Confinement : l'Angleterre s'y remet, la liste s'allonge en Europe

 |  | 615 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : SIMON DAWSON)
Le gouvernement britannique a décidé à son tour ce samedi de reconfiner l'Angleterre à partir de jeudi et jusqu'au 2 décembre, les écoles restant cependant ouvertes, afin de contenir la deuxième vague de nouveau coronavirus qui menace de submerger les hôpitaux.

Après le reconfinement en France ce vendredi, le gouvernement britannique a décidé à son tour ce samedi de reconfiner l'Angleterre à partir de jeudi et jusqu'au 2 décembre, les écoles restant cependant ouvertes, afin de contenir la deuxième vague de nouveau coronavirus qui menace de submerger les hôpitaux.

"Le virus se répand encore plus rapidement que dans le scénario du pire établi par nos conseillers scientifiques. (...) Il est temps d'agir comme il n'y a pas le choix", a déclaré le Premier ministre britannique Boris Johnson samedi lors d'une conférence de presse.

Cette mesure ne concerne pas l'Ecosse, le Pays de Galles et l'Irlande du Nord, le confinement relevant des autorités de chaque province britannique.

La liste s'allonge

La liste des pays ayant franchi le pas d'un reconfinement, partiel ou total, pour faire face à la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus, s'allonge donc en Europe.

Le 22 octobre, l'Irlande a été le premier pays d'Europe à reconfiner toute sa population. Les près de cinq millions d'Irlandais sont assignés à résidence pour six semaines, mais les écoles restent ouvertes. Les commerces non essentiels sont fermés et les Irlandais ne peuvent sortir de chez eux pour faire de l'exercice que dans un rayon de cinq kilomètres.

Les plus de trois millions d'habitants du Pays de Galles sont les premiers Britanniques à avoir été de nouveau confinés le 23 octobre, au moins jusqu'au 9 novembre. Contrairement au confinement du printemps dernier, les écoles restent ouvertes.

La Belgique a annoncé un "confinement plus sévère" pendant six semaines pour ses 11,5 millions d'habitants. Les mesures qui entreront en vigueur lundi, incluent notamment la fermeture des commerces "non essentiels", la limitation des invitations au domicile à une seule personne et, pour les entreprises, l'obligation du télétravail où il est possible.

Le Portugal sera soumis à partir de mercredi à un nouveau confinement partiel, qui concernera environ 70% de sa population. Les personnes concernées seront appelées à respecter un "devoir civique de confinement à domicile", mais pourront quitter leur résidence pour aller travailler, si le télétravail est impossible, ou pour emmener leurs enfants à l'école. Les commerces devront fermer au plus tard à 22H00 et les entreprises devront instituer des horaires de travail décalés. Les autorités ont annoncé un confinement partiel à partir de mardi, avec un couvre-feu nocturne et la fermeture pendant un mois des bars, restaurants et salles de sport à Athènes et dans d'autres villes du pays. La circulation sera interdite après minuit et jusqu'à 05H00 locales (03H00 GMT). Les écoles et les commerces de détails resteront ouverts.

Nouveau confinement en Autriche, à compter de mardi et jusqu'à fin novembre, avec la mise en place d'un couvre-feu et la fermeture des restaurants, hôtels, institutions culturelles et sportives.

En Espagne, un bouclage a été décrété par la quasi totalité des régions afin de limiter les déplacements avant le week-end de la Toussaint.

A part l'Estrémadure, peu peuplée, toutes les régions d'Espagne continentale ont bouclé leur territoire ou, comme en Galice, celui de certaines communes. La majorité de ces bouclages dureront deux semaines. A Madrid, la mesure s'appliquera seulement ce week-end et le suivant, tous deux prolongés.

En Allemagne, les autorités allemandes ont annoncé le 28 octobre leun nouveau tour de vis, sans aller jusqu'à un reconfinement. Les citoyens sont invités à éviter les déplacements inutiles et les séjours touristiques à l'hôtel seront interdits à partir de lundi. Les restaurants, bars, installations sportives, culturelles et de loisirs seront fermés.

Les écoles resteront ouvertes, de même que tous les magasins, avec des règles plus strictes.

(AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :