avion sera vraisemblablement le F-35.

Mais d'autres réflexions s'imposent aujourd'hui:
= La Belgique, avec les Pays-Bas et le Luxembourg a été une préinitiatrice de l'Europe au travers du BeNeLux (5 septembre 1944)
Dès le début de l'Europe des 6 (1958) et plus récemment par la voix notamment de son 1er ministre G.Verhofstadt (1999-2008), la Belgique a marqué sa préférence pour une Europe Nation plutôt qu'une Europe des Nations. Elle n'a jamais été suivie.
Cela aurait impliqué l'Euro bien avant janvier 2002, une véritable politique et économie communes, une fiscalité commune, une armée commune, etc
Une armée commune aurait incité cette Europe à prendre en charge sa propre défense plutôt que la mettre sous couverture US-OTAN, et l'aurait poussée à développer ses propres armes dont les avions.
= Le F-35 est un avion de "5ème génération" notamment du point de vue de sa furtivité.
Le Rafale non.
Le Typhoon non.
Un avion de combat s'achète pour plusieurs dizaines d'années ne l'oublions pas.
Quel serait le sort d'un Rafale ou d'un Typhoon face aux S-300 que la Russie exporte chez ses alliés??? Alors que pour sa propre défense la Russie en est déjà aux systèmes S-500 !
Quel serait le sort d'un Rafale ou d'un Typhoon face au SU-57 russe ou face au J-20 chinois?
= Il y a les retombées économiques signées avec les US, la France n'ayant jamais détaillé ses offres de "partenariat stratégique".
Il faut aussi noter que 30% des éléments du F-35 sont de fabrication européenne, notamment belge.
= La couverture aérienne du BeNeLux est assurée alternativement par les avions Neerlandais et belges (la participation luxembourgeoise se fait en terme de personnel et de matériel), or les Pays-Bas avaient déjà fait le choix du F-35. Pareil pour le Danemark et la Norvège (hors BeNeLux).
L'optimisation des moyens penchait donc en faveur de l'américain.

Il faudrait donc commencer à réfléchir à une vraie Europe.
L'association de villages gaulois, avec chacun leur propre chapelle, telle qu'on la connait actuellement ne fera JAMAIS le poids face aux géants tels que la Russie, la Chine, le Brésil et demain l'Inde et la RDCongo si ce n'est l'Afrique toute entière.
Continuons à regarder notre nombril, à nous considérer comme un "grand" pays, à élire nos Présidents du village "France", et nous serons bouffés avant de nous en rendre compte.
Réponse de le 26/10/2018 à 23:01 :
Le terme "avion de 5ème génération" est une invention des américains et un terme commercial. Le F-35 n'est déjà plus suffisamment furtif, les russes ont d'ores et déjà upgradé leurs radars pour pouvoir le détecter, et les radars actuels le détectent aussi quand il est armé avec sa soute ouverte.
Donc la furtivité ça sert déjà plus à rien, les ondes arrivent à tout détecter aujourd'hui, mais le truc drôle dans l'histoire, c'est que la signature infrarouge du rafale est inférieure au F-35 xD
a écrit le 26/10/2018 à 15:11 :
"à l'exception peut-être dans l'esprit de la France bercée par son idéal romantique européen" voilà tout est dit dans cette phrase !
a écrit le 26/10/2018 à 14:41 :
La raison pour choisir le F35 est selon la presse la possibilité de transporter des bombes nucléaires américaines. Donc la Belgique se préparerait à utiliser des avions pour bombarder des pays avec des bombes nucléaire américaines. on croit rêver. Je pense plutôt que quelques dollars bien placés dans les rouages du pouvoir belge a permis de sortir les bons numéros. C'est ce qu'on appelle graisser les engrenages......
Réponse de le 27/10/2018 à 16:57 :
Donc s'il n'y avait pas eu de dessous de table,ils auraient évidemment acheté français ?
a écrit le 26/10/2018 à 14:32 :
La Belgique est un pays libre et indépendant et peut faire les choix qui sont les siennes. Elle n'a aucun compte à rendre à personne et surtout pas à la France.
a écrit le 26/10/2018 à 14:01 :
J'aimerai savoir ce que l'on a gagné en étant dans l'UE et dans l'euro mise a part la sempiternelle propagande de Bruxelles? Même question pour les autres pays?
a écrit le 26/10/2018 à 13:58 :
le26/X/2018
Air-France achète bien des Boeing. Pourquoi pas des Airbus ??? Trahissent-ils l'Europe?
a écrit le 26/10/2018 à 13:50 :
Les Belges seront les dindons de la farce avec un avion dont les déboires techniques et industriels sont le sujet de toutes les plaisanteries de l’industrie aéronautique mondiale depuis 10 ans…
Dans le rôle de police du ciel, le Typhoon et le Rafale étaient de bien meilleur candidats avec un coût horaire et de maintenance très en deça du F-35 pour des performances supérieures.
La Belgique ne s’engage pas dans des OPEX, donc les capacités AIR-SOL du F-35 (son rôle premier) ne servent à rien…

Un choix purement politique : « on ne croit pas en l’Europe de la défense, on ne peut pas compter sur l’Europe, par contre il y a l’OTAN et l’OTAN fonctionne dès aujourd’hui »
Réponse de le 27/10/2018 à 16:59 :
Dommage que les militaires belges n'ont pas pu vous consulter avantm
a écrit le 26/10/2018 à 13:30 :
Il faut simplement expatrier le siège de l’UE de Bruxelles à Strasbourg !!! Par contre, il faudra un grand coup de neuf à l’aeroport .....
Réponse de le 27/10/2018 à 10:34 :
Il faut simplement expatrier le parlement européen de Strasbourg à Bruxelles. Pour une (1) assemblée par mois, c'est 32000 tonnes de CO2 qui sont envoyés dans l'air.

Le gros du travail européen est, in fine, produit à Bruxelles.

Enfin, au niveau défense, n'oublions pas que ce sont les français les vilains cocos en sortant de l'OTAN.
a écrit le 26/10/2018 à 12:03 :
l'UE n'a rapporté à la France que des délocalisations et des investissements à l'est (totalement libres en UE à 28 et facilités par la monnaie unique) et donc du chômage, de la dette et 50 milliards euros de déficit commercial par an (qui ne font tous qu'augmenter depuis 20 ans). L'UE (l'usine à gaz à 28) n'est qu'une zone de libre échange pour les grandes entreprises (Renault fabrique surtout hors de France), pas une union politique, donc le gouvernement belge fait ce qu'il veut.
a écrit le 26/10/2018 à 11:38 :
Deux petites réflexions:
1/ Il y avait un deal à faire à l'époque: la France achetait des fusils FN et la Belgique des rafale. La France a fait SON choix.
2/ La France s'est tirée une balle dans le pied en ne répondant pas à l'appel d'offres, fût-il taillé pour le F35. De ce côté, cette attitude a été vécue avec désolation et vue comme une arrogance de plus de la part de nos voisins.

A partir de là, on peut commenter tant qu'on veut, le Belgique n'avit plus que deux mauvais choix...
Réponse de le 26/10/2018 à 23:09 :
La France ne s'est pas tirée une balle dans le pied en ne s'engageant pas dans l'appel d'offre, ils avaient bien vu que l'appel d'offre était taillé sur mesure pour le F-35 et qu'ils seraient éliminé à cause du critère OTAN et donc ont voulu jouer malin en faisant un autre type d'offre Etat à Etat qui a raté.

Mais les plus malins dans l'histoire c'est Boeing qui n'ont rien proposé du tout car ils savaient pertinemment que c'était joué d'avance et ont préféré économiser du temps et de l''argent en paperasse en snobant totalement la Belgique.
a écrit le 26/10/2018 à 11:06 :
Quand en Europe on a 3 fabriquants d'avions militaires largement au niveau des besoins d'un pays comme la Belgique (Taille du pays, pas de marine), acheter du matos américains (Hors de prix et pas du tout au point de surcroit), ça porte un nom, ça s'appelle un trahison !
Je suggère trois choses:
1 Puisque les Belges préfère la protection de l'Otan à celle de la France, que celle-ci dénonce immédiatement l'accord de protection militaire bilatérale (dont nucléaire) à l'écart de la Belgique.
2 Que Dassault qui fait fabriquer des tronçons de Falcon a la Sabca en Belgique (Dont Dassault est actionnaire majoritaire), rapatrie en France toute production qui y est actuellement réalisée et y retire tous ses avoirs.
3 Que la France révoque les accords d'entrainement conjoints de l'armée de l'air.
Les Belges ne méritent pas mieux...
Réponse de le 26/10/2018 à 11:21 :
Merci pour vos suggestions. Pour ma part, je vous suggèrerais quelques cours d'orthographe, mais bon. Et peut-être aussi une petite mise à niveau, puisque la Belgique a bel et bien une marine, malgré ce que vous racontez sans rien y connaître manifestement. Notamment des frégates, heureusement pas françaises, que l'on retrouve sur différentes mers du monde. De toute manière, personne n'a besoin de la france, ni du matériel français. Quand on constate le "savoir-faire" français - voir le formidable epr, entre autres - mieux vaut aller voir ailleurs. Je suggèrerais donc que les français commencent à acquérir quelques compétences. Après, on pourra discuter. Et pas dans le vide, comme vous.
Réponse de le 26/10/2018 à 11:21 :
Merci pour vos suggestions. Pour ma part, je vous suggèrerais quelques cours d'orthographe, mais bon. Et peut-être aussi une petite mise à niveau, puisque la Belgique a bel et bien une marine, malgré ce que vous racontez sans rien y connaître manifestement. Notamment des frégates, heureusement pas françaises, que l'on retrouve sur différentes mers du monde. De toute manière, personne n'a besoin de la france, ni du matériel français. Quand on constate le "savoir-faire" français - voir le formidable epr, entre autres - mieux vaut aller voir ailleurs. Je suggèrerais donc que les français commencent à acquérir quelques compétences. Après, on pourra discuter. Et pas dans le vide, comme vous.
Réponse de le 26/10/2018 à 11:23 :
Et pourquoi la Belgique aurait-il été contrainte de niveler par le bas et de privilégier un zinc franchouillard ? Est-ce vraiment aux Belges de faire vivre les français, eux qui ont déjà largement vécu sur le compte des courageux Grecs ? Faut arrêter de mendier sous prétexte de "solidarité européenne". Déjà que la france est le pays qui coûte le plus cher en ce qui concerne la pac, les fermiers français étant devenus des assistés chroniques.. Arrêtez de demander la charité !
Réponse de le 26/10/2018 à 12:04 :
Mon cher pouleau, c'est bien de vous lancer dans des diatribes dignes du comptoir du Café du Commerce. Ce serait moins risible si vous saviez de quoi vous parlez. Notamment en ce qui concerne la marine belge qui, certes, n'a pas un vieux porte-avion poussif et brinquebalant, mais est riche de plusieurs frégates. Par ailleurs, la réputation des dragueurs de mines belges en mission un peu partout dans le monde n'est plus à faire. En outre, les belges ont fort logiquement choisi l'avion us puisque l'armée belge a des liens étroits avec l'armée hollandaise, déjà équipée des mêmes appareils. le choix d'un coucou français qui n'intéresse absolument personne en europe aurait donc été abscons. Juste pour encore refiler du pognon aux français, faut pas rigoler ! Ils coûtent déjà assez cher à tout le monde avec la PAC. Faut se renseigner avant de raconter n'importe quoi, mais je vous souhaite malgré tout une bonne journée.
Réponse de le 26/10/2018 à 12:04 :
Mon cher pouleau, c'est bien de vous lancer dans des diatribes dignes du comptoir du Café du Commerce. Ce serait moins risible si vous saviez de quoi vous parlez. Notamment en ce qui concerne la marine belge qui, certes, n'a pas un vieux porte-avion poussif et brinquebalant, mais est riche de plusieurs frégates. Par ailleurs, la réputation des dragueurs de mines belges en mission un peu partout dans le monde n'est plus à faire. En outre, les belges ont fort logiquement choisi l'avion us puisque l'armée belge a des liens étroits avec l'armée hollandaise, déjà équipée des mêmes appareils. le choix d'un coucou français qui n'intéresse absolument personne en europe aurait donc été abscons. Juste pour encore refiler du pognon aux français, faut pas rigoler ! Ils coûtent déjà assez cher à tout le monde avec la PAC. Faut se renseigner avant de raconter n'importe quoi, mais je vous souhaite malgré tout une bonne journée.
Réponse de le 26/10/2018 à 12:11 :
A Pierre Pouleau

Mon professeur de français de seconde disait:« L'orthographe est la science des ânes"....
Réponse de le 26/10/2018 à 12:28 :
Une trahison? Je ne savais pas que la Belgique était une colonie française. Il n'y a pas d'amitié au niveau des relations entre Etats. Il n'y a que des calculs froids qui visent à tirer le meilleur pour son propre pays (ce que la France nous a déjà démontré à plusieurs reprises au niveau économique). Le contraire n'existera au niveau de l'Europe que quand l'UE sera véritablement unie politiquement ET militairement. C'est pas demain la veille ... . Donc pas de leçons svp. Et pour ce qui est de notre marine, elle est effectivement petite, mais elle existe bel et bien!
Réponse de le 26/10/2018 à 17:29 :
La france elle même achète americain, pourquoi pas la belgique qui est aussi un état souverain et qui n'est pas le vassal de la france. Entre la france et son europe de la defense et les usa et l'Otan, qui peut mieux assurer la défense de la belgique
Réponse de le 27/10/2018 à 9:41 :
La France est le deuxième contributeur net de l'UE donc non, la France ne demande pas la charité.
a écrit le 26/10/2018 à 11:05 :
F Asselineau analyse la situation et les tensions qui prévalent en Europe. l'Union européenne comme instrument de la paix ? Il n'y croit pas non plus : "La construction européenne est en train de s’effondrer. Regardez en Italie, Allemagne, Autriche, République Tchèque, Hongrie, Pologne. On a construit une utopie qui ne marche pas. La paix, c'est un argument fallacieux. La paix en Europe, ce n’est pas la construction européenne, c’est l’équilibre de la terreur entre le Pacte de Varsovie et l'OTAN. Ce n'est pas parce que la Commission européenne réglemente les sièges de tracteurs qu'il n'y a pas eu de guerre. La construction européenne est en train de nous amener vers la guerre. Nous sommes solidaires des pays baltes qui nous emmènent vers un choc frontal avec la Russie."
CQFD.
a écrit le 26/10/2018 à 10:13 :
Trahison !!! Bigre rien que ca. M. Cabirol vous préparez vous a rentrer chez Gala ? La Belgique a eu le choix entre un avion vraiment EU qui est une arnaque, un avion uniquement Fr et celui des USA. Comme d autres pays,ils ont choisi celui des USA quoi de plus normal ,les USA leur assure une sécurité beaucoup plus large, sur le continent EU, la France peut elle remplacer le parapluie Américain ? et les Fr ont ils été a la hauteur dans cette vente ? Quant on voit ce qu il ce passe sur le SCAF il y a de quoi ce poser des questions, le patron de AIR ds a prévenu 'si les Fr veulent 100 % du programme cela partira en cacahouète ! Avons nous proposé aux Belges une perspective d intégration au programme ? Les Espagnols disent, nous nous voulons bien suspendre notre décision d acheter du F35 si vous nous faites une place dans SCAF, réponse de la Fr "Il y a une liste d attente, on verra plus tard". Une partie du problème de l EU de la défense; ne vient il pas aussi de chez nous ?
Réponse de le 26/10/2018 à 11:12 :
"les USA leur assure une sécurité beaucoup plus large" C' est une blague ? Les USA sont les instigateurs de quasi toutes les tensions en même temps qu' ils fournissent l' aliment de développement des haines aux proches du périmètres de la Russie. Ce que veulent les USA est simple, entretenir le séparatisme géopolitique UE Russie digne de la guerre froide contre l' avis de la majorité des peuples européens et faire casquer ces mêmes européens à leur faramineux banquet financier de budget d' armement.
Réponse de le 27/10/2018 à 9:32 :
Mais en quoi les américains leurs offrent la sécurité ? Depuis quand les russes veulent-ils attaquer la Belgique? Au contraire en faisant le choix us, la Belgique se pose en vassal des usa.
a écrit le 26/10/2018 à 10:11 :
Ne pas oublier non plus le choix de l'armée française de s'équiper en fusils allemands et de disqualifier d'office dans l’appel d'offre les PME françaises sous prétexte qu'elles étaient trop petites.
Avant de parler d'Europe de la défense, pensons d'abord à l'industrie française de la défense!
Réponse de le 27/10/2018 à 18:37 :
Voir Macron, paraît que c'est un spécialiste des tropilles.
a écrit le 26/10/2018 à 8:11 :
Encore ....une fois......vive l'Europe!
a écrit le 26/10/2018 à 0:12 :
On a bien compris que l’Europe de la défense n’est qu’un prétexte pour certains pour parler de la France. Pour eux, cette Europe de la défense n’a de sens et d’interet que si elle est dominée par la France à qui les autres devraient acheter leur armements. La Belgique aurait acheté un Eurofighter au détriment du Rafale que cela n’aurait rien changé à leurs critiques.
En matière de défense, la France ne boxe pas dans la même catégorie que les USA. Quitte à être un vassal, vaut mieux se soumettre à la première puissance militaire qu’a une puissance de seconde zone comme la France. C’est ce choix que la Belgique a fait et qui sommes pour lui donner des leçons.
Réponse de le 26/10/2018 à 23:30 :
L'Eurofighter qui est construit par Airbus à pour actionnaire majoritaire... La France. En terme d'armements, la France domine l'Europe et fait partie des 5 plus gros exportateurs mondial d'armement, donc vous êtes drôle avec vos commentaires.
Ah et juste pour info, si les américains le décident, les F-35 Belges restent au sol car ils possèdent les codes du système ALIS qui s'il n'est pas connecté, l'avion ne démarre pas.
a écrit le 25/10/2018 à 23:56 :
Les français sont gonflés alors qu'ils ont refusé de s'associer aux Européens pour construire le Typhoon au profit du Rafale français, et maintenant ils osent parler d'Europe de la défense?
Réponse de le 26/10/2018 à 8:50 :
Vous êtes gonflés de faire ce type de post, vous ne connaissez pas le dossier à vous lire.
Réponse de le 26/10/2018 à 23:46 :
Si vous connaissiez le dossier, vous sauriez que si la France à choisie de soutenir le programme Rafale, c'était parce que l'avion que voulait l'Angleterre , l'Italie, etc était aux antipodes de ce que voulait la France.

L'Eurofighter qui n'est pas multirôle et plus cher, quand il part en mission est donc obligé d'être soutenu par d'autres avions (pour spotter les cibles par exemple) en soutiens alors que le Rafale peut-y aller seul.

Preuve que l'Eurofighter est le résultats de mauvais choix stratégiques, l’Angleterre a acheté des F-35, l’Espagne y pense, l’Italie s'est engagée, etc.. Aujourd'hui, ils veulent tous des avions multirôle... comme le rafale... lol
a écrit le 25/10/2018 à 23:35 :
L'Europe de la défense, c'est l'OTAN.
Réponse de le 26/10/2018 à 10:18 :
Le 15 février 2018, Washington a sifflé la fin de la récréation en demandant au jeune Macron de cesser de faire du chahut.

À l’issue d’une réunion de travail au siège de l’Alliance atlantique à Bruxelles avec les représentants des États-membres de l’UE, le secrétaire à la Défense américain Jim Mattis vient en effet de tenir une conférence de presse au cours de laquelle il a déclaré : « Il y a un accord clair pour inclure dans le document de l’UE que la défense commune est une mission pour l’Otan, et pour l’Otan seule. »
Et Macron qui nous laissait à croire qu' il était incident sur ce dossier d' une défense européenne ....
a écrit le 25/10/2018 à 23:28 :
C'est clair qu'avec Alstom et j'en passe + çà ! çà commence à faire beaucoup là !

Ils vont le payer plus tard, faut pas déconner quand même !
a écrit le 25/10/2018 à 19:46 :
Et si devant les fiascos à répétition d'une Europe qui n'est en fait qu'un bout de terre on votait pour mettre fin à cette mascarade. L'Europe existe chez les citoyens mais pas chez les politiques qui eux ont des visions de petites combines politiques ou des combines encore bien moins reluisantes la magouille financières parfois personnelle . La France est dans cette logique de médiocrité, en vociférant après l'Italie et refusant de s'associer à l'Allemagne sur l'affaire du journaliste saoudien…...
a écrit le 25/10/2018 à 19:06 :
C'est un leure de croire à la solidarité européenne dans n'importe quel domaine.
Comment voulez vous que les français votent pour des listes pro-europeennes.
On verra le resultat en mars au prochaine élection.
a écrit le 25/10/2018 à 18:15 :
La Belgique va payer ce choix dans quelques années avec une maintenance intenable pour le F35. Politiquement, la France doit faire payer ce choix à la Belgique par tous les moyens possibles : politique, économique. Il va de soi que Macron annule son déplacement chez nos voisins.
L'Europe, l'Union je n'y crois plus. Je voterais en conséquences en 2019.
Réponse de le 25/10/2018 à 19:03 :
Il en va de même.
Extrêmement décevant, j'espère que la France (et l'Allemagne, lié au SCAF) feront tout pour isoler au maximum la Belgique.
Si jusqu'à présent j'y étais opposé, ce choix m'a montré qu'une Europe Fédéraliste, c'est une utopie.
Réponse de le 25/10/2018 à 19:09 :
et bien la France peut tout simplement refuser aix belges devenir s’entrainer au tir sur la base de Cazeaux .Base située a coté de Biscarosse dans les landes . Mais notre cher Macron croit faire l’Europe , il se ridiculise dans une Europe ou c’est chacun pour soi .
Réponse de le 26/10/2018 à 8:06 :
Pourquoi la France n'a t'elle pas participé à l'appel d'offre, plutôt que d'introduire un dossier presqu'en catimini hors appel d'offre ? Pourquoi la France a t'elle fait cavalier seul alors qu'Eurofighter et Rafale ne faisaient qu'un ? Un pays qui ne joue pas le jeu des appels d'offre se disqualifie et c'est sans appel.
@Kipushi: en 2017, les Belges ont décidé de s'entraîner aux USA; à partir de 2019, il n'y aura donc plus de Belges à Cazeaux. Cazeaux, qui, pour votre information, se situe dans le 33 en Gironde et non dans les Landes (40)! Bonne journée.
a écrit le 25/10/2018 à 18:11 :
Une petite Stella Artois avec ça? je suis moins sur....y'a tellement d'autres brasseurs dans le monde que je vais éviter ce qui vient de ce plat pays.
a écrit le 25/10/2018 à 17:57 :
L'Europe de la défense n'est pas une foire commerciale où les membres du club sont priés d'acheter les uns chez les autres.

L'Europe de la défense c'est un accord politique, diplomatique et militaire sur les valeurs à défendre, les moyens qu'on veut y affecter. Ce sont des accords de défense mutuelles qui sécuriseraient notamment les pays baltes et les pays européens frontaliers de la Russie ou de la Turquie contre une attaque de leur territoire...

Effectivement, elle n'existe pas... et ce n'est pas à cause de la provenance des poireaux dans les achats de la Belgique.
Si les belges veulent surpayer des avions, c'est leur problème.
Réponse de le 25/10/2018 à 19:05 :
Je pense que vous n'avez rien compris aux liens actuels et à venir entre EU et USA.
Et de facto absolument pas compris l'importance de ce symbole pour l'Europe Fédéraliste.

Le choix d'un avion n'a aucune importance, c'est le choix de l'alignement qui en a. Aujourd'hui la Belgique à choisi de devenir vassal des USA au lieu d'être un partenaire de la France et de l'Allemagne pour une Europe indépendante et forte.
La Belgique est la capitale de l'Union...

Bref, vous n'avez pas compris la problématique, ce n'est pas le contrat lui même qui est critiqué, c'est l'orientation qui est dérrière.
Réponse de le 25/10/2018 à 20:15 :
De quel alignement voulez vous parler?

Les 27 pays européens n'ont aucune ligne, sur quoi voulez vous donc que la Belgique se base?

La triste réalité en matière de défense européenne c'est que la France et le RU forment 80% des capacités de défense de l'ensemble, que le RU a choisi de prendre le grand large, et que nous sommes à 2000 km de la frontière russe.

Bref, la realpolitique est incarnée, que ça plaise ou non par l'OTAN et ce sont les USA qui la dirigent parce que c'est eux qui fournissent les armes, le personnel, le renseignement et qui assurent la cohérence militaire, et évidemment ils le font à leur standards.

La Belgique n'est vassale de personne. Elle héberge les structures de l'OTAN et le commandement sur son territoire, et ça lui rapporte des emplois et les soldes des gradés US en Belgique.
Le F35 était un choix possible, et le Rafale n'a même pas été présenté.

Les belges font plus confiance pour leur sécurité en les USA que dans la France, l' Italie, l'Allemagne, l'histoire ne leur donne pas tort.

Si l'Europe avait une doctrine commune de défense commune, on pourrait leur faire grief de mauvaise camaraderie mais le fait est qu'on n'est pas prêt à envoyer nos troupes se mettre au service de Salvini, Orban, Duda ou d'autres leader douteux.
a écrit le 25/10/2018 à 17:50 :
Ce choix n'est pas un revers pour la Grande Bretagne qui a déjà acheté aussi des F35 et est un des gros fournisseurs de cet avion avec les moteurs entre autre.
a écrit le 25/10/2018 à 17:41 :
nos ( énarques ) périront bien par abus de leur principe .toutefois les chiens ne se mangent pas entre eux . armée européenne pas pour demain
a écrit le 25/10/2018 à 17:37 :
Et ce n'est une blague .....belge désolant et honteux.
a écrit le 25/10/2018 à 17:03 :
Puisque le rafale ne pouvait pas emporter une bombe nucléaire américaine alors que c'était expressément demandé par la Belgique, pourquoi avoir fait tout ce coûteux cinéma et avoir voulu forcer la main aux Belges ? Qui est arrogant, dans cette affaire ?
Réponse de le 25/10/2018 à 17:19 :
La bonne blague, c'est quoi l’intérêt de vouloir absolument être capable de transporter une bombe nucléaire américaine?
Bombe qui ne peut être utilisée qu'avec l'autorisation des USA et que de toute façon les USA peuvent balancer eux-même puisqu'ils ont des bases en Europe.
Ils ont peur que Moscou tente d'envahir la Belgique ou quoi?
Tout ça n'est qu'un faux prétexte
Réponse de le 26/10/2018 à 23:57 :
Actuellement le F-35 n'est pas capable d'emporter quelconque bombe nucléaire, ce ne sont que des promesses parmi les nombreuses encore non réalisés de ce F-35. Le rafale lui est capable d'emporter la bombe nucléaire française, mais je ne crois pas qu'elle est à vendre.
Mais c'est justement parce que la France savait qu'elle ne pouvait pas remporter l'appel d’offres taillé sur mesure pour le F-35 qu'elle a fait un autre type de proposition, aucune main n'a été forcée.
Boeing aussi savait qu'ils n'avaient aucune chances avec les critères biaisés et donc ils vous ont fait zéro proposition.
a écrit le 25/10/2018 à 17:00 :
Il porte bien son nom le ministre flamand des armées belges ... au fait il a touché combien?
Qu en pensez vous ?
a écrit le 25/10/2018 à 16:58 :
Je ne suis pas étonné du choix des belges. Nous croyons être une puissance mais nous sommes un nain. Nous avons des hommes politiques minables qui passent à régler leur compte entre eux et certains sont encore à règles nos haines ancestrales.
a écrit le 25/10/2018 à 16:42 :
Il est temps de refaire cette Europe n'est ce pas Mme MERKEL ? et aussi de transférer le siège définitivement a STRASBOURG !!!
a écrit le 25/10/2018 à 16:22 :
L'administration hors sol qu'est l'UE de Bruxelles, outre d'être la face opposé de l'OTAN, est un grand marché ouvert aux américains! America first!
a écrit le 25/10/2018 à 16:06 :
"ainsi que deux systèmes complets de drones américains Reaper"

Comme la France quoi !

Excusez les de choisir la furtivité qui marche pas selon les spécialistes en chambre mais qui fournit un avantage décisif dans le combat aérien air air ou air sol :), et le tout au même prix !

Fallait il donc qu'ils fassent un choix politique pour permettre à l'europe, enfin ici la france, de rattraper son retard perpétuel alors même que c'est ce qu'on reproche aux américains de vendre grâce à des "pressions" politiques.

Que de contradictions !
Réponse de le 25/10/2018 à 17:26 :
Ils ont fait un choix politique pour confirmer leur soumission aux usa.
Quant à la furtivité, ce n'est pas vérifiable par contre les avaries techniques du F35 ont déjà fait leurs preuves.
a écrit le 25/10/2018 à 16:00 :
Et ce naïf de Macron qui va aller discuter de défense européenne en Novembre. Quelle rigolade. Le premier ministre belge va en plus lui demander une place dans l’avion du futur.(lu dans la presse belge)
Je suis européen mais de grâce qu’on arrête avec la construction actuelle
a écrit le 25/10/2018 à 15:58 :
Trahison est exagéré. La Belgique a fait de la "real politik".
Sur le choix technique :
- L'EF est un bon avion, mais a déjà montré ses limites en UK et en Belgique.
- le Rafale est très performant, et opérationnel, mais pas de 5G. Par ailleurs, si on pensait vraiment gagner, Dassault aurait soumissionné. Sauf que Dassault savait, comme Boeing (qui n'a pas répondu avec le F-18), que le choix du F-35 était déjà fait.
La spécification du port de la bombe B-61 est anecdotique, mais permet techniquement d'écarter de nombreux candidats.
- Le F-35 est bien moins opérationnel que le Rafale et bien plus cher à l'achat et à l'heure de vol, il est de 5G, furtif. Mais il y a des mutualisations envisagées avec les Pays-Bas et le Danemark. Et c'est un avion américain, avec le bouclier qui va avec.
Certains pays se souviennent aussi que lors de la guerre des Balkans, alors que l'Europe aurait pu et dû intervenir, comme Mitterrand ne voulait pas toucher aux Serbes, c'est finalement l'OTAN et les USA qui sont venus régler le problème... Je peux vous dire que ça a laissé des traces. Pas étonnant non plus que la Pologne soit si heureuse d'accueillir une nouvelle base US.

Au final, ce choix du F-35 est bien plus que le choix d'un simple avion, et cette décision pourra allègrement servir les détracteurs de l'Europe, qui pourront faire des raccourcis. On pourra même dire que c'est la faute à Macron... après tout, pourquoi s'en priver !
a écrit le 25/10/2018 à 15:52 :
Il faut sortir de l'UE et faire quelque chose avec l'Allemagne.
Si c'est une UE où chacun ne voit que son petit intérêt.

Quant àla Belgique, la laisser de côté pour tous les futurs partenariats.
a écrit le 25/10/2018 à 15:42 :
Et donc ? De quelle trahison parlons-nous ? Pour trahir il faut un accord commun, partagé, formel... en l’espèce il n’existait que dans l’esprit obtus de certains français. Pas la peine de faire des titres aussi offensés. Ça ne fait que nous ridiculiser encore plus.
a écrit le 25/10/2018 à 15:40 :
A force de nous répéter que la grande Russie est un ennemi très très dangereux, il est bien heureux que des pays s'équipent en conséquence, plutôt qu'avec des jouets d'entrainement et de parade, il en va de notre survie !
a écrit le 25/10/2018 à 15:37 :
Un coup de poignard dans le dos de l'europe de la défense ? Et encore quoi ? Faut arrêter d'être ridicule et de privilégier les titres bassement sensationnalistes, juste pour remonter le populo. Bon, d'accord, la belgique n'a strictement aucun besoin de nouveaux avions inutiles et polluants et ferait mieux de dépenser la même somme à des choses plus essentielles, visant - ô fantasme - à améliorer les conditions de vie de l'ensemble de la population. Mais passons... C'est exactement le même débat lorsque la france débloque 4,5 milliards qu'elle n'a pas dans ses caisses pour rafistoler un rafiot en fin de vie au lieu de venir en aide aux près de 10 millions de français qui vivent sous le seuil de pauvreté... Quant aux zincs... Il est logique que la belgique ait choisi l'avion américain puisque l'armée belch' a des liens étroits avec l'armée batave (hollandaise) qui a déjà choisi les mêmes coucous il y a plusieurs années. En outre, ce choix essentiellement flamand - ils sont majoritaires en belgique, le reste de la population étant divisé entre francophones et germanophones - ne date pas d'aujourd'hui, mais de 2013. Il n'a été rendu officiel que maintenant, c'est tout. Quant à l'europe de la défense... Il est illusoire, anormal, contre-productif et totalement contre-nature de vouloir imposer des lignes - militaires, économiques, sociales, fiscales... - à un amalgame foireux de pays et de populations qui n'ont strictement aucun point commun et qui, peut-on souhaiter, n'en auront jamais. Que ce soit au niveau de l'histoire, de la culture, de la langue, des croyances, de l'économie, des alliances stratégiques, des systèmes fiscaux... La vraie richesse, c'est la variété et la disparité. Le reste, c'est-à-dire l'europe, n'est qu'un vulgaire nivellement par le bas condamné à foirer.
a écrit le 25/10/2018 à 15:20 :
L'Europe ? une somme de 27 pays Opposés sur Tout ET TOUT. Elle pourrit et implose de l'intérieur. J.Y Le Drian a lui meme déclaré en 2016 " l'europe de la défense, c'est pour dans 150 ans " ( jamais). VGE a lui meme déclaré, semaine passée, que le Parlement Eur, Elect en Juin, n'a ni pouvoir, ni utilité.
a écrit le 25/10/2018 à 15:19 :
Qu'on déplace les institutions européennes à Strasbourg, non de Dieu !!
Réponse de le 25/10/2018 à 15:35 :
peut-être "nom" de dieu... non ?
Et puis Strasbourg... le choix sera donc germanophone et donc allemand ???
a écrit le 25/10/2018 à 14:51 :
Et, vous allez rire, mais dans la modification de la constitution de macron prévue pour janvier il est stipulé que l'armée française doit se placer sous autorité européenne ! :D

En gros on doit se mettre sous autorité d'une entité qui n'existe pas ou du moins qui n'est que tas de ruines. Ou plus justement nos chars d’assaut et chasseurs vont être parquets sur de simples chapes de béton.

Vite un frexit ! Là ça ne rigole plus les gars on courre droit à la catastrophe avec nos écervelés... Gravissime. Mais bon peut-être qu'après eux les multimilliardaires comprendront... non ils ne sont définitivement pas capables de comprendre l'intérêt général, même pour eux .
Réponse de le 25/10/2018 à 16:22 :
Merci d'avoir signalé ce point que je ne connaissais pas ! Mais qui connait également la loi passée par Hollande permettant à l'OTAN de s'installer en France (au-delà d'être dans l'OTAN, la France n'avait pas autorisé les militaires US à revenir en France).
Conséquence : création de structures dirigeantes de l'OTAN à Brest (marine), Lyon (armée de l'air) Paris (armée de terre). Je découvre que l'essentiel de ces armées sera dirigé par ... des généraux US ! Colère ! Ces énarques s'en foutent de la France, seul leurs intérêts personnels comptent, comme garder le pouvoir à tout prix. Que la France devienne une sous-préfecture des USA leur convient ... grrrr ...
Réponse de le 26/10/2018 à 8:43 :
"Merci d'avoir signalé ce point que je ne connaissais pas !"

C'est en effet une information capitale mais qui est passée totalement inaperçue... On franchi toutes les barrières de la bêtise en ce moment.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :