Vers une nouvelle baisse des impôts ?

 |   |  571  mots
François Hollande réfléchirait à une nouvelle baisse d'impôts pour les ménages
François Hollande réfléchirait à une nouvelle baisse d'impôts pour les ménages (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Le chef de l'Etat envisagerait d'alléger la pression fiscale pesant sur les ménages. Cette stratégie peut-elle payer ?

Donné largement perdant lors de la prochaine élection présidentielle par les derniers sondages, François Hollande envisagerait une nouvelle baisse d'impôts pour les ménages en 2017.

Ce serait la passe de quatre, certaines catégories de ménages ayant déjà vu la pression fiscale reculer en 2014, 2015 et 2016.

A Bercy, cette option est vue d'un mauvais œil, une nouvelle baisse des recettes fiscales étant  de nature à compromettre la réalisation de l'objectif de réduire le déficit public sous la barre des 3% en 2017. Un objectif que le candidat Hollande avait promis d'atteindre en 2013... Au ministère des Finances, on tient à ce que les engagements pris par Paris soient au moins tenus en 2017, en dépit des nombreux gestes que le gouvernement annonce depuis plusieurs semaines. dernier exemple en date, les professeurs des école ont appris ce week-end qu'ils allaient bénéficier d'une prime de 800 euros.

Des milliards d'euros non financés ?

Interrogé ce lundi sur RTL, Gilles Carrez, le député Républicains du Val de Marne et président de la Commission des Finances à l'Assemblée nationale a estimé à six milliards d'euros "non financés" , le montant des annonces "cadeaux" faits par le gouvernement depuis le début de l'année.

Qu'en pense Bruxelles ? " Passer sous 3% de déficit en 2017, comme la France s'y est engagée, est possible à condition que le budget 2017 soit un budget sérieux. Ca me paraît tout à fait jouable. La tendance économique est la bonne. Il faudra que le budget 2017 qui sera présenté à l'automne continue d'être un budget sur la voie des efforts", a déclaré Pierre Moscovici, le commissaire européen chargé des Affaires économiques ce lundi sur LCI. En clair, une nouvelle baisse de la fiscalité des ménages n'est envisageable que si elles sont compensées par des économies équivalentes.

La "reprise" se concrétise

Cette initiative, si elle se concrétise dans les faits, ressemble à une ultime tentative de séduction de l'opinion par François Hollande. Cette stratégie peut-elle fonctionner ?  l'actuel chef de l'Etat a beaucoup de terrain à reconquérir. Plusieurs sondages annoncent en effet son élimination dès le premier tour de la prochaine élection présidentielle, au cas où il se présenterait.

Il lui reste un an pour reconquérir les Français. Le temps imparti est-il suffisant ? Outre ce cadeau fiscal, il faudrait que l'amélioration conjoncturelle se confirme.

Au premier trimestre, le PIB a progressé de 0,5%. Pour la plupart des économistes, l'objectif d'une croissance annuelle de 1,5% est réalisable. Le PIB avait augmenté de 0,2% en 2014 et de 1,2% en 2015. Cette "reprise" a des heureuses conséquences sur l'emploi.

Une partie serrée

En effet, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A a reculé de 60.000 personnes en mars, ce qui représente une baisse de 1,7%. Il faudrait que cette tendance se prolonge de nombreux mois pour que le chômage recule réellement, d'autant plus que cette baisse spectaculaire s'explique surtout par le transfert de chômeurs appartenant à la catégorie "A" vers les catégories "B et C", via la multiplication des contrats courts.

Sachant que François Hollande ne se représentera que si la "tendance" à la baisse nombre de chômeurs est réelle et pérenne alors que 600.000 personnes supplémentaires se sont inscrites à Pôle emploi en catégorie "A" depuis mai 2012 et son accession au pouvoir, la partie s'annonce serrée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2016 à 7:32 :
Cela pourrait être d'adage des socialistes qui ont laminé les classes moyennes en France.
En plus, ils ont démoli un peu plus l'école avec la réforme du collège pour que la prochaine génération soit plus analphabète et plus crétinisée que la précédente. Tout est fait pour rester au pouvoir et pouvoir s'en mettre plein les poches. Vous, vous payez tout ; eux, ils ne paient rien : ils sont logés à vos frais, nourris dans les meilleurs restaurants à vos frais, leurs frais de déplacement y compris en avions banalisés sont payés par vous. Ils sont protégés par une armée de gendarmes à vos frais. Les vols de tableaux et de meubles appartenant aux Français, dans les ministères et les villes, est une pratique courante et admise. Comme ils contrôlent la police et la justice, les pilleurs professionnels ne sont jamais inquiétés. C'est ça la France !
Réponse de le 06/05/2016 à 14:21 :
C'est un véritable défit que de moins bien former que ceux qui sortent aujourd'hui. Mais bon à quoi bon faire un BAC+2 ou un BAC+5 pour s'inscrire au chômage et ne pas trouver de travail? Peut être est il temps de retrouver une industrie et des emplois moins diplômé...
a écrit le 03/05/2016 à 6:10 :
On pourrait en rire , mais le coeur n'y est pas tellement c'est lamentable , tellement tragique , voir ignoble comme l'individu qui bât sa femme à longueur de temps et qui soudain s'aperçoit que ça lui ferait du bien de faire l'amour , il a commencé à nous appâter en clamant qu'il n'aimait pas les riches et les taxes , les impôts nouveaux tombèrent sur le petit peuple , il avait promis tant de mensonges que nous avons gobé pour en définitive avoir près d'un million de chômeurs de plus qu'à son arrivée et 85 milliards de dette supplémentaire !!. Oui !! OSONS peuple battu nous révolter !!
a écrit le 03/05/2016 à 6:02 :
Le matraquage fiscal doit cesser sur les ménages qui payent l'impôt, le président se rend compte a posteriori de ses erreurs
Réponse de le 03/05/2016 à 11:54 :
Il ne se rend pas compte. Il calcule ses chances de ne pas se faire laminer l'année prochaine. Mais quand on fait 6 milliards de nouvelles promesses de cadeaux électoraux (instits, entreprises, agriculteurs, Tunisie, etc) comment voulez vous qu'il se permette une réelle baisse des impôts ? Pas possible. Bercy dira Niet. Ou un geste symbolique. Après un matraquage sans nom des familles et des salariés. Et l'année prochaine, on fera comment pour les payer, ces milliards supplémentaires ? Pendant ce temps, il fait la fête avec Julie et ses Troubadours à l'Elysee aux frais des con-tribuables que nous sommes. Pas grave. C'est nous qui payons le banquet. Ça ressemble à un peu avant 1789. Un roi y a perdu la tête.
Réponse de le 06/05/2016 à 14:24 :
Ca c'est pas dure à comprendre. Hollande sait déjà qu'il ne sera pas réélu et que le PS quelque soit son candidat n'a pratiquement aucune chance, mais si il ne se présente pas, il élimine d'office pour 2022 le principal candidat du PS de la présidentielle... Alors là il vide simplement les caisses qu'il a remplis pour laisser la gouvernance au prochain dans le même état qu'il l'a pris en 2012 !
a écrit le 03/05/2016 à 4:07 :
Qu'il baisse les impôts ,de toute façon on ne voterais lui !!!!
il nous prend pour de imbéciles
a écrit le 03/05/2016 à 1:30 :
C'est la fête! Baisse d'impôts, prime pour les enseignants. Je sens que le financement de sa "campagne électorale" va couter très cher au deficit public. Les politiciens doutent de rien. C'est hallucinant!..
Réponse de le 06/05/2016 à 14:25 :
Dommage qu'ils oublient toujours la défense et surtout les sous-officiers...
a écrit le 02/05/2016 à 23:00 :
C'est marrant tous ces commentaires qui critiquent des baisses d’impôt.
D'habitude, c'est le contraire.
N'y aurait-il pas une certaines mauvaise foi politicienne ?
Ho,hé, faites-en don aux autres si vous ne voulez pas de vos baisses d’impôt.
Merci pour eux.
Réponse de le 03/05/2016 à 5:30 :
Explication facile:beaucoup ne sont pas concernés ils ne payent pas d'impots
Réponse de le 03/05/2016 à 6:56 :
C'est des mesures populistes qui ne font que creuser les déficits
C'est digne des républiques bananiers ou on distribue des cadeaux dans la rue

Les francais n'en sont pas là il va partir et le PS sombrer
a écrit le 02/05/2016 à 22:46 :
cadeaux a tout le monde sauf le monde ouvrier attention ! la roue tourne
Réponse de le 02/05/2016 à 23:37 :
L'impot sur les petites successions a doublé depuis 2012, abolie les exo de donations à enfants et neveux ( pour les célibataires) chaque 6 ans. '45% des foyers paient la totalité de l'impot sur le revenu. " c'est vrai que je n'aime pas les riche, et je considère que l'on est riche à partir de 4000 eur par an ". Il va faire porter Tout le fardeau par 40% des foyers, les jeunes talents et les retraités amplifieront encore leur exil avec raison. Son ex-concubine bénéficiait pourtant au Palais d'une Coiffeuse-Esthéticienne rémunérée par l'Elysée ( donc par les sans dents ) 8000euros par mois. alors la baisse populiste de son salaire de moi président Je, de 20000 à 13000 mois, il la récupère largement par d'atres astuces.
a écrit le 02/05/2016 à 20:48 :
Des cadeaux fait avec nos sous car on est encore à 75 milliards d euros de deficits ce qui doit représenter 2 fois impots sur le revenu

La démagogie sans limite de nos hommes politiques en action
Réponse de le 02/05/2016 à 21:47 :
Ont été voulus par les banquiers avec l'accord des politiques. Avant, les pays empruntaient à taux 0 à leur banque centrale. Avec l'Europe, ils ont décidé que les états devaient emprunter à taux bancaire bien sûr non nul. Résultat, le peuple paie de plus en plus d'intérêts de la dette à des banquiers qui s'enrichissent toujours plus. Ce n'aurait pas été le cas, on n'aurait un déficit insignifiant.
Réponse de le 03/05/2016 à 1:10 :
"Ce n'aurait pas été le cas, on n'aurait un déficit insignifiant. " : Et les grecs ne seraient pas en train de crever la dalle...
Après, tant que les citoyens ne feront pas l'effort de comprendre ce qui leur arrive ou les attend, ils voteront pour leurs intérêts à court terme.
S'ils se demandaient "qui créé la monnaie"...
Réponse de le 06/05/2016 à 14:32 :
Le déficit n'a aucun intérêt... De tous temps les politique ont fonctionné à crédit. Et de tous temps on a cessé de les rembourser au détriment des préteurs... Après tous si avant on coupait la tête des préteur et qu'on les obligeaient à péter, aujourd'hui ce sont des préteurs virtuels qui ne le font pas pour être rembourser mais juste pour garder la mains sur les état et leur fonctionnement, on a juste a décréter "européennement" que tous les crédit d'états sont à zéro, l'euro deviendra faible un certain temps, puis on reprendra comme avant et on nous obligera à nouveau à contracter des prêt d'état (et comme de par hasard les préteurs seront surement les même... en sachant bien évidement qu'ils ne seront pas encore remboursés) Mais bon faut un gouvernement intelligent pour mettre cela en place... Et c'est pas avec des Enarques qu'on a nos chances.
a écrit le 02/05/2016 à 20:15 :
Bravo ! Mr Hollande où l'argent coule à flot...super et la vie est belle ! 2017 est bientôt là !!!!!
a écrit le 02/05/2016 à 19:55 :
Souffler le chaud sur les déficits publics, hausse de la solde des fonctionnaires et baisse des impôts des ménages, crée bien sûr une grande insécurité pour tous. Un petit gel prudent des dépenses des ménages en réponse, va bien sûr aussi geler la croissance. Bien vu. Ce faux populisme ne trompe personne.
a écrit le 02/05/2016 à 18:59 :
Si c'est pour sortir de l'impôt sur le revenu encore plus de gens, alors que moins de la moitié des Français en paient encore, c'est d'une injustice flagrante. Sauf misère extrême, tout le monde devrait payer, même une somme très faible, pour montrer son appartenance à un même pays
a écrit le 02/05/2016 à 18:54 :
Pathétique bricoleur égocentrique et cynique. Hollande se comporte comme un perpétuel arnaqueur, et cela se voit.
a écrit le 02/05/2016 à 16:59 :
Cela veut-il dire qu'il commence sa campagne électorale ?

Il nous aura tout fait, dire qu'il y a encore des gens pour le croire; il vaut mieux croire au père noêl

C'est le roi des démagos et des menteurs.
Réponse de le 02/05/2016 à 17:07 :
Avec 6 milliards de nouvelles dépenses engagées en 2016 mais non financées, il va nous baisser les impôts... On y croit c'est socialiste, ça ! Tout va bien !
Et on verra l'année prochaine quand les suivants devront à leur tour boucler leur budget ! On touchera l'os !
Réponse de le 02/05/2016 à 18:28 :
Et apres il nous la joue en homme d état

C'est juste un petit moi pret à tout pour rester
a écrit le 02/05/2016 à 16:54 :
Parce que vous croyez encore à ses promesses? Les socialistes ne savent faire qu'une seule chose:taxer! C'est dans leurs gènes! Et il faut reconnaître qu'ils ont appliqué cela avec opiniâtreté ! Croyez-vous qu'ils aient changé ?
a écrit le 02/05/2016 à 15:29 :
Le Quotient Familial divisé de moitié a fait flamber l'impot des classes moyennes. L'impot sur les pettes morts a été doublé. Le parlement réévalue toutes les valeurs d'impostion chaque année : valeurs locatives.... induisant chaque année des augmentations, pas le quotient familial, pas le seuil de mort par enfant ou, frère, neveu-nièce et aucun seuil : donc l'impot augmente chaque année
Réponse de le 02/05/2016 à 17:51 :
"Le Quotient Familial divisé de moitié ":

Le plafond du quotient familial était fixé à 2 000 euros en 2013 contre 2 336 euros en 2012. Suite à la Loi de finances 2014, ce plafond est encore à 1 500 € pour l'imposition des revenus 2013.Abstraction faite des situations particulières (parent isolé, invalide, divorcé, etc.) et pour prendre seulement en compte les couples mariés ou pacsés avec enfants, le plafonnement du quotient familial à 1 500 € intervient à partir d'un certain seuil de revenu.Bercy avait tablé sur 882 600 contribuables concernés. En réalité, 1,07 million de familles ont été touchés, soit 2,73% des foyers fiscaux. En moyenne, ils ont payé 546 euros d'impôt en plus.
a écrit le 02/05/2016 à 15:09 :
cette baisse n'aurait aucune conséquence sur les déficits,elle serait compensée indirectement par la hausse inévitable des impots locaux ainsi que par les taxes issues de l'économie du partage(leboncoin,blabalcar ou airbnb). les recettes fiscales du gouvernement devraient meme augmenter en 2017,ce qui est signe d'excellente gestion.ne laissons pas filer les déficits!
Réponse de le 02/05/2016 à 17:57 :
@pat34

Si, mais pas pour les mêmes catégories sociales.
Réponse de le 02/05/2016 à 18:56 :
Vous avez le projet assurance maladie prise en charge à 70 ans par assurance privée à la charge du retraité
Réponse de le 02/05/2016 à 19:04 :
Sur les 50 Milliards d'économie, LE TIERS est supporté par les communes, qui doivent aussi financer les activités obligatoires de loisirs péri-scolaires ( elles représentent 9.4% des dépenses publiques, et doivent assurer le tiers des économies. La Sécu et ses gaspill représente 58% des dépenses publiques. Quant à la taxation impots sur le revenu et C.S.G, des poussettes, petites cuillères...vendues entre particulier. Un marché parrallèle " noir" s'organisera. Votre Gauche la plus Gauchste du monde, après la Corée du Nord, finira par obtenir rébellion, et révolution. Les Français sont exaspérés. Mais quand on est un sympathisant P.S Français, on est quasi P.C.F
a écrit le 02/05/2016 à 14:31 :
Enfin une bonne mesure! L'augmentation brutale des impôts à créé la récession en France( même Picketti le dit) a fait chuter la production et appauvri le pays. Revenir en arrière serait une bonne chose, mais pourquoi si tard? Pourquoi juste avant des élections? Je vous laisse deviner: cela ne pourrait avoir lieu qu'après l'élection, s'il est réélu! Et là on entre dans les promesses!!!!
Réponse de le 02/05/2016 à 15:43 :
Il va baisser les impôts de plusieurs dizaines de milliards d'euros (ce qu'il a augmenté). Ouarf
a écrit le 02/05/2016 à 14:21 :
les petites retraite de misère !!!!!
Réponse de le 02/05/2016 à 18:00 :
Tout dépend de ta catégorie sociale et de l'année de naissance.Les ex-cadres babyboomer s'en sortent plutôt bien en retraite.
a écrit le 02/05/2016 à 14:11 :
Il n'y a pas de limite à la malhonnêteté du sieur Hollande, il n'est pas le pire président de la Cinquième par hasard, c'est un concussionnaire né.
a écrit le 02/05/2016 à 13:40 :
pourquoi baisser les impôts ...? Normal 1er perd assez de points dans les sondages sans cela .....!
a écrit le 02/05/2016 à 12:50 :
c est économiquement et politiquement logique. Il est temps de redonner même un peu des fruits de leurs efforts aux Français qui auront tôt fait de dépenser cet argent. Donc rentrée de TVA et impact faible sur nos déficits. Par ailleurs ce serait un signe de plus pour la confiance et donc la croissance. et je pense donc que ça serait même positif sur nos finances publics in fine.
Tacler Fh pour ça, c'est ridicule, tous les politiques du monde feraient pareil....
Réponse de le 02/05/2016 à 13:36 :
La relance !!!
On le fait depuis 40 ans et ca à surtout un effet sur la dette elle augmente sans arrêt
Réponse de le 02/05/2016 à 17:23 :
c est vrai que des baisses d impôts on en a eu des tonnes ces 40 dernières années....jeter un oeil aux chiffres cher ami vous rirez jaune....
Réponse de le 02/05/2016 à 17:55 :
@pat34

Il existe un parti à 89% ?
a écrit le 02/05/2016 à 12:35 :
Si il fait ca, c'est certain je vote pour lui!!!🍺🍺
Réponse de le 02/05/2016 à 15:20 :
Moi aussi: je sais qu'il tient ses promesses électorales !
Réponse de le 02/05/2016 à 15:44 :
Vous serez alors dans les 11% ! Moi je reste dans les 89%
a écrit le 02/05/2016 à 12:24 :
si le rsa est pris en charge pars le gouvernement,? CE QUI DEVRAIS ETRE FAIT DEPUIS LOMGTEMT? L ENGAGEMENT DES COLLECTIVITES LOCAL SERAIS DE BAISE L IMPOT LOCAL POUR LES PETITS REVENUES? C EST POSIBLE ALORS DE BAISSE ENCORE LES IMPOTS DES PETITS CONTRIBUABLES???
Réponse de le 02/05/2016 à 12:49 :
Ca change quoi, que le RSA soit payé par l'Etat ou les collectivités locales ? Dans tous les cas, il faut que quelqu'un de productif travaille, cotise ou paie des impôts pour que son argent ainsi récolté soit distribué aux nécessiteux. Or, nous sommes de moins en moins à cotiser (chômage etc) et aussi de moins en moins à payer des impôts (46% je crois). Quand aux entreprises, leur seul discours c'est baisse des "charges" depuis des siècles. Alors, sur une base aussi étroite, il va les sortir d'où, les sous, du chapeau du magicien ?
a écrit le 02/05/2016 à 11:47 :
On ne va pas recommencer avec la cagnotte de Jospin. Dans la réalité, le pays est couvert de dettes et le chômage même s'il baisse de 100 000 mille personnes sera toujours très élevé avec 5 millions de français plus ou moins en situation de précarité.
Si Hollande baisse un peu les impôts , les collectivités locales embourbées dans un RSA
qu'elles n'arrivent pas à financer, vont augmenter les impôts. Une croissance de 1.5 %
réalisée grâce à la baisse de l'euro, du pétrole et des taux , ne sera pas suffisante pour
dégager des marges de manœuvres susceptibles de faire baisser le déficit public.
a écrit le 02/05/2016 à 11:42 :
Que ne fera-t-il pas pour se présenter.Toutes ses décisions depuis le début de l'année, n'ont qu'un but, mettre en péril financier le gouvernement de la nouvelle majorité de 2017. Il pourrait encore faire mieux, un référendum dans les 6 mois pour élire les députés à la proportionnelle intégrale, ce serait le banco car il y aurait tellement de députés FN qu'il faudrait que les Républicains s'allient à la Gauche pour faire un gouvernement de coalition .
a écrit le 02/05/2016 à 11:35 :
Ohhhh. Ouiii
Il devrait surtout annoncer pour 2018 et 2019 une baisse de la TVA des charges etc
Quel petit personnage pret à tout pour se faire réélire
Quoi qu'il arrive il partira l an prochain meme si il est au deuxième tour les francais préfèrent lepen
a écrit le 02/05/2016 à 11:34 :
Est ce le mensonge final....?
a écrit le 02/05/2016 à 11:15 :
Le retour de la cagnotte (?) Les politiques nous prennent vraiment pour des neuneus.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :