AstraZeneca, en plein déboires, assure que son vaccin est efficace à 92% contre le redoutable variant Delta

Vu le contexte, entre effets secondaires indésirables et retards de livraisons, le laboratoire anglo-suédois ne va pas se priver d'annoncer une bonne nouvelle: "Les données de l'autorité sanitaire britannique (...) ont démontré que deux doses du vaccin Covid-19 AstraZeneca sont efficaces à 92% contre l'hospitalisation face au variant Delta et n'ont été suivies d'aucun décès parmi les personnes vaccinées", a indiqué le laboratoire dans son communiqué. La même étude indique le même bénéfice pour le vaccin Pfizer.

6 mn

Le laboratoire anglo-suédois indique que nouvelles données délivrées par l'autorité sanitaire britannique (la Public Health England, PHE) ont démontré que le vaccin Covid-19 AstraZeneca offre des niveaux élevés de protection contre le B.1.617.2 (le variant Delta, ex-variant indien).
Le laboratoire anglo-suédois indique que nouvelles données délivrées par l'autorité sanitaire britannique (la Public Health England, PHE) ont démontré que le vaccin Covid-19 AstraZeneca offre des niveaux élevés de protection contre le B.1.617.2 (le variant Delta, ex-variant "indien"). (Crédits : Henry Nicholls)

[ Article publié le 23.06.2021 à 9:27, mis à jour avec quarantaine en Israël à 13:38]

Alors qu'AstraZeneca est en perte de vitesse depuis de nombreux mois à la suite de ses déboires liés tant à certains effets indésirables post-vaccination qu'à ses retards de livraison, le laboratoire anglo-suédois a annoncé mardi que son vaccin contre le Covid-19 était efficace contre les variants Delta et Kappa(*) du coronavirus.

Le variant Delta inquiète Israël qui remet la quarantaine en vigueur

Le variant Delta, apparu d'abord en Inde, inquiète partout dans le monde - où il est désormais majoritaire, a signalé l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

De fait, à cause de la virulence de ce variant, au Royaume-Uni, malgré le très haut niveau de vaccination du pays, le Premier ministre a dû décaler la levée totale des restrictions.

En Israël, sans doute le pays le mieux vacciné au monde, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a aussi mis en garde contre une "nouvelle vague" de contaminations après une hausse du nombre des malades imputée au variant Delta, introduit en Israël par des voyageurs. Les autorités israéliennes ont recensé lundi 125 nouveaux cas, dans un pays où plus de la moitié de la population a reçu deux doses de vaccin.

Ce mercredi 23 juin, on apprenait que la situation en Israël s'aggravait : le pays vient d'autoriser mercredi les autorités sanitaires à placer en quarantaine toute personne susceptible d'avoir été exposée au variant Delta du Covid-19, particulièrement infectieux, même après avoir été vaccinée ou avoir développé une immunité.

En Australie, un nouveau cluster de Covid-19 est apparu hier mardi 22 juin à Sydney, principale ville d'Australie, juste au moment où l'autre métropole du pays, Melbourne, semblait enfin tirée d'affaire, illustrant des difficultés dans la gestion de la pandémie. Dix personnes ont été déclarées positives dans la nuit à Sydney, portant le cluster du secteur de Bondi Beach à 21 cas. L'homme à l'origine du cluster serait un chauffeur travaillant pour des équipages de compagnies aériennes qui aurait été contaminé par le très contagieux variant Delta du virus.

"Il faut reconnaître que ce variant Delta est un champion olympique du saut d'une personne à une autre", a dit à la presse la Première ministre Gladys Berejiklian.

AstraZeneca (comme Pfizer) offre une protection contre le variant Delta à plus de 90%

Dans un communiqué publié ce mercredi 23 juin, le laboratoire anglo-suédois indique que de nouvelles données délivrées par l'autorité sanitaire britannique (la Public Health England, PHE) ont démontré que le vaccin Covid-19 AstraZeneca offre des niveaux élevés de protection contre le variant Delta B.1.617.2 (anciennement variant « indien », voir annexes en pied d'article).

Selon le communiqué du laboratoire, la PHE a annoncé la semaine dernière qu'une étude avait démontré que les vaccins contre le Covid-19 développés par AstraZeneca comme par Pfizer permettaient d'éviter une hospitalisation due au variant Delta du coronavirus dans plus de 90% des cas.

"Les données de PHE (...) ont démontré que deux doses du vaccin Covid-19 AstraZeneca sont efficaces à 92% contre l'hospitalisation face au variant Delta et n'ont été suivies d'aucun décès parmi les personnes vaccinées. Le vaccin a également montré un haut niveau d'efficacité contre le variant Alpha (B.1.1.7 ; anciennement la variante « Kent ») avec une réduction de 86 % des hospitalisations et aucun décès signalé", a indiqué le laboratoire dans son communiqué.

Dans le détail, le labo anglo-suédois a expliqué que "l'efficacité plus élevée contre les maladies graves et l'hospitalisation est étayée par des données récentes montrant une forte réponse des lymphocytes T au vaccin Covid-19 AstraZeneca, qui devrait être en corrélation avec une protection élevée et durable."

Au plan méthodologique, "l'analyse a inclus 14.019 cas du variant Delta - dont 122 ont été hospitalisés - entre le 12 avril et le 4 juin, à partir des données des hospitalisations d'urgence en Angleterre."

(avec Reuters, AFP, AstraZeneca)

___

POUR ALLER PLUS LOIN

(*) Dans le détail, les variants Delta et Kappa sont issus de la même souche. Selon le site Wikipédia, le variant B.1.617, également connu sous le nom de G / 452R. V3, 2 est l'un des variants connus du SARS-CoV-2. Il est identifié pour la première fois dans le Maharashtra, en Inde le 5 octobre 2020. Il est identifié dans le clade 20A sous le système de classification phylogénétique Nextstrain.

La sous-lignée B.1.617.1 est nommée variant Kappa par l'OMS, et la sous-lignée B.1.617.2, variant Delta.

___

ET AUSSI:

Pour approfondir le sujet, voici une partie des informations du site gouvernemental de Santé Publique France, des informations extraites aujourd'hui mais datées du 29 avril dernier:

Point sur le variant B.1.617 au SARS-CoV-2

Jeudi 29 avril 2021, le variant B.1.617 du virus de la COVID-19, très présent en Inde, a été détecté pour la première fois sur le territoire métropolitain. Les contacts à risque ont été identifiés et immédiatement isolés.

Que sait-on de ce variant ?

Le variant 20A/484Q (B.1.617) serait apparu pour la première fois en Inde courant décembre 2020 selon l'INSACOG (Indian SARS-CoV-2 Genomic Consortia).

Il est porteur de 2 mutations qui pourraient être associées à un impact significatif en termes d'échappement immunitaire (post-infection et post-vaccinal) et à un risque accru de transmission du virus. Néanmoins ces éléments ne sont pas encore formellement démontrés à ce stade.
Ce variant concernerait, au 14 avril 2021, 61% des échantillons séquencés dans l'Etat du Maharastra où il a été découvert. En Inde, il représenterait de 15 à 20% des échantillons séquencés. Toutefois, la stratégie de séquençage des échantillons en Inde n'est pas décrite avec précision et l'Inde séquence une très faible proportion (moins de 1%) des prélèvements positifs. Le variant 20I/501Y.V1 (UK) serait majoritaire dans la plupart des régions.

Les autorités sanitaires indiennes ont classé ce variant comme VOC (Variant préoccupant). A ce stade aucun lien n'est établi entre l'émergence de ce variant et la dégradation récente de la situation épidémiologique en Inde.

6 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 23/06/2021 à 17:23
Signaler
"efficace à 92% contre le redoutable variant Delta" Trop tard ,voici le delta plus,encore plus redoutable ah,ah , je vous dis que ça ne s’arrêtera pas ,ils vont pouvoir tenir la population mondiale comme cela pendant des années ,ils ont trouvé le ...

à écrit le 23/06/2021 à 12:26
Signaler
La question que je me pose, c'est celle qui permet de constater en UK si il y a ou pas efficacité ! Ils ont pu avoir 20m de gens avec ce vaccin, du coup nous allons le voir dans tout les cas !

à écrit le 23/06/2021 à 10:56
Signaler
Variant Indien transmis par "un chauffeur travaillant pour les équipages d'une compagnie aérienne". Le transport aérien est une calamité pour la propagation des virus. C'est d'ailleurs une calamité tout court.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.