Coronavirus : bilan mondial du jeudi 12 mars 2020, la France se prépare au choc

 |   |  653  mots
Le président français Emmanuel Macron et le ministre français de la Santé et de la Solidarité Olivier Veran écoutent le professeur Pierre Carli, directeur des services d'urgence SAMU-SMUR de l'hôpital Necker, lors d'une visite au centre d'appels SAMU-SMUR de l'hôpital axée sur l'épidémie de coronavirus COVID-19, à Paris, 10 mars 2020.
Le président français Emmanuel Macron et le ministre français de la Santé et de la Solidarité Olivier Veran écoutent le professeur Pierre Carli, directeur des services d'urgence SAMU-SMUR de l'hôpital Necker, lors d'une visite au centre d'appels SAMU-SMUR de l'hôpital axée sur l'épidémie de coronavirus COVID-19, à Paris, 10 mars 2020. (Crédits : Reuters)
La Chine dénombre 80.778 cas de contamination au Covid-19, dont 3.158 décès et 61.475 personnes aujourd'hui guéries. En Europe, plus de 20.000 personnes (22.307) ont été contaminées, et 930 en sont mortes. Les pays les plus touchés après la Chine sont l'Italie (12.462 cas dont 2.313 nouveaux, 827 décès), l'Iran (9.000 cas dont 958 nouveaux, 354 décès), la Corée du Sud (7.755 cas dont 242 nouveaux, 60 décès), l'Espagne (2.128 cas dont 506 nouveaux, 47 décès).

Nouveaux bilans et faits marquants: les derniers développements liés à l'épidémie, qualifiée mercredi de "pandémie" par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), du nouveau coronavirus dans le monde.

Plus de 4.560 morts

Depuis l'apparition du nouveau coronavirus en décembre, 124.101 cas d'infection ont été recensés dans 113 pays et territoires, causant la mort de 4.566 personnes, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à 17H00 GMT.

La Chine dénombre 80.778 cas, dont 3.158 décès et 61.475 personnes aujourd'hui guéries.

Plus de 20.000 personnes (22.307) ont été contaminées en Europe, et 930 en sont mortes.

Les pays les plus touchés après la Chine sont l'Italie (12.462 cas dont 2.313 nouveaux, 827 décès), l'Iran (9.000 cas dont 958 nouveaux, 354 décès), la Corée du Sud (7.755 cas dont 242 nouveaux, 60 décès), l'Espagne (2.128 cas dont 506 nouveaux, 47 décès).

L'Albanie, la Suède, l'Irlande, la Belgique, le Panama et la Bulgarie ont recensé les premiers décès sur leur territoire. Cuba, Brunei, le Honduras, la Bolivie, la Côte d'Ivoire et la Turquie, ont eux annoncé le diagnostic de premiers cas sur leur sol.

Dans la soirée, la France a annoncé avoir enregistré quinze nouveaux décès, portant le bilan total à 48 morts sur 2.281 cas confirmés depuis fin janvier (près de 500 nouveaux cas).

"Pandémie"

L'OMS qualifie l'épidémie du Covid-19 de "pandémie" et se dit "profondément préoccupée tant par les niveaux alarmants de propagation et de gravité que par les niveaux alarmants d'inaction" dans le monde.

Au cours des deux dernières semaines, le nombre de cas en dehors de la Chine a été multiplié par 13 et le nombre de pays touchés a triplé, selon l'OMS.

L'acteur Tom Hanks est par exemple touché.

La France se prépare à une accélération

La France accélère les préparatifs face à la forte progression du coronavirus. Le président Emmanuel Macron doit faire une allocution télévisée solennelle jeudi soir.

La Martinique place en quarantaine un navire de croisière qui doit faire escale jeudi à Fort-de-France, en raison de soupçons. La Polynésie française connaît son premier cas, une députée revenue de Paris.

Les États-Unis fermés aux Européens

Les Etats-Unis interdisent l'entrée sur leur territoire aux voyageurs venant d'Europe, annonce le président Donald Trump lors d'une allocution. L'armée américaine va envoyer moins de soldats que les 20.000 prévus pour un exercice militaire en Europe en mai et juin.

Les réunions du Conseil de sécurité de l'ONU, prévues en mars sous présidence chinoise de l'instance, vont être "allégées".

L'Italie durcit les restrictions en fermant tous les bars et restaurants, et commerces hors alimentation et santé.

L'Inde suspend tous les visas de tourisme et impose une quarantaine aux voyageurs provenant de sept pays touchés.

Le Salvador interdit toute entrée aux étrangers, sauf diplomates et résidents, soumis à 30 jours de quarantaine.

Des dizaines de milliards injectés

Le gouvernement italien annonce une enveloppe de 25 milliards d'euros.

Le Royaume-Uni annonce un soutien budgétaire de 30 milliards de livres et une baisse conséquente des taux de la Banque d'Angleterre.

Angela Merkel se dit prête à revenir sur la règle du zéro déficit en Allemagne.

L'Australie annonce un plan de relance de 18 milliards de dollars australiens.

Le Canada débloque un milliard de dollars canadiens.

Par ailleurs, la Bourse de New York poursuit sa dégringolade.

Le calendrier sportif bousculé

Les instances françaises, espagnoles et allemandes du football introduisent des mesures de huis clos pour leurs championnats respectifs.

La NBA suspend tous les matches de la saison, après un cas constaté de coronavirus chez un joueur de Utah.

Le gouvernement du Québec annule les championnats du monde de patinage artistique, prévus du 16 au 22 mars à Montréal.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/03/2020 à 16:39 :
de mourir.

Les gens pensaient mourir d'une euthanasie fiscale et finalement mourront d'un virus.
a écrit le 14/03/2020 à 8:05 :
je suis politiquement pour macron et contre marine le pen , mais dans cette épidémie , je suis époustouflé que macron qui a pris en general de bonnes mesures , n'ait pas ordonné la fermeture des frontières et que marine le pen très justement , le demande, comme l'ont fait de nombreux pays dont le usa, l Iran, Israel etc....l'amour de Europe a ses limites !!ca sert a quoi de prendre des mesures intérieurs , si on laisse la porte grande ouverte ?????
Réponse de le 15/03/2020 à 14:24 :
Tu diras merci a Macron d'avoir rapatrier le Corona virus et d'avoir pris sa a la légère
a écrit le 13/03/2020 à 11:44 :
On devrait avoir honte de vivre dans un pays pareil et l'omerta sur le corona virus, la sécurité sociale connait tous les déficients pulmonaires comme moi d'ou l'envoi de rappels de vaccins contre la grippe, toutes les infos sur le département n'arrivent que du bouche à oreille, un collège ça on connait, depuis plus rien, une école fermée instit malade, des magasins fermés mais avec en tête un triangle rouge, des profs du secondaire qui ne bougent plus de chez-eux sans raison valable, va falloir que j'ouvre un blog sur les réseaux sociaux pour casser ce droit de savoir qu'on nous refuse.
a écrit le 12/03/2020 à 19:05 :
Ne devrait on pas protéger les régions où le virus n est pas encore trop en « balade »
a écrit le 12/03/2020 à 18:04 :
Bonsoir, votre bilan est superbe mais vous n'auriez pas oublié les chiffres de la France.
Il semble que depuis deux jours plus rien, vous connaissez les derniers résultats de l'Italie, Espagne Corée et bien d'autres pays mais pas ceux de la France...si l'on applique des règles mathématiques simples utilisant les mêmes pourcentages multiplicateurs on a une bonne idée des résultats, et donc avec le décalage de 15 jours entre l'Italie et la France, nous ferons un meilleur score et alors avec l'esprit de compétition , on sera les champions....question posée: censure ou pas censure, oubli ou peur de faire peur....
Réponse de le 12/03/2020 à 21:07 :
Je me permets d'ajouter à votre commentaire, un article du "checknews" du Monde qui démontre, courbes à l'appui, que la propagation du virus (en fonction du nombre de décés) en France mime exactement celle de l'Italie avec 10 jours de retard.

Ce qui voudrait dire que d'ici peu, nous allons également être en état de guerre au niveau des services de réanimation et que les soignants devront choisir qui vivra et qui mourra.

Notre capacité de soin étant d'environ 2500 personnes (5000 lits, deux semaines de réa par patient sévèrement touché), on y sera bientôt puisqu'il suffirait de +/- 20 000 personnes infectées.
a écrit le 12/03/2020 à 16:34 :
Je suis élève du lycée les catalins a Montélimar, ma famille suposse que j'ai le coronavirus mais j'ose pas le dire a mes camarades et au professeur.
Réponse de le 12/03/2020 à 16:49 :
Tu devrais d'un point de vue moral, le dire à tes professeurs afin de limiter la propagation dans ton entourage si c'est bien cela .
Réponse de le 12/03/2020 à 17:07 :
En l’occurrence, personne n'est coupable de se retrouver contaminé, il y a des centaines de milliers de personnes qui l'ont attrapé et la plupart ne s'en sont même pas rendu compte.

dans le doute, il faut que tu en parles à un médecin et que tu prépares à passer une quinzaine de jour en retraite.

A ton âge, tu ne risques rien de la part du virus, ton job, ton devoir et ton honneur, c'est de penser aux autres.
Réponse de le 12/03/2020 à 18:53 :
La première inégalité, c'est le milieu familial... Etre malade n'est pas honteux. Et donc, en cas de doutes raisonnables, aller à l'infirmerie du Lycée (chacun est responsable des gens qu'il côtoye). Bon courage, mais c'est probablement anodin (si c'est pris en charge).
Réponse de le 13/03/2020 à 8:34 :
tas quoi ? tes en rhume??
Réponse de le 13/03/2020 à 19:41 :
@AA

Enrhubé du cerbeau.
a écrit le 12/03/2020 à 15:56 :
Ce n'est que le début, cela va durer au moins 1 an.
a écrit le 12/03/2020 à 15:54 :
Tanpis nous n irons pas voir l oncle sam mais resterons dans notre pays et consommeront en france.
a écrit le 12/03/2020 à 15:20 :
Il faut arrêter de transmettre le nb de personnes infectées en France tout du moins car je ne sais pas si le décompte est basé sur les mêmes données dans les autres pays. En effet, il est clair que le nb de malades est bien plus élevé puisque les tests ne sont pas effectués sur la population entière quotidiennement. Le résultat de ces informations tronquées est que l’on affole la population sur un taux de mortalité hallucinant et on prend des mesures disproportionnées pour essayer de calmer ces mêmes personnes. Ou sont les scientifiques ? Enfin ceux qui n’ont aucun intérêt à ce que cet affolement génère ?
a écrit le 12/03/2020 à 15:18 :
Il faut arrêter de transmettre le nb de personnes infectées en France tout du moins car je ne sais pas si le décompte est basé sur les mêmes données dans les autres pays. En effet, il est clair que le nb de malades est bien plus élevé puisque les tests ne sont pas effectués sur la population entière quotidiennement. Le résultat de ces informations tronquées est que l’on affole la population sur un taux de mortalité hallucinant et on prend des mesures disproportionnées pour essayer de calmer ces mêmes personnes. Ou sont les scientifiques ? Enfin ceux qui n’ont aucun intérêt à ce que cet affolement génère ?
a écrit le 12/03/2020 à 12:56 :
Michel Cymes nous aurait menti en plus de ne pas payer ses impôts ?

Ce n 'est pas juste un gros rhume ?
a écrit le 12/03/2020 à 10:35 :
apres l aveuglement et le déni des élites pour notre service de santé.. réaction tardive voila les conséquences
a écrit le 12/03/2020 à 10:30 :
Heu ben elle a pas l'air vraiment prête hein... ^^

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :