La France et l'Allemagne se disputent le leadership de la défense de l'Europe (2/3)

Europe de la défense ou défense de l'Europe ? Alors que l'Europe de la défense peine à émerger, la défense de l'Europe trace son sillon chez la plupart des pays européens. Et la France s’époumone à tenter de suivre l'Allemagne.
Michel Cabirol
La stratégie de l'Allemagne pour dominer l'Europe en matière de défense est cohérente et efficace
La stratégie de l'Allemagne pour dominer l'Europe en matière de défense est cohérente et efficace (Crédits : Reuters)

En dépit de l'entente cordiale affichée entre les deux pays, la France et l'Allemagne se livrent à une véritable guerre souterraine pour prendre le leadership de l'Europe de la défense. Si Paris joue à fond cette carte (la mauvaise?), Berlin mise avant tout par tradition, pragmatisme, voire opportunisme, sur l'OTAN et pourquoi pas de temps en temps sur l'Europe de la défense. La ministre de la Défense allemande a été très claire début septembre lors de sa visite à Paris dans le cadre de la 16ème Université d'été de la défense consacrée à l'autonomie stratégique de l'Europe. Tout en félicitant la France de son projet d'Initiative européenne d'intervention (IEI), Ursula von der Leyen avait rappelé qu'une "analyse objective de la situation stratégique conduit également à la conclusion que l'OTAN reste indispensable pour la défense collective et la sécurité de l'Europe". L'Allemagne a pleinement saisi le concept de nation-cadre ("Framework Nation Concept"- FNC) élaboré par l'OTAN à partir de 2012.

Tout est dit. L'Europe de la défense reste l'affaire de l'OTAN, donc indirectement de Washington. Tout comme l'Allemagne, qui n'a pas encore de culture d'autonomie stratégique, de nombreux pays qu'ils soient au sud, au nord ou à l'est de l'Europe, n'ont aucun état d'âme ni de regret à sous-traiter leur sécurité aux Etats-Unis. A l'Europe de la défense, ils préfèrent la défense de l'Europe, via l'OTAN. Résultats, les choix sur des programmes majeurs de souveraineté nationale en Belgique, aux Pays-Bas, au Danemark, en Italie et au Royaume Uni en faveur du F-35 ainsi qu'en Suède, en Pologne et en Roumanie pour le système de défense aérien Patriot sont bien là pour rappeler la triste réalité d'une Europe de la défense marginalisée. Voire méprisée. Ainsi, la Suède est capable en l'espace d'une semaine d'acquérir le Patriot au détriment d'une offre européenne (France et Italie) moins chère, puis de signer une notification conjointe sur la coopération structurée permanente (CSP) en matière de défense de l'Europe. Pour la Suède, c'est le beurre et l'argent du beurre...

Paris relance la coopération franco-allemande

L'Europe de la défense reste donc une chimère poursuivie par la France principalement. Ce qui ne doit pas l'empêcher de continuer à ancrer cette vision chez ses voisins et au-delà mais en restant réaliste, c'est-à-dire en protégeant ses intérêts technologiques, industriels et politiques (dissuasion). Comme le fait d'ailleurs l'Allemagne avec beaucoup de succès. "Par principe autant que par souci d'économies", a estimé le député LREM du Finistère Jean-Charles Larsonneur, la loi de programmation militaire (LPM) prévoit que de nombreux programmes seront conduits en coopération avec certains des partenaires européens de la France, notamment avec l'Allemagne : système de combat aérien futur (SCAF), programme du char du futur, le Main Ground Combat System (MGCS)drone MALE européen, avions de patrouille maritime PATMAR du futur... Avec le Royaume-Uni, la France poursuit le système de lutte anti-mines futur (SLAMF) et le futur programmes de missiles FMAN et FMC (missiles de croisière).

La France, qui tente de profiter de Donald Trump à la tête des Etats-Unis pour faire avancer l'idée d'Europe de la défense, doit absolument profiter de cette double fenêtre pour avancer avec l'Allemagne tout en préservant ses intérêts. En dépit de son tropisme transatlantique, Berlin a donné son accord pour rejoindre Paris sur ces programmes. Par opportunisme ou pragmatisme ? "L'autonomie stratégique ne signifie pas se détourner de quelque chose, mais être libre de se tourner vers quelque chose : vers l'Union européenne de défense, a expliqué Ursula von der Leyen. L'Union européenne de défense constitue le bon choix pour renforcer la capacité d'action de l'Europe". A suivre.

L'Initiative européenne d'intervention de la France

Au vu des résultats peu probants de la France, sa vision de l'Europe de la défense a semble-t-il fait long feu pour contrer l'Allemagne, qui profite à plein du concept de nation-cadre de l'OTAN (FNC). Emmanuel Macron a tenté de casser la dynamique en lançant en septembre 2017 l'Initiative européenne d'intervention. L'IEI vise à favoriser l'émergence d'une culture stratégique européenne et à développer des coopérations opérationnelles pragmatiques, pour faciliter la mise en place d'une réponse coordonnée et rapide aux menaces et défis sécuritaires auxquels l'Europe est confrontée. L'IEI est "un forum indépendant de tout cadre institutionnel, tout en contribuant aux efforts de l'Union Européenne et de l'OTAN visant à renforcer la défense européenne", a expliqué Paris. Entre la défense européenne et l'Europe de la défense, la France a-t-elle déjà capitulé?

La ministre des Armées, Florence Parly, recevra mercredi pour la première fois depuis le lancement de l'IEI le 25 juin 2018, les ministres de la défense et des représentants des États participants. Cette première réunion ministérielle réunira les 9 pays membres - Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, France, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni. Elle sera suivie dès le 9 novembre par les premières discussions militaires de l'IEI, les Military European Strategic Talks (MEST), qui se tiendront entre les États-majors des Armées concernées. Cette initiative tardive lancée par la France pourra-t-elle concurrencer le concept otanien du FNC, véritable cheval de Troie pour l'industrie d'armement allemande? Pas sûr...

L'Allemagne a pris de l'avance

L'Allemagne a déjà pris de l'avance pour fédérer les pays européens de l'OTAN autour d'elle en mutualisant des capacités (logistiques, amphibies, sol-air, navales, etc) et en suscitant des feuilles de route très ciblées : drone, centres de commandement et de contrôle Air (C2), etc... Une stratégie cohérente et efficace qui débouche souvent en Europe sur des ventes de matériels allemands, des partenariats industriels et des développements communs. Une stratégie qui est d'ailleurs vitale pour l'Allemagne qui s'impose des contraintes à l'exportation vers des pays tels que l'Arabie Saoudite, le Qatar.... Cette stratégie porte déjà ses fruits. C'est le cas en Norvège (sous-marins), aux Pays-Bas, en Lituanie et en Slovénie (Boxer) ou encore en Pologne (en gestation). Ainsi, la Brigade d'infanterie mécanisée "Iron Wolf" des forces armées lituaniennes, qui a été équipées de Boxer, a rejoint une division de l'armée allemande.

"Les États partenaires de l'Allemagne ont souscrit l'engagement de porter au standard le plus élevé leurs capacités des chars de combat, ce qui constitue une « formidable opportunité pour KMW », a démontré Jean-Charles Larsonneur dans son rapport sur l'Equipement des forces et de la dissuasion. Cette opportunité est par nature d'autant plus grande que l'intégration des capacités militaires concernées est poussée ; or l'armée de terre néerlandaise ne pourrait désormais plus être déployée sans la Bundeswehr, tant leur intégration capacitaire est profonde. L'Allemagne, dans ce schéma, tient un rôle d'intégrateur des capacités européennes.

Dans ce contexte peu favorable pour la France, très souvent inexistante en matière d'exportations en Europe à l'exception du contrat de blindés en Belgique, le lancement en novembre 2017 d'une Coopération Structurée Permanente (CSP) pourrait être l'occasion d'un rééquilibrage des positionnements entre la France et l'Allemagne en Europe. Ce cadre permanent de coopération en matière de défense permettra aux États membres qui le souhaitent et qui le peuvent de développer conjointement des capacités de défense, d'investir dans des projets communs ou de renforcer l'état de préparation opérationnelle et la contribution de leurs forces armées. A la France de convaincre...

Michel Cabirol

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 74
à écrit le 03/01/2019 à 9:53
Signaler
Quand on voit l'armée allemande sur le terrain (ainsi que d'autres) je crois qu'ils feraient mieux de la boucler, c'est pas le tout de fabriquer du matos (soi-disant fiable auquel termes je n'ai strictement aucune confiance) il faut avoir du monde po...

le 12/06/2019 à 14:44
Signaler
Rigolo! Pas fiable le matos allemand? Qui produit BMW, AUDI et Mercédès?

à écrit le 01/01/2019 à 14:12
Signaler
Ordinateurs et logiciels du ministère français de la défense sont gérés par les américains . De grâce, ne parlez pas d'europe de la défense .

à écrit le 01/01/2019 à 11:35
Signaler
Comment se fait-il que nos politiciens, si prompt à faire la leçon au monde entier, et en toutes matières, n'arrivent pas à mieux travailler avec les états européens ? Est-ce dû à nos produits militaires, aux industriels qui n'exportent pas, ou à not...

à écrit le 31/12/2018 à 11:16
Signaler
Il s'agit bien là du problème économico-industriel de la Défense dans lequel les Allemands nous grignotent régulièrement des parts de marché en terrestre et maritime et "grâce" à nous, montent dans le Spatial et lAéronautique depuis quelques décennie...

le 31/12/2018 à 12:54
Signaler
Bjr, vu que vous me citez je me permets de vous répondre. Nous sommes d'accord sur une chose, le "grâce à nous. Combien de marché avons-nous perdu a cause d'une concurrence Franco-française mais le dernier d'une classe peut-il reprocher son classemen...

le 31/12/2018 à 15:41
Signaler
@webes L'Otan ne se justifierait plus ? "L'armée US serait une force d'occupation et l'Allemagne contrôlé par l'Us, je ne développe pas tellement c'est risible, visiblement vous avez raté les derniers épisodes de l'évolution Européenne" Vous devr...

le 31/12/2018 à 17:25
Signaler
réponse à Webes. Merci de me confirmer ce que je pensais de l'intox "programmée"; le piège a bien fonctionné. En tant qu'ancien de la Royale, puis Industriel sur certains secteurs sensibles, ayant des amis et relations aux States comme en Russie et b...

le 31/12/2018 à 18:45
Signaler
Et Rambo vous le connaissez ? Ce serait pour un autographe. Les upr de vrais comiques troupiers.

le 31/12/2018 à 19:08
Signaler
Webes; savez-vous, nous sommes de nombreux Français à ne pas avoir besoin de références politiques pour exister et, se voir attribuer systématiquement des étiquettes, est le fait de personnes qui manquent à l'évidence d'arguments sinon d'objectivité....

à écrit le 31/12/2018 à 11:05
Signaler
Le seul bénéficiaire de toutes ces agitations c'est le Complexe Militaro-industriel qui aura nécessairement un jour besoin de la guerre...D'un guerre qui pourrait par contre bien être la dernière.

à écrit le 31/12/2018 à 10:46
Signaler
L'article montre bien la nécessité stratégique du rôle d'intégrateur de la force militaire. Les US savent faire depuis 1944 et ont étendu leur savoir faire à l'OTAN en 1949. Les allemands savent faire dans le domaine industriel depuis des décennies....

à écrit le 31/12/2018 à 9:45
Signaler
Ça y est M. Caricol nous refait une poussée de Teutonphobie, un vrai article digne de R.T .Ne vous en déplaise, grâce vos "modèles" Trump et Poutine, une armée EU va voir le jour mais elle part de zéro ! Vu la taille, la doctrine et l'organisation de...

à écrit le 30/12/2018 à 21:02
Signaler
La France n'est plus credible dans les armes depuis des decenies , des gesticulations du ``petit con``ne ferrons rien

le 31/12/2018 à 10:29
Signaler
La France a le 7ième plus gros PIB mondial et pourtant est le 3ième plus gros exportateur d'armes, loin devant l'Allemagne. Enfin, en matière d'interventions extérieures, elle doit être dans le trio de tête mondial.

à écrit le 30/12/2018 à 18:19
Signaler
la france a les hommes, les allemands le materiel ! y a plus de Wehrmacht, par contre le materiel reste tres bon chez les francais c'est le contraire; la france a coule l'industrie expres, pour rigoler, , mais il reste la legion, les commandos de m...

le 31/12/2018 à 4:20
Signaler
L'AK 47 est le meilleur PM . Il ne gele pas, est capable de fonctionner meme plein de sable ou de terre. Le Famas s'enraye au moindre grain de sable.

à écrit le 30/12/2018 à 17:59
Signaler
Le Général De Gaulle soupirait après la France et ses 300 fromages ... Peut-être sous-entendait-il ses fromages politiques; Mendes France est tombé sur la Communauté Européenne de Défense. Ne pourra-t-on recréer la France de Charlemagne, à défaut de ...

à écrit le 30/12/2018 à 14:57
Signaler
A à l'exception d'une France Naive et Ruinée, l'Allemagne veut faire un petit bout de chemin, pour ravir à la FR ses technologies par transferts massifs, et lui ravir son 3ème rang d'exportateurs d'armes dans le monde. Les innovations militaires débo...

à écrit le 30/12/2018 à 10:49
Signaler
L'OTAN c'est un truc américain et le couple Franco-Allemand est un mythe. La France se cherche un modèle et se compare un jour à l'Angleterre ou prend pour exemple les pays du Nord actuellement c'est l'Allemagne. La France possède son style qui à une...

le 31/12/2018 à 14:35
Signaler
On a quand même un budget en déficit lourd depuis 40 ans, et une balance commerciale elle aussi en déficit. Donc on peut être fiers de notre pays mais ne perdons pas de vue qu'on a de gros problèmes à régler.

à écrit le 30/12/2018 à 10:12
Signaler
Le vice-chancelier d’Allemagne, également ministre des Finances, Olaf Scholz, a eu l’audace de demander hier publiquement à la France de céder à l’Union européenne son siège de membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU. Cette demande revien...

le 31/12/2018 à 11:37
Signaler
Bartabas; j'approuve tout à fait votre commentaire et je dirais que, malheureusement, il y a de moins en moins de "Français" qui croient encore en leur Nation, leur Culture, leur Histoire. Depuis la dernière guerre (que j'ai connue, enfant) laFrance ...

le 31/12/2018 à 14:18
Signaler
Ce siège permanent est un anachronisme, mais s'il faut le corriger, c'est en réattribuant les deux sièges de la France et de la Grande-Bretagne à l'Inde et à un autre géant contemporain à choisir, certainement pas à l'Allemagne (80 millions d'habitan...

à écrit le 08/11/2018 à 6:50
Signaler
La France dois prendre le liederschip des idée , et etre la nation cadre de la future defense europeenne , car l'Allemagne aura ils est certain la supériorité économique et financiere de cette defence commune , elle a des moyen que nous n'aurons pas....

à écrit le 07/11/2018 à 11:34
Signaler
Nécessité "d'une culture stratégique européenne", c’est peu de le dire. Dans tous les domaines, d'autant dans ce secteur, où chaque pays semble parfois choisir comme dans un catalogue de vente en ligne. Au risque de devenir entièrement dépendant d’a...

le 31/12/2018 à 11:42
Signaler
velkavatar; que voilà le discours type de la collaboration rassurante. Celle qui faillit nous mener au désastre, il y a quelques décennies…parfois en pleine inconscience. Lorsque l'on ne croit pas en son Etat, sa Nation (mais peut-être n'est-ce pas l...

à écrit le 06/11/2018 à 22:07
Signaler
C'est un gros footage de gueule. Les allemands veulent la maitrise de l'Europe de la défense dans l'unique but de s'imposer industriellement et économiquement. Le jour où il faut agir, par contre, en Europe, il ne reste plus grand monde à part la Fra...

à écrit le 06/11/2018 à 20:12
Signaler
En matière de défense ce n'est pas parce que l'Allemagne vend des canons qu'elle est en état de diriger la défense européenne et les armées françaises. L'allemagne n'est pas capable d'aligner plus de 40 chasseurs en état de voler contre 200 appare...

