Allemagne : Martin Schulz renonce à la course à la chancellerie

 |   |  178  mots
L'ancien président du Parlement européen avait pourtant quitté son poste en novembre afin de se lancer dans la course à la Machine à Laver, surnom que les Berlinois donnent au siège de la chancellerie fédérale.
L'ancien président du Parlement européen avait pourtant quitté son poste en novembre afin de se lancer dans la course à la "Machine à Laver", surnom que les Berlinois donnent au siège de la chancellerie fédérale. (Crédits : Reuters)
Le président démissionnaire du Parlement européen ne sera pas le concurrent de Sigmar Gabriel pour l'investiture du SPD, affirme Der Spiegel.

Le social-démocrate Martin Schulz ne sera pas candidat l'année prochaine au poste de chancelier, rapporte vendredi l'édition en ligne du Spiegel. L'ancien président du Parlement européen avait pourtant quitté son poste en novembre afin de se lancer dans la course à la "Machine à Laver", surnom que les Berlinois donnent au siège de la chancellerie fédérale. « Je vais désormais lutter pour le projet européen depuis le niveau national », avait-il déclaré.

Lire aussi : Allemagne : Martin Schulz, un candidat plus coriace pour Angela Merkel ?

Si elle se confirme, la décision de Martin Schulz ouvre la voie à une candidature du président du Parti social-démocrate (SPD), Sigmar Gabriel, qui tentera de ravir le poste de chef de l'exécutif allemand à Angela Merkel, en lice pour un quatrième mandat. Sans citer ces sources, l'hebdomadaire écrit que Martin Schulz a fait savoir à son entourage qu'il ne pensait pas pouvoir obtenir l'investiture du SPD pour les élections, prévues en septembre prochain.

Lire aussi : Europe, 2017 (2) : des élections allemandes sous tension

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/01/2017 à 15:48 :
Dommage, il aurai été moins nocif qu'a la tête du parlement européen!
a écrit le 31/12/2016 à 11:57 :
cela lui a permis de faire un peu de tapage dans les médias et vu les scores désastreux des socialistes allemands, il serait largement désavoué !
a écrit le 30/12/2016 à 16:25 :
« Je vais désormais lutter pour le projet européen depuis le niveau national »

Les sociaux démocrates européens, les mecs qui votent comme le parti populaire européen quand même hein, continuent de lutter pour plus d'injustice et d'inégalités au sein de l'UE.

Ya des claques qui se perdent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :