L'Amérique et l'Europe feraient mieux de rapatrier leurs usines de panneaux solaires (AIE)

L'Agence internationale de l'énergie déplore l'hyper-concentration de l'industrie photovoltaïque en Asie, qui rend l'approvisionnement mondial en panneaux solaires vulnérable. Elle appelle les autres pays du monde à développer à nouveau cette filière, tant pour sécuriser leur approvisionnement énergétique que pour se positionner sur ce marché qui explose.
La Chine concentre 80% de la production de panneaux solaires du monde.
La Chine concentre 80% de la production de panneaux solaires du monde. (Crédits : EDF Renouvelables)

Le marché des panneaux solaires est monopolisé par l'Asie et cela inquiète l'Agence internationale de l'énergie (AIE). Dans un rapport inédit sur ce secteur stratégique de la transition énergétique, le directeur de l'AIE, Fatih Birol, lance un appel en faveur d'une « diversification » des pays de production. A elle seule, la Chine pèse 80% de la production, voire 95% bientôt pour certains composants. Au-delà de la Chine, les pays d'Asie du Sud-Est comme le Myanmar et la Malaisie sont d'importants producteurs. A l'inverse, les autres régions du monde se voient forcées d'en importer : l'Union européenne pour 84% de ses équipements photovoltaïques, les Etats-Unis à 77% et l'Inde pour 75%.

« Un tel niveau de concentration sur n'importe quelle chaîne d'approvisionnement représenterait une vulnérabilité importante, et le solaire photovoltaïque n'échappe pas à la règle », déplore Fatih Birol.

Lire aussi 2 mnDans le Loiret, TotalEnergies inaugure sa plus grande centrale solaire de France

Comme l'a montré la pandémie et la désorganisation actuelle des chaînes logistiques mondiales, le dirigeant de l'AIE craint qu'un aléa en Asie ne paralyse toute l'industrie photovoltaïque dont le reste du monde est dépendant. « Il peut se passer n'importe quoi, un feu, une catastrophe naturelle... c'est alors un problème », explique-t-il.

Politique industrielle agressive de la Chine

L'institution rappelle aussi l'enjeu économique considérable que représente le photovoltaïque dans un avenir proche. Pour remplir l'objectif de neutralité carbone en 2050, le monde doit installer chaque année d'ici 2030 quatre fois plus de capacités solaires qu'aujourd'hui. D'après l'Agence internationale de l'énergie, cela suppose de créer deux fois plus d'usines, ce qui créerait 500.000 emplois dans les 10 ans.

Sur les dix dernières années, les usines de panneaux solaires ont quitté le Japon, les Etats-Unis et l'Union européenne. Le marché a progressivement été conquis par la Chine grâce à une politique industrielle agressive de « dumping » depuis les années 2000. Cette stratégie a fait chuter les coûts de production de 80% et a écarté totalement ses concurrents internationaux par des prix imbattables.

Lire aussi 6 mnSolaire : TotalEnergies s'offre sa pièce maîtresse pour réussir son pari américain

L'AIE se félicite toutefois que le contexte actuel, de difficultés d'approvisionnement et de renchérissement du prix des panneaux d'environ 20% l'an dernier, pousse à nouveaux certains pays à envisager de lancer leur propre production. L'institution appelle donc les pays à faire preuve de créativité fiscale et industrielle pour rapatrier les usines de panneaux solaires.

(Avec AFP)

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 10/07/2022 à 9:50
Signaler
Depuis 40 ans nos soi disant élites ont ruiné notre pays, car ayant de grandes études,ils croyaient tout savoir, mais la seule chose qu'ils ont réussi c'est de mettre notre pays sous la coupe des chinois.

à écrit le 08/07/2022 à 18:40
Signaler
Le marché du photovoltaïque peut bien exploser au regard des intempéries (cf. grêle) et de l'incompétence des acteurs de l'énergie française (cf. EDF).

à écrit le 08/07/2022 à 17:15
Signaler
Le seul et gros problème sera le prix de ces panneaux solaires fabriqués en Europe, Depuis des années la Chine brade ceux qu’elle produit qui arrivent chez nous à des prix défiant toute concurrence…… c’est d’ailleurs sans doute le but recherché.

le 08/07/2022 à 17:44
Signaler
L'Europe dispose d'une nouvelle technologie solaire performante et bon marché qui peut se passer de silicium, et utilise à la place du pérovskite. Inutile donc de rapatrier une industrie dépassée. Autant massivement investir dans cette nouvelle techn...

à écrit le 08/07/2022 à 14:00
Signaler
Bonjour, nous devons installer des milliers de panneaux photovoltaïques en Europe et l'usine se trouvent en Chine...mormal...

à écrit le 08/07/2022 à 13:39
Signaler
Oui mais pour ça il faudrait que notre classe dirigeante récupère quelques neurones, le truc qu'elle a basardé afin de se faire toujours plus de blé.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.