à écrit le 06/11/2018 à 17:48
Signaler
Oui mais l'armée Allemande ne vaut rien du tout et tout ce cirque ne sert qu'à résister à une éventuelle attaque russe qui ne se produira jamais. Alors au lieu de pleurnicher, la France doit quitter l'OTAN qui ne sert que les intérêts américains. E...

le 06/11/2018 à 19:00
Signaler
Il ne vous reste plus q u' à reconnaitre la subordination de l' UE aux states comme nous le démontrons quotidiennement à l' UPR et vous aurez alors bouclé la boucle . Reste tout de même un petit point fort intéressant à nou...

le 31/12/2018 à 11:51
Signaler
johnmckagan; par votre intermédiaire je souhaitais répondre à Gédéon, pour la sortie de l'OTAN. Lorsque le Président de Gaulle décida non pas d'en sortir mais de quitter la tutelle yankee que l'OTAN imposait, il fit partir les bases "d'occupation US"...

à écrit le 06/11/2018 à 16:49
Signaler
Qui possède l'arme atomique en Europe ? le simple fait de posséder ce genre d'engin suffit à dissuader d'éventuels agresseurs. Qui attaquerait Monaco, si cet état d'opérette possédait l'arme atomique ?

à écrit le 06/11/2018 à 16:46
Signaler
La défense des pays européens est prise très au sérieux : c'est rassurant pour les 28 peuples aux 20 langages différents qui composent l'Europe. Un langage militaire commun paraît nécessaire pour que cette défense soit crédible. L'expérience de l'OTA...

à écrit le 06/11/2018 à 16:39
Signaler
A lire les commentaires il faut pas se poser de question: Les Français ne savent que critiquer...... La France ! voila tout est dit sur l'état de notre pays

à écrit le 06/11/2018 à 16:28
Signaler
comme l'a aussi démontré le journaliste économique JM Quatrepoint, Macron et Le Maire accélèrent par des concessions aux allemands la désindustrialisation de la France (Alstom) et ne jurent que par les start-ups (vendues par leurs fondateurs à des fo...

le 30/12/2018 à 12:23
Signaler
il n y a aucune concessions faite aux Allemands, bien au contraire la France, les créations d'industrie augmentent en France.

à écrit le 06/11/2018 à 14:24
Signaler
Ce défendre contre quoi? contre qui? La prochaine guerre globalisée, en espérant qu'elle n'est jamais lieu, serait de toute façon si destructrice selon les spécialistes en stratégie, que l'humanité et une partie de la biosphère seraient en une fracti...

le 06/11/2018 à 15:04
Signaler
sans être un va en guerre, le vieil adage " si tu veux la paix prépare la guerre" d' y il a 2000 ans , a tout son sens aujourd' hui: les européens oublient qu ' ils vivent dans une bulle, sont minoritaires, qu 'ils sont entourés de régime politique ...

à écrit le 06/11/2018 à 13:28
Signaler
La France a été désarmée par Mitterrand le "clairvoyant [extralucide]" qui en déshabillant les avions au Bourget en juin 1981 a vu 80 milliards de francs d'annulations de commandes ainsi que les années suivantes, sans compter le démantèlement de Creu...

le 06/11/2018 à 14:46
Signaler
Et que dire de la cession du sytème Arabelle coeur du nucléaire français qui désarme la France au profit des américains via le don d' Alstom opéré par Macron ...? http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/01/05/31007-20150105ARTFI...

le 30/12/2018 à 12:30
Signaler
https://www.franceinter.fr/emissions/histoires-economiques/histoires-economiques-31-octobre-2018 une réponse suplémentaire pour la vente d'alstom

à écrit le 06/11/2018 à 12:12
Signaler
Comme sur le sujet Brexit dont rappelons le, Obama ne voulait pas entendre parler de référendum, d' aucuns vous diront que l' UE a été créée pour faire contrepoids aux usa alors qu' elle confirme son rôle de vassal à peu près ch...

le 06/11/2018 à 14:52
Signaler
vos propos frisent le flirt sino-russe, je m ' interroge pour qui vous " roulez"...

le 06/11/2018 à 17:51
Signaler
Je suis pro-UE et pourtant je reconnais que Gédéon a raison sur un point: l'UE sert les intérêts US sur les questions militaires.

le 07/11/2018 à 8:08
Signaler
@brehat Il ne vous viens pas à l'esprit que l'on peut simplement rouler pour la France, pas comme Macron. Retirez vos lunettes en peau de saucisson et lisez mieux. Tout ce qui est dit par Gédéon est vérifiable, il suffit de faire un petit effort de ...

le 07/11/2018 à 14:48
Signaler
... et ensuite? C'est sûr que des problèmes existent mais peut -on faire mieux? si on sort de l'Euro, vous croyez que les francs vont pleuvoir? si on sort de l'OTAN, les alliés vont abonder? Va t-on q...

le 30/12/2018 à 12:37
Signaler
Il ne faut pas négliger les différentes alliances pour des projets d'armements, qui engage l'avenir europeen, c'est à l'exemple du GPS européen, malgré les pressions américaine. L"europe se construit une stature d'hyper puissance, cela prend du temps...

à écrit le 06/11/2018 à 11:57
Signaler
c'est toujours le plus fort qui gagne !

à écrit le 06/11/2018 à 11:56
Signaler
Alliance franco allemande ? Uniquement dans les discours et pour les naïfs ... La stricte compétition économique prime sur tous les sujets ! L’époque de vrai partenariat ( 1960 - 2005 ) est morte depuis longtemps . Dommage ... Français et Anglai...

à écrit le 06/11/2018 à 11:49
Signaler
En voulant en faire trop on le fait mal, c'est ce que l'on constate dans l'empire administratif bruxellois et son armée de clown qui se recherche un ennemie pour pouvoir se construire!

à écrit le 06/11/2018 à 11:24
Signaler
Conclusion = on peut être une femme Ursula von der Leyen et être compétente et une autre, énarque, affairiste, surpayée et peu efficace mais lèche-bottes.

à écrit le 06/11/2018 à 10:43
Signaler
La cause, c'est une France qui courre deux lièvres: -son influence mondiale au travers de sa zee et ses ex colonies (axe indo pacifique , Centrafrique, Mali, Liban,...) -l'influence européenne L'Allemagne, elle, se concentre sur l'Europe. . Ell...

le 06/11/2018 à 11:28
Signaler
Depuis 1870, "on" gagne surtout par nos alliés. Seuls, Verdun, Maginot, Indochine, Algérie, Suez, Yougoslavie, Afrique, attentats, on prend plutôt des roustes même avec le soldat Le Pen père.

à écrit le 06/11/2018 à 10:32
Signaler
L'exemple d'Airbus devrait faire réfléchir les dirigeants de notre pays. L'Allemagne est monté dans l'avion en vol et en a saisi les commandes avec la bénédiction des élus Français de l'époque. Une trahison de plus, comme en 40, diront certains non ...

à écrit le 06/11/2018 à 9:50
Signaler
Les européens se sont fait peur avec Trump, mais constatent aujourd’hui que ses propos ne valent rien, alors les européens se disent maintenant qu’ils peuvent continuer business as usual.

à écrit le 06/11/2018 à 9:47
Signaler
Les allemands avancent bien leurs pions parce que leur projet politique sur ce sujet est bien plus en phase avec celui des autres pays européens : Jouer sur tous les tableaux pour ne pas trop payer pour leur défense, et ne pas risquer la vie de leurs...

à écrit le 06/11/2018 à 9:20
Signaler
Une nouvelle preuve s' il en est besoin que l' UE mange dans la main de son maitre qui chapeaute la construction de l' Europe de la défense -et de l' Europe tout court-et exerce via l' otan sa vison géopolitique globale qui ...

le 06/11/2018 à 12:29
Signaler
L'IEI peut très bien se créer sans enlever des moyens à l' Otan. Vu le PIB de l'UE, on peut créer une coalition militaire crédible alternative en 5 ans et c'est ce qui fait peur aux USA: comment l'empêcher ? Les allemands tiennent tout le monde p...

le 06/11/2018 à 14:39
Signaler
L' UE ne s' entend sur rien puisque elle est la composante d 'intérêts divergents et se trouve par volonté d' abandon et de vassalisation depuis des décennies dans les mains du papa américain et ne songe absolument pas à s' en dé...

à écrit le 06/11/2018 à 9:12
Signaler
Je ne pense pas que bcp de pays européens accepteraient de voir leur défense passer sous la coupe d'une Europe de la défense dirigée par la France Arrogante et prétentieuse Sachez que L'ambassadrice française à Bruxelles avait menacé la Belgique ...

le 06/11/2018 à 10:07
Signaler
Ce que vous appelez une menace n'est qu'une remarque sur un état de fait. La Belgique aura du mal à assumer financièrement et à justifier sa participation au programme SCAF si elle choisit le F35 étant donné que le ce programme vise à remplacer les a...

à écrit le 06/11/2018 à 9:12
Signaler
Les Français comptent sur la politique pour faire du business à l'étranger. Les Allemands sur leur business pour faire de la politique à l'extérieur. Visiblement la stratégie allemande est bien plus efficace!

à écrit le 06/11/2018 à 9:07
Signaler
Les Allemands réfléchissent et agissent pendant nous, on cause.

à écrit le 06/11/2018 à 9:06
Signaler
La France n’est pas fiable du point de vue technologique et peu crédible politiquement, Son president fait le maximum pour se disputée avec l’ensemble de l’Europe dans la matiére, donc pour la France armement et défense c'est foutu, trop petit et pas...

à écrit le 06/11/2018 à 9:04
Signaler
la France dépense 2,3% PIB pour la Défense contre 1,2% en Allemagne et beaucoup d'autres pays européens (SIPRI). 1,8% au UK. les forces armées allemandes sont dans état dramatique ("German armed forces in 'dramatically bad' shape, report finds", Fin...

le 31/12/2018 à 14:19
Signaler
Armées ; FR 1.7%/PIB et Allem 1.4%/PIB Le PIB de l'Allemagne écrasant celui de La France, l'Allem avec ses 1.4% consacre 12 Milliards de plus, que la Fr aux équipements, qui contrairement à la FR ne sont pas aux deux tiers immobilisés, faute d...

à écrit le 06/11/2018 à 8:53
Signaler
Enfin, certains disent clairement ce qu’ils pensent. Jusqu’à il y a peu de temps, ce type d’articles étaient réservé à la presse spécialisée. On a parfois l’impression que l’on a affaire à des fous. On laisse les allemands nous vendre des fusils d’as...

le 06/11/2018 à 9:27
Signaler
Pour discuter encore faudrait-il que le monde politique que nous traversons et qui fait nos lois, c' est-à-dire que cette entité supra nationale qu' est l' UE ne vous en ait pas retiré les moyens ...

à écrit le 06/11/2018 à 8:47
Signaler
De toutes façons, la voie est tracée. On n'a aucune autre option que mutualiser nos moignons de ressources de défense en une seule organisation qui sera enfin crédible, et et nous débarrassera des US qui ne veulent que notre bien ;-) A coté de cel...

à écrit le 06/11/2018 à 8:10
Signaler
Macron rêve éveillé. L’Europe de La Défense ne sera jamais dirigée par la France. Autant laisser ça à d’autres sachant qu’en fait nos besoins ne sont pas les mêmes que ceux des autres. Au cas improbable d’une crise à l’Est, ça s’arretera à notre fron...

le 06/11/2018 à 8:22
Signaler
Vous avez raison, la marine devrait être notre priorité et nous devrions méditer l'exemple britannique qui lors de la guerre des malouines avait eu toute les peines du monde à projeter un corps expéditionnaire a des milliers de kilomètres. Le déb...

le 06/11/2018 à 8:44
Signaler
Ou bien cela s’arrêtera à la frontière allemande, car les armes nucléaires us de dissuasion y sont stockées. Bref l'Europe préfère faire confiance à l'Allemagne qui a très peu de capacités opérationnelles, une armée peu expérimentée et les 2/3 de so...

le 06/11/2018 à 10:26
Signaler
Le problème des portes avions est qu'ils coutent plusieurs milliards et peuvent se faire couler par une torpille, un missile ou une bombe à moins de 2 millions...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.