Etats-Unis : l’inflation repart à la hausse au mois de juillet à 3,2% sur un an

Aux Etats-Unis, l’inflation sur un an s’est à nouveau accélérée pour atteindre 3,2%. Bien que ce rebond ne surpasse pas les anticipations des analystes, l’inflation reste toujours trop élevée par rapport à l’objectif de la Fed de 2%.
Aux Etats-Unis, l'inflation a rebondi en juillet, à 3,2% sur un an.
Aux Etats-Unis, l'inflation a rebondi en juillet, à 3,2% sur un an. (Crédits : LUCY NICHOLSON)

Premier rebond depuis un an, l'inflation aux Etats-Unis s'est établie à 3,2% au mois de juillet, contre 3,0% le mois précédent. C'est la première accélération de l'inflation annuelle américaine depuis juin 2022, alors que la hausse des prix est toujours tirée par les prix des logements.

Lire aussiEtats-Unis : le marché de l'emploi se détend un peu en juillet, pas assez face à l'inflation

« L'indice du logement a été de loin le principal contributeur (...) représentant plus de 90% de l'augmentation (sur un mois) », détaille le département du Travail, qui ajoute que les prix des assurances automobiles ont également contribué.

Sur un mois, cependant, l'inflation est restée stable, selon l'indice CPI publié jeudi par le département du Travail, à 0,2%, comme attendu.

Une bonne nouvelle du côté de l'inflation sous-jacente

Un signal positif cependant : l'inflation sous-jacente, qui ne tient pas compte des prix de l'énergie et de l'alimentation, a poursuivi son ralentissement sur un an, à 4,7% contre 4,8%. Elle est également restée stable sur un mois, à 0,2%. Cette mesure est considérée par les économistes comme un signal plus pertinent sur la direction que prend l'inflation.

« Les prix sous-jacents évoluent dans la bonne direction », relève dans une note Rubeela Farooqi, économiste pour High Frequency Economics. Il s'agit, souligne-t-elle, d'une « bonne nouvelle » pour les responsables de la banque centrale américaine, la Fed, en première ligne dans la lutte contre l'inflation. « Cependant, les taux de variation actuels justifient une politique restrictive pendant un certain temps pour ramener les prix vers l'objectif », nuance l'économiste.

Un rebond en dessous des prévisions

La hausse de l'inflation sur un an reste moins importante que ce à quoi s'attendaient les analystes. Ces derniers avaient tablé sur un rebond un peu plus fort, à 3,3%, avance le consensus de Market Watch. Le rythme de hausse des prix a désormais bien ralenti par rapport au pic de 9,1% sur un an qui avait été enregistré en juin 2022, la plus forte inflation depuis le début des années 1980.

Mais c'est toujours trop élevé au goût de la Fed, qui vise 2,0%. Depuis mars 2022, la Banque centrale américaine a relevé ses taux à 11 reprises. Son principal taux directeur se situe désormais dans une fourchette de 5,25 à 5,50%.

Lire aussiEtats-Unis : malgré le ralentissement de l'inflation, la Fed pourrait procéder à de nouvelles hausses de taux

De nouvelles hausses de taux ?

Mais ces relèvements de taux font grimper les taux d'intérêt des crédits contractés par les ménages et les entreprises. Et, au sein de la Fed, la question de la nécessité ou non de poursuivre la hausse des taux lors de la prochaine réunion les 19 et 20 septembre fait débat.

Car le risque est d'appuyer trop fort sur le frein, et ainsi, de provoquer une récession. Même si ce scénario semble pouvoir être évité (alors qu'il semblait inéluctable il y a quelques mois), un fort ralentissement économique est néanmoins attendu fin 2023 début 2024. Et, au moment où les principales économies luttent contre l'inflation, la Chine, elle, est entrée en juillet en déflation (ce qui signifie les prix ont baissé), plombée par une consommation intérieure atone qui complique la reprise économique.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 11/08/2023 à 7:52
Signaler
Ah ben mince alors ils vont devoir encore augmenter les taux ! Etat et mégas riches ahuris se font leur petite guéguerre avec nous seules comme victimes, que l'un ou l'autre gagne nous y perdons mais nous y perdons encore plus tant que cette petite g...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.