L'Australie change de Premier ministre après le renversement de Tony Abbot

 |   |  329  mots
Malcolm Turnbull (ici en septembre 2013) étant parvenu à ses fins, l'Australie en est à son cinquième Premier ministre en huit ans.
Malcolm Turnbull (ici en septembre 2013) étant parvenu à ses fins, l'Australie en est à son cinquième Premier ministre en huit ans. (Crédits : REUTERS/David Gray)
Le multimillionnaire australien Malcom Turnbull, 60 ans, a recueilli la majorité des voix lors d'un vote des parlementaires du Parti libéral membre de la coalition conservatrice au pouvoir.

Deux ans tout juste après son arrivée au pouvoir, Tony Abbott se fait déjà évincer. Favorable à un changement de cap politique, le ministre australien des Communications Malcolm Turnbull a pris lundi 14 septembre la tête du Parti libéral (conservateur), battant le Premier ministre lors d'un vote interne (54 voix contre 44, et va donc devenir le nouveau chef du gouvernement. Julie Bishop, ministre des Affaires étrangères, devient numéro deux du parti.

Le parti affaibli

Quelques heures avant l'annonce de la candidature de Malcolm Turnbull, Tony Abbott avait minimisé les rumeurs, refusant de se laisser aspirer par "les ragots et les jeux politiques de Canberra". Le Premier ministre, au pouvoir depuis septembre 2013, était déjà apparu affaibli par la fronde d'une partie des députés libéraux en février dernier.

Il avait réussi à mettre en échec une motion de censure interne mais les médias australiens ont été unanimes, le jugeant trop fragilisé pour continuer à diriger le pays efficacement. En effet, de nombreux cadres du parti avaient alors voté contre lui. Le Parti libéral, affaibli par ces querelles internes, s'était vu largement devancé dans les sondages par l'opposition travailliste.

Un entrepreneur multimillionnaire

Avocat, puis banquier et enfin entrepreneur ayant fait fortune dans les nouvelles technologies, Malcolm Turnbull reprochait au Premier ministre d'être incapable de faire face aux difficultés économiques du pays.

"Le Premier ministre n'a pas été en mesure d'apporter les réponses dont notre pays a besoin dans le domaine de l'économie. Il n'a pas été à même de créer le climat de confiance nécessaire au monde de l'entreprise", avait-il déclaré à la presse avant son élection.

Le Donald Trump australien étant parvenu à ses fins, l'Australie en est à son cinquième Premier ministre en huit ans et Tony Abbott est le troisième chef de gouvernement limogé à la suite d'une fronde interne depuis 2010, après ses prédécesseurs travaillistes Kevin Rudd et Julia Gillard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/09/2015 à 20:03 :
Donc France et Australie sont devenus des Pays et Dirigeants Ennemis.
" Moi Président Je " (17 fois ) " C'est vrai que je n'aime pas les riches, et je considère que l'on est riche dès 4000 eur par mois " " Mon ennemi c'est la finance " (avant d'etre élu )
La finance a obtempéré, et fui La France, pour des pays qui la considère amie et bienvenue : tous les Pays sauf Vénézuela et Corée du Nord.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :