Chine-États-Unis  : l’armistice commercial, jusqu’à quand  ?

 |   |  375  mots
(Crédits : Jason Lee)
[ 9 POINTS CHAUDS DE 2019 ] Marchés agités, guerre commerciale États-Unis Chine, Brexit, crise de "Gilets jaunes"... 2019 sera l'année de tous les dangers avec un monde face au risque de la récession. Mais aussi, comme le pire n'est jamais sûr, l'année de toutes les opportunités. Septième point chaud : les relations États-Unis - Chine.

Les Américains et Chinois ont enterré la hache de guerre pour quelques mois. Le 1er décembre dernier, le président américain Donald Trump, en croisade contre les importations chinoises, et son homologue Xi Jinping ont conclu un cessez-le-feu très attendu à l'issue du sommet du G20 à Buenos Aires. L'échec de cette rencontre aurait pu aboutir à un véritable durcissement des hostilités entre les deux premières puissances économiques mondiales.

Washington avait prévu de relever, au 1er janvier 2019, de 10 à 25 % certains droits de douane imposés sur les produits chinois, déjà pénalisés par des décisions antérieures. En réponse, les autorités chinoises auraient pu adopter des mesures de rétorsion. Mais les deux dirigeants ont décidé de se donner trois mois pour définir un nouveau cadre pour leurs relations commerciales. La suspension de ces droits de douane pourrait bénéficier aux constructeurs automobiles américains, qui ont vu leurs exportations s'effondrer.

En dépit de cette issue favorable, les différends sont loin résolus. La propriété intellectuelle et l'ouverture du marché chinois demeurent des points d'achoppement majeurs entre les deux pays. Il y a quelques semaines, la Chine a fait un geste en donnant son feu vert aux importations de riz américain mais les volte-face du président américain inquiètent particulièrement les milieux économiques. Par ailleurs, si la Maison-Blanche espère obtenir une réduction du déficit commercial rapidement à l'issue de négociations qui doivent durer 90 jours, le régime chinois souhaite une « réduction progressive ». Enfin, le ralentissement économique qui se profile aux États-Unis pourrait inciter le milliardaire américain à brandir d'autres armes protectionnistes et désigner la Chine comme coupable idéal.

--

LIRE AUSSI LES AUTRES POINTS CHAUDS DE 2019

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/01/2019 à 10:53 :
Sur ce sujet, les Twittes de Trump ne sont que de la poudre aux yeux. Le cœur de la négo. n'est pas le nombre de grains de riz ou de soja qui sera importé par la Chine, l'USTR négocie le changement de la législation Chinoise sur le droit aux affaires. L'offensive US vient aussi d'être lancé contre les EU. Suite à la demande des USA, la commission vient de demander aux états un mandat pour négocier un traité de libre-échange. La France a-t-elle donné ce mandat ? et si oui avec quelle limite ?
a écrit le 14/01/2019 à 10:36 :
excédent commercial record de la Chine avec les US en 2018 :
China says its 2018 trade surplus with the US was $323 billions - the highest it's ever been recorded, CNBC, 13/01/2019.

hausse du déficit commercial, deficit public qui explose, shutdown, baisse du pouvoir d'achat, baisse de l'espérance de vie (déjà bien basse comparée aux autres pays développés), pauvreté toujours aussi élevée, marché immobilier à la peine, etc...
un génie, le Donald.
a écrit le 14/01/2019 à 8:58 :
Je comprends que vous ne vouliez pas dire que la Chine dévisse, diplomatiquement c'est une mauvaise idée d'exposer cette méga dictature aux railleries mondiales ils pourraient le prendre mal mais quand même trop d'euphémisme tue la vérité:

"Chine : Recul des exportations et des importations en décembre" https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KCN1P80CN/chine-recul-des-exportations-et-des-importations-en-decembre.html"

Trump est un génie, il sait parfaitement qu'il faut gagner sans montrer que l'on a gagné. Au moins la puissance culturelle européenne profite à son enfant prodige qu'est l'Amérique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :