Iran : l'Europe prépare sa défense face aux sanctions américaines

 |   |  545  mots
Pour Bruno Le Maire, les Européens n'ont pas à payer de sanctions à la suite du retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien.
Pour Bruno Le Maire, "les Européens n'ont pas à payer de sanctions" à la suite du retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien. (Crédits : Stoyan Nenov)
Bruno Le Maire a plaidé, ce vendredi 11 mai sur Europe 1, pour la mise en place d'une "souveraineté économique européenne" afin de se défendre face aux sanctions que les États-Unis veulent appliquer aux entreprises étrangères travaillant avec l'Iran.

"Qu'est-ce que nous voulons être ? Des vassaux qui obéissent le doigt sur la couture du pantalon à des décisions prises des États-Unis ?". Sur l'antenne d'Europe 1, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire n'a pas caché son agacement à la suite des sanctions extraterritoriales que comptent mettre en place les États-Unis dans le sillage de son retrait de l'accord iranien et qui impacteront certaines entreprises françaises, telles que Renault ou PSA. De concert avec le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, il a estimé qu'il "était temps que l'Europe passe des paroles aux actes en matière de souveraineté économique".

Renforcer le règlement européen de 1996

Mardi 15 mai, Bruno Le Maire devrait recevoir ses homologues britannique et allemand pour apporter une réponse aux décisions américaines. "Trois propositions très concrètes" seraient déjà sur la table des Européens.

La première réponse est le règlement de 1996, "un règlement européen qui permet de condamner les sanctions extraterritoriales." Créée pour contourner l'embargo sur Cuba, cette loi dite "de blocage" permet aux entreprises et tribunaux européens de ne pas se soumettre à des réglementations sur des sanctions prises par des pays tiers et stipule qu'aucun jugement décidé par des tribunaux étrangers sur la base de ces réglementations ne saurait s'appliquer dans l'UE. Elle n'a toutefois jamais eu à être appliquée.

"Nous souhaitons renforcer ce règlement et y inclure les dernières décisions prises par les États-Unis", a souligné Bruno Le Maire.

Un bureau de contrôle des actifs étrangers

"La deuxième piste de travail, c'est celle de l'indépendance financière européenne : comment fait-on pour doter l'Europe d'instruments financiers qui lui permettent d'être indépendante face aux États-Unis?", interroge le ministre.

Enfin, il a aussi évoqué l'existence "d'un bureau de contrôle des actifs étrangers qui permet au ministre des Finances américain de suivre les activités des entreprises étrangères qui ne respecteraient pas les décisions américaines, de les condamner et les poursuivre".

"Pourquoi ne nous doterions-nous pas en Europe du même type de bureau européen capable de regarder les activités des entreprises étrangères et de vérifier qu'elles respectent les décisions européennes ?", a-t-il suggéré.

La France veut des exemptions

Bruno Le Maire a également indiqué avoir appelé mercredi son homologue américain, le secrétaire au Trésor Steve Mnuchin, pour demander "soit des exemptions", soit "des délais d'application plus longs" pour les entreprises françaises présentes en Iran, sans se faire "trop d'illusions sur la réponse américaine".

"Nous avons des entreprises comme Total, Renault et Sanofi qui sont implantées en Iran, et nous voulons défendre nos intérêts économiques", a-t-il déclaré.

Leaders historiques en Iran, les constructeurs automobiles français PSA et Renault figurent, en effet, parmi les entreprises les plus exposées à l'économie iranienne avec les secteurs du pétrole et de l'aéronautique. Pour le cas de Renault, l'Iran est devenu son 8e marché mondial. Le groupe y a vendu 162.079 véhicules en 2017 et vise plus de 250.000 ventes à la fin du plan stratégique "Drive the future", vers 2023.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2018 à 21:28 :
Les entreprises européennes doivent boycotter le dollar dans leurs affaires et leurs difficultés avec les US cesseront.
Ironie de l'histoire, c'est exactement ce genre de décisions imposées par les anglais aux colonies américaines qui ont déclenchées la guerre d'indépendance !
Faisons de même.
Macron doit cesser de faire du Blum Léon et doit faire du De Gaulle.
a écrit le 13/05/2018 à 20:47 :
Les états Unis refuse de faire fonctionner une nouvelle centrale nucléaire au MOX et vont enfuir le plutonium avec un substance inerte . Alors prenons en de la graine avant de les critiquer.
a écrit le 13/05/2018 à 20:44 :
Les Français constatent que nos politicards nationaux ont démontré qu'ils ont la main molle les avants bras flasques les jambes qui flagollent et que l'Europe n'est que complice des USA avec leurs fumeux lobbyistes luxueusements logés à Bruxelles, à Berlin et à ... Paris dans les beaux quartiers, dans le 16ème, au sentier, etc ...
a écrit le 13/05/2018 à 19:31 :
Les Etats Unis ne sont qu'un Etat voyou et le pire.

Racket sur les enfants nés là bas
Pression fiscales sur les Etats en tolérants des paradis chez eux.
Aucun respect des accords signés....

Racket institutionnel pour s'approprier les entreprises étrangères et les piller...

Pas besoin de discuter....
a écrit le 13/05/2018 à 12:44 :
faudra bien un jour qu'on se libère de nos chaînes et ne pas laissez à d'autres le soins de vivres sur notre dos .
a écrit le 13/05/2018 à 10:49 :
L'Europe, l'Europe, voilà le constat de ne pas avoir créé une union européenne digne de ce nom.
Elle a été mal construite par des technocrates qui pensaient que leur science suffisait, ils ont oublié les peuples quand ils ne les ont pas niés.
Résultat stagnation régression depuis des décennies.
Les élus européens n'ont pas brillé, ils ont pantouflé, refuge des politiques les plus carriéristes en mal de mandats qui ne se privent pas de cracher dessus alors qu'ils sont ou étaient élus, garés en attendant un hypothétique retour sur le plan national.
a écrit le 12/05/2018 à 11:47 :
UN EUROPEEN D AUJOURDHUI .UN ANIMAL GREGAIRE .UN ETRE DOCILE .MALADIF MEDIOGRE/// NIEZCHE/// VOILA CE QUE PENSEZ CE GRAND PHILOSOPHE C EST TOUJOURS VRAIS EN 2018???
Réponse de le 13/05/2018 à 9:49 :
Nietzsche plûtot?
a écrit le 12/05/2018 à 10:42 :
De la volonté, du courage, de l'envie d'en découdre, voilà ce qui manque à nos chef d'état et de gouvernement...la niaque !
a écrit le 12/05/2018 à 9:28 :
Dans cette affaire l'Europe joue son avenir en interne et aussi en externe. Si elle échoue au bras de fer avec les US les élections de 2019 n'auront pas besoin d'une campagne anti union M. Trump aura été le meilleur allié des anti Europe. L'Europe est déjà une naine autant sur le plan de la défense que des affaires étrangères sans parler du fiscal et du social alors le petit coup de pouce de M. Trump sera t il une Europe qui pèsera sur le plan international et national ou alors celui de la mort d'un rêve.
Réponse de le 12/05/2018 à 11:54 :
L'UE a enfin pris conscience qu'il fallait se défendre, c'est le début de quelque-chose.
Ce que l'UE avait besoin , c'était d'une crise existentielle, pour se remettre en question ce que jusqu'à présent elle n'avait jamais fait.
Réponse de le 13/05/2018 à 20:35 :
L' UE a pris conscience en étant une annexe des states ..??


Pouvez-vous nous expliquer votre conception de la "nécessaire remise en question" à vos yeux et où, quand, comment s' opérerait-elle ?

La seule réponse est Frexit, vite ...

https://www.upr.fr/tag/europe-creation-americaine
Réponse de le 13/05/2018 à 21:08 :
L' Europe ou l' Union s' entendre, impossible ..
Nous venons d' apprendre le prix à payer pour compenser le départ des anglais alors que le pays France est exsangue, quel français veut encore se voir pilonner par cette UE d' une componction crasse sur ce sujet et pour acheter des matériels ..américains pour servir l' Otan sous domination US et se voir désigner ses ennemis et regarder passer ses entreprises sous pavillon américain comme Alstom hier ?
Pas un seul quand on lui rapporte une situation analytique.
Avec le Brexit, nous allons assister à une explosion de la contribution nette de la France..

Évidemment, il va y avoir un retour en France d’une partie de cette hausse de budget, la seule différence non négligeable est que nous n’aurons pas le choix de son emploi ! C’est un peu comme si je prenais 500 euros à quelqu’un et que je lui en rendais 300 en lui disant qu’avec ces 300 euros il devra acheter obligatoirement tel et tel produit, et qu’il devrait me dire merci ! Le fonctionnement de l’UE, c’est exactement cela.

Rappelons qu’en 2016 la France a donné 20,5 milliards d’euros à l’UE (19,5 milliards d’euros directement et au minimum 1 milliard d’euros de droits de douanes qui ont été ponctionnés pour faire baisser artificiellement la contribution apparente des États membres), laquelle lui en a restitué 11,3. Cela donne une perte nette de 9,2 milliards d’euros [3]. Pour donner un ordre de grandeur qui parle mieux, c’est 26 millions d’euros par jour donnés en pure perte à l’UE !

Avec un budget en hausse de 30 %, la contribution va mécaniquement passer de 9,2 milliards d’euros à 12 milliards d’euros.

Avec la sortie du Royaume-Uni, la contribution va passer de 17,4 % à 20 % du budget européen, et la réception de fonds de 9,6 % à 10,1 %. Le déficit fiscal annuel se situera entre 15 et 18 milliards d’euros, soit entre 41 et 49 millions d’euros par jour.
https://www.upr.fr/actualite/europe/le-nouveau-budget-de-lue-une-nouvelle-trahison-de-nos-interets-nationaux-et-un-cout-dappartenance-a-lue-qui-ne-cesse-dexploser
a écrit le 12/05/2018 à 1:47 :
Des délais de retrait plus long ? C est une blague ? Sur l indépendance de EU est ce la limite de leur ambition ?
a écrit le 11/05/2018 à 20:34 :
Ils ont peur de perdre leurs marchés , donc cela veut-dit qu'ils renoncent à demander à l'Iran d'abandonner définitevement la recherche sur le nucléaire militaire car ils savent que l'Iran ne renoncera jamais , alors quoi bon respecter un accord qui en réalité n'empêchera pas ce qu'on lui demandait .
a écrit le 11/05/2018 à 19:58 :
Commencer de négocier un délai est deja montrer sa vassalité. Le Maire est un petit pion sans pouvoir qui parle parle mais se defile. Vu avec les italiens pour STX tout cela pour que le credit agricole puisse acheter 3 petites banques italiennes. Alors devant les USA, il va comme Macron montrer sa petitesse.
Réponse de le 12/05/2018 à 1:27 :
Il faut reconnaître que STX à eu un effet bénéfique sur les Italiens, les tracaceries administratives sur Vivendi ce sont estompé es 😁
a écrit le 11/05/2018 à 19:35 :
Voila une bonne occasion pour l'Europe de s'émanciper une fois pour toute des EU.
Cette ex grande puissance est en train de mourir ne nous laissons pas mourir avec elle.
Développons notre économie avec la Chine, l'Inde, la Russie, imposons l'Euro pour nos échanges. Les États unis de Trump nous entrainent vers plus de pollution, une nouvelle crise financière et vers de nouvelles aventures guerrières Sans son allié européen, les USA ne pèseront plus grand chose dans l'ensemble du monde. Et si nous devons subir une nouvelle crise internationale, agissons au moins pour qu'elle nous serve à reprendre notre destin en main.
Réponse de le 11/05/2018 à 22:50 :
Voila, voila. L’UE, allemagne en tête va se dresser contre le diktat US ! Ah on me dit dans l’oreillette que Mutty n’est pas d’accord... Chouer avec les exportations hallemandes ! Nein, verboten ! Nous zallons negocier avec monsieur Trump. Les Francais, on zent vout.
a écrit le 11/05/2018 à 19:30 :
L' union est sous hégémon us sinon il y a belle lurette que les européens auraient pris des mesures de rétorsion mais là, tout le monde couine impuissant dans son coin pendant qu' en face on pille le fond de commerce de nos pays...
Depuis un tiers de siècle au bas mot, les Français sont conviés à prendre leur mal en patience devant les conséquences de plus en plus calamiteuses de la prétendue « construction européenne ». Comment cela est-il rendu possible ? L’ Europe telle qu’elle existe – Communauté Économique Européenne (CEE) de 1957 à 1992, Union européenne (UE) depuis 1992 – fonctionne en effet de plus en plus mal et que ses résultats sont de plus en plus calamiteux , – mais que tout cela va se résoudre en « changeant d’ Europe », ce qui permettra de déboucher sur le paradis tant attendu : une « Autre Europe ». https://www.upr.fr/dossiers-de-fond/autre-europe
a écrit le 11/05/2018 à 19:08 :
Pour rouler des mécaniques il faut être indépendant. Hors, il y a beau temps que l'Europe dépend des US sur un certain nombre de domaines stratégiques tels que les composants électroniques qui sont commodément régulés par l'ITAR. Il n'y a qu'à voir le résultat récent sur le chinois ZTE. Quand on sera grand, on pourra l'ouvrir. En attendant d'avoir développé ce qui nous manque on est prié de dire merci quand on est livré.
a écrit le 11/05/2018 à 18:13 :
Il parle d'Europe mais pense entreprises françaises.S'il est gentil,les US lui feront quelques exemptions.C'était pourtant le moment pour Macron,qui a l'Europe plein la bouche (pour siphonner l'argent allemand),de nous montrer ses muscles et le statut de "leadership" auquel il prétend.Dans les faits,chaque pays européen va jouer pour sa pomme, l'Europe sera un peu plus divisée et les USA vont continuer à nous imposer leur loi.
a écrit le 11/05/2018 à 17:46 :
Utilisons l'euro pour commercer avec l'Iran et bannissons le dollar.
a écrit le 11/05/2018 à 15:29 :
bla bla bla .... et bla !
Comme toujotrs les mesures seront bien en dessous des diktats yankees !
Serviles un jour , serviles toujours les européens !
Réponse de le 12/05/2018 à 9:46 :
Ce n'est pas vraiment le langage de quelqu'un qui a vraiment envie que l'Europe se défende. Admirateur des USA?
a écrit le 11/05/2018 à 15:18 :
"il y a encore des nations souveraines! " Ha bon..? Lesquelles ??? Il vous serait plus facile de citer les quelques pays qui ne sont pas sous contrôle us. Certes, je REVE d'une Europe REELLE. Mais là, ce n'est pas le cas.
a écrit le 11/05/2018 à 15:12 :
Sortir de l'OTAN par exemple.
Réponse de le 11/05/2018 à 17:06 :
Excellente idée.
Réponse de le 11/05/2018 à 20:38 :
Sortir de l' UE, de l' euro et de l' otan car les trois sont indissociables tout en recréant de nouvelles alliances pour échapper à l’oligarchie euro-atlantiste, seul remède à la potion austère des GOPE et à la dépendance atlantiste dans laquelle nous a fait replonger Sarkozy en réintégrant l' otan et en s' asseyant sur le référendum français de 2005 qui réfutait une constitution supra nationale...
a écrit le 11/05/2018 à 14:46 :
Arrêtez de confondre l'UE avec l'Europe! L'UE est inféodé a Washington, l'Europe non; il y a encore des nations souveraines!
a écrit le 11/05/2018 à 14:30 :
On ne change pas d'alliance pour suivre des chymères . On recherche un consensus une renégociation avec l'Iran pour qu'elle réaffirme sans abandon de recherches du nucléaire militaire et out ira bien dans le meilleurs des mondes . C'est simple pourtant .
a écrit le 11/05/2018 à 14:07 :
On pourrait convertir tous les contrats passes avec l'iran en euro? Concernant les pieces made in USA, je suis sur qu'on peut trouver les memes dans la zone Euro, EU ou chez les Russes / Chine.

Concernant les banques, c'est quand meme hallucinant que les gvts Europeens n'aient pas engage de poursuites plus importantes contre les banques US pour la crise des Subprime et Cie.

Concernnat la politique etrangere, on ferait mieux de se tourner vers l'est (Russie et Chine) qui ont au moins une vision plus saine du multilateralisme.

Tant qua'u miracle eco US, c'est un mirage. Leur taux de chomage a 4% c'est completement illusoire vu le faible taux de participation.

Macron a une carte a jouer mais il va falloir rassembler autour de nous.
a écrit le 11/05/2018 à 14:03 :
Bruno Lemaire remet en cause ouvertement la domination américaine et bien moi je dis bravo, il était temps. L'attitude soumise de l'UE pendant la dernière décennie a été inadmissible et a trahit l'idéal européen. D'un autre côté les partis europhobes voient leur vision de l'UE pilotée par les USA s'effondrer notamment parce-que Trump ne voit pas l'UE comme un vassal mais comme un rival. Bref comme je l'ai déjà dit Trump est une bénédiction pour la construction européenne car il met au grand jour ce que sont réellement les relations usa-europe qui sont bien différentes de ce que le soft-power d'Obama nous laissait croire. La vérité c'est qu'une confrontation europe-usa permettrait un rééquilibrage en faveur de l'europe., ce que Trump va finir par provoquer car il surestime la puissance de son pays comme beaucoup de monde d'ailleurs.
Réponse de le 11/05/2018 à 14:40 :
Jusque' à trahit l' idéal européen vous étiez crédible, c' est après, juste après que ça se gâte, c' est quoi l' idéal européen et à qui appartient l' UE sinon aux USA ?
Le Maire nous joue donc l' habitude enfumage sur le mode, vous allez voir ce que vous allez voir!.

Ce qui pose les limites de votre ..analyse et un fait un non sujet, à tout le moins.
https://www.youtube.com/watch?v=Bb8dB7d3BdE
Réponse de le 11/05/2018 à 17:04 :
@Bergson
La France n'a jamais eu besoin de l'UE pour se coucher devant les américains. L'Allemagne , la grande bretagne et la totalité des autres pays européens non plus. L'UE n'a jamais forcé la France à rejoindre l'OTAN, Sarkozy l'a fait et a été élu par le peuple français.
Alors on regroupe des pays atlantistes, ça fait un ensemble atlantiste .
Maintenant que les pays membres sont moins atlantistes, ça fait un ensemble moins atlantiste, simplement c'est unis qu'on peut dire non aux usa. Conclusion, il faut arrêter de dire que , l'UE est soumis aux USA, les pays membres doivent balayer devant leur porte.
Réponse de le 11/05/2018 à 19:25 :
@johnmckagan 17.04 Vous ne lisez pas les PJ qu' on adresse sur cette page, l' UE est sous dépendance US, ça n' est pas compris par vous et c' est tôt pis pour vous, continuez de prétendre à une UE réformable comme toute la droite et la gauche en passant par le FN et la FI, ça ne fait jamais que 35 ans que dure cette plaisanterie.
Prenez donc l' avis d' un spécialiste....

https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2010/11/UE-escroquerie.pdf
Réponse de le 11/05/2018 à 20:06 :
@bergson
Évidemment que je n'ai pas visionné votre vidéo youtube bergson, qui dure 4 Heures 15 minutes et 27 secondes.
Réponse de le 11/05/2018 à 20:40 :
@johmackagan 20.06 Et voilà pourquoi vous ne comprenez rien, vous n' avez pas le temps d' apprendre .
a écrit le 11/05/2018 à 14:02 :
Les entreprises américaines sont omniprésentes en Europe. Donc faites une loi qui dit que l'UE ne respecte pas les décisions de justices us concernant des entreprises européennes pour des marchés hors US, et si ils nous sanctionnent on se donne le droit de sanctionner leurs entreprises en retour pour les mêmes montants.
C'est tout bête. Là les Européens sont entrain de regarder la réaction de l'UE et ça va faire mal aux élections européennes si on se laisse faire comme des mollassons.
a écrit le 11/05/2018 à 13:27 :
Encore un autre exploit de Macron ?

Alors que les USA se sont retirés de l'accord sur le programme nucléaire iranien, Airbus s’est retrouvé face à une décision difficile: que faire avec l’accord avec Iran Air pour la vente d’une centaine d’avions pour un montant de 17,5 milliards d’euros? L’Iran demande au constructeur aéronautique de préciser sa position....
a écrit le 11/05/2018 à 12:52 :
La question est de savoir si l'administration américaine a raison à propos de l'Iran. Ce pays triche t-il et , en douce ,prépare la bombe atomique ou non? Syndrome Saddam Hussein
ou fantasmes? De toute façon, il serait irresponsable de laisser une arme de dissuasion massive entre les mains des mollahs. L'UE ,toujours disposée à privilégier le commerce , devrait analyser en profondeur la réaction des USA avant de se braquer et d'envisager des sanctions commerciales.
Réponse de le 11/05/2018 à 13:03 :
Les américains devraient s' occuper de leur propre pays et abandonner toute notion d' ingérence auprès des autres ...

Les instances officielles nous répètent inlassablement que c’est le plein emploi aux Etats-Unis avec un taux de chômage à 3,9%. Le problème, c’est que près de 96 millions d’américains ne sont pas comptabilisés dans ce calcul puisqu’ils ne font plus partie de la population active. (Lisez l’arnaque sur la méthode de calcul du taux de chômage )

https://www.businessbourse.com/2018/05/09/usa-un-taux-de-chomage-au-plus-bas-avec-pres-de-96-millions-damericains-en-dehors-du-marche-du-travail-cqfd/

Pour les européens, il suffit de se découpler de l' UE, propriété US et absolument irréformable, de l' euro, de l' otan et de recréer d' autres coopérations par un FREXIT libre et assumé ..
https://www.youtube.com/watch?v=Bb8dB7d3Bd
Réponse de le 11/05/2018 à 13:44 :
Parce-que vous pensez franchement que l'histoire entre les USA et l'Iran n'a rien à voir avec le fric? Faut-il vous rappeler le nombre d'intervention militaire américaine depuis 1945 pour vous convaincre que les USA ont causé bien plus de morts que l'Iran, l'Irak et la Corée du Nord réunie?
a écrit le 11/05/2018 à 12:24 :
Ne me dites pas que vous avez encore une fois censuré mon commentaire à cause d'idéologie hein, ça commence à faire tâche votre truc et en opposition avec la qualité de nombreux articles.

Vous perdez la raison.

Vite un frexit.
Réponse de le 12/05/2018 à 11:34 :
@ multipseudos

Vous pourriez être clair en me harcelant au moins svp ? Merci.
Réponse de le 13/05/2018 à 11:38 :
Le citoyen qui parle de censure et d'idéologie tout ce qui l'incarne pire ce citoyen mot impropre, ce censeur, désignation plus appropriée serait bien plus à l'aise dans des forums soit du FN soit des Insoumis car aucun des deux partis n'acceptent le mot DEMOCRATIE. Si le citoyen d'opérette n'est pas content il peut toujours nous éviter les liens inutiles tout comme ses commentaires à l'emporte pièce.
Réponse de le 14/05/2018 à 8:44 :
@ multipseudos

et sinon à part démontrer aux modérateurs que vous me harcelez vous avez une compétence ?
a écrit le 11/05/2018 à 12:14 :
Le gouvernement n'arrive déjà pas à faire respecter le simple droit aux examens, empêchés par quelques traine-savates, alors faire plier les USA après un consensus Européen ou les Allemands jouent leur jeu, ça me fait doucement rigoler !
a écrit le 11/05/2018 à 12:01 :
Des mots, rien que des mots, dans une Europe dirigée par les Etats Unis, qui l'ont crée. Ou il s'abuse ou il se fout de nous.
a écrit le 11/05/2018 à 11:54 :
andernaute

Quelle souveraineté Européenne ? Suite aux sanctions que risquent de remettre les Américains face à l'Iran, tout ce qui sera vendu à ce pays en dollars ou, comportant des pièces ou partie de pièces (Airbus) fabriquées aux USA sera susceptible d'entraîner une condamnation onéreuse aux USA. Et le Drian n'y pourra rien, Alstom, Crédit agricole, Total, Shlumberger ont été condamnés sous le règne de Hollande, donc en présence de Le Drian à des amendes extra orbitales.
Réponse de le 11/05/2018 à 16:52 :
@Andernaute 11/05/2018 11:54
Vous avez tout à fait raison: malgré les gesticulations des Allemands, Britanniques et Français, on ne peut pas faire grand chose. Je ne connais pas les positions de la Russie et de la Chine.
En dehors des sociétés qui veulent faire du business en Iran, les banques sont dans une mauvaise position car je pense (mais j'ai peut-être tort) qu'il est difficile pour elles de maîtriser les transactions possibles de sociétés écrans qui pourraient faire du business en USD avec l'Iran. En cas d'entrave, le risque est de perdre la licence de négocier en USD donc de mettre la clef sous la porte. C'est une des raisons pour lesquelles une grande banque Française n'avait pas rechigné à payer une forte amende.
Cordialement
a écrit le 11/05/2018 à 11:54 :
A mon avis l'on fait une erreur historique , les marchés aveuglent notre jugement. Car les américains demande à l'Iran de faire un effort supplémentaire pour revenir dans le concert des Nations en abandonnant la course à la bombe atomique . Il ne faut pas que l'on soit dispersés face à un tel fléau potentiel pour l'avenir . L'histoire nous reprochera .
a écrit le 11/05/2018 à 11:53 :
A part le France et peut être l'Italie, les autres pays européens préféreront se soumettre à Washington.
Surtout l'Allemagne qui exporte beaucoup plus les USA que vers l'Iran, et qui de toute façon a de tels excédents commerciaux qu'elle peut se permettre de faire une croix sur le marché iranien.
La France est hélas bien seule et bien naïve en pensant que l'Europe, véritable "syndic de copropriétaires" du continent, veut être forte et souveraine.
a écrit le 11/05/2018 à 11:41 :
L' UE forte, vous plaisantez M Le Maire ...?
Au contraire, libérez l' Europe de l' UE par le FREXIT et du même coup des américains qui en sont le véritable propriétaire ...
https://www.youtube.com/watch?v=Bb8dB7d3BdE
a écrit le 11/05/2018 à 11:33 :
"Qu'est-ce que nous voulons être ? Des vassaux qui obéissent le doigt sur la couture du pantalon à des décisions prises des États-Unis ?".

Vous êtes des vassaux incapables d' assumer votre dépendance et pire, vous tentez de donner le change!
https://www.youtube.com/watch?v=Bb8dB7d3BdE

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :