La Chine prévient : la consommation va sûrement encore ralentir en 2019

 |   |  420  mots
Dans une concession automobile BMW à Pékin, en 2015.
Dans une concession automobile BMW à Pékin, en 2015. (Crédits : Reuters)
En 2018, les ventes de détail ont connu la croissance la plus faible depuis quinze ans. En période de tension commerciale avec les États-Unis, la deuxième économie mondiale cherche des mesures de soutien en faveur des entreprises et de l'investissement.

La croissance de la consommation ralentira encore "très vraisemblablement" cette année en Chine, a annoncé le ministère du Commerce mardi, soulignant une montée des risques auxquels s'expose la deuxième économie mondiale en période de tension commerciale avec les États-Unis.

Les autorités chinoises ont déjà pris des dispositions en faveur des entreprises et de l'investissement pour contrer les effets du différend commercial et comptent sur le consommateur pour éviter un ralentissement trop marqué.

"Les pressions sur le marché de la consommation vont s'intensifier et la croissance de la consommation ralentira encore très vraisemblablement", a dit Wang Bin, un haut fonctionnaire du ministère du Commerce, à la presse.

Une croissance des ventes au détail la plus faible depuis quinze ans

Le tassement subi par les ventes au détail en 2018 - dont la croissance de 9% en moyenne a été la plus faible depuis 15 ans - s'explique par une faiblesse "ponctuelle" des ventes d'automobiles et du marché immobilier, alors que d'autres catégories continuent d'enregistrer une croissance "relativement normale", a ajouté Wang.

Les ventes du premier marché automobile mondial ont diminué pour la première fois depuis les années 1990.

Le luxe semble épargné par le ralentissement

La croissance des ventes au détail - de biens, les services étant exclus des indicateurs officiels - durant les fêtes du Nouvel An chinois n'a jamais été aussi basse depuis 2011 au moins, attestant d'une certaine prudence de la part du consommateur dans un contexte de fléchissement de la croissance.

Mais il n'y a pas lieu d'être exagérément pessimiste pour la distribution, a fait valoir Wang, mettant en avant les mesures prises par le gouvernement pour atténuer le coup de mou de l'économie. De fait, le luxe semble être épargné par le ralentissement généralisé du secteur de la distribution.

Forte hausse du pouvoir d'achat pour les jeunes chinois riches

La demande chinoise a ainsi permis à L'Oréal ou encore à Estée Lauder de réaliser un chiffre d'affaires supérieur au consensus au quatrième trimestre, tandis qu'Hermès a observé que la dynamique commerciale de ses boutiques chinoises était restée soutenue durant le dernier trimestre sous revue.

Les Chinois riches continueront d'assouvir leurs goûts de luxe cette année compte tenu en particulier d'une forte hausse du pouvoir d'achat des générations les plus jeunes, écrit le quotidien China Daily mardi, à l'appui d'une étude du consultant Ruder Finn and Consumer Search Group.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/02/2019 à 9:17 :
Il en demeure pas moins que la croissance de la Chine se poursuit.....même si la corruption est là et que les chiffres de la croissance ne sont pas de 6.5% mais plutôt de 4% ce qui est déjà pas mal pour un pays de 1400 millions d'habitants. Il faut rappeler que le pouvoir d'achat augmente essentiellement dans les villes ou vivent plus de 60 % des chinois et aussi parce que la population active chinoise diminue. Oui après plus de 30 ans de politique d'enfant unique, les salaires chinois croissent comme la robotisation de l'industrie chinoise.
pour rappel en 1990, avec 1 salaire d'ingénieur français, une entreprise occidentale en Chine pouvait se payer près de 20 ingénieurs chinois, aujourd'hui il ne peut se payer que 2.
a écrit le 12/02/2019 à 11:36 :
"Forte hausse du pouvoir d'achat pour les jeunes chinois riches"

Exactement comme chez nous, une très mauvaise nouvelle pour les chinois donc puisque comme chez nous ce n'est pas l'augmentation du pouvoir d'achat des riches qui va alimenter la consommation et donc la croissance vu que ces gens ont déjà tout ce qu'ils veulent, cela va seulement alimenter les paradis fiscaux.

Les salariés chinois esclaves des propriétaires de capitaux et d'outils de production du monde n'arrivent pas à consommer comme tous les cabinets financer l'avaient pourtant prévu. Étrange non ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :