Covid-19 : la triple peine pour les économies asiatiques

 |   |  1156  mots
(Crédits : Reuters)
Paralysée en février par l'épidémie, l'économie chinoise a essuyé une contraction historique du PIB de 6,8% au premier trimestre. Dans son sillage, ses voisins asiatiques ont également connu une violente chute de leur activité. En Asie orientale, les économies ont redémarré progressivement mais restent freinées par la paralysie qui frappe désormais l'Europe et les Etats-Unis. Les craintes d'une nouvelle contagion refont surface avec le retour des voyageurs.

La propagation du coronavirus sur l'ensemble des continents multiplie les effets directs et indirects sur les économies. Dans une note confidentielle de l'assureur-crédit Coface consultée par La Tribune, les auteurs rappellent que de nombreux pays asiatiques sont fortement exposés à la fermeture des frontières en Europe et aux Etats-Unis. Dans leurs dernières prévisions, les économistes du Fonds monétaire international (FMI) estiment que les pays de la zone Asean, c'est-à-dire l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, la Thaïlande et le Vietnam pourraient connaître une récession violente cette année avec un PIB en recul de - 1% pour 2020, après 4,8% en 2019.

Certains pays, souvent cités en exemple dans leur gestion de la crise comme Singapour, Taïwan ou la Corée du Sud, devraient pâtir du commerce mondial en berne. Outre la perturbation des chaînes de production et des chaînes d'approvisionnement, la diffusion progressive de cette maladie infectieuse risque de provoquer une fermeture prolongée des débouchés commerciaux sur plusieurs mois, voire plusieurs années pour "les tigres asiatiques". La remise en cause de la mondialisation et la nécessaire prise en compte des enjeux climatiques dans la stratégie des Etats et des entreprises pourraient plonger ces pays dans un régime de croissance au ralenti.

> Lire aussi : "Les dangers de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/04/2020 à 17:42 :
J'habite dans la région, les monnaies (mise à part la Roupie Indonesienne) pour l'instant tiennent bien le choc à comparer de 2008...
a écrit le 22/04/2020 à 8:45 :
Les failles de la mondialisation, telle que nos dragons célestes l'ont exploité, deviennent béantes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :