100 milliards de dollars, le coût des traitements contre le cancer en 2014

Ce montant représente 10,8% de l'ensemble des dépenses de médicaments à travers le monde et inclut les traitements de support, comme les antinauséeux ou les traitements de l'anémie, selon une étude parue mardi.
La progression des dépenses mondiales dans la prise en charge pharmaceutique du cancer, qui s'établissaient à 75 milliards de dollars en 2009, a été alimentée par l'arrivée de nouveaux traitements plus onéreux dans les marchés matures, indique IMS.
La progression des dépenses mondiales dans la prise en charge pharmaceutique du cancer, qui s'établissaient à 75 milliards de dollars en 2009, a été alimentée par l'arrivée de nouveaux traitements plus onéreux dans les marchés matures, indique IMS. (Crédits : © Jorge Silva / Reuters)

Les dépenses mondiales consacrées aux traitements du cancer ont atteint 100 milliards de dollars en 2014 (90 milliards d'euros), en hausse de 10,3% par rapport à l'année précédente, selon un rapport consacré à l'oncologie du cabinet IMS Health publié mardi 5 mai.

Ce montant représente 10,8% de l'ensemble des dépenses de médicaments à travers le monde et inclut les traitements de support, comme les antinauséeux ou les traitements de l'anémie.

 "Ces 100 milliards de dollars représentent une partie significative des dépenses totales en médicaments et des dépenses totales de santé, mais ils constituent un segment du système de santé qui génère de grands résultats et apporte de grands avantages aux patients", relève Murray Aitken.

Jusqu'à 150 milliards de dollars dans 4 ans

La progression des dépenses mondiales dans la prise en charge pharmaceutique du cancer, qui s'établissaient à 75 milliards de dollars en 2009, a été alimentée par l'arrivée de nouveaux traitements plus onéreux dans les marchés matures, indique IMS.

Le cabinet spécialisé prévoit qu'elles atteindront 117 à 147 milliards de dollars en 2018, soit une croissance annuelle cumulée estimée entre 6% et 8%.

Les États-Unis représentent à eux seuls 42,2% des dépenses totales, suivis par les cinq principaux marchés européens (Allemagne, France, Grande-Bretagne, Espagne et Italie).

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 06/05/2015 à 9:51
Signaler
Cela revient bien moins cher qu'une crise de la dette souveraine, ou qu'un lot de Rafales, ou qu'une guerre larvée...Combien coüte Fukushima et combien de cancers cela va t'il générer? Avons nous chiffré Tchernobyl? Three Miles Isalnd? L'avidité d'un...

à écrit le 06/05/2015 à 1:39
Signaler
Les Etudes Internationales, attestent que la chimio n'a aucun impact curatif, mais destructeur. Lorsque l'on en guérit du cancer, ce n'est jamais par chimio : juteuse pour le lobby pharmaceutique. Lorsque j'en serai atteint: je signerai un refus de c...

le 06/05/2015 à 10:18
Signaler
vous dites ceci car vous n'etes pas concerné mais si c'etait le cas vous accepteriez .

le 06/05/2015 à 14:02
Signaler
Refuser est très difficile, car la pression est énorme. Votre généraliste refusera de vous soigner même pour une coupure. Si vous attrapez quoique ce soit, c'est de votre faute ....Moi, j'avais décidé de refuser chimio et radiothérapie mais, j'y suis...

à écrit le 06/05/2015 à 0:30
Signaler
Et encore. Ce n'est QUE partiellement le cancer. On comprend mieux la corruption des Médecins par les labos.

à écrit le 05/05/2015 à 23:27
Signaler
"qui génère de grands résultats et apporte de grands avantages aux patients". En termes financiers pour les laboratoires, c'est sûr que ça génère de "grands résultats". Les avantages pour les patients...Certes, mais il pourrait y avoir beaucoup mo...

à écrit le 05/05/2015 à 22:50
Signaler
Comment se fait-il que seuls des pays riches apparaissent dans la liste?N'y aurait aucun cancer dans la partie sud du monde? Ou ne sont-ils tout simplement pas soignés (ou comptabilisés?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.