Achats de pétrole : la Chine et l'Arabie Saoudite veulent remplacer le roi dollar par le yuan

Pékin et Riyad travaillent sur des contrats pétroliers libellés en devise chinoise pour s'émanciper de "l'exorbitant privilège" du dollar. Les sanctions économiques imposées à la Russie accélèrent le mouvement chez les économies émergentes. Explications.
Robert Jules

6 mn

La compagnie pétrolière royale Aramco va former une joint-venture avec le conglomérat de défense chinois Norinco, qui a des activités pétrolières, pour développer un complexe de raffinage - d’une capacité de 300.000 barils par jour - et de pétrochimie dans la ville de Panjin, dans la province du Liaoning dans le nord-est du pays, proche de la frontière avec la Corée du Nord.
La compagnie pétrolière royale Aramco va former une joint-venture avec le conglomérat de défense chinois Norinco, qui a des activités pétrolières, pour développer un complexe de raffinage - d’une capacité de 300.000 barils par jour - et de pétrochimie dans la ville de Panjin, dans la province du Liaoning dans le nord-est du pays, proche de la frontière avec la Corée du Nord. (Crédits : Reuters)

"La guerre pourrait modifier fondamentalement l'ordre économique et géopolitique mondial, si le commerce de l'énergie se modifie, si les chaînes d'approvisionnement se reconfigurent, si les réseaux de paiement se fragmentent et si les pays repensent leurs réserves de devises", avertissait mardi le Fonds monétaire international (FMI). Il ne croyait pas si bien dire. Selon des informations du Wall Street Journal, la Chine et l'Arabie saoudite étudient la possibilité de payer en yuans l'achat du brut saoudien.

L'enjeu est loin d'être marginal et pourrait précipiter le mouvement. Quelque 25% des importations chinoises de pétrole sur un total de quelque 10,5 millions de barils par jour (mbj) (selon le dernier rapport mensuel de l'Opep) sont fournies par l'Arabie Saoudite, le reste étant principalement livré par la Russie, l'Irak et l'Angola. Par ailleurs, le Royaume qui exporte en moyenne 6,2 millions de barils par jour (mbj) compte aussi parmi les principaux fournisseurs de brut du Japon et de l'Inde.

Ligne de fracture

Cette volonté ne date pas d'hier, mais elle prend une dimension nouvelle avec la guerre en Ukraine qui trace une ligne de fracture entre les pays occidentaux et les émergents. Car même s'ils n'approuvent pas l'invasion russe, les pays émergents rechignent à s'aligner sur la position des Etats-Unis et de l'Europe.

Depuis les sanctions imposées au Venezuela, à l'Iran et aujourd'hui à la Russie, ils cherchent à moins dépendre des Etats-Unis. Pour les Saoudiens, la défiance est même plus ancienne. Depuis que le prince héritier Mohammed ben Salmane, l'homme fort du régime, a été ostracisé par l'administration Biden qui l'accuse d'avoir été l'instigateur de l'assassinat du journaliste dissident Jamal Kagoshi, les relations entre Washington et Riyad se sont distendues. Ainsi le récent appel de Joe Biden lancé à l'Arabie Saoudite pour qu'elle augmente sa production pour faire baisser les cours du baril de brut qui avait franchi les 100 dollars est resté lettre morte.

Riyad reproche aussi aux Etats-Unis de ne pas soutenir la coalition formée avec les Emirats Arabes Unis qui est enlisée depuis 2015 dans la guerre civile au Yémen où elle combat une rébellion houthie, soutenue par l'Iran. A la fin de 2021, selon un bilan établi par l'Onu, cette guerre avait fait 377.000 morts dont 150.000 dus aux combats, les autres en raison de la famine et des maladies. Outre le coût humain, elle a un coût financier pour l'Arabie Saoudite qui se chiffre en dizaines de milliards de dollars.

Par ailleurs, le royaume saoudien se sent de moins en moins partie prenante d'un système mis en place en 1974 - après la fin des accords de Bretton Woods et le choc pétrolier - par l'administration de Richard Nixon. En échange de leur sécurité garantie par les Etats-Unis, les monarchies pétrolières du Golfe s'engageaient à libeller les transactions en dollars. Ainsi, les pays producteurs engrangeaient des réserves de change en dollars, et les pays consommateurs devaient se procurer des dollars pour acquérir du pétrole, renforçant le rôle du billet vert comme monnaie de référence. Avec leurs pétrodollars, les monarchies du Golfe achetaient des bons du Trésor américain, finançant ainsi le déficit budgétaire américain.

Les Etats-Unis visent le rang de premier producteur mondial

Or, le marché pétrolier a changé. L'Opep a intégré la Russie et d'autres pays exportateurs pour former l'Opep+ afin de mieux contrôler l'évolution des prix du baril. Parallèlement, les Etats-Unis disputent à l'Arabie Saoudite et à la Russie le rang de premier producteur mondial de pétrole, grâce au développement du "fracking" et l'autorisation accordée par Donald Trump dès le début de sa présidence aux compagnies pétrolières pour prospecter et forer le sol américain. Conséquence, les Etats-Unis qui importaient 2 mbj de brut saoudien au début des années 1990 sont passés à moins de 500.000 barils par jour en décembre 2021, selon l'Agence américaine d'information sur l'énergie. Un chiffre qui devrait baisser à l'avenir, si les sanctions du Venezuela sont levées.

Même si pour le moment plus de 80% des contrats de vente de pétrole restent libellés en dollars, de plus en plus d'émergents n'hésitent plus à s'en passer, comme en témoigne l'achat par l'Inde de brut russe via une transaction roubles/roupies.

Le "privilège exorbitant" du dollar repose aussi sur l'extraterritorialité du droit américain, qui permet au département de Justice américain de poursuivre une entreprise étrangère hors des Etats-Unis au seul motif qu'elle a effectué ses opérations en dollars. Ainsi, la banque française BNP Paribas a dû s'acquitter d'une amende de 9 milliards de dollars pour avoir réaliser des opérations avec des pays comme le Soudan, l'Iran ou Cuba, qui sont sous sanctions américaines.

Finalement, un des bénéficiaires de ce mouvement pourrait être l'euro, la Russie et la Chine ont d'ailleurs ces dernières années réduit leur exposition au dollar, en le remplaçant par l'euro et l'or. Si Pékin n'a jamais caché son intention de faire du yuan une monnaie de réserve, et a déjà obtenu certaines concessions en ce sens au Fonds monétaire international (FMI), il est handicapé toutefois handicapé par le fait qu'il reste sous l'influence politique de Pékin.

Visite de Xi Jinping en Arabie Saoudite

Au-delà de la question de la monnaie, les économies émergentes accélèrent les projets d'investissements communs. Le mois dernier, la Chine et la Russie ont signé un contrat pour la construction d'un gazoduc entre les deux pays. La semaine dernière, une délégation saoudienne effectuait une tournée en Asie qui s'est conclue par une moisson de contrats au Pakistan, en Inde et en Chine. Parmi les 35 accords de coopération économique signés avec Pékin, dont le montant cumulé s'élève à 28 milliards de dollars, selon l'agence de presse saoudienne SPA, figure le projet de construction d'une raffinerie et d'un complexe pétrochimique, pour un investissement de 10 milliards de dollars.

La compagnie pétrolière royale Aramco va former une joint-venture avec le conglomérat de défense chinois Norinco, qui a des activités pétrolières, pour développer un complexe de raffinage - d'une capacité de 300.000 barils par jour - et de pétrochimie dans la ville de Panjin, dans la province du Liaoning dans le nord-est du pays, proche de la frontière avec la Corée du Nord. Aramco fournira jusqu'à 70% du pétrole du complexe, qui devrait démarrer ses activités en 2024.

Signe de ce renforcement des relations des deux pays, à l'invitation du Roi, le président chinois Xi Jinping se rendra en visite officielle dans le royaume, probablement en mai, après la fin du Ramadan.

Robert Jules

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 47
à écrit le 15/04/2022 à 14:45
Signaler
Avec certaines personnes, on est pour ou contre, personnellement je suis pro France Il est ennuyeux que depuis dès décennies, les américains nous dictent leur politique sous peine de sanctions Ne pas oublier, les pays n ont pas d amis mais que des ...

à écrit le 24/03/2022 à 9:02
Signaler
....... Bravo ! .

à écrit le 20/03/2022 à 12:54
Signaler
le monde est probablement en train de basculer... la superstucture va suivre l'infrastructure.

à écrit le 20/03/2022 à 0:23
Signaler
vue ton commentaire tu es pro russe ou pro chinois dis moi ?

le 23/03/2022 à 18:24
Signaler
Adam ? et alors il est libre de penser ce qu'il veux non ? Pfffff et apres ca parle de democratie.....ridicule

le 26/03/2022 à 19:41
Signaler
Il n'est pas obligé d'être pro ou anti. Il a le droit d'avoir des opinions sur une situation. Si tu pars du principe pro ou anti, la discussion et toute confrontation critique s'arrête là. D'ailleurs ça ne veut rien dire pro ou anti pays, on peut av...

à écrit le 18/03/2022 à 13:25
Signaler
L'Arabie Saoudite doit donc s'attendre dans les temps tout proche à voir débarquer l'armée us au nom de la " défense " des " droits humains ", de la liberté et des droits lgbt+qi etc... au betting chez les bookmakers la côte est à 1,01.... le $ c'est...

à écrit le 18/03/2022 à 12:10
Signaler
Quoique qu'on fasse ou dise, c'est l'or qui a une vraie valeur, le reste du papier ou du vent.

le 20/03/2022 à 0:16
Signaler
faux c'est les matières première qui prime ^^

à écrit le 18/03/2022 à 7:54
Signaler
Que ce soit l'Euro ou le Dollars, toutes deux sont des monnaies papier qui ne reposent que sur la spéculation au regard de la dette abyssale de l'occident. Ce sont aussi des monnaies beaucoup trop cher, et l'extraterritorialité du droit américain ren...

le 20/03/2022 à 0:24
Signaler
vue ton commentaire tu es pro russe ou pro chinois dis moi ?

le 20/03/2022 à 7:05
Signaler
Je suis juste réaliste.

à écrit le 18/03/2022 à 1:25
Signaler
Avez vous remarqué que les USA poussent l'UE à agir dans le conflit Ukrainine sans prendre eux-mêmes le moindre risque.? La guerre actuelle les favorise dans leur projet de domination et du dollar et de la main mise économique sur une grande partie ...

à écrit le 17/03/2022 à 15:41
Signaler
Nouvel ordre mondial sera bientôt installé. Mais quand même le monde a besoin la transparence, sinon il y'aurait toujours des majeur changements.

à écrit le 17/03/2022 à 12:24
Signaler
Un problème technique a expédié trois brouillons que je souhaite donc annuler et seront remplacé par une version corrigée. Merci de les supprimer.

à écrit le 17/03/2022 à 11:53
Signaler
Il pourrait ajouter l'euro qui doit s'imposer comme moyen de paiement , ce qui permettrait d'éviter l’extraterritorialité du droit américain qui pénalise les entreprises payant en dollar.

à écrit le 17/03/2022 à 11:47
Signaler
Cette "petite" guerre Russie-Ukraine pourrait bien constituer un moment de bascule historique. L'épuisement américain dans la guerre du Vietnam a mis fin à la parité Dollar-Or (la fin du "as good as gold"). Cette "petite" guerre dans laquelle les U...

à écrit le 17/03/2022 à 9:58
Signaler
C est drôle la plupart des commentaires ne relèvent pas pourquoi la chine construit une raffinerie si proche de la frontière nord coréenne…. Et ne s attardent que sur leur prose habituelle

le 17/03/2022 à 11:01
Signaler
@ maurice: "C est drôle" Mais dis moi tu as une façon particulière de t'amuser ! ^^

à écrit le 17/03/2022 à 8:25
Signaler
Le gâteau mondiale financier se réduisant il est logique que les oligarchies du monde commencent à essayer de grignoter la part des autres. Une excellente nouvelle, espérons le début d'un mouvement de fond.

à écrit le 17/03/2022 à 7:47
Signaler
La famille royale saoudienne a pourtant plutôt bien profité durant plus d'un siècle de la coopération avec les Anglo-Saxons et plus récemment leur allié local. Mais tout à une fin, y compris les dynasties.

à écrit le 17/03/2022 à 2:17
Signaler
J'ai toujours soutenu que la tension en Ukraine avait été fabriquée pour démolir l'UE de peur que l'Euro ne remplace le roi dollar. La manœuvre a réussi pour l'UE mais ceux qui avaient fait croire à l'Ukraine qu'elle rentrerait dans l'OTAN n'avaient ...

le 22/03/2022 à 6:47
Signaler
Et bien c’est raté. L’UE n’est pas démolie. Vous avez mis à nous le mode de pensée?

à écrit le 17/03/2022 à 0:50
Signaler
La Lybie en a payé les frais. Plus de dollars mais des échanges en or. Résultat le pays à été détruit sous le prétexte de démocratie

à écrit le 16/03/2022 à 23:30
Signaler
L'Arabie Saoudite se prépare à des lendemains difficiles. L'hégémonie du Dollar est un problème, mais qui à travers le monde voudra être payé en Yuan.. Ryal... Roubles ? ...dans Rouble, il y a "Roublard"😃🤣

le 17/03/2022 à 8:30
Signaler
Et dans franc, il y a franchouillard.

le 17/03/2022 à 21:10
Signaler
@reponse de matins calmes C'est entre autres pour cette raison que nous avons rejoint l'Euro.

le 17/03/2022 à 21:11
Signaler
@reponse de matins calmes C'est entre autres pour cette raison que nous avons rejoint l'Euro.

à écrit le 16/03/2022 à 22:45
Signaler
Cette guerre sera dans tous les cas la grande victoire de la Chine communiste sur l'impérialisme yankee et son dollar mafieux.

le 17/03/2022 à 0:39
Signaler
Le roquet français aboie mais ne mord pas... Manifestement certains se rassurent comme ils peuvent à l'heure de la mondialisation sauvage et du déclassement choisi.

à écrit le 16/03/2022 à 21:37
Signaler
La suprématie du dollar arrive espérons le à sa fin. Quel privilège exorbitant, le plus sérieux concurrent est l'Euro c'est pour ça qu'ils essayent de le flinguer

le 17/03/2022 à 2:37
Signaler
Relisez l'article et vous verrez que si le dollar est remplacé dans le futur se sera par le Yuan. Croyez moi ce n'est pas vraiment une bonne nouvelle.

à écrit le 16/03/2022 à 21:21
Signaler
Les sanctions de l'Occident, c'est-à-dire de notre propre camp, se retournent contre lui... Pour quel résultat au profit des Ukrainiens ? La méthode n'est-elle pas mauvaise ? Les relations internationales doivent être inclusives, pas exclusives...

à écrit le 16/03/2022 à 20:20
Signaler
Les pays émergents doivent faire bloc pour empêcher aux usa arrogants de leur asphyxier. Je suis pour la paix mais quand il s'agit usa je ne jamais avec.

à écrit le 16/03/2022 à 20:20
Signaler
Les pays émergents doivent faire bloc pour empêcher aux usa arrogants de leur asphyxier. Je suis pour la paix mais quand il s'agit usa je ne jamais avec.

le 17/03/2022 à 7:49
Signaler
Tout ce petit monde risque de revenir très vite à la réalité, comme l'ami Poutine.

à écrit le 16/03/2022 à 20:01
Signaler
Pas convaincu que la dictature monarchique saoudienne souhaite réellement valoriser Aramco en crypto-yuan et ainsi mettre son destin entre les mains de l'autoritarisme chinois. Les bédouins du Golfe feraient mieux de développer une industrie de...

le 18/03/2022 à 12:07
Signaler
Ils retourneront à leur élevage de chèvres et de chameaux, mais c'est pas demain la veille.

à écrit le 16/03/2022 à 19:50
Signaler
Enfin merci, sa suffit l'argent illimité des occidentaux

à écrit le 16/03/2022 à 19:19
Signaler
On voit que les pays sans démocratie s'unissent bien en ce moment.

le 16/03/2022 à 19:59
Signaler
vous trouvez donc que l'egemonie du dollar n'est pas une forme de dictature qui ecrase tous les recalcitrants, alors que cette monnaie (etalon) ne repose que sur l'idée qu'on s'en fait... par ailleurs n'oubliez pas de rajouter dans les pays sans de...

le 17/03/2022 à 14:15
Signaler
Je n'aurais pas dis mieux. Bravo.

à écrit le 16/03/2022 à 19:08
Signaler
Enfin, le joug du dollar roi va se terminer et fini d'imprimer de la fausse monnaie sans cesse. L'oncle Sam va se trouver en grandes difficultés.

à écrit le 16/03/2022 à 18:57
Signaler
Bonjour, Un contrat sans dollars, pourquoi pas ... Sur le cours de l'or pourquoi pas ... Mais sur du papier chinois s'est une aberration... Maintenance je ne suis pas sûr que l'oncle Sam accepté cette histoire... Personnellement, ma sécurité ne dé...

le 16/03/2022 à 21:58
Signaler
Votre sécurité dépend bien de l’oncle Sam, puisque nous sommes intégrés à l’OTAN

à écrit le 16/03/2022 à 18:33
Signaler
c'est sur, en meme temps, y a une dimension geopolitique, et si l'arabie saoudite demande une fois l'aide des usa, ca risque de devenir complique ( et on ne parle pas des biens detenus aux etats unis, dont on demandera la vente, et le rachat a l'iden...

le 17/03/2022 à 7:53
Signaler
Et ils risquent bien d'avoir besoin de l'aide des USA beaucoup plus vite qu'ils ne le pensent.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.