Accords de libre-échange : nouvelle chance pour Barack Obama

 |   |  270  mots
Le président américain a fait de la conclusion d'un gigantesque accord commercial avec 11 autres pays de la région Asie-Pacifique une priorité de la fin de son mandat.
Le président américain a fait de la conclusion d'un gigantesque accord commercial avec 11 autres pays de la région Asie-Pacifique une priorité de la fin de son mandat. (Crédits : KEVIN LAMARQUE)
Le président américain souhaite obtenir du Congrès une délégation de pouvoirs accrus pour la négociation d'accords de libre-échange. Le Sénat, qui avait rejeté mardi l'ouverture des débats sur cette proposition de loi, votera de nouveau jeudi.

Après le camouflet essuyé mardi 12 mai, une nouvelle opportunité s'ouvre jeudi pour Barack Obama. Le Sénat américain votera de nouveau, à 20h00 heure française (14h à Washington),  sur la loi réclamée par le président américain pour négocier plus facilement des accords de libre-échange.

Les chefs de la majorité républicaine et de la minorité démocrate du Sénat, Mitch McConnell et Harry Reid, se sont en effet mis d'accord mercredi pour organiser un important vote de procédure. En cas de vote positif, les débats sur cette loi, qui attribue des pouvoirs accrus à l'exécutif pour conclure des accords commerciaux, pourront commencer.

 L'objectif: finaliser les pourparlers du partenariat transpacifique

Le vote de procédure vise seulement à démarrer les débats, mais avait échoué mardi au Sénat à la suite d'une rébellion du groupe démocrate, emmené par son aile protectionniste.

La proposition de loi vise à établir une procédure accélérée, dite TPA selon ses initiales en anglais ("Trade Promotion Authority"), pour que le Congrès approuve ou rejette, sans possibilité d'amendement ni d'obstruction, tout accord de libre-échange négocié par l'exécutif, et ce jusqu'en juillet 2018, ou 2021 si le prochain président requérait une prolongation. Elle fixerait aussi des objectifs de négociation.

Le président américain a fait de la conclusion d'un gigantesque accord commercial avec 11 autres pays de la région Asie-Pacifique une priorité de la fin de son mandat et exige du Congrès qu'il lui délègue des pouvoirs accrus afin de finaliser les pourparlers.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2015 à 12:04 :
Ils vont à la guerre economique comme ils aiment aller à la guerre tout court!
With an unfair advantage!
Pas d'accord!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :