Chine : l'activité manufacturière atteint son plus bas niveau depuis douze mois

 |   |  249  mots
Ce résultat reflète l'affaiblissement persistant de la demande dans la deuxième économie mondiale.
Ce résultat reflète l'affaiblissement persistant de la demande dans la deuxième économie mondiale. (Crédits : © China Daily China Daily Infor)
En avril, l'activité a continué à se tasser en Chine, après une nette baisse au mois de mars, révèle un indice préliminaire publié jeudi par la banque HSBC.

Après une forte contraction en mars, l'activité manufacturière chinoise s'est à nouveau tassée en avril. L'indice PMI des directeurs d'achats calculé par HSBC et publié jeudi 23 avril -encore provisoire, le mois d'avril n'étant pas achevé- s'est en effet établi à 49,2, contre 49,6 le mois précédent. C'est son plus bas niveau depuis douze mois.

Un chiffre supérieur à 50 marque une expansion de l'activité manufacturière, tandis qu'un indice inférieur à ce seuil signale une contraction.

Une demande interne fragile

Après le rebond de février, dû notamment à un sursaut avant les congés du Nouvel an lunaire, les replis consécutifs de mars et avril illustrent une conjoncture sombre pour le secteur manufacturier.

"La demande reste très fragile, comme le montre une montée des pressions déflationnistes, avec des chutes des prix à la production et à la vente qui s'accélèrent", observe Annabel Fiddes, économiste de Markit, cabinet compilant l'indice pour HSBC. Les nouvelles commandes reçues par le secteur ont dans l'ensemble encore baissé, accélérant même leur repli par rapport à mars.

"Dans le même temps, les entreprises manufacturières continuent de sabrer dans leurs effectifs, pour le 18e mois consécutif", détaille l'économiste, pointant aussi les pressions sur l'accroissement de la production. Seule note positive, "les commandes à l'exportation se sont un peu reprises" après plusieurs mois de repli, souligne-t-elle, sans que cela témoigne pour autant d'un sursaut solide de la demande à l'international.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2015 à 14:28 :
Mais qui sont les clients frileux de ces manufactures chinoises? Nous bien certainement. La crise quelle crise? Un quantative easing de plus se profile donc en milliards de Yuans et les marchés de s'envoler jusqu'au crack final de cette guerre des monnaies dont personnes ne parle!!
a écrit le 23/04/2015 à 11:02 :
Comme le choix entre la poule et l'oeuf, c'est la faute à qui ? l'offre ou la demande ? Réponse chez l'homo non sapiens numérisé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :