En Chine, record de croissance du secteur des services, du jamais-vu depuis 10 ans

 |   |  328  mots
(Crédits : Bloomberg)
L'allègement des mesures de confinement destinées à lutter contre la crise sanitaire du coronavirus a relancé la demande des consommateurs. Les chiffres publiés ce vendredi tendent à montrer que l'économie chinoise dans son ensemble commence à se rétablir. L'emploi est cependant resté en territoire négatif pour un cinquième mois consécutif.

L'activité du secteur des services en Chine a progressé en juin à son rythme le plus important depuis plus d'une décennie, alors que l'allègement des mesures de confinement destinées à lutter contre la crise sanitaire a relancé la demande des consommateurs, montre une enquête de Caixin/Markit.

Les résultats, publiés vendredi, de l'enquête réalisée auprès des directeurs d'achats indiquent toutefois que les entreprises du secteur ont continué de supprimer des emplois.

L'indice PMI des services calculé par Caixin/Markit a grimpé le mois dernier à 58,4, un plus haut depuis avril 2010, contre 55,0 en mai.

Il s'établit ainsi pour le deuxième mois consécutif au-dessus du seuil de 50 qui sépare contraction et expansion de l'activité, loin de la dégringolade constatée en février du fait des mesures de confinement contre le coronavirus qui ont paralysé le pays.

Début de reprise

Ce rebond tend à montrer que l'économie chinoise dans son ensemble commence à se rétablir, alors que l'activité a progressivement repris, même si les analystes estiment que plusieurs mois seront nécessaires pour retrouver des niveaux pré-coronavirus.

D'après l'enquête, le sous-indice des nouvelles commandes reçues en juin par les entreprises du secteur des services a progressé à 57,3 contre 55,8 en mai, un plus haut depuis août 2010.

L'emploi toujours en baisse

Les nouvelles commandes à l'export ont progressé pour la première fois depuis janvier, profitant d'un rétablissement de la demande étrangère dont ne jouit toujours pas le secteur manufacturier, de nombreux partenaires commerciaux de la Chine ayant conservé d'importantes restrictions face à la crise sanitaire.

En revanche, l'emploi est resté en territoire négatif pour un cinquième mois consécutif, mettant en exergue l'immense défi auquel font face les décideurs à Pékin pour stabiliser le marché de l'emploi cette année.

Publié lui aussi vendredi, l'indice PMI composite calculé par Caixin/Markit a progressé à 55,7 le mois dernier contre 54,5 en mai.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/07/2020 à 9:08 :
On est tous d accord pour dire que la Chine n est plus un pays en voie de développement, c est une dictature économique, avec des dirigeants efficaces et qui agissent avec proportion. Maintenant, on a aussi le droit de penser que ce n est pas notre volonté en Europe de contribuer à ce modèle, ce faisant on peut ainsi exprimer et faire comprendre à tous les partenaires de la Chine, qu une telle politique nous oblige à mettre en place une politique de cut out visant a fermer les routes maritimes et développer un arsenal médiatique et militaire invraisemblable pour bien faire comprendre que cette voie est inacceptable. En commençant par les services et l éducation, on doit fermer tous les programmes d échanges et de coopération, car bien évidemment le travail intellectuel migre sans frontières.idem avec l inde.et couper tous les câbles qui n ont pas une taxe douanière départ arrivée sur la valeur ajoutée sociale et environnementale.
a écrit le 04/07/2020 à 5:11 :
Le francais adepte de la theorie du complot. Tres fort pour la critique incapable de se remettre en question.
Le mur approche, octobre sera rouge.
a écrit le 03/07/2020 à 16:00 :
Vu le nom des co auteurs de cet article, il est légitime de se poser la question de leur intégrité. A moins que ce ne soit des dissidents, il y a tout lieu de penser qu'ils puissent être téléguidés par Pékin.
Je ne crois pas un mot de ce qui est écrit.
a écrit le 03/07/2020 à 12:01 :
Curieuses les informations sur la Chine en ce moment, binaires par contre ça c'est certain puisque soit on les accable et traître de tous les noms concernant leur relation avec hong kong, soit on les loue et admire sur leur "formidable" économie. Le lithium les gars, le lithium...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :