Japon : les prix chutent pour la première fois depuis avril 2013

 |   |  332  mots
La politique économique de Shinzo Abe n'est pas parvenue pour l'heure à revigorer la croissance: le PIB a ainsi reculé de 0,3% d'avril à juin, par rapport à celui de janvier-mars.
La politique économique de Shinzo Abe n'est pas parvenue pour l'heure à revigorer la croissance: le PIB a ainsi reculé de 0,3% d'avril à juin, par rapport à celui de janvier-mars. (Crédits : reuters.com)
Les prix à la consommation ont reculé en août de 0,1% sur un an. Shinzo Abe estime toutefois que "la fin de la déflation est à portée de main".

Vingt-neuf mois que le Japon n'avait pas connu une baisse des prix à la consommation. Ceux-ci ont reculé de 0,1% en août au Japon sur un an, a annoncé vendredi 25 septembre le ministère des Affaires intérieures, après une stagnation en juillet et une légère hausse de 0,1% en juin.

Des chiffres à nuancer néanmoins. En excluant les prix volatils que sont la nourriture et l'énergie, l'inflation est mesurée en hausse de 0,8%, contre une progression de 0,6% en juillet.

Shinzo Abe confiant

Juste avant la publication de ces chiffres, le Premier ministre conservateur Shinzo Abe s'est montré confiant. "La fin de la déflation est à portée de main", a-t-il assuré devant la presse jeudi soir, malgré les résultats très mitigés de ses "Abenomics".

     | Lire Les fausses leçons des Abenomics pour l'Europe

Même son de cloche du côté du gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda. ce dernier a encore invoqué la semaine dernière "une tendance des prix positive à long terme". La Banque du Japon (BoJ) espère ainsi atteindre son objectif ultime de 2% courant 2016.

Croissance à la baisse

Mise en œuvre depuis fin 2012 autour de trois axes (assouplissement monétaire, largesses budgétaires et réformes structurelles), la politique économique de Shinzo Abe n'est pas parvenue pour l'heure à revigorer la croissance : le PIB a ainsi reculé de 0,3% d'avril à juin, par rapport à celui de janvier-mars.

     | Lire aussi Le FMI appelle le Japon à "recharger" les Abenomics

Face au ralentissement de la troisième économie mondiale, certains analystes tablent sur une augmentation du programme de rachat d'actifs de la BoJ lors de sa réunion de fin octobre, date à laquelle l'institution doit actualiser ses prévisions.

____

Le regain de forme du Nikkei

A la clôture, vendredi, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 1,76% à 17.880,51 points. Il avait chuté de 2,76% jeudi, première séance de la semaine après trois jours fériés. Sur cette semaine écourtée, il a perdu 1,05%.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/09/2015 à 16:13 :
Sauf à entrer dans une économie encore plus administrée, un contrôle des prix, la décroissance-déflation du Japon ne fait que commencer.
a écrit le 25/09/2015 à 16:13 :
Sauf à entrer dans une économie encore plus administrée, un contrôle des prix, la décroissance-déflation du Japon ne fait que commencer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :