G7 : Trump et Macron montrent leurs muscles avant leur rencontre à Biarritz

 |   |  545  mots
(Crédits : Jonathan Ernst)
Donald Trump et Emmanuel Macron ont posé les bases d'un rapport de force avant même le début du G7 de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), ce samedi, en abordant leurs principaux sujets de désaccord, à savoir l'environnement, la taxe sur les géants du numérique et une possible surtaxe sur le vin français.

Emmanuel Macron et Donald Trump, qui doivent se retrouver au plus tard lors d'un dîner informel réunissant l'ensemble des dirigeants du G7, ont chacun fait des déclarations musclées à la presse avant l'ouverture du sommet du club des démocraties libérales (Etats-Unis, Japon, Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie, Canada).

Le président américain a de nouveau brandi la menace de droits de douanes alourdis pour les vins français. Une mesure qu'il voit comme une riposte à la taxe sur les grands groupes du numérique -- pour beaucoup américains -- que le gouvernement français a fait adopter cette année.

Lire aussi : Taxe Gafa : bras de fer en vue au G7 entre la France et les Etats-Unis

Trump menace de taxer les vins français "comme jamais"

S'exprimant devant des journalistes au moment de quitter la Maison blanche pour Biarritz, Donald Trump a déclaré ne pas être un "grand fan" des Gafa (Google, Amazon, Facebook, Apple, entre autres) tout en précisant qu'il s'agissait de "grandes entreprises américaines".

"Je ne veux pas voir la France taxer nos compagnies", a-t-il ajouté, avant de menacer : "S'ils font ça, nous allons taxer leurs vins comme jamais ils ne l'ont été auparavant."

Ce n'est pas la première fois que Donald Trump tient un tel discours de fermeté à l'égard de la France et de sa taxe sur les grandes multinationales du numérique, dont les revenus doivent être imposés à hauteur de 3%, rétroactivement à partir du 1er janvier 2019, sous certaines conditions de seuils.

Amazonie : Trump apporte son soutien à Bolsonaro

Parallèlement, le président américain a pris l'exact contrepied d'Emmanuel Macron sur l'Amazonie, en proie à de violents incendies, en apportant son soutien via Twitter à leur homologue brésilien, Jair Bolsonaro.

Il a en effet souligné l'excellence de la relation américano-brésilienne, "peut-être plus forte que jamais", après un échange téléphonique avec le chef d'Etat brésilien, engagé dans une passe d'arme avec le président français.

Les deux hommes se sont tous deux invectivés, Emmanuel Macron taxant Jair Bolsonaro de mensonge sur ses engagements climatiques et ce dernier accusant le Français d'avoir une mentalité "colonialiste".

Environnement : Macron veut "mettre la pression" sur les Etats-Unis

L'environnement est également une source de frictions entre Emmanuel Macron et Donald Trump, qui a choisi l'an dernier de retirer la signature des Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat, conclu en 2015.

Dans une interview à Konbini diffusée vendredi, le chef de l'Etat français a déclaré vouloir "mettre la pression" à Biarritz pour que les Etats-Unis signent la charte pour la biodiversité, un texte dévoilé lors du G7 Environnement de Metz (Moselle) en mai dernier.

Depuis leur première rencontre, en mai 2017, les deux présidents entretiennent des rapports fluctuants : après une période durant laquelle ils ont tous deux fait assaut d'amabilités, ils n'ont plus hésité à afficher leurs désaccords au grand jour, sur la taxe Gafa par exemple.

Ils n'excluent pas toutefois d'organiser une conférence de presse commune lundi, qui serait conçue selon l'Elysée comme un "passage de relais" entre le Français, hôte de ce sommet, et l'Américain, qui accueillera le prochain, en 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/08/2019 à 9:30 :
La taxe sur le vin français on s'en tape, augmentons notre vin bio et aucun juge américain ne permettra que celui-ci soit taxé comme les autres

Foutaises que ces sommets dans lesquels les valets de l'oligarchie gaspillent les finances publiques.
a écrit le 24/08/2019 à 18:46 :
trump est aussi autiste que hollande
t'as beau lui repeter que des taxes sur le vin francais entraineront des retorsions au niveau de 400 millions d'europeens, il t'explique qu'atitre personnel, il prefere ecraser chaque petit pays sans retorsion, sur un mode ' diviser pour mieux regner'
pour ceux qui n'avaient pas compris a quoi pouvait servir l'europe, voila un bon exemple.........
' ne pas avaler des couleuvres tout seul dans son coin dans l'indifference generale'
oui, il aura des retorsions sur 400 millions de personnes, tusk lui a deja dit et il le sait
a écrit le 24/08/2019 à 14:13 :
Macron chefs de l univers la France représente 2% du territoire de la planète 🌍
a écrit le 24/08/2019 à 13:39 :
Et maintenant ils vont nous faire le combat de King-kong contre le ouistiti?

On en a marre de ces combats d'égos de petit coqs. J'attends une toute autre attitude de la part du type qui représente la république française, avec ses valeurs et sa dignité, urbi et orbi.

Entre les comportements erratiques de Macron qui oscille, tel un culbutos entre Jupiter et la petite frappe, il y a pourtant un espace assez large pour qu'en individu normalement constitué trouve sa place, non?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :