Covid-19 : l'Angleterre rouvre sans quarantaine, sauf pour la France

L'Angleterre exempte de quarantaine les voyageurs vaccinés dans l'Union européenne et aux Etats-Unis, à l'exception de l'Hexagone en raison de la présence du variant Beta (précédemment appelé variant sud-africain), qui n'est pourtant pas lié à la recrudescence de l'épidémie. De l'autre côté de l'Atlantique, malgré la réouverture des frontières européennes pour les Etats-Unis, le gouvernement refuse le principe de réciprocité à cause de la vitesse de propagation du variant Delta.

3 mn

Un test PCR restera obligatoire deux jours après l'arrivée.
Un test PCR restera obligatoire deux jours après l'arrivée. (Crédits : REUTERS/Dylan Martinez)

Fin de quarantaine en Angleterre pour les voyageurs vaccinés venant de l'UE et des Etats-Unis, sauf... pour la France. Désormais, l'Angleterre appliquera la même mesure aux personnes ayant reçu les deux doses de vaccin pour les arrivées de tous les pays de la liste "orange", une décision qui était réclamée par les expatriés, à l'exception de l'Hexagone en raison de la présence du variant Beta (précédemment appelé variant sud-africain), a annoncé mercredi le gouvernement britannique.

"Des règles distinctes vont continuer de s'appliquer pour les arrivées de France", a précisé le ministère des Transports dans un communiqué.

Cette mesure, pour laquelle militait le secteur touristique, entrera en vigueur à partir de lundi à 04H00 (03H00 GMT), a ajouté le ministère. Néanmoins, la Grande-Bretagne devait aussi mettre fin à la mise à l'isolement obligatoire des voyageurs arrivant de France, a rapporté lundi The TimesDe plus, la recrudescence du nombre de cas de Covid-19 en France n'est pas liée au variant Beta, mais bien au variant Delta qui représente près de 90% des nouveaux cas, selon le site Covidtracker.

Reste que le nombre de contaminations flambe dans l'Hexagone avec plus de 18.000 quotidiens en moyenne sur sept jours, au 26 juillet, contre 8.300 cas une semaine plus tôt. Au même moment, au Royaume-Uni, l'épidémie retombe avec 36.000 cas quotidien en moyenne mobile sur sept jours au 26 juillet contre 46.000 une semaine plus tôt, selon Our World in Data.

Lire aussi 3 mnGrande-Bretagne : fin de quarantaine en vue pour les voyageurs français

Quarantaine de cinq jours et test coûteux

Pour les pays classés "orange", soit la grande majorité des destinations touristiques, le Royaume-Uni imposait jusqu'ici une quarantaine d'au moins cinq jours aux voyageurs et de coûteux tests. Il avait déjà exempté de quarantaine les voyageurs vaccinés par le service de santé britannique mais pas ceux vaccinés à l'étranger, au grand désespoir des expatriés britanniques dans ces pays. Les voyageurs ayant reçu les injections aux États-Unis devront eux prouver en plus qu'ils sont résidents aux États-Unis. Un test PCR restera obligatoire deux jours après l'arrivée.

Ces mesures ne concernent pas en outre les pays classés "rouge" par Londres (Inde, Émirats arabes unis, Amérique du Sud...), d'où seuls les résidents au Royaume-Uni peuvent revenir, en observant une coûteuse quarantaine à leurs frais dans des hôtels dédiés.

Pas de réciprocité

En même temps, tandis que l'Union européenne rouvre ses frontières aux Américains vaccinés contre le Covid-19 ou avec un test négatif, les Etats-Unis n'appliquent pour l'instant pas le principe de réciprocité. Le pays maintient "à ce stade les restrictions existantes" aux voyages internationaux, a annoncé lundi la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki, justifiant cette décision en particulier par la propagation rapide du variant Delta "ici et à l'étranger".

Les Etats-Unis recensent en effet pus de 61.000 cas quotidiens le 27 juillet, en moyenne sur sept jours, contre moins de 12.000 un mois plus tôt. Il n'empêche que cette fermeture des frontières est vivement critiquée par les professionnels du tourisme en Europe, mais aussi par le patronat américain.

Lire aussi 4 mnVariant Delta : Washington maintient les restrictions de voyage aux États-Unis, le tourisme ronge son frein

(Avec AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 29/07/2021 à 9:45
Signaler
@ Kommandatur: "Pourrais je dire du bien des anglais au moins cette fois ci s'il vous plaît ?" "NEIN !" Bon ok la prochaine fois peut-être alors... :-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.