La consommation de pétrole va augmenter en 2015

 |   |  440  mots
La croissance en hausse ainsi qu'une météo froide expliquent la demande de pétrole en hausse selon l'AIE.
La croissance en hausse ainsi qu'une météo froide expliquent la demande de pétrole en hausse selon l'AIE. (Crédits : Reuters)
L'Agence internationale de l'énergie prévoit une croissance de la consommation d'or noir dans le monde de l'ordre de 990.000 barils par jour, tirée par une croissance mondiale en hausse.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a légèrement relevé vendredi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole en 2015 tandis que la production des pays hors Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) devrait croître un peu moins vite.

La consommation de pétrole dans le monde devrait augmenter de 990.000 barils par jour cette année pour atteindre environ 93,5 millions de barils par jour (mbj), grâce à "une croissance économique mondiale en légère hausse", à une météo plus froide et à une base de comparaison peu élevée, a détaillé l'organisation dans son rapport mensuel de février sur le pétrole.

Le pétrole a perdu 50% de sa valeur

Le mois dernier, l'agence basée à Paris avait dit tabler sur une croissance de 0,9 million de barils par jour, à 93,4 mbj. La demande de pétrole, qui remonte depuis la mi-2014, pourrait aussi avoir été soutenue par les achats d'opportunité ou à des fins de stockage, alors que les cours du brut restent très bas. Or ces moteurs sont plus fragiles que la croissance de l'activité économique, avertit l'AIE.

Par ailleurs, "il y a toujours peu de signes tangibles à ce stade d'une réelle redynamisation de l'économie grâce aux prix plus faibles" du pétrole, note-t-elle.
Le cours du pétrole brut a perdu plus de 50% de sa valeur depuis juin 2014, malgré un léger rebond depuis le début de l'année.

Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril s'échangeait jeudi à 47,05 dollars à New York, tandis qu'à Londres, le prix du baril de Brent était de 57,08 dollars.

"Le rebond partiel des prix du pétrole qui s'est produit fin janvier et début février semble marquer une pause", observe l'organisation. Les cours "semblent se stabiliser" mais il s'agit d'un "équilibre précaire", ajoute-t-elle.

Surabondance de l'offre

Notamment parce que l'offre, dont la surabondance est une des causes de la chute des prix, reste à un niveau élevé et "montre jusqu'à présent peu de signes de ralentissement", en particulier aux Etats-Unis. L'AIE, qui défend les intérêts des pays consommateurs, a très légèrement abaissé ses estimations pour la production des pays non membres de l'Opep. Elle prévoit qu'elle croîtra de 750.000 barils par jour en 2015, contre une hausse de 800.000 prévue jusqu'ici, à 57,4 mbj.

Celle de l'Opep devrait en revanche atteindre 29,5 mbj, soit 100.000 barils par jour de plus que la prévision précédente. L'Opep a un plafond officiel de production de 30 mbj.

A lire aussi : Pétrole, l'année du grand choc... énergétique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2015 à 18:12 :
j'habite une commune rurale .... à 100 m de chez moi , il y'a un sdf sur un banc ... je viens de lui porter à manger ... j’appelle la gendarmerie .... on me dit c'est pas notre problème, le 15 idem... quoi faire ??????? J'ignore qui il est, ce qu'il a fait ... mais ça me révolte ainsi l'ignorance volontaire des gens !
Réponse de le 13/03/2015 à 20:57 :
.... il dormait là depuis trois jours sur un banc , chose que j'ignorais ... cette nuit au chaud !
Réponse de le 13/03/2015 à 21:01 :
pas socialiste ni coco .... humaniste tous simplement !
a écrit le 13/03/2015 à 14:26 :
et tout cela , malgré la grande conférence de Moi, Je, à Paris en fin d 'année ...

celle , qui devrait lui rapporter au moins 5 points dans les sondages !!!!!
a écrit le 13/03/2015 à 14:26 :
Mauvaise nouvelle pour la planète. Plus de consommation de pétrole=Plus de pollution.
Mais après tout, pourquoi pas une consommation effrénée de pétrole qui est (rappelons le) une énergie Non Renouvelable, plus tôt nous aurons épuisé les réserves de ce produit, plus vite la planète sera en convalescence. Une politique raisonnable aurait été de maintenir le prix de vente des produits pétroliers et investir les gains dans des projets d'énergies Renouvelables. Mais l'heure est au "court termisme" à tel point que dans la finance on pense en nanoseconde... alors les projets à 10/15 ans... Gérer, c'est prévoir, vraiment du passé, dépassé à grande vitesse, l'accident est au bout de la ligne droite et à un moment il y a forcément un virage qu'il faudra négocier. Quand on voit la qualité des pilotes on ne peut qu'avoir des doutes sur leurs capacités de conduite.
Réponse de le 13/03/2015 à 17:27 :
EXAT???
a écrit le 13/03/2015 à 14:01 :
La consommation de pétrole va augmenter en 2015... et le nombre de radars en tous genres aussi ! Bien entendu au nom de la sécurité... et les vols augmentent !!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 13/03/2015 à 16:09 :
Quand on respecte les règles, on passe devant les radars en leur faisant un pied de nez. Élémentaire, non ??? Parfois, quand je vois un panneau, je dois accélérer pour arriver à la vitesse indiquée.
Les radars fixes, c'est stable, ils vont moderniser l'intérieur pour mieux prendre les photos (beaucoup de déchets, pertes sèches).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :