Etats-Unis : les revenus baissent et les inégalités se creusent en 2014

 |   |  240  mots
Si en moyenne les revenus ont régressé, les dépenses en revanche ont augmenté .
Si en moyenne les revenus ont régressé, les dépenses en revanche ont augmenté . (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les Américains ont gagné moins en 2014 qu'en 2013, hormis les 20% d'entre eux situés en haut de l'échelle des revenus, selon des données publiées jeudi par le ministère américain du Travail.

C'est la deuxième année consécutive de baisse du revenu moyen des Américains. De juillet 2013 à juin 2014 --avant l'effondrement des prix du pétrole qui a gonflé le pouvoir d'achat des ménages--, le revenu moyen avant impôt des Américains a reculé de 0,9% à 64.432 dollars (59.233 euros) annuels. Les 20% d'entre eux qui gagnent le moins ont accusé la plus forte baisse de revenu sur l'année, soit -3,5% à 9.818 dollars annuels.

Au contraire, les 20% d'Américains se situant en haut de l'échelle ont vu leurs revenus augmenter (+0,9%, à 166.048 dollars annuels), selon des données publiées jeudi 2 avril par le ministère américain du Travail

Creusement des inégalités

Si en moyenne les revenus ont régressé, les dépenses en revanche ont augmenté (+1%). Cette hausse a été tirée par celle des loyers (+3%) et surtout des dépenses d'assurance santé (+20,1%).

Ces nouvelles données soulignent une fois de plus le creusement des inégalités aux Etats-Unis, un sujet abordé à plusieurs reprises par la présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen.

Jeudi encore, lors d'une conférence sur la mobilité économique et sociale à Washington, Janet Yellen s'est fait l'écho d'une étude rapportant que "80% des Américains, quelle que soit leur affinité politique, voient les inégalités comme un problème assez, voire très important".

Lire aussi : Piketty a raison sur les inégalités, mais ses propositions sont insuffisantes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/04/2015 à 11:28 :
les US comme beaucoup d'autres pays sont très réactifs, profitent au maximum de toute reprise car ils savent créer les conditions de réussite pour chacun qui est dans la logique : qu'est ce que j'ai fait pour le pays..

en france, c'est l'égalitarisme, l'exemple du tandem HF aux élections en est la caricature avec doublement des effectifs et du coût pour le citoyen - jamais dit - et donc c'est la lourdeur maximale, le poids des régles à l'infini, des impôts et charges qui tuent l'emploi pour financer ces usines à produire des régles... sans parler de notre cher, trés cher, "modèle social" qui n'est pas financé par la richesse produite mais par la dette, cadeau empoisonné pour la future génération. l'antimodéle par excellence !

en france on préfère le chômage au nom "des valeurs" (retraite à 60 ans, 35h, contrainte sur les entreprises) plutôt que l'emploi avec une saine gestion
a écrit le 04/04/2015 à 13:56 :
De lire "avant l'effondrement des prix du pétrole qui a gonflé le pouvoir d'achat des ménages--," m'étonnera toujours car je n'ai pas vu gonflé mon pouvoir d'achat. il n'a pas changé d'un mois sur l'autre mon patron ne m'ayant pas augmenté. Il aurait même, ce pouvoir d'achat, tendance à baisser par une réduction de mon temps de travail! Les américains ont de plus la chance de payer le pétrole dans la monnaie de leur salaire.
a écrit le 04/04/2015 à 11:28 :
les US comme beaucoup d'autrespays sont trés réactifs, profitent au maximum de toute reprise car ils savent créer les conditions de réussite pour chacun qui est dans la logique : qu'est ce que j'ai fait pour le pays..
en france, c'est l'égalitarisme, l'exemple du tandem HF aux élections en est la caricature avec doublement des effectifs et du coût pour le citoyen - jamais dit - et dont c'est la lourdeur maximale, le poids des régles à l'infini, des impôts et charges pour financer ces usines à produire des régles...
sans parler de notre cher, trés cher, "modèle social" qui n'est pas financé par la richesse produite mais par la dette, cadeau empoisonné pour la future génération.
l'antimodéle par excellence
a écrit le 04/04/2015 à 11:23 :
haro sur tout ce qui créé la richesse et l'emploi, la france préfère le chomage indemnisé par la dette croissante !!! du moins le monde politique et administratif, car ceux qui sont dans la vraie vie ont un avis bien différent, mais on les oblige à passer sous les fourches caudines des 11 000 articles du code du travail de l'usine fantome à produire des régles inapplicables, inutiles, destructrices d'emplois,
a écrit le 03/04/2015 à 21:26 :
Si l'auteur de cet article connaissait un peu les Etats-unis, il nous expliquerait comment Obama et son délirant Obamacare a appauvri les classes moyennes et les retraités.
a écrit le 03/04/2015 à 19:23 :
C'est une erreur très répandue en France de confondre les objectifs politiques les plus farfelus comme l'égalité, ce n'est pas un objectif économique, l'économie n'a que pour but de répondre aux besoins des humains en organisant la production de richesse en utilisant au mieux les ressources c'est tout, par contre le politique cherche à imposer des concepts farfelus comme des projets utopiques qui sont repris par les économistes qui font alors de la politique ce n'est pas ce qui leur est demandé, comme de commenter si les revenus se creusent ce sont des jugements politiques.
a écrit le 03/04/2015 à 12:05 :
L'individualisme états-unien est vraiment un cadre idéal pour l'absence de régulation. Je me pose la question tout de même: existe t'il un seuil sociologique au dessous duquel on crée un point de rébellion contre la justice de répartition? Peut être pas, si une personne travaille en double emploi 15h par jour, et doit s'occuper de sa famille, elle n'a pas le temps de penser à autre chose. Le système féodal a duré plus 500 ans en Europe sans problème.
Réponse de le 03/04/2015 à 14:16 :
et vous croyez que l individualisme n existe pas en France...??? allez habiter aux US et vous verrez que la solidarité existe mais... ne passe pas par l etat donc bcp plus efficace. Nous vivons en France encore dans une royauté corrompue ou le roi et ses courtisans volent le peuple en toute impunité....Il faut se mefier des idees toutes faites et tres pratiques pour eviter de reflechir....donc de mettre en cause le pouvoir en place...
Réponse de le 03/04/2015 à 17:01 :
"ne passe pas par l etat donc bcp plus efficace" Vous ne semblez connaître les cowboys que par séries tv interposées : posez la question au premier venu, il vous répondra que s'il lui arrive un pépin, "C'est la faute à l'état qui l'a pas aidé."
Réponse de le 03/04/2015 à 17:02 :
Et si vous voulez une confirmation, VOYEZ les 50 millions de bénéficiaires des food-stamps.
a écrit le 03/04/2015 à 10:09 :
C'est le rêve américain qui devient réalité !
Réponse de le 03/04/2015 à 11:43 :
Ou le rêve qui devient cauchemardesque.
Réponse de le 03/04/2015 à 12:17 :
Un rêve ou un cauchemar selon vous qui est tout même à plus de 59.000 euros annuellement. Vous devriez vous bouger au lieu de critiquer, non? Vous ne pensez pas que le seul état d'esprit français et son attachement à sa sacro sainte sécurité (sociale notamment), explique en partie son immobilisme et la rancoeur qui l'accompagne ? Comme pétrifié par la peur du changement et sa part d'inconnu, il devient un handicapé de la liberté. .. incapable de sortir de sa (petite) zone de confort! Et pourtant, quel potentialité!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :