Covid-19 : face aux variants, villes et pays du monde commencent à se refermer

Si la plupart des pays européens et les Etats-Unis continuent d'assouplir les mesures sanitaires à la faveur d'un recul de la pandémie, l'inquiétude grandit dans le monde - Europe comprise - face à la montée en puissance des variants. Lisbonne, Moscou, Sydney, et Bangkok entre autres resserrent la vis.

6 mn

La question de fermeture des frontières européennes pour les britanniques va être discutée par de hauts représentants européens lors d'une réunion d'un comité de crise de l'UE.
La question de fermeture des frontières européennes pour les britanniques va être discutée par de hauts représentants européens lors d'une réunion d'un comité de crise de l'UE. (Crédits : SIPHIWE SIBEKO)

Alors que les Français profitent de la levée des restrictions sanitaires depuis le 20 juin, la montée en puissance des variants, dont le dernier en date "Delta plus" - sous-lignée du variant Delta apparu en Inde - inquiète de plus en plus y compris en Europe. Pour freiner la recrudescence, certains pays comme le Portugal décident de confiner par villes, tandis que d'autres souhaitent refermer leurs frontières aux pays considérés comme à risque.

Les britanniques bloqués pour entrer dans l'UE ?

En Europe, l'Allemagne a indiqué qu'elle souhaitait bloquer l'accès à l'Union européenne aux voyageurs britanniques - vaccinés ou non - par crainte du variant Delta qui est massivement répandu et majoritaire en Grande-Bretagne, rapporte lundi The Times.

Angela Merkel, qui doit rencontrer en fin de semaine Boris Johnson, veut en effet que la Grande-Bretagne soit désignée comme "pays d'inquiétude" sanitaire, selon le journal britannique.

L'Angleterre, dépassée par le variant Delta, a dû le 14 juin repousser de quatre semaines la levée des dernières restrictions sanitaires en Angleterre. Malgré une campagne de vaccination réussie, avec 65% des Britanniques ayant reçu au moins une première dose, contre moins de la moitié des Européens, selon Our World in Data le 25 juin, le nombre de cas ne cesse d'augmenter depuis un mois. Au 26 juin, le Royaume-Uni recensait 13.860 cas quotidiens (en moyenne mobile sur 7 jours) contre 2.543 un mois plus tôt, soit plus de 5 fois moins.

La question de fermeture des frontières européennes va être discutée par de hauts représentants européens lors d'une réunion d'un comité de crise de l'UE, ajoute The Times, selon lequel la Grèce, l'Espagne, Chypre, Malte et le Portugal ont prévu de s'opposer au projet de Berlin.

A Londres, le gouvernement a prévu de lever début juillet les restrictions de voyage pour les ressortissants britanniques ayant reçu les deux injections du vaccin contre le Covid-19.

Le Royaume-Uni n'est pourtant pas le seul pays à faire face à une reprise de l'épidémie. Le Portugal a également décidé de resserrer les restrictions dans les municipalités les plus touchées par les variants, comme Lisbonne où les horaires et la capacité d'accueil des restaurants et des commerces ont de nouveau été réduits.

Les modélisations de l'agence européenne des maladies prévoient que le variant Delta représente 70% des nouvelles infections dans l'UE d'ici début août et 90% d'ici fin août, a indiqué le centre européen des maladies dans une note.

Lire aussi 4 mnLe variant « Delta Plus » inquiète, tandis que la France peine à tenir le rythme de la vaccination

Record de décès quotidiens à Moscou

Moscou de son côté ne parvient pas à juguler le coronavirus malgré des restrictions renforcées ces dernières semaines. La capitale russe annonce des records successifs de décès tandis que le variant Delta poursuit son essor planétaire au grand dam de pays impatients de retrouver une vie normale. Après Saint-Pétersbourg samedi, Moscou a en effet annoncé dimanche un nombre record de décès (114) dus au coronavirus ces dernières 24 heures.

Pourtant, la ville introduit depuis plusieurs jours de nouvelles mesures de restrictions telles que le retour du télétravail obligatoire pour une partie des employés ou encore la vaccination obligatoire des salariés du secteur des services. De plus, un pass sanitaire a été instauré depuis lundi. Les Moscovites devront télécharger depuis le portail internet de la ville un QR Code confirmant soit leur vaccination, soit qu'ils ont été contaminés par le coronavirus dans les six derniers mois, soit qu'ils disposent d'un test PCR de moins de trois jours, expliquait le maire Sergueï Sobianine.

Record de contaminations en Indonésie

Du côté de l'Asie, l'Indonésie, pays actuellement le plus touché par le Covid-19 en Asie du Sud-Est, a enregistré dimanche un nouveau record quotidien de contaminations avec plus de 21.000 nouveaux cas à un moment où les hôpitaux sont débordés.

Le nombre des contaminations y a explosé ces dernières semaines, après les déplacements effectués par des millions de personnes en mai pour rejoindre leurs proches au terme du mois de jeûne musulman du ramadan. Parallèlement, les autorités ont identifié la présence de nouveaux variants du virus très contagieux.

Mesures de restriction à Bangkok

La Thaïlande fait également face à une recrudescence de l'épidémie. Le pays a décrété des mesures de restriction d'un mois pour Bangkok et sa banlieue afin de lutter contre une nouvelle vague de Covid-19, avec notamment la fermeture des restaurants et des chantiers.

Nouveau confinement à Sydney

Bangkok n'est pas la seule grande ville a être reconfinée. Des millions d'habitants de Sydney le sont également depuis dimanche pour deux semaines, une mesure visant à contenir la progression du très contagieux variant Delta dans la plus grande ville d'Australie. Les restaurants, bars et cafés étaient tous fermés et les régions côtières et montagneuses qui entourent la métropole confinées.

"Phase exponentielle" en Afrique du Sud

En ce qui concerne l'Afrique, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé dimanche de nouvelles restrictions dans le pays, le plus touché du continent, pour faire face à la forte hausse des contaminations au coronavirus, provoquées par le très contagieux variant Delta. Plus de 18.000 nouveaux cas ont été détectés samedi, le chiffre quotidien le plus élevé depuis janvier. "Nous sommes entrés dans une phase exponentielle de la pandémie", a averti Tulio de Oliveira, l'un des principaux virologues du pays.

Un vaccin contrefait à Haïti ?

Enfin à Haïti, l'association des pharmaciens a alerté samedi sur les risques d'introduction de vaccins contrefaits, après que l'Etat a autorisé l'importation par le secteur privé de vaccins contre le Covid-19. "Haïti ne dispose pas d'un laboratoire de contrôle de qualité pouvant vérifier si un vaccin est faux ou pas", a mis en garde l'association.

Haïti est l'une des rares nations n'ayant pas encore commencé sa campagne de vaccination. Pourtant, la ville introduit depuis plusieurs jours de nouvelles mesures de restrictions telles que le retour du télétravail obligatoire pour une partie des employés ou encore la vaccination obligatoire des salariés du secteur des services.

(Avec AFP)

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 28/06/2021 à 18:12
Signaler
Je croyais que vacciner tout le monde était la panacée ? Pas vrai Mougeon ?

à écrit le 28/06/2021 à 15:30
Signaler
Et vous ne voulez toujours pas distinguer entre contaminations et cas graves ? Entre contaminés et morts ? Entre effets sur les vaccinés et impact sur les autres ? Pourquoi ?

à écrit le 28/06/2021 à 13:19
Signaler
Etrange, cette obsession pour la mort et le COVID, qui s'installe un peu partout dans le monde. Les gens bien-pensants sont devenus peureux et craintifs

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